Menu
The Legend of Zelda : Ocarina of Time
  • Tout support
  • WiiU
  • 3DS
  • Wii
  • N64
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
EtoileAbonnementRSS

Sujet : [FIC] Le royaume des Sarikiens.

12
Page suivanteFin
Skeleton34-
Skeleton34-
MP
27 juin 2020 à 22:36:33

Salut tout le monde :noel:

Je m’ennuie beaucoup ces temps ci, alors je me suis dis : pourquoi ne pas faire une fic sur Zelda ? Je sais qu’il n’y a plus grand monde sur ce forum, mais je fais ça pour le FUN :play:

Cette fic se déroule juste après les événements de Zelda Ocarina of Time, il s’agit d’une suite inventée de toute pièce, il s’agit d’une timeline différente de celle de Majora Mask ou encore de The Wind Waker, il s’agit d’une troisième timeline (non officielle bien sur) que je viens de créer.

PROLOGUE

La paix est revenue sur Hyrule, Link retourna dans le passé en remettant l’Épée de Légende dans son piédestal après avoir vaincu le terrible Ganondorf, le Seigneur du Malin qui s’était accaparé le pouvoir des Déesses, la Triforce, lui ayant confié des pouvoirs dépassant l’entendement, le Gerudo fut scellé par les six Sages dans le Saint Royaume, et finalement, il mourût. Il s’ennuyait tellement qu’il s’était lui même donné la mort, il invoqua une créature et lui ordonna de le dévorer vivant. Ainsi mourût le Seigneur du Malin.

La chronologie d’où revenait Link était maintenant hors de danger et ne pouvait espérer qu’un avenir joyeux, Link devint une légende chez les habitants d’Hyrule.
Cependant, le jeune Hylien se trouvait maintenant dans une autre époque, son époque originelle, il venait de faire un pas en arrière et redevint un petit garçon de dix ans. Son compagnon Navi venait de lui dire au revoir et retourna dans la forêt auprès de l’Arbre Mojo.

Après toutes les péripéties qu’avait enchainé le jeune Hylien vêtu de vert, il lui restait encore une chose a faire, en effet, Ganondorf est toujours en vie dans cette chronologie, Link s’empressa de se rendre au château d’Hyrule, il s’y infiltra sans aucune difficulté, évita les gardes et parvint à se rendre dans la cour de la Princesse Zelda.

Cependant, Zelda n’était pas seule dans sa cour, il y avait cinq autres personnes que Link connaissait très bien.

Link : Vous ?! Mais comment ?! Comment avez vous fait pour revenir dans cette époque ?!

Zelda : Ils ne sont pas les seuls à être revenus, je ne suis pas vraiment la Zelda de cette époque Link, laisse moi t’expliquer, dans le futur d’où tu viens, Ganondorf a été emprisonné par nous les Sages, mais il s’est avéré que Ganondorf est mort dans le Saint Royaume. Alors nous les Sages, nous avons décidé de te rejoindre dans cette époque, nous gardons l’apparence physique de cette époque, c’est pourquoi je suis redevenu une jeune fille de dix ans, tout comme toi.

Link : Et ton royaume ? Tu n’es pas censée être une princesse par hasard ? Tu as abandonné ton peuple ? C’est indigne d’une princesse !!

Zelda : Je ne suis pas faite pour diriger Hyrule, pas pour l’instant, c’est à cause de moi que nous avons subi cette histoire, j’ai décide de réparer mes erreurs et de me faire oublier du futur royaume d’Hyrule, j’ai désigné un successeur et c’est sur lui que repose la tâche de veiller sur ce royaume a présent. J’ai encore beaucoup de choses a apprendre... Mais pour le moment il y a plus urgent, dans cette époque Ganondorf est encore en vie, alors il faut vite que nous allions voir Père tous ensemble pour lui expliquer la situation, Ganondorf n’est pas le fidèle guerrier pour qui il se fait passer !!!

Ainsi, Link, Zelda, Saria, Darumia, Ruto, Impa et Nabooru décidèrent d’aller voir le Roi Daphnès Nohansen Hyrule et lui racontèrent toute l’histoire, le roi, fut choqué en apprenant ce qu’il se tramait dans son dos et sa réaction ne se fit pas attendre, il lança un avis de recherche sur Ganondorf et ordonna à ses hommes de le retrouver et de l’emmener sur la place publique.

Ganondorf fut pendu sur la place du marché, il fut découpé et les morceaux de viandes furent vendus a prix fort ! Après tout, ce n’est pas tout les jours que l’on peut déguster la tendre chair d’un Roi Gerudo !!!

Hyrule était sauvé, et pour de bon cette fois, le temps passa, Link retourna vivre dans la forêt avec Saria et les autres Kokiris, dix années passèrent, dix années de paix et de pur bonheur ou notre héros vivait dans l’insouciance, les Kokiris ont fini par l’accepter et le jeune Hylien vivait une vie paisible dans la forêt, entouré de ses amis. Zelda était âgée de vingts ans et son père commençait à lui chercher un prétendant afin qu’elle devienne reine, les autres races vivaient elles aussi dans la paix, Ruto était devenue la reine des Zoras, les Gorons vivaient une vie paisible en se goinfrant de rochers de la Caverne Dodongo, et Nabooru était devenue la reine des Gerudos, où elle avait construit une immense forteresse afin de protéger le désert de tous les dangers.

Tout allait pour le mieux, mais Link et ses amis étaient loin de se douter qu’un danger encore plus grand que Ganondorf allait bientôt voir le jour...

Message édité le 27 juin 2020 à 22:38:45 par Skeleton34-
Skeleton34-
Skeleton34-
MP
01 juillet 2020 à 23:49:46

CHAPITRE 1 : Déclaration de guerre

L’aube se levait sur la Forêt Kokiri en une belle journée de printemps, le Héros du Temps se réveillait doucement avec le chant des oiseaux, les premiers rayons de soleils qui lui caressaient le visage ainsi qu’une légère odeur d’humidité due à la rosée du matin l’avaient tiré des bras de Morphée. Encore une belle journée en vue pour l’Hylien. Il passait ses journées a jouer de l’ocarina avec Saria, jouer a cache-cache avec les frères Je-Sais-Tout, faire des concours de tirs au lance-pierre avec Mido, mais également à s’entraîner au maniement de l’épée sur l’aire d’entraînement sylvestre.

Bien qu’Hyrule soit en temps de paix, ce n’était pas une raison pour arrêter l’entraînement, en temps de paix, le principal ennemi est le relâchement, c’est quand on s’y attend le moins que le danger finit par refaire surface. Bien que Link soit très optimiste pour l’avenir d’Hyrule, ce n’est cependant pas l’avis de Zelda ou de sa nourrice Impa, la jeune princesse n’ayant pas fait de rêve prémonitoire, ce qui est plutôt bon signe étant donné que ses rêves se réalisent toujours, Link continue tout de même a s’entraîner, non pas pour être prêt à affronter le danger, mais pour être au meilleur de sa forme et toujours progresser, c’était devenu une obsession chez lui, il consacrait ses journées a trois heures d’entrainement quotidiennes qu’il effectuait dès qu’il se levait, le reste de la journée était quant a lui consacré aux jeux avec ses petits camarades. Cette situation était très surprenante à voir de l’extérieur, voir un jeune adulte vivre dans un village d’enfants étant l’incarnation même de la jeunesse éternelle, il était non seulement leur camarade mais aussi leur ange gardien, avec Saria et ses pouvoirs de Sage, ils étaient les seules personnes à pouvoir défendre la forêt.

Link se leva , prit son épée, offerte par Zelda et fabriquée par le meilleur forgeron de la capitale, plus adaptée a son corps d’adulte comparée à l’Épée Kokiri, bien qu’il aurait préféré manier l’Épée de Légende, il s’agissait d’une arme de très bonne qualité avec un manche bleu orné de quelques petits saphirs qui possédait une valeur inestimable. Il enfila sa tunique et son bonnet et sortit dehors pécher à la main un poisson et le mangea en une bouchée avant de commencer son entrainement.

Il commença alors ses exercices, réveillant au passage ses camarades a cause des cris qu’il poussait, cependant il fut interrompu par la venue d’un messager de la Famille Royale.

Messager: Vous êtes bien Link, l’Hylien vivant parmi les Kokiris ?

Link : Oui c’est bien moi, mais que me voulez vous ?

Messager : Je vous apporte une lettre de son altesse, la plus belle des femmes, la Princesse Zelda.

Et joignant le geste à la parole, ce messager lui tendit cette fameuse lettre qui était la raison de sa venue, Link l’ouvrit et se mit à la lire.

Link

Un terrible drame est arrivé, viens vite au château avec tout ton équipement, notre beau royaume est engagé dans une guerre !!! Je t’expliquerai les détails quand tu seras en face de moi, j’ai quelque chose d’important à te donner.

Zelda

La nouvelle fut brutale, une nouvelle guerre ? La dernière date d’il y a vingts ans, ayant opposé la tribu des Gerudos au peuple Hylien, c’est d’ailleurs durant cette guerre que les Sheikhas furent exterminés, tous sauf une.

Heureusement pour Link, il a profité de ces dix années de paix pour retrouver les objets manquants a son arsenal, il a entre autres récupéré le Super Grappin dans le Temple de l’Eau, la Masse des Titans dans le Temple du Feu, le Boomrang dans le ventre de Jabu-Jabu, mais également l’Arc des Fées dans le Temple de la Forêt, cependant, il n’a pas jugé utile de récupérer le Monocle de Vérité dans le puits ou encore le bouclier miroir dans le Temple de l’Esprit bien qu’il ait pris le temps de récupérer les Gantelets d’Or et d’Argent. Il a également pris soin de racheter un sac de bombes sur la place du marché pour la somme de trois cent rubis. Cependant, parmi tous les objets que Link utilisait durant son aventure, un seul d’entre eux était introuvable, et il aurait bien aimé mettre la main dessus...

Link sortit précipitamment de la forêt sous le regard curieux mêlé a de l’incompréhensions de ses amis, et utilisa l’Ocarina des Fées pour appeler sa fidèle monture Epona qu’il avait acheté à Malon pour la somme de cinq cent rubis que cette dernière a bien failli refuser.

Il se mit en route vers le château qui se trouvait à six heures de routes à cheval, six heures qui parurent excessivement longues pour Link, qui à la toute fin de son aventure avait l’habitude de jouer des mélodies pour se téléporter. Il s’empressa alors de renter dans le château sans avoir besoin de s’infiltrer étant donné qu’il disposait d’une invitation officielle de la Famille Royale.

Il fut alors conduit dans la salle du trône où il s’était rendu dix ans plus tôt, avec Zelda et son père, pour un motif tout aussi grave...

Link : Alors c’est vrai ? Nous sommes vraiment en guerre ?

Zelda : Il y a quelques jours, deux types en armure noire ont fait leur apparition près du bassin de Jabu-Jabu, ils s’étaient montrés très hostiles envers les Zoras qui se trouvaient dans les environs et en ont tués trois. Ruto à alors réagi et a balancé une sphère d’énergie vers l’un de ces deux individus, et il a explosé dans une marre de sang, mais le deuxième par un étrange concours de circonstances a réussi à échapper à Ruto, il s’est alors dirigé vers les terres d’où il venait et hier soir nous avons reçu une lettre venant d’un roi d’un territoire voisin, nous rédigeant une déclaration de guerre pour venger l’affront que nous lui avons fait après avoir tué son précieux soldat.

Link : Je vois... Tout est de leur faute alors... et que savons nous sur ce royaume ?

Le Roi : Il s’agit du royaume de Sarik, nous savons très peu de choses à leur sujet, mais Hyrule n’a jamais eu une très bonne relation avec eux, il se trouve à l’est des Bois Perdus, il dispose cependant d’un climat assez atypique d’après les renseignements dont je dispose.

Zelda : Nous devons réfléchir a une stratégie de guerre, et pour cela nous devons nous coordonner avec tous nos peuples, je vais utiliser mes pouvoirs télépathiques pour appeler les autres Sages, nous allons avoir une réunion dans le Saint Royaume, tiens toi prêt car tu es aussi convié à cette discussion !

Le royaume est à nouveau menacé, ses habitants seront ils capables de faire face à cette menace ?

Message édité le 01 juillet 2020 à 23:53:38 par Skeleton34-
Skeleton34-
Skeleton34-
MP
05 juillet 2020 à 22:21:02

CHAPITRE 2 : Stratégie

Le conseil allait débuter dans quelques minutes mais avant cela, la princesse voulait remettre un objet à Link.

Zelda : Link, je voudrais que tu reprennes cet ocarina, tu as sûrement du le chercher partout sans te rappeler que je l’avais en ma possession, tu va sûrement en avoir besoin.

l’Hylien saisit alors ce fameux ocarina qui était unique en son genre, il s’agissait de l’Ocarina du Temps, le trésor de la Famille Royale.

Zelda disparut alors dans un halo lumineux, et quelques secondes plus tard, Link et les six autres Sages la rejoignirent dans le Temple de la Lumière du Saint Royaume ou allait débuter le conseil de guerre.

Zelda : Si je vous ai tous réunis aujourd’hui, c’est parce que j’ai reçu une déclaration de guerre du royaume de Sarik situé à l’est de notre royaume, la guerre va très bientôt débuter et il est très probable que les soldats ennemis soient déjà en route, nous devons absolument réfléchir à une stratégie militaire dans les plus brefs délais !

Nabooru : Une nouvelle guerre ?! Ah ! Mes guerrières vont pouvoir se défouler et passer le temps ! Ça fait dix ans que je leur fait suivre un entrainement intensif, pourquoi ? Pour me divertir ! Je veux me battre contre quelqu’un, sentir mon sang bouillonner a cause de l’adrénaline, la sensation de pouvoir se faire tuer à chaque instant ! Hélas aucune de mes guerrières n’ont réussi à m’opposer une quelconque résistance lorsque je les testais !

Saria : Ce n’est pas un jeu Nabooru, tu oublie que nous allons tous risquer nos vies ! D’ailleurs , peut-on envisager une victoire ? Connaissons nous la force de nos adversaires ?

Ruto : Eh bien deux soldats ont attaqué et tués des Zora dans le bassin de Jabu-Jabu, ils n’étaient pas très forts comparé à moi, j’ai réussi à en tuer un sans le moindre problème, le deuxième a pris la fuite, après il est vrai que je suis un sage et que ma puissance est nettement plus élevée qu’un combattant lambda, mais je dirais qu’ils sont plus forts que les Hyliens. Si seulement j’avais tué le deuxième... la guerre n’aurait peut être pas lieu... *baisse la tête*

Link : Ne dit pas ça Ruto, ça n’est en aucun cas de ta faute. Leurs soldats sont meilleurs que nous, mais le problème, c’est que tous nos peuples ne sont pas des guerriers expérimentés, les Kokiris sont des enfants et les Zoras n’ont pas de réelle expérience au combat, il ne reste que les Hyliens, les Gorons et les Gerudos, et les Gorons ne savent pas manier d’arme... par conséquent la Forêt Kokiri et le Domaine Zora sont des lieux où il est difficile de mettre en place une défense, sans oublier qu’ils sont totalement exposés du coté de nos adversaires...

Darumia *dépité* : Si seulement les Sheikhas étaient encore en vie, c’était un peuple très entrainé doté de nombreux pouvoirs, ils auraient été fort utile...

Impa : Il y a également un autre problème dont nous devrions nous inquiéter, ils possèdent des meilleurs soldats que les nôtres, mais il est également possible qu’ils aient des guerriers sortant du lot et d’une puissance nettement supérieure aux autres, comme nous...

Zelda : Ne t’inquiète pas Darumia, Impa est la plus forte et la plus talentueuse de tous les Sheikhas, il s’agit en plus d’une sage, ce n’est pas pour rien qu’elle a survécu au génocide, elle possède toutes les facultés de son espèce et elles nous seront très utiles. Impa, nous aussi nous avons des guerriers talentueux, n’oublie pas que Link à lui seul est plus fort que nous six réunis, et je suis sur qu’il s’est entrainé durant ces dix ans, pas vrai Link ?

Link : C’est vrai, cependant je vous ai remis vos médaillons et j’ai donc perdu en puissance, même si j’ai beaucoup progressé durant ces dix ans, je n’ai pas réussi à dépasser le niveau que j’avais lorsque j’ai combattu Ganondorf, je crois même que je suis un peu moins fort...

Zelda : Cela ne fait rien, le principal c’est que tu ne sois pas rouillé, tu es l’atout majeur d’Hyrule, ne l’oublie pas, c’est pour cela que je vais t’envoyer en territoire ennemi, tu seras notre attaque, quant à nous autres, nous nous chargerons de repousser l’envahisseur. Les Gerudos seront postés dans la forêt et le Domaine Zora pour assurer la sécurité de leurs peuples, Ruto étant la plus faible parmi nous sept, Darumia sera chargé de lui porter assistance en cas de problème. J’enverrais quelques escouades hyliennes d’élite pour épauler les assauts de Link, quant aux Hyliens et Gorons, ils garderont la plaine, je souhaite également qu’un bon nombre de soldats soient postés au Lac Hylia, si le Domaine Zora est attaqué, ils pourront emprunter le passage souterrain leur permettant de se rendre au domaine rapidement. Les femmes et les hommes inaptes au combat seront dans la Forteresse Gerudo où ils fabriqueront des armes et produiront des vivres. Quant aux civils, notamment les enfants, ils logeront dans le Village Goron jusqu’a la fin de la guerre, et également dans le Temple de l’Ombre, la Caverne Dodongo, le Temple de l’Esprit et le puits du village Cocorico. Impa, tu es très compétente dans le domaine de l’infiltration, tu vas donc te faufiler dans le territoire ennemi afin de récolter des renseignements que tu transmettra à Link et les autres sages par télépathie, bats toi uniquement si la situation l’oblige, tu seras toute seule. Saria n’hésite pas a prendre possession du Temple de la Forêt, il servira de base militaire, ce sera un endroit stratégique important. Quant à moi je ne resterais pas au château, je me tiendrais dans une maison dans le village Cocorico avec mon père et une garde d’élite, nous réfléchirons aux modalités stratégiques à adopter.

Il y eut alors un blanc dans le sanctuaire.

Link *amusé* : J’ignorais que tu étais une génie en stratégie militaire Zelda ! Ça me va, j’irais donc moi aussi infiltrer le royaume de Sarik et tuerai discrètement tous les soldats que je croiserais.

Les autres approuvèrent également la stratégie de Zelda.

Zelda : C’est officiel, Hyrule est en guerre !!!

Chacun se retrouva téléporte à l’endroit d’où il venait, chacun commençait a mettre en place les directives de Zelda. Link saisit Epona et retourna dans la forêt pour faire le plein de provisions, la nuit étant tombée, il dormit pour partir en forme et se réveilla dès l’aube, il ressortit de chez lui et croisa de nouveau sa meilleure amie Saria.

Saria : Alors tu t’en vas...

Link : Oui...

Saria : J’arrive pas à croire que nous allons mener une guerre...

Link : Moi non plus, je pensais pouvoir vivre cette petite vie insouciante, avec toi, avec Mido, Fado et tous les autres... *baisse la tête*

Saria : Mais une fois que tout sera terminé, tu reviendras vivre ici, pas vrai ?

Link *sourit* : Bien sûr, tu es ma meilleure amie ! Si jamais tu es en danger de mort, n’hésite pas à m’appeler avec ton ocarina, je viendrais immédiatement à ton secours, je ne laisserais personne faire du mal à cette forêt et à mes amis qui y vivent.

Saria : Fais bien attention à toi !

Ils se prirent dans les bras, ils n’allaient pas se voir pendant un très long moment.

Link : Au revoir, Saria.

Le jeune Hylien monta sur Epona et se dirigea vers l’est pour débuter une toute nouvelle aventure.

Shadow-M-P
Shadow-M-P
MP
09 juillet 2020 à 23:19:42

La prologue, c'est le chapitre 0 ?

Skeleton34-
Skeleton34-
MP
10 juillet 2020 à 16:15:05

Oui si tu veux, c’est l’intro quoi.

Skeleton34-
Skeleton34-
MP
10 juillet 2020 à 23:02:05

CHAPITRE 3 : Le grand départ

Link partit vers l’est avec Epona, n’ayant aucune idée de ce qu’il l’attendait, cela ne l’inquiétait guère, le courage était sa plus grande qualité. Autrefois, il disposait même du fragment de Triforce du courage durant son ancien périple, c’était l’Élu, l’Élu des Déesses créatrices du monde et de la vie qui avait terrassé le plus grand tyran qui ait jamais existé, et il repartait pour une toute nouvelle aventure.

Il devait tout d’abord sortir de cette immense forêt, tellement immense qu’elle s’étendait même jusqu’au sud de Termina se trouvant aussi à l’est d’Hyrule, mais au nord du royaume de Sarik. Cependant, il ne s’agissait pas d’une simple forêt et Link le savait très bien, lorsqu’un Hylien se perd dans cette forêt, il se transforme en Stalfos et ne peut plus en sortir, même le Héros du Temps est vulnérable à ce terrible maléfice, à cause duquel cette forêt est tristement célèbre sous le surnom des Bois Perdus...

Le jeune Hylien comprit alors pourquoi les soldats ennemis sont passés par le domaine Zora... ils étaient au courant.... ils ont compris que cette forêt était étrange, cela signifiait qu’ils avaient déjà tenté d’attaquer Hyrule a plusieurs reprises. Au fur et à mesure que Link avançait, il vit à l’horizon une lueur, une lueur d’espoir, la sortie de cette maudite forêt était toute proche...
Du moins c’est ce qu’il pensait...

Il se retrouva sur le bord d’une falaise, une falaise haute de cent mètres avec une vue magnifique sur une gigantesque plaine, avec à coté de lui un panneau sur lequel il était marqué :

Royaume d’Hyrule : Fin

À l’endroit où il se trouvait, il pouvait voir un grand troupeau de soldats se déplacer à grande vitesse dans sa direction, mais pourquoi ? Ils ne pouvaient pas escalader la falaise de toute façon, alors à quoi bon se diriger dans cette direction ? Il les vit disparaitre dans la falaise, sous ses pieds.

C’est à ce moment là que l’Hylien comprit ce qu’il se passait...

En réalité, les soldats avaient creusé une caverne dans la falaise afin de contourner le problème que leur posait la forêt, ils en profitaient pour se rendre vers le domaine Zora, avec cette tactique, personne ne les a vu venir. Des soldats entraient à toute allure dans leur passage souterrain en chevauchant leur destrier au galop, ils portaient une épaisse armure en acier noir, un casque pointu et une lourde épée dans la main droite.

L’Héros du Temps s’empressa d’alerter ses amis par l’intermédiaire de la jeune Kokiri aux cheveux verts. Avec son ocarina du temps, il joua le chant de Saria.

Link : Saria, il faut que tu transmette ce message à Zelda et les autres Sages, je suis au bord d’une falaise sur laquelle j’ai une vue sur leur plaine, les soldats ont crée un passage souterrain pour éviter de passer par la forêt et se dirigent vers le domaine Zora, à la vitesse où ils vont, ils y seront sûrement dans trois heures !

Saria : Bien reçu Link, j’en informe Ruto tout de suite, à part une plaine, que vois tu d’autre ?

Link : Je peux distinguer un glacier au nord, mais il doit se trouver à au moins deux cent kilomètres de ma position, j’ai énormément de mal à le voir... Il y a également un petit village pas loin de la falaise, je pourrais m’y rendre, mais le problème, c’est que Epona ne peut descendre la falaise. Je vais devoir m’y rendre a pied si je ne trouve pas de solution pour la faire descendre.

Alors qu’il venait de déglutir sa salive pour entamer sa deuxième phrase, Link fut interrompu, en un mouvement réflexe, il saisit son bouclier pour arrêter une boule d’énergie rougeâtre qui le fit tellement reculer qu’il tomba de la falaise.

Il saisit alors son grappin et tenta désespérément de s’accrocher à quelque chose, il vit alors une branche d’arbre suspendue à vingts mètres du sol et parvint à s’y accrocher, avec la longueur de la chaîne, il se retrouva suspendu à six mètres du sol.

Link était sain et sauf, mais la branche céda et il fit une chute douloureuse de six mètres de haut.

Il tomba né a né avec une partie du troupeau qui se dirigeait vers Hyrule et qui n’était pas encore entrée dans la caverne.

Soldat 1 : Regardez moi ça les gars ! Hyrule est tellement pauvre qu’ils envoient un bouffon pour se battre ! C’est quoi cette tenue ?! C’est ta mère qui l’a fabriqué ?!

Il avait ponctué sa phrase d’un rire gras et assez grossier et fut suivi de ses camarades.

Link : Un bouffon, hein ? Cette tenue ne me gênera pas pour t’aplatir cette gueule enfarinée qui te sers de visage, sombre crétin !

A peine avait il finit de prononcer ces mots, qu’il déploya son grappin dans le visage de son adversaire, le tuant sur le coup avec un visage ensanglanté.

Les autres tentèrent alors de toucher Link en lui fonçant dessus avec leur cheval et armés de leur épée, Link trancha successivement le tronc de ses adversaires en esquivant leur attaque qui venaient de devant, de la droite et derrière. Il attrapa le pied d’un soldat avec son grappin, le traîna sur le sol et lui coupa la tête une fois que ce dernier fut arrivé jusqu’a lui avec une giclée de sang qui lui éclaboussa le visage.

Soldat 2 : Espèce de sale être inférieur, laisse moi t’apprendre le respect en te faisant bouffer ces triangles qui te servent d’oreilles !!!

Les soldats encerclèrent l’Hylien, ce dernier eut alors recours à la magie, il invoqua le feu de Din et tous ses adversaires furent carbonisés sur place dans une herbe noircie par les flammes. Celui qui avait prononcé sa phrase descendit de son cheval et fonça sur l’héros, Link lui envoya les gouttes de sang disposés sur son épée qui atterrirent dans ses yeux, son adversaire aveuglé, il profita de cette immense ouverture que cela représentait et lui coupa un bras, puis l’autre, puis un pied, puis l’autre, le soldat se retrouva au sol, hurlant de douleur et l’Hylien lui asséna le coup de grâce entre les deux yeux.

Link : Le respect ce serait plutôt de fermer la bouche pour cacher ton haleine putride des autres...Ça, c’est pour nous avoir déclaré la guerre, et ce n’est que le début, je vais mettre fin à votre existence !!!

Mais en une fraction de seconde, Link sentit une dague sous sa gorge, menaçant de le tuer...
La personne se tenant derrière lui, glissa d’un ton menaçant d’une voie caverneuse :

??? : Moi, je vais mettre fin à ta misérable vie inférieure...

Skeleton34-
Skeleton34-
MP
17 juillet 2020 à 22:44:15

CHAPITRE 4 : Confrontation

??? : Moi je vais mettre fin à ta misérable vie inférieure.

Son ennemi se tenait derrière lui, il s’agissait d’un jeune homme, de taille moyenne, cheveux rouges coiffés en arrière et des yeux de la même couleur, il ne portait pas d’armure, mais un équipement en cuir teint d’une couleur écarlate, des mitaine de la même couleur, mais également des bottes noires. Il disposait d’un corps assez musclé avoisinant les soixante-quinze kilos pour un mètre soixante-quinze, cependant, son gabarit était à peine plus imposant que celui de Link. Il était équipé d’une dague qui se trouvait déjà sous la gorge de Link, mais également une chaine en acier, idéale pour immobiliser ses adversaires ou les étrangler.

Link : Ah oui vraiment ?

Ce dernier utilisa le Feu de Din, avec la courte distance qui le sépare de son adversaire, ce dernier ne pourrait pas l’éviter.

Mais en réalitê il n’a même pas cherché à l’éviter...

??? : Dommage, je suis insensible au feu.... c’est bête hein ? Tu vas me dire tout ce que tu sais sur ton pitoyable royaume d’insectes, quelle tactique utilisez vous pour mener cette guerre ? Y’a t’il d’autres inconscient qui se sont aventurés sue nos terres comme toi ? Parle !!

Link ne répondit pas.

??? : Tu es sourd ou quoi ?! Réponds maintenant avant que je tranche ta gorge !!

Link : Imbécile... tu crois vraiment que je vais gentiment de révéler toutes ces informations ?

Il réussit à se dégager en plaçant un coup de coude au niveau du visage de son adversaire, surpris qui ne s’attendait pas à ce que l’Hylien réagisse de la sorte.

Son assaillant répliqua avec hargne en sortant sa chaine et la lançant pour essayer d’attraper Link mais ce dernier exécuta une roulade et plaça un uppercut qui toucha sa cible. Il dégaina l’épée qu’il avait rangée quelques secondes plus tôt lorsqu’il avait fini de massacrer une troupe ennemie et se mit sur ses gardes pour riposter à la prochaine attaque de son adversaire.

Ce dernier réutilisa ses chaines qu’il agitait dans un mouvement circulaire avec son bras droit et en un mouvement brusque il pointa son bras sur Link et balança sa chaine à une vitesse à peine croyable, il était capable de s’en servir comme un fouet, un fouet épais en métal.

Link eut pour réflexe de se protéger avec son bouclier Hylien, mais il se retrouva attaché et son adversaire lui prit comme on vole une sucette à un enfant. Il se retrouvait alors sans protection face à une arme rapide et imprévisible.

Mais à peine eut il le temps de comprendre ce qu’il venait de se passer que l’Héros du Temps de fit fouetter par cette longue chaine métallique que son ennemi agitait si facilement.
Il se prit alors un deuxième coup, puis un troisième, un quatrième, mais il parvint à attraper la chaine avec sa main alors qu’il était sur le point de prendre le cinquième coup de fouet, complètement sonné mais toujours debout.

Son adversaire répliqua de manière surprenante, il maitrisait la magie, il fit apparaitre une lueur rouge dans sa main droite qui tenait l’embout métallique de son arme, et il dégagea une très forte chaleur, le métal étant un très bon conducteur thermique, la main de Link fut brulée par la chaleur qui s’était propagée jusqu’à lui par le métal dans une température proche de la fusion.

Link lâcha la chaine par réflexe et se prit un sixième coup par un métal brulant qui le mit à terre.

??? : Alors c’est déjà terminé ?! Pitoyable !!! Relève toi, je ne t’ai pas autorisé à mourir !!!

Link était toujours conscient, mais il était complètement sonné, il voyait flou et entendait à peine ce que disait son interlocuteur. Lui qui était l’atout majeur d’Hyrule, ses amis qui plaçaient tant d’espoir en lui, et finalement il est balayé à la première difficulté ?

Link *pense* : Battu par le premier adversaire... il va sûrement me tuer dans quelques secondes, alors c’est ici que se termine ma vie... Zelda, vous autres, je suis désolé...

Mais quand il se mit à penser à ses amis, il parvint finalement à se ressaisir.

Link *pense* : Non, si je meurs, ils mourront aussi !!!

Il se releva à une vitesse qui stupéfia son adversaire et lui tira un coup de grappin en plein torse que ce dernier n’avait pas vu venir. Mais sa formidable armure le protégea, bien qu’elle fut amochée par l’impact, il recula.
Ce dernier tenta de riposter en lançant des boules d’énergie pure de sa main gauche, Link eut à peine le temps de l’esquiver en se jetant, son assaillant recommença trois fois et Link esquiva comme il le pût, ces boules étaient en réalité des flammes compressées en une sphère et Link le comprit quand il vit l’une d’entre elles faire flamber l’arbre qui se trouvait à une dizaine de mètres de la scène de combat. Il se dépêcha de saisie son arc et tira une flèche de glace au moment ou son adversaire lança une nouvelle boule d’énergie. Créant ainsi une onde de choc d’une cinquantaine de centimètres. Link en tira une deuxième qui pétrifia le bras gauche de son adversaire qui se mit à crier de douleur.

Ayant une affinité pour le feu, il était sensible à la glace.

Link : Bah alors ? On a les mains gelées ?

Mais la glace fondit vite lorsque la chaleur libérée par les mains de l’ennemi l’atteignit.

Link tira une nouvelle flèche, celle ci, par un coup de chance parvint a se loger dans la fissure causée par le coup de grappin, ce qui eut pour effet de détruire cette partie de l’armure, et il en tira une deuxième dans la foulée qui atteignit son adversaire en plein coeur.

Un coup fatal.

Son adversaire se mit a tituber et tomba à genoux, crachant du sang. Mais étrangement, bien qu’il fut sévèrement atteint, il ne s’écroula pas comme Link s’y attendait, il aurait donc raté le coeur, mais il s’agissait tout de même d’une blessure très grave.

Un cercle de flamme se mit alors à apparaitre autour du blessé.

??? : Misérable !!! Tu me le paieras !!! Tremble devant moi. Le grand Astor !! Quand on se reverra, je t’atomiserais sale vermine, tu peux y compter !!

Link : Et moi je suis Link, le Héros du Temps, souviens toi de mon nom, car je suis celui qui causera votre perte à tous !!!

Astor disparut dans son cercle de flamme, il s’était téléporté , quant à Link, il était lui aussi dans un sale état, lui qui s’était relevé sous le coup de l’adrénaline, il se mit a en ressentir les conséquences et s’écroula par terre.

Le corps de l’Hylien était étalé par terre, inconscient.

Skeleton34-
Skeleton34-
MP
21 juillet 2020 à 22:49:58

CHAPITRE 5 : Dans l’ombre

Link avait réussi à triompher de son adversaire, il n’en était cependant pas ressorti indemne, il s’était évanoui des suites des coups de la chaine d’Astor. Leur combat s’était donc conclu sur un match nul.

Quand il se réveilla, il se trouva dans un lit, avec de multiples bandages sur le corps, notamment au visage, mais aussi à sa main gauche avec laquelle il avait attrapé la chaine brulante d’Astor. Jamais Link ne s’était retrouvé dans un tel état, pas même durant son périple contre le tyran Ganondorf. Il se trouvait dans une pièce assez sombre, éclairée seulement par une bougie, l’Hylien remarquait de l’obscurité à la fenêtre qui se trouvait à sa droite. La nuit était tombée. Sur une chaise à sa gauche à seulement quelque mètres de lui était assise une jeune fille aux cheveux noirs, ayant une vingtaine d’année. Elle était habillée d’une simple robe blanche.

??? : Tu te réveilles enfin...

Il fallut beaucoup de temps à Link pour reprendre ses esprits, plus d’une trentaine de secondes durant lesquelles il fixait cette fille, son regard plongé dans le sien, à la limite du malaise.

Link : Où....où suis-je ?

??? : Tu te trouves dans le village de Paldée dans ma base secrète.

Link : Jamais entendu parler.... qui es tu ?

??? : Je m’appelle Elrie, membre des Damnés, un groupe de cinq personnes résistantes au régime du roi Idare. mais toi, qui es tu ? Que faisais tu inconscient au beau milieu de la plaine à coté de la falaise ? A en juger par ces traces de brulures, tu as affronté Astor ?

Link : Tu connais Astor ? Je m’appelle Link, je viens d’Hyrule, je suis un guerrier, le meilleur guerrier d’Hyrule, je suis ici pour attaquer Sarik.

Elrie : Je vois, cela fait de nous des alliés, tu es le meilleur combattant d’Hyrule ? Vous n’êtes pas prêt de gagner cette guerre... Je suis une Sarikienne, comme tous les habitants de mon royaume, mais je suis très différente des autres, les Sarikiens ne pensent qu’à se battre, ils ne vivent que pour ça, c’est une race guerrière. Nous passons notre temps à attaquer des territoires voisins pour agrandir le notre. Moi je ne suis pas comme eux, même si j’ai de très bonnes aptitudes au combat, je déteste ça. Je connais bien ce Astor, il est le capitaine de l’escouade qui vient de partir attaquer ton royaume, j’ai remarqué les cadavres qui gisaient au sol, tu n’est donc pas un incapable.

Link : J’ai forcé Astor à battre en retraite, mais je me suis évanoui juste après cela...

Elrie : Vous êtes donc du même niveau.... tu n’as aucune chance de battre le roi. Que comptes tu faire ?

Link : Aide moi... à plusieurs nous pourrons en venir à bout.

Elrie *soupire* : Ah.... si tu savais dans quoi tu t’es embarqué... sa puissance est inimaginable, nos lois sont claires, le plus fort d’entre nous est fait pour régner. C’est le plus fort de tout le royaume, il te surpasse de très loin, pauvre fou... on ne peut pas le battre.

Link : Cela vaut toujours le coup d’essayer, non ? Tu as de bonnes aptitudes au combat ? Quand je serais rétabli que dirais tu de m’affronter en un contre un ?

Elrie : Je regrette, je ne peux pas rester ici très longtemps, en réalité je ne suis pas censé me trouver en ces lieux, suis moi je vais te présenter au reste du groupe.

Link se leva difficilement et suivit alors Elrie, ils empruntèrent un escalier descendant vers une pièce plus grande où se trouvait une immense table avec des bouteilles d’alcool, mais aussi une carte du royaume, quatre personnes étaient assises.

L’un d’entre eux, blond aux yeux verts, habillé d’une simple tenue en cuir teinte d’un bleu marine prit la parole.

??? : Alors le gars qui à affronté Astor s’est enfin réveillé à ce que je vois...

Elrie : En effet, Pumta, écoutez moi tous, à partir d’aujourd’hui, ce jeune homme que vous voyez là, Link, fait officiellement partie des Damnés, désormais, nous seront un groupe de six.

En plus de Pumta, il avait également un grand gaillard de deux mètres, cheveux bruns, assez musclé, mais avec un air stupide, il s’appelait Oldin. Il y avait également une autre fille, un mètre cinquante quatre, cheveux verts assez courts et yeux bleus nuits, elle s’appelait Kalia et dégageait un air triste, elle avait une troublante ressemblance avec Saria. Et enfin un troisième homme, taille moyenne, cheveux noirs, yeux noirs, assez discret avec une mèche devant ses yeux, il s’agissait en fait d’un adolescent, il s’appelait Junio.

Elrie : Link, nous voici au complet, nous sommes tous des combattants exceptionnels, et nous sommes les seuls dans tout le royaume à s’opposer au roi Idrare. Repose toi pour cette nuit. Tu t’entrainera avec eux demain matin. En réalité, tu es l’un des plus faibles du groupe, le seul que tu peux battre ici, c’est Oldin... il est costaud, mais pas très futé...

Link : Merci à tous, je vous aiderai à tuer cet Idare, je mettrai fin a cette guerre, je le promet.

Kalia : Je suis capable d’estimer la puissance d’un adversaire Link, tu dispose d’une grande force physique, mais ton énergie est très faible comparée à la notre, tu dois avoir du mal à manipuler la magie n’est-ce pas ? Demain je me chargerai de ton entraînement.

Link n’avait jamais entendu parler de ce concept d’énergie...

Link : Comment ça mon énergie ?

Kalia : Il existe en chaque être vivant, une source d’énergie vitale, aussi faible soit elle, elle est présente en chacun de nous, en développant cette énergie, nous sommes capable d’augmenter notre force, notre vitesse, notre résistance, nos réflèxes, bref toutes nos capacités physiques, mais aussi notre puissance magique, nous permettant de libérer plus facilement de l’énergie pour en faire des attaques. Astor maitrise son énergie et est capable de la lancer, mais il possèdes aussi la particularité de la changer en un élément précis, le feu.

L’Hylien était resté bouche bée, ce concept d’énergie lui était totalement étranger...

Kalia : Si tu veux vaincre Idare, maitrise cette énergie vitale qui se trouve en toi Link.

Link : Très bien... Sinon que faites vous comme action pour résister au régime ?

Elrie : Nous tuons des soldats en secret, nous donnons des renseignements aux ennemis, nous sabotons des endroits stratégiques, nous effectuons des perturbations pour semer la pagaille dans ce royaume. Mais nous agissons toujours la nuit, le jour, nous sommes des Sarikiens comme les autres, mais la nuit, c’est là que se dévoile notre vraie nature, nous détestons notre peuple et ce maudit culte du combat qui est omniprésent dans notre société, nous nous battons uniquement lorsque nous en sommes obligés, mais le combat est instinctif chez les Sarikiens, nous avons ça dans le sang, alors nous cinq, nous sommes des exceptions ! Vous quatre je compte sur vous pour accueillir Link comme il se doit, quant a moi je dois partir maintenant, si je m’absente trop longtemps, cela risque d’éveiller des soupçons.

Les quatre : Entendu !

Elrie partit, et Link alla se coucher, demain, une grosse journée l’attendait...

Skeleton34-
Skeleton34-
MP
23 juillet 2020 à 22:30:23

CHAPITRE 6 : Un autre niveau

Link se réveilla à l’aube, si on en juge par le peu de luminosité passant par la fenêtre. Il s’empressa de rejoindre ses nouveaux compagnons dans leur salle de réunion où ils prirent leur petit déjeuner et Link et Kalia se mirent en route pour l’entrainement, ils sortirent par le toit de leur base, il s’agissait en fait d’une base souterraine camouflée par l’herbe ou l’on distinguait à peine une fenêtre près du sol, une base naissant à la surface même du sol et s’enfonçant sous terre avec une porte qui était en réalité une trappe parfaitement placée sur la pente d’une colline qui était la seule chose que l’on pouvait voir de l’extérieur, la cachette idéale pour une activité illégale comme une insurrection.

Le village de Paldée se situait à une vingtaine de kilomètres de cette position, et rien d’autre aux alentours, une plaine verdoyante était le lieu d’entraînement de Link.

Kalia : Bien, c’est ici que nous allons nous entraîner. Avant toute chose, j’aimerais que tu te battes contre moi, de toutes tes forces, même si tu es capable de repousser Astor, j’aimerais me faire une idée plus précise de ton niveau.

Link : Tu veux que je t’attaque à pleine puissance ?

Kalia : Oui, puisque je te le dis ! N’aie pas peur de me faire mal, tu as entendu Elrie n’est-ce pas ? Je suis plus puissante que toi, alors vas-y !

l’Hylien fonça alors sur la jeune fille, avec toute la concentration et la détermination qu’il avait, et avec son épée tenta de trancher son adversaire en deux qui se contenta tout simplement d’esquiver, à chaque coup qu’il essayait de porter, son adversaire esquivait avec une telle facilité qu’on avait l’impression que Link se déplaçait au ralenti.

Il tenta alors d’utiliser son grappin mais Kalia attrapa le bout avec avec l’index et le majeur, tout simplement. Il tenta ensuite d’utiliser le feu de Din, mais son adversaire le contra en créant une barrière d’énergie invisible, le tout les bras croisés, le plus naturellement possible.

Et alors que Link continuait à agiter son épée sur un adversaire impossible à toucher, Kalia conclut le combat, comme si elle n’avait jamais été en danger, par une simple balayette et le corps de Link heurta lourdement le sol.

Il était vaincu, vaincu si facilement, voila donc le fossé qui le séparait de cette jeune fille aux cheveux verts. Si elle l’avait voulu, elle aurait pu le tuer sans aucun problème.
Un Héros du Temps, vaincu si facilement.
Quelle honte...

Kalia : Bien, je crois que j’en ai assez vu..

Link était totalement abasourdi, il n’en revenait pas, il savait qu’il ne gagnerait pas ce combat, mais il n’imaginait pas que son adversaire lui était à ce point supérieur.

Link : Comment est-ce possible ?

Kalia : Elrie te l’avais dit, tu es le deuxième plus faible du groupe, et moi je suis la deuxième plus forte, derrière Elrie... c’est pour cela qu’aujourd’hui nous allons nous entrainer, tu dois apprendre a utiliser cette énergie qui se trouve en toi. Cela prendra du temps, mais à terme, tu seras beaucoup plus fort, et tu seras capable de m’opposer une plus grande résistance, peut être que tu seras capable de me battre... tout dépend de toi.

Link : Bon... alors montre moi comment faire.

Kalia : Assis toi par terre, les jambes croisées et concentre toi, avant de réussir à la maitriser, tu dois d’abord trouver cette énergie. C’est assez paradoxal, mais il faut que tu sois à la fois concentré et détendu, sinon cela ne marchera pas. Cela m’a pris une semaine pour y arriver.

Link y passa des heures, des heures sans bouger où le soleil lui tapait le crâne, où il faisait tellement chaud dans ce royaume alors que l’on était qu’au début du printemps. Le temps changeait subitement en une pluie torrentielle. Il lui arrivait souvent d’osciller entre chaleur extrême et averse, cela arrivait une journée sur deux.

Mais au début de la soirée alors que le soleil commençait a se coucher, une lueur jaune apparut dans les mains de Link, elle était minuscule, mais elle était la.

Kalia : Bien joué, tu as réussi ! Tu es incroyable ! La plupart des guerriers mettent des mois à la trouver, moi et le reste du groupe avons mis des semaines, et toi, tu as réussi au bout d’une journée seulement !!!

Après tout, Link était le Héros du Temps, c’était un génie du combat, il n’était donc pas étonnant qu’il apprenne les choses plus vite qu’un autre combattant.

Kalia : Demain, ici, même heure, tu apprendras à maitriser ton énergie. J’espère que tu y arrivera aussi vite !

Elle se mit à partir en éclatant de rire, un rire de surprise, elle était tellement intriguée et choquée par la vitesse de progression de l’Hylien que le rire était sa seule réaction.

Link *pense*' : Bon, elle est terriblement puissante, mais aussi assez étrange... elle fait peur...

Cette journée se conclut sur la réussite de Link à la première étape de son entrainement. Mais de l’autre coté, dans un autre royaume, en haut de la falaise, plus précisément au domaine Zora, les premières troupes ennemies sortirent du passage souterrain, pratique pour éviter la forêt, mais d’une lenteur évidente.

Les Gerudos étaient déjà la, et une nouvelle bataille commença.

Message édité le 23 juillet 2020 à 22:31:03 par Skeleton34-
Skeleton34-
Skeleton34-
MP
26 juillet 2020 à 21:43:53

CHAPITRE 7 : Bataille sanglante - Partie 1

Les Sarikiens ont finalement franchi l’autre coté de leur passage souterrain et se trouvaient dans les terres d’Hyrule, ce passage leur a fait perdre un temps considérable, mais aucune perte à signaler, ce qui ne serait sans doute pas arrivé si ils étaient passé par les bois. Il ne leur restait plus que cinq cent mètres parcourir pour arriver au bassin de Jabu-Jabu.

Ruto : Ils sont là !!!

À peine sa phrase terminée que les Gerudos se ruent sur leurs arcs pour stopper les ennemis à cheval, qui ne peuvent pas aller dans l’eau, Hyrule possède donc l’avantage du terrain, le bassin de Jabu-Jabu était assez difficile à passer pour les Sarikiens qui se faisaient attendre par des Gerudos cachés derrière le corps du dieu des Zoras tout en leur tirant dessus à l’arc.

Les premières pertes ne se firent pas attendre, certains ennemis ont donc adopté un chemin différent, ils ont essayé de se cacher derrière les arbres et de se faufiler derrière les Gerudos pour les tuer, mais Ruto les protégeait en créant des boules d’énergie que de simples soldats n’ayant pas une réactivité surhumaine ne pouvaient éviter. Mais d’autres ont encore pris un chemin différent, ils ne pouvaient pas enter dans le Domaine Zora, ils ont alors escaladé la paroi rocheuse et passaient par dessus, les Gerudos étaient tellement occupés à éliminer les soldats et Ruto à protéger les Gerudos qu’ils n’ont pas fait attention à ce groupe de soldats.

Le bassin avait vite viré au rouge écarlate, les soldats Sarikiens se faisaient repousser, tout simplement. Ils étaient obligés de se servir des cadavres de leurs camarades pour se protéger des projectiles des Gerudos.

Soldat 1 : Ces chiennes se cachent derrière ce maudit poisson !!!

Soldat 2 : Il faut attendre l’arrivée du capitaine, d’ici là, il faut essayer de tenir !

Soldat 1 : Imbécile !!! Le capitaine Astor est vulnérable à l’eau !!!

Ils étaient loin de se douter qu’en réalité leur sauveur avait eu un contretemps et qu’il ne viendrait pas à leur secours.

Le groupe de soldats ignoré par les Hyruliens gagnaient du terrain, à pied cela prenait cependant beaucoup plus de temps, mais alors que l’un d’eux avait fait l’erreur de s’éloigner de son groupe, sa nuque se retrouva brisée par la Sheikha en tenue de combat qui se mettait en route vers Sarik.

Impa : Ou croyez vous aller comme ça ?

Soldat 3 : Crève, femme !!!

Il se retrouva avec une aiguille plantée dans la carotide, et se vida de son sang, ses camarades se firent également tuer, sans que personne ne le sache, il y avait des cadavres de soldats sur le toit du Domaine Zora, sans aucun témoin aux alentours...

Les Sarikiens comprirent qu’ils ne pourraient pas avancer s’ils ne se débarrassaient pas des Gerudos ou de Jabu-Jabu qui agissait comme un bouclier géant.

Soldat 1 : Où sont les archers ?! Il faut déloger ces femelles !

Ces fameux archers essayaient de toucher les Gerudos, mais ces dernières étaient trop bien cachées derrière le grand Jabu-Jabu à qui les flèches s’apparentaient plus à des chatouillements à cause de leur petite taille.

La nuit étant en train de tomber, les Gerudos ne pouvaient plus utiliser leur arc car elles ne pouvaient plus apercevoir leurs ennemis qui essayaient de sauter dans l’eau pour avancer.

Mais Hyrule disposait d’une autre surprise, dans le bassin se trouvaient les Zoras qui essayaient d’entrainer les Sarikiens au fond de l’eau pour les noyer, cette stratégie s’avéra efficace même si quelques Zora y laissèrent la vie lorsqu’ils se retrouvaient confrontés à plusieurs Sarikiens en même temps car ils étaient en infériorité numérique. L’un d’eux tenait le Zora pendant que l’autre l’égorgeait avec une dague, plus pratique pour se battre dans l’eau plutôt qu’une lourde épée alors que l’armure représentait déjà un poids assez important. Du sang bleu se retrouvait donc mêlé à cette infâme bouillie de cadavre teinte en marron due au mélange de l’eau, du sang et de la crasse qu’était devenu le bassin de Jabu-Jabu.

Soldat 1 : On a plus le choix, il faut attendre le capitaine...

Soldat 2 : Et le caporal, que fait il ?

Soldat 1 : Quel caporal ?!

Soldat 2 : Le caporal Nasda !!

De l’autre coté du domaine, seulement une Gerudo était morte, tuée par les archers, mais pas moins de trente Zoras furent tués, sur une centaine... soit un dixième de ce peuple... en une seule bataille, et ce n’était peut être pas fini. Ruto, qui constatait avec effroi la mort de ses semblables décida d’utiliser ses pouvoirs de Sage pour léviter jusqu’à ses ennemis.

Gerudo : Princesse Ruto !! Attendez !!!

Ruto : Il est temps d’en finir !!!

Elle lança une gigantesque boule d’énergie qui massacra la moitié des soldats restants chez l’adversaire, mais alors qu’elle en lança une deuxième, cette dernière fut instantanément repoussée et Ruto se prit sa propre attaque de plein fouet.

Un éclair apparut dans le ciel et dévoila au sol, une silhouette humaine...

Message édité le 26 juillet 2020 à 21:44:12 par Skeleton34-
Skeleton34-
Skeleton34-
MP
28 juillet 2020 à 23:19:03

CHAPITRE 8 : Bataille sanglante - Partie 2

L’éclair dévoilait au sol une mystérieuse personne dont on ne pouvait voir les détails que pendant un court instant à cause de l’obscurité, le caporal était en réalité une femme, d’une trentaine d’année environ, fine et aux courbes parfaites, cheveux argentés, visage fin, portant des bottes noires, une tunique parfaitement adaptée pour le combat, des mitaines jaunes, la couleur de sa tunique était noire avec des motifs jaune, le tout ponctué par une couleur de cheveux étant l’exact opposé de la couleur sombre de ses vêtements. C’était une pure beauté, un chef d’oeuvre de la nature, cependant son visage arborait une expression étrange, il était possible de ressentir un profond malaise rien qu’en la regardant, ses yeux rouges transperçaient les personnes qui la regardait. Un regard plein d’ambition et de méchanceté, un regard dégageant une forme de folie assez inquiétante. Inutile d’en dire plus, son visage en disait long, elle adorait tuer ses adversaires, prendre le temps de jouer avec des victimes agonisantes dans la douleur.

Soldat 1 : Ca...caporal Nasda !

Il avait à peine fini de prononcer sa phrase qu’il se prit un rayon d’énergie pure d’une couleur jaune dans la jambe, lui faisant un trou et lui arrachant un cri de douleur.

Nasda : Silence ! Je ne t’ai pas autorisé à l’ouvrir ! Vous êtes pitoyables ! Vous n’êtes même pas capable de vous débarrasser d’une bande de poissons ! Votre supérieur en sera informé, il vous fera payer votre incompétence !!! Ah mais j’oubliais, je suis un de vos supérieurs !!!

Tout en étant parti dans un fou rire, elle tira un autre rayon, puis deux, trois, puis quatre, elle mitraillait son soldat qui ne pouvait rien faire d’autre qu’hurler de douleur et la supplier d’arrêter. Elle lui attrapa la tête et lui ouvrit la bouche avec une force démesurée qui disloqua la mâchoire de celui ci, et avec son index, elle fit sortir un rayon d’énergie et le passa sur les dents du soldat qui arrachait un tel hurlement qu’il était possible de l’entendre à l’entrée du Domaine Zora, un rayon d’énergie qui le faisait saigner abondamment des gencives. Et pour terminer sa séance de torture en beauté, elle lui enfonça les yeux avec ses pouces, avec une telle force que la pression exercée fit exploser le crâne de sa victime.

Nasda : Je déteste les êtres inférieurs comme toi qui se prennent pour des guerriers alors que j’étais plus forte que vous à l’âge de trois ans !!!

Elle regardait à présent Ruto, qui se trouvait dans les airs, repoussée par sa propre attaque. La reine des Zora s’empressa d’appeler Darumia et Impa qui se trouvait pas très loin de la scène en renfort.

En une fraction de seconde, le caporal fou fit apparaitre un éclair qui électrocuta tous les Zoras qui se trouvaient dans l’eau, ils moururent sur le coup, Jabu-Jabu survécut mais était dans le coma, les Gerudos disposaient quant à elles de semelles en caoutchouc faisant office d’isolant et responsable de leur survie.

Nasda : Comment vais-je te tuer ?

Ruto : Tu ne me tueras pas.

Nasda : Ah vraiment ?! Ma chérie... tu es en bien mauvaise posture... Je manie l’électricité et tu es un poisson, de plus nous sommes dans un environnement aquatique...

Ruto était obligée de l’admettre, elle avait raison, tant que Darumia et Impa n’étaient pas là, elle n’avait aucune chance de l’emporter. Mais elle décida de jouer la montre, elle se mit à voler dans toutes les directions pour éviter de se faire frapper par la foudre. Cette stratégie fonctionna pendant une bonne minute étant donné que son adversaire était excité par le défi de foudroyer une cible en mouvement avec une attaque localisée en un point.

Une aiguille surgit alors de nulle part, manquant de toucher Nasda, l’interrompant dans son geste. Impa et Darumia étaient arrivés.

Trois contre un, tous sauf les Gerudos et les Sarikiens se mirent a léviter dans les airs.

Darumia se mit en boule et chargea son adversaire qui l’attrapa avec ses mains et qui tenta de l’électrocuter au contact de ses paumes, hélas Darumia était fait de pierre et était donc insensible à l’électricité, Nasda reculait, et Impa en profita pour lancer une boule d’énergie. Mais son adversaire riposta en projetant Darumia avec un coup de pied, tel un ballon de football sur la boule d’énergie d’Impa et cette dernière s’était tout pris de plein fouet et les deux sages allèrent s’encastrer dans le sol. Impa était inconsciente et Darumia était sonné.

Il ne restait plus que Ruto...

Cette dernière utilisa alors la télépathie pour appeler Link afin que celui-ci revienne en urgence pour l’aider.

Ruto *pense* : Saria est proche mais elle est trop faible pour changer l’issue du combat et Nabooru se trouve au village Cocorico avec Zelda... pas le choix, il faut que j’appelle Link : Hé, Link tu m’entends ? C’est moi Ruto !!! Viens vite au domaine Zora, il y a un ennemi très puissant, une certaine Nasda !!! Impa et Darumia ont étés vaincus !!! Je suis toute seule !! Viens vite m’aider !!!

Dans la base souterraine des Damnés, l’Hylien reçu l’appel...

Link : Nasda ? C’est qui ça ? J’arrive Ruto !!

Pumta : Tu as bien dis Nasda ?!

Link : Oui pourquoi ?

Pumta : Oh non... ce n’est pas bon du tout... laisse moi venir, elle est trop forte pour toi !! Mais sinon, comment tu va faire pour t’y rendre ?

l’Héros du Temps sorti l’Ocarina du Temps de sa poche...

Link : Avec ceci ! Accroche toi à moi !

Il joua la Sérénade de l’Eau pour se rendre au Lac Hylia et ainsi emprunter le passage secret permettant de rejoindre le Domaine Zora.

Pendant ce temps, Ruto se faisait massacrer, son adversaire s’amusait à l’électriser tout en la maintenant en vie, la rouait de coup et la transperçait de rayons d’énergie. Elle était couverte de bleus, de plaies et de brûlures dues aux éclairs que lui balançait Nasda, elle était bien trop forte pour la Zora, elle s’amusait également à l’étrangler pour que Ruto manque d’oxygène, lui broyait les os en lui serrant les membres avec ses mains, lui cognait la tête contre des murs marqués par du sang bleu, lui écartait les bras et les jambes pour que ses épaules et hanches se disloquent, Nasda était une cruauté inégalée...

Link et Pumta se dépêchaient de monter l’escalier menant à la salle du trône et d’emprunter le passage menant au bassin.

Et là...

Nasda les attendait avec le corps meurtri de Ruto à qui elle avait brisé la nuque, la tuant sur le coup.

Ruto était morte, ils étaient arrivés trop tard...

Skeleton34-
Skeleton34-
MP
31 juillet 2020 à 21:32:58

CHAPITRE 9 : Bataille sanglante - Partie 3

Link et Pumta étaient arrivés trop tard, Ruto était déjà morte et Nasda les regardait avec un sourire narquois.

Link : Non, Ruto !!! C’est pas possible !!!

Il tomba à genoux, les larmes au yeux.

Pumta : C’est la guerre Link.......nous sommes arrivés trop tard...

Nasda : Alors Pumta, comme ça tu travailles pour l’ennemi...

Link *enragé* : La ferme !!! Tu vas payer pour ce que tu as fait à Ruto !!!

Nasda : Ah bon ? Dans ce cas qu’attends tu ?!

Elle se mit à éclater de rire. Link se mit a courir mais fut arrêté par Pumta.

Pumta : Arrête toi Link, tu n’es pas de taille contre elle, tu oublies que tu ne sais pas voler comme nous, de plus tu n’es pas en état de te battre, tu viens d’assister à la mort de ton amie et tu es épuisé de ton entraînement d’aujourd’hui.

Link : Mais je...

Pumta : Non Link ! Fais moi confiance, laisse moi m’occuper d’elle !

Pumta se retrouva face à Nasda, il n’utilisait pas d’arme, il se battait à main nue. Il fonça sur son adversaire avec une telle rapidité qu’elle en fut stupéfaite et lui asséna un coup de genou dans le ventre ainsi qu’un coup de poing au visage la projetant cinq mètres plus loin et elle riposta en faisant frapper la foudre que le jeune blond évita de justesse, Link aussi avait évité le courant passant dans l’eau avec un saut réflexe, il n’était pas complètement largué bien qu’impuissant.

Les deux se battaient à une vitesse folle, la foudre retentissait presque toutes les trois secondes, mais Nasda prit brusquement l’avantage lors qu’elle se déplaça instantanément derrière Pumta, elle laissait un intense courant électrique qui définissait la trajectoire qu’elle venait de prendre, elle était aussi rapide que l’éclair. Pumta répliqua en anticipant le déplacement de son adversaire et asséna un coup de poing à sa droite qui fit mouche.

Mais cela eut pour effet d’énerver le caporal qui se déplaça à nouveau, mais cette fois ci, elle transperça son ennemi au poumon droit avec une dague.

Link : Non ! Pumta !

Ce dernier tomba à l’eau et Nasda était sur le point de charger la foudre pour l’achever, mais Link tira une flèche qu’elle se prit juste au dessus de l’oeil droit et qu’elle n’avait pas vu arriver tant elle était concentrée sur son adversaire. Cette dernière tourna la tête dans sa direction avec une effroyable lenteur. Son visage n’avait à peine qu’une légère égratignure.

Nasda : Meurs...

Elle arriva devant Link qui regardait encore dans le ciel et lui frappa le visage au sol, elle lui asséna ensuite un coup de pied qui le projeta contre la paroi rocheuse du bassin mais elle se prit un coup de pied surprise de Pumta qui s’était relevé et lui en envoya un autre qui la projeta dans les airs, il s’envola à son tour et exécuta un enchainement de coups de pieds et de coups de poings tout en formant un zig-zag dans le ciel, il la projeta ensuite au sol avec un énième coup de pied avant de s’écrouler à son tour.

Mais malheureusement pour lui, elle survécut. Elle se releva, se dirigeant vers Pumta pour le tuer, mais elle avait encore commis une erreur, Link s’était lui aussi relevé et dégaina son épée derrière elle.

Nasda : Il est temps de disparaître Pumta, moi qui pensait que les Damnés n’étaient qu’un groupe de pleurnichards qui ont trop peur de se battre, je suis surprise......mais bon, ton petit groupe va s’éteindre ! Adieu !

Elle était donc au courant de l’existence des Damnés.

Pumta : Comment es tu au courant sale raclure ?

Nasda : Quand l’un d’entre vous a eu la maladresse d’oublier de cacher des cadavres au glacier d’Asuria et qu’il a laissé un message signé. Depuis ce jour tout le royaume connait votre existence... bandes d’abrutis, ça n’était vraiment pas très malin ça !!!

Elle se mit à éclater de rire

Nasda : Et inutile de préciser que les soldats qui se trouvent là bas de l’autre coté du bassin t’on vu m’affronter, mais bon, soit, tu vas mourir de toute façon !!!

Elle s’apprêtait a lui donner le coup de grâce, mais Link avait profité de cette révélation pour charger une attaque cyclone avec son épée et tenta de lui trancher la tête, mais la lame fut stoppée nette dans son action. Le cou de Nasda était trop résistant, elle avait cependant une vilaine plaie qu’il faillait vite soigner.

Nasda : Comment as tu osé ?!

Elle projeta de nouveau Link vers la paroi rocheuse avec un coup de poing en plein visage.

Nasda : Terminé !!! Je m’occupe de toi pour de bon !!!

Elle se mit a courir vers l’Hylien mais elle se prit une boule d’énergie qui la projeta de l’autre coté. Dans les airs, se posant délicatement sur le sol tel un être venu des cieux, Kalia était revenue.

Kalia : Ce qui es terminé, c’est ton massacre Nasda !

Nasda : Toi......tu es de leur coté ?! Tu vas mourir toi aussi !!!

Kalia : Dans ce cas je t’attend.....si tu en es capable bien sûr...

La jeune fille aux cheveux verts affichait un sourire moqueur, elle était convaincue de sa supériorité et ne se sentait pas du tout en danger.

Nasda : Tss......on se reverra !

Elle disparut en un éclair, elle avait pris la fuite à la simple vue de Kalia.
Cette dernière se tourna vers Link et Pumta qui était gravement blessé.

Pumta : Oldin est vraiment un abruti !!! A cause de lui, l’existence de notre groupe a été révélée au royaume !

Kalia : Oui, mais plus grave encore, elle a pris la fuite et m’a vu, toi aussi, elle sait également que Link est de mèche avec nous, si on retourne à Sarik, on se fera repérer. J’ai senti vos énergies diminuer et je me suis inquiétée, alors j’ai volé à votre secours.

Link : Merci, mais du coup qu’est ce qu’on fait maintenant ?

Kalia : Toi et moi nous retournerons à la base, tu dois absolument t’entrainer, quant à Pumta, il restera à Hyrule, ça leur fera une défense supplémentaire.

Link sortit une potion rouge et la fit boire à Pumta qui fut remis sur pieds.

Darumia : Hé, on a gagné la bataille ?

Impa et Darumia était réveillés et avaient rejoint le groupe.

Link : Oui, mais beaucoup ont perdu la vie, des Zoras, des Gerudos, mais aussi Ruto.

Impa *baisse la tête* : Alors Ruto n’a pas survécu......et vous deux, qui êtes vous ?

Kalia : Je m’appelle Kalia, et lui c’est Pumta, nous sommes des Sarikiens, nous sommes membres d’un groupe nommé les Damnés, nous sommes un groupe secret s’opposant au régime de notre roi, le roi Idare.

Link expliqua à tout le monde la situation, il expliqua à Darumia et Impa ce qu’il se passait à Sarik, et expliqua la stratégie d’Hyrule à ses nouveaux coéquipiers. Cela prit beaucoup de temps, trois heures environ, les soldats Sarikiens restants ayant pris la fuite n’ayant aucune envie de se confronter à Kalia, ce qui était fort compréhensible. Le temps que chacun comprenne toute la situation dans son ensemble, l’aube se leva, marquant la fin d’une terrible bataille ayant fait couler beaucoup de sang.

Kalia : Des sages hein ? Intéressant.

Impa : J’aimerais que vous rencontriez la princesse Zelda, il faut qu’elle soit mise au courant de tout ça.

Link : Et pour les corps que fait-on ?

Darumia : On est en guerre Link, il y aura des morts tous les jours, laisse les ici pour le moment.

Le Goron reçut un appel de Zelda.

Zelda *à Darumia* : Hé ! Que se passe t’il ?! Ruto est morte ?! Pourquoi je ne sens plus sa présence ?!

Darumia *à Zelda* : On arrive, Link a deux personnes à te présenter...

Ce dernier joua le Nocturne de l’Ombre et tous s’accrochèrent à lui pour se téléporter au Cimetière.

Skeleton34-
Skeleton34-
MP
02 août 2020 à 22:16:27

CHAPITRE 10 : Réunion

Le groupe de combattants arriva au cimetière du village Cocorico, ils se rendirent dans le village, plus précisément dans la maison d’Impa ou se trouvaient la princesse Zelda, son père le roi Daphnès Nohansen Hyrule, mais aussi Nabooru, reine des Gerudos.

Zelda : Vous voila...

Link : On a beaucoup de choses à te dire.

Kalia *à Zelda et au roi* : Votre majesté, princesse Zelda, je m’appelle Kalia, Pumta et moi sommes des Sarikiens. Nous appartenons à un groupe résistant au règne du roi Idare, les Damnés. Nous avons rencontré Link sur notre territoire, nous l’avons accepté dans le groupe étant donné que nous avons un objectif commun.

Zelda : Vous êtes donc nos alliés...pourquoi vous appelle t’on les Damnés ?

Pumta : C’est Elrie, notre chef, qui nous a donné ce surnom, elle nous appelle les Damnés parce que nous sommes condamnés au portes de l’enfer une fois que nous seront exécutés, le roi nous aurait sûrement donné le même surnom, elle n’a fait qu’anticiper sa réaction. Tous les membres du groupe ont accepté de le rejoindre de leur plein gré malgré les risques, on se force à agir en secret et nous sommes prêts à subir les pires tortures possibles au cas où nous nous ferions arrêter. Pour le moment, ils ne savent pas qui compose ce groupe, mais à cause de la bataille survenue cette nuit au domaine Zora, Nasda le caporal a réussi à identifier trois d’entre nous, dont Link, ce n’est qu’une question de temps avant que notre peuple soit au courant, l’autre moitié n’est pas identifiée.

Le Roi : Il serait préférable que vous restiez ici, si vous retournez sur vos terres, vous allez vous faire tuer...

Kalia : Je le sais bien, je vous remercie de nous accueillir dans votre royaume, j’informerais Elrie par télépathie.

Nabooru : Pourquoi ne pas créer une liaison télépathique tous ensemble et discuter tout de suite avec votre chef Elrie, ce serait moins risqué que de se déplacer, parce que nous devons lui parler si elle joue un rôle important.

Kalia : Impossible, elle nous a répétés un nombre incalculable de fois qu’elle n’était pas disponible le jour, elle nous interdit de la joindre, et elle est introuvable, personne ne sait pourquoi...

Zelda : Je vois, et la bataille au domaine Zora, comment ça s’est terminé ?

Link : Cent-un Zoras tués, dont Ruto....ainsi que quatre Gerudos...

Zelda *baisse la tête* : Alors c’était donc vrai....Ruto est bien morte....et leurs soldats ? Ils sont puissants ? C’est cette Nasda qui a tué Ruto ?

Kalia : J’ignore qui est cette Ruto, mais c’est probablement Nasda qui l’a tuée, je n’était pas encore sur les lieux quand ça s’est produit, elle est très puissante, bien plus que Link, Pumta aussi n’est pas assez fort pour la vaincre, mais moi je peux, le problème avec elle, ce n’est pas sa puissance, c’est sa capacité à s’enfuir instantanément, je n’ai donc pas pu la tuer. A ce propos, j’aimerais que Link continue de suivre mon enseignement, je dois lui apprendre à contrôler son énergie.

Elle expliqua ainsi le concept d’énergie à Zelda, contrairement à Link, elle le comprit instantanément.

Zelda : Je savais déjà tout ça, nous les sages sommes capables d’utiliser une forme d’énergie qui nous est propre, une magie qui nous est unique, hélas, il nous est impossible de l’accroitre pour nous rendre plus forts. Si Link doit s’entraîner, il restera à Hyrule, je vous conseille de vous entraîner sur la plaine, personne ne vous gênera. Quant à vous Pumta, vous resterez avec Darumia et Impa pour monter la garde au Domaine Zora, qui a l’heure actuelle est sans défense. Pour le moment nous n’attaquerons pas Sarik.

Kalia : Nous devrions éviter d’attaquer Sarik, je suggère d’attendre que Link ait terminé son entraînement avant de le faire.

Zelda : Très bien. Sur ce, vous pouvez disposer.

Tous se rendirent à leur poste, Link et Kalia allèrent sur la plaine d’Hyrule pour continuer l’entraînement.

Kalia : Hier, tu as réussi à localiser ton énergie, aujourd’hui, tu vas apprendre à la contrôler !

Link : La contrôler ?

Kalia : Oui, c’est la prochaine étape de ton entraînement, je tiens à te prévenir, c’est beaucoup plus difficile que de la localiser, combien de temps mettras-tu ? Je parie une semaine.

Link : Une semaine ? Qu’est ce que j’y gagne ?

Kalia : Ce que tu veux...

Link : Je veux ton collier en or que tu as autour du cou !

Cette jeune fille possédait en effet un très beau collier autour du cou, auquel pendait un magnifique diamant d’une valeur inestimable, gros comme un cailloux.

Kalia : Ce collier est un souvenir de ma mère, il est d’une valeur inestimable.....

Elle hésita un long moment.

Kalia : J’accepte de te le donner si tu gagnes le pari, mais en revanche si tu perds......je t’humilie devant tout le village comme lors de notre dernier entraînement !

Elle avait ponctué sa phrase d’un rire d’excitation à l’idée de gagner ce pari, suivi d’un sourire malicieux.

L’Hylien avait écarquillé les yeux, le balayer faisait tant plaisir à sa partenaire ? Kalia était une énigme pour lui.

Link : Tu es tarée, on te l’a déjà dis ?

Cette remarque fit étrangement rougir son interlocuteur, mais cette remarque ne lui plaisait manifestement pas beaucoup...

Kalia *énervée* : Pardon ?! Commence l’entraînement avant que je te frappe !!!

Elle s’approchait dangereusement de l’Hylien...totalement apeuré, une fille avec un si petit gabarit était en réalité doté d’un caractère bien trempé...

Link *paniqué* : D’accord c’est bon pas la peine de t’énerver...

Et c’est ainsi que reprit le long entraînement de Link pour devenir plus fort...

ganon-le-demon
ganon-le-demon
MP
04 août 2020 à 10:12:56

:ok:

Skeleton34-
Skeleton34-
MP
04 août 2020 à 22:00:07

CHAPITRE 11 : Une nouvelle menace

Kalia : Tu vas essayer de concentrer ton énergie dans ta main droite, assis toi, ce sera plus facile.

l’Hylien se mit alors au travail, et Kalia l’avait prévenu, cette étape était beaucoup plus difficile que la précédente. Il essaya durant des heures, mais il ne faisait aucun progrès, la matinée était déjà passée et le soleil était à son point culminant, la chaleur n’aidant pas Link à se concentrer, de plus la faim commençait déjà à le tirailler.

Kalia : Si tu n’y arrives pas, essaye de la localiser comme l’autre fois, peut être que ce sera plus facile...

Link changea de positon, il plaça ses deux mains face à face et essayait de la localiser comme il l’avait fait la veille, il avait déjà réussi une fois, il n’y avait pas de raison qu’il n’y arrive pas une seconde fois...

Et contrairement à la dernière fois, il ne lui fallut qu’une dizaine de minutes pour y parvenir alors qu’il avait mis une journée entière la première fois, cela faisait déjà un immense progrès !

Kalia : Très Bien ! Tu es encore plus doué que je ne l’imaginais !!! Maintenant, que tu l’a localisée, essaye de la concentrer dans ta main droite uniquement !

Link se concentra de nouveau, il baissa sa main gauche pour se concentrer uniquement sur l’autre main, mais la difficulté était énorme....presque insurmontable, il était très difficile de contrôler son énergie, même pour un génie. Il avait passé toute l’après-midi à essayer de faire apparaitre cette lueur dorée dans sa main droite, sans succès...

Kalia : La nuit commence à tomber, je pense que ça suffit pour aujourd’hui, nous devrions retourner au village.

Link : Je n’ai pas réussi...

Kalia : Et alors ? Ce n’est pas grave ! Je t’avais dis que ce serait difficile, mais tu as déjà fait des progrès impressionnants ! Tu arrives à localiser ton énergie en dix minutes, et crois moi, tu le feras encore plus rapidement demain !

L’entraînement étant terminé pour cette journée, Link avait déjà fait quelques progrès encourageants, bien que sa puissance n’ait pas du tout augmentée, il lui restait alors six jours avant de perdre le pari, lui valant ainsi une humiliation publique devant tout le village Cocorico, mais surtout, devant Zelda !

Alors qu’il se reposait et reprenait des forces pour attaquer la prochaine journée avec tous ses moyens, au même moment, très loin du village Cocorico, de l’autre coté de la forêt, de l’autre coté de la falaise, à coté d’un immense glacier se trouvait une plaine et au centre de celle-ci, qui faisait un diamètre de cinq cent kilomètres, où l’on pouvait distinguer une forteresse au sud, le glacier au nord, une vaste plage à l’est où se trouvait une structure dans l’eau, il y avait au centre de la plaine un immense château, haut de quatre cent mètres, avec des murs et des tours démesurément élevés. Dans la tour centrale se trouvait une jeune femme, habillée en robe de princesse, et tout en bas, à la grande porte de la citadelle qui entourait le château, il y avait un marché, où l’on saignait les bêtes pour les vendre, où l’on pouvait acheter des armes en tout genre, il y avait même une immense arène au centre même de cette immense citadelle, dans ces murs, on pouvait entendre des rires grossiers, des soldats réglant leur comptes dans la rue où il n’était pas rare qu’un homme se fasse tuer pour un caprice, personne ne disait rien, c’était dans leur culture. Au château, gardé par une immense rangée de gardes plus occupés à draguer les femmes qui passaient avec des gestes totalement obscènes, plutôt que de jouer leur rôle, une fois passé la porte, et après avoir monté un nombre incalculable de marches, se trouvait la salle du trône.

Dans celle ci, au sol se trouvait un vaste tapis rouge menant jusqu’au trône lui même, assis dessus, le roi Idare, un mètre quatre-vingt pour quatre-vingt sept kilos de muscles, cheveux bruns gominés aux reflets bleus lui arrivant à la base du crâne, yeux d’un noir profond sur un visage dégageant une folie encore plus grande que celle de Nasda, habillé d’un long manteau noir de velours sous lequel il cachait une tenue de combat de la même couleur. Il dégageait un air hautain qui balayait du regard toutes les personnes se trouvant dans la salle notamment le capitaine en armure écarlate, agenouillé devant son roi.

Idare : Que fais-tu ici Astor ? Il me semble avoir envoyé tes troupes au front !!!

Astor : Votre majesté, il y a eu un incident... j’ai aperçu un homme au delà de la falaise, j’ai voulu en savoir plus sur lui, je l’ai écouté parler, mais il n’y avait personne autour de lui, j’en ai alors déduis qu’il maîtrisait la télépathie, il avait compris notre tactique, il évoquait une certaine Saria, mais j’ai également entendu parler d’une certaine Zelda et de ce qu’ils appellent des « sages », ils ont la capacité de communiquer par télépathie, je lui ait envoyé une boule d’énergie pour le faire tomber de la falaise.

Idare : Et ensuite ?! Ton histoire s’arrête là ?! Je ne t’ai pas dis d’arrêter de parler !!!

Astor *apeuré* : Eh bien... il a décimé tous les hommes qui n’étaient pas rentrés dans le passage, je l’ai alors affronté, il s’appelle Link, il est considéré comme le « Héros du Temps », il est vêtu de vert, il dispose d’une épée, d’un bouclier et d’un arc.

Idare : Et tu es revenu jusqu’ici pour me dire que tu l’as tué ?

Astor : En fait... j’ai perdu le combat, il m’a décoché une flèche dans la poitrine et je me suis enfui...

Le roi changea subitement d’expression, son visage qui dégageait un air hautain, laissait maintenant échapper un air menaçant chargé de colère.

Idare : Astor....espèce de bon à rien !!! Tu ose fuir un combat ?! Tu es un Sarikien oui ou non ?! Un Sarikien ne fuit jamais un combat !!! La prochaine fois que tu fais ça.. je te tue !!!

Astor *apeuré* : Oui majesté...

Au même moment entrait dans la pièce le caporal Nasda...

Idare : Toi aussi ?! Qu’est-ce que c’est que cette histoire ?!

Nasda : La bataille est un échec, presque tous nos hommes sont morts.

Idare : Et tu vas les rejoindre !!!

Il se leva subitement de son siège.

Nasda : Non ! Attendez ! J’ai des informations qui pourraient vous intéresser !!!

Le roi l’avait attrapé par la gorge et la souleva, il concentrait une boule d’énergie dans son autre main.

Idare : Tais toi ! Je vais punir ton incompétence !!!

Nasda : Non ! S’il vous plait, écoutez moi votre altesse !!! Ça concerne les Damnés !!!

La boule d’énergie apparue dans la main du roi se dissipa subitement et il lâcha le caporal qu’il était sur le point de tuer froidement.

Idare : Parle !!! Ça a intérêt à en valoir la peine !!!

Nasda : J’ai pu identifier des membres de leur groupe, il y a un type vêtu de vert nommé Link, c’est un Hyrulien, mais il y a également le sergent Pumta, mais le plus terrible, c’est qu’il y a l’ancien colonel Kalia, qui était portée disparue après la conquête des terres de Pandor.

Idare : Kalia.....voilà quelque chose qui ne nous arrange pas...elle t’a vaincu je suppose...

Nasda : Non, je me suis enfuie, mais pas avant d’avoir tué l’une de leur combattants, une certaine Ruto, elle avait clairement une puissance sortant de l’ordinaire, elle n’était pas seule, il y en avait d’autres comme elle, en réalité, ce Link n’est pas si fort que ça, il est au même niveau que le capitaine Astor, à peu de choses près, j’ai réussi à vaincre Pumta et Link en même temps, mais c’est là que Kalia est intervenue...

Idare : Tu t’es enfuie toi aussi ?! Tu t’en tire pour cette fois car tu m’a ramené une information importante ! Mais la prochaine fois, tu y passeras, compris ?!

Nasda : Oui majesté !

Malgré son grade moins élevé, elle semblait moins intimidée que son capitaine.

Idare : Où es Aexius ?!

Astor : Il est parti sur les terres de Namara de l’autre coté de la mer, il ne sera pas là avant deux semaines...

Idare : Bien, nous ne lancerons pas d’attaque pendant deux semaines, si Kalia est vraiment parmi eux, mieux vaut ne pas prendre de risques, Aexius s’en chargera !

Une nouvelle menace planait sur Hyrule, ce fameux Aexius serait là dans deux semaines, et Hyrule était loin de s’en douter...

Skeleton34-
Skeleton34-
MP
04 août 2020 à 22:25:43

CHAPITRE 12 : Le génie immature

Le lendemain, Link se leva à cinq heures du matin, il voulait s’imposer un rythme d’entraînement intensif, plus vite il deviendrait fort, plus vite il retournerait combattre, plus vite il pourrait venger la mort de Ruto, la seule chose qui le préoccupait c’était Nasda, l’imaginer avec son sourire moqueur et son rire insupportable avait le don de l’énerver et représentait une source de motivation pour lui. Il prit un petit déjeuner éclair dans la cuisine d’Impa et rejoignit Kalia sur la plaine où il faisait encore nuit...

Kalia : Déjà levé ?

Link : Toi aussi ?

Kalia : J’ai l’habitude, je n’ai besoin que de quatre heures de sommeil pour récupérer. Mais toi, pourquoi te lèves tu si tôt ? Tu ne veux pas attendre une heure de plus ?

Link : Non, plus vite je deviendrais fort, plus vite je pourrais tuer Nasda !

Kalia : Pour la vaincre, la force ne suffit pas, elle peut s’enfuir instantanément...

Link : Alors je n’ai qu’a devenir suffisamment fort pour l’empêcher de s’enfuir !

Il se prit alors un coup de poing en plein visage qui le propulsa à trois mètres...

Kalia *énervée* : Espèce d’idiot ! Tu n’as pas écouté ce que je t’ai dis ! Au lieu de te vanter d’un acte que tu n’as pas encore accompli, tu ferais mieux de t’assoir et localiser ton énergie entre tes mains !

Link : Pas la peine d’être si violente...

Kalia : Je le serais encore plus dans six jours si je gagne le pari.

Elle l’avait regardé d’un air espiègle et les deux se mirent à rire.

Link : Raison de plus pour me lever si tôt ! Je gagnerai ce pari !

Il s’assit et commença à localiser son énergie, et il y parvint au bout de deux minutes, soit cinq fois plus rapidement qu’hier...

Kalia : Encore mieux qu’hier ! Maintenant essaye de la concentrer dans ta main droite seulement.

Link essaya de nouveau, pour la troisième fois, comme pour ces deux autres fois, cela prit des heures, à tel point que le soleil était levé et parfaitement visible dans le ciel, il était environ dix heure quand Link vit une lueur dorée jaillir dans sa main droite.

Link : J’ai réussi !

Kalia : Parfait ! Maintenant, essaye de la main gauche, logiquement cela devrait prendre moins de temps !

Il essaya de l’autre main, cela dura de nouveau des heures, mais trois seulement... Kalia n’en revenait pas, Link était un véritable génie, il réussissait en si peu de temps ce que nombre de Sarikiens ne furent jamais capable d’accomplir en plusieurs années étant responsable de leur niveau si faible comparé à ceux qui y parvenaient, avec d’énormes difficultés.

Kalia : Tu progresses super vite !!!

Link : Et maintenant ?

Kalia : Tu réessayes, avec les pieds !

Link : Quoi ?!

Voila quelque chose qui lui paraissait bien absurde, dégager de l’énergie avec ses pieds, à quoi cela pouvait-il bien lui servir ? Voila quelque chose qui paraissait bien absurde pour quelqu’un dont le concept ne lui était familier que depuis trois jours...

Kalia : Pour contrôler ton énergie et la maîtriser parfaitement, tu dois pouvoir la concentrer dans n'importe quelle partie de ton corps.

Link : Et combien de temps ça va me prendre tout ça ? Ça fait depuis cinq heures du matin qu’on est là !

Kalia : Patience, tu es loin d’avoir fini, mais allons manger si tu veux, tu seras plus en forme après.

Maîtriser son énergie et la concentrer dans n’importe quelle partir de son corps, voilà quelque chose qui n’était pas donné à tout le monde, tous les Damnés en étaient capable, Nasda et Astor pouvaient évidemment le faire, c’est justement la maîtrise de l’énergie vitale qui permet à ces guerriers de devenir si puissants, Link comprit pourquoi les Sarikiens étaient si redoutables, ce n’étaient pas leur soldats qui étaient dangereux, bien que très puissants pour de simples pions, ils n’étaient pas pour autant inarrêtables, mais à coté deux existaient des guerriers aux pouvoirs surhumains, le Seigneur du Malin Ganondorf n’était qu’un vulgaire amateur avide de pouvoir si on le compare aux Sarikiens. Ce sont ces guerriers tellement exceptionnels qu’on a l’impression qu’ils viennent d’un autre monde qui ont conquis avec leurs larbins soumis à leur puissance qui leur servaient de soldat, les terres de Pandor qui s’étendaient jusqu’à la falaise, le royaume d’Hallas, au sud, réputé pour ses terres riches en matériaux rares, ou encore le territoire des Maldras, un peuple vivant à l’intérieur d’un glacier, et actuellement, un gamin de dix-huit ans nommé Aexius s’emparait des terres de Namara, de l’autre coté de la mer, à l’est. Ils exterminaient au passage, tous les peuples qu’ils croisaient.

L’entraînement reprit à peine qu’ils eurent fini de manger, et Link mit près de deux heures à y parvenir. Mais à peine une étape de passée que Kalia lui dictait déjà la suivante : Concentrer son énergie avec les quatre membres en même temps.

Link tendit les jambes et les bras devant lui, et se concentra de nouveau, il y parvint seulement au bout d’une heure. Sa progression atteignait une vitesse vertigineuse. Mais c’était d’un ennui mortel, le temps passait très lentement, surtout lorsque l’on est assis sans bouger...

Kalia : Recommence, jusqu’à pouvoir y arriver instantanément.

Link : Mais j’en ai marre !!!

L’Hylien n’en pouvait plus.

Kalia : Quoi ?

Link *pleure* : J’en ai marre de rester assis pendant des heures !!! Pendant que nos ennemis s’activent, nous on est là et on attend, je m’ennuie comme un rat mort, ça fait trois jour d’affilés où je ne fais que m’entraîner !!! J’en viens même à regretter que la bataille au domaine Zora soit finie, car au moins elle avait le mérite de me divertir !!! Nous on reste là, assis dans l’herbe comme des abrutis, moi à me concentrer et toi à ressentir mon énergie pour surveiller mes progrès, ça ne t’ennuie pas tout ça ?! Tout ce que je veux c’est terminer cette guerre au plus vite parce que j’ai peur que tous mes amis se fassent tuer alors qu’ils placent tant d’espoir en moi !!!

l’Hylien était en larme, il venait de lâcher tout ce qu’il avait sur le coeur, il n’avait pas vraiment digéré la mort de Ruto, en trois jours, c’était tout à fait normal...

La jeune fille se leva, elle était étonnement calme et fermait les yeux.
Quand soudainement, une violente onde de choc apparut autour d’elle dans un halo vert et elle se mettait à léviter dans le ciel.

Link : Tu vas encore me frapper ?! Eh bien vas-y, au moins il se passera quelque chose aujourd’h..

Elle l’interrompit avant qu’il puisse finir sa phrase.

Kalia : Non ! Écoute moi, Link. Oui, je m’ennuie, oui, moi aussi j’aimerais me battre contre Sarik au lieu de poireauter ici parce que tu es trop faible. Je ne suis pas énervée, je ne vais pas te frapper, car pour une fois je te comprend, moi aussi j’aimerais pouvoir mettre fin à cette guerre tout de suite. J’avais une famille, des amis, ils sont tous morts parce qu’ils se sont opposés au roi Idare, est-ce que tu me vois craquer et m’impatienter de vouloir le tuer ? Non, premièrement, j’en suis incapable, deuxièmement, foncer tête baissée ne te servira à rien. Tu es suffisamment courageux pour foncer tête baissée, mais tu manques cruellement de sagesse, n’oublie jamais ceci, le courage est une très grande qualité, mais le courage seul ne suffit pas, la sagesse est toute aussi importante, tout comme la force, c’est la réunion de ces trois qualités qui font d’une personne quelqu’un de valeureux pouvant surmonter n’importe quelle difficulté , Zelda et moi avons eu une discussion hier soir, elle t’avait tenu le même discours autrefois, non ? Alors si tu es un homme, comporte toi comme tel au lieu de te laisser manipuler par ton désir de vengeance.

Link : De la sagesse ? C’est toi qui dit ça ?! Tu n’es même pas capable de te contenir quand on te fait une remarque !

Kalia : Je suis peut être impulsive, mais je sais prendre les bonnes décisions lorsque ma vie en dépend, c’est pour cela que je suis toujours en vie. Regarde moi bien, ce genre de pouvoir tu l’obtiendras une fois que l’entraînement seras fini, tu ne t’entraîne que depuis trois jours, pour maîtriser mon énergie, il m’a fallu un an ! Aie la sagesse et la patiente de tenir jusqu’au bout, ensuite, je te promet que l’on ira tuer autant de Sarikiens que tu le voudras. En attendant, tu t’es bien entraîné aujourd’hui et tu as fait d’immenses progrès, tu as bien mérité du repos. Retourne au village et pense à autre chose, tu n’arriveras à rien dans cet état.

C’était la première fois depuis qu’ils se connaissaient qu’elle lui répondait sans s’énerver lorsque l’Hylien l’agaçait.

Link : Désolé, tu as raison...toute ma vie je n’ai vécu qu’avec des gamins, les Kokiris, aucun adulte pour nous rappeler à l’ordre, dans notre village, c’est moi l’adulte. Autrefois j’ai effectué un voyage temporel de sept ans dans le futur, j’était un adulte dans un corps d’enfant, puis je suis revenu dans cette époque, j’avais dix ans, et je n’ai vécu qu’avec des gamins, durant les dix ans qui ont suivi, j’ai vécu dans la paix et l’insouciance, avec des enfants... sans m’en rendre compte, j’ai fini par adopter leur comportement.

Kalia : Ce n’est pas grave, maintenant tu le sais, tu manques de maturité, alors il faut non seulement que tu développe ta force, mais aussi acquérir de la sagesse.

Link passa le reste de la journée à réfléchir à ce que lui avait dit Kalia, il avait cependant fait d’énormes progrès.

Mais le reste de l’entraînement ne serait pas de tout repos, et Link le savait, mais il devra l’endurer.

Skeleton34-
Skeleton34-
MP
05 août 2020 à 22:32:03

CHAPITRE 13 : La troisième étape

Plus que quatre jours pour Link, avant de perdre son pari, il s’entraînait sans relâche, réussissant à concentrer son énergie dans chaque partie de son corps, toujours plus rapidement, il recommençait même dans d’autres positions, le but étant d’utiliser son énergie, n’importe où, n’importe quand, dans n’importe quelle position, ainsi la maîtrise de l’utilisateur sur son énergie vitale serait parfaite. Il s’acharnait, mais alors que la sixième journée d’entraînement touchait à sa fin et que la nuit commençait à tomber, il avait enfin atteint son objectif, il était désormais capable de concentrer son énergie, dans n’importe quelles parties de son corps, même son corps tout entier, n’importe quelle position et instantanément.

Kalia : Je crois que tu as gagné le pari Link !!!

Link : Vraiment ?

Kalia : Oui, tu n’as plus aucune difficulté, c’est ce que j’espérais, tu y es arrivé, tu maîtrise ton énergie !

Link : Il s’en est fallu de peu ! Dire que demain j’aurais eu la honte de ma vie...

Kalia : Ça t’a poussé à te dépasser, c’est donc à moi de respecter les conditions du pari !

Elle ôta son collier et le passa autour du cou de l’Hylien.

Kalia : Par contre tu n’as pas intérêt à le perdre, hein ? Sinon, je te balayerai quand même devant tout le monde !

Ils se mirent alors à rire. Link avait vraiment réussi.

Link : Et maintenant ?

Kalia : C’est là que ça devient intéressant ! Maintenant tu va pouvoir passer à la troisième étape, amplifier ton énergie ! C’est cela qui te permettra d’accroître ta puissance ! C’est justement dans cet intérêt que tu as fait tout ça !

Link : Vraiment ?! C’est génial !!!

Kalia : Et ce n’est pas tout, je vais pouvoir t’apprendre de nouvelles attaques, des techniques en tout genre, qui sont d’un réel secours en combat, c’est la combinaison de ces deux éléments qui te permettra de devenir le guerrier surpuissant que je cherche à faire de toi !

L’Héros du Temps n’en revenait pas, voilà donc à quoi rimait tout ça, toutes ces journées où il était assis dans l’herbe sans que rien ne se passe, c’était uniquement dans ce but ! Il était soulagé ! Mais il ignorait que plus le temps passait, plus le danger se rapprochait. Il était même étonné que Sarik n’ait toujours pas lancé un nouvel assaut, il ne lui restait qu’une semaine avant le retour d’Aexius qui fera son rapport à son roi. Personne ne doutait de ce qu’il se tramait.

Le lendemain comme à son habitude, il se retrouva dans la plaine dès cinq heures.

Kalia : Aujourd’hui, tu vas apprendre à voler !

Link : Sérieusement ?!

Kalia : Tu verras, c’est très facile ! Concentre ton énergie dans tout ton corps, ensuite, donne une impulsion vers le sol avec celle-ci !

L’Hylien s’exécuta. Il y parvint du premier coup, il lévitait déjà à quelques centimètres du sol dans un faible halo doré. L’état d’excitation dans lequel il se trouvait était tel qu’il ne pouvait qu’échapper un rire de joie et d’étonnement.

Kalia : Maintenant, toujours avec ton énergie, tu donne des impulsions dans la direction où tu veux avancer tout en inclinant ton corps dans cette même direction.

Seulement, cette deuxième étape se révélait déjà plus difficile, il faut dire que cela n’était pas évident la première fois. Link avançait vers l’avant tout en partant sur le côté en même temps, il ne contrôlait pas non plus la vitesse, il fila à toute allure et était sur le point de s’écraser contre un tronc d’arbre, mais il tenta d’aller vers le haut pour l’éviter, il vola rapidement au delà de cinq mètres avant de foncer dans la direction opposée et s’écraser douloureusement au sol.

Kalia : Ça viendra, ce matin tu va voler sur la plaine pendant quelques heures le temps de t’y habituer, quand tu seras prêt, on fera une course !

Link : Je gagnerais !

Kalia : On verra...

Voilà quelque chose qui avait don de le motiver, gagner une course était un moyen divertissant pour s’entraîner, c’était également un excellent test pour savoir si l’Hylien vêtu de vert maîtrisait le vol.

Le véritable entraînement commençait vraiment, et Link avait de l’énergie à revendre, son corps avait complètement récupéré de la bataille du domaine Zora et il était temps pour lui d’accéder à un niveau supérieur !

Skeleton34-
Skeleton34-
MP
06 août 2020 à 22:08:37

CHAPITRE 14 : Pression

Voilà maintenant plusieurs heures que Link volait dans la plaine comme un oiseau, il avait vite appris à maitriser le vol. Il se positionna donc avec Kalia à l’entrée de village Cocorico et firent la course jusqu’au sommet du Mont du Péril. Plus l’énergie d’un guerrier est grande, plus sa vitesse et sa force sont élevées, cela valait aussi pour le vol.

Link était sur le point de gagner la course, quand au dernier moment il se fit dépasser par un rayon vert, du moins c’est ce qu’il avait vu étant donné que sa partenaire allait tellement vite qu’il ne pouvait pas la voir, elle s’était retenue, durant toute la course, pour le laisser espérer...

Link : C’est de la triche !

Kalia : Pas du tout. Je voulais juste te rappeler qu’il y a encore un immense écart de puissance entre nous, tu étais tout excité à l’idée de gagner cette course que tu as oublié un élément important.

Link : Et maintenant ?

Kalia : On retourne sur la plaine.

Et comme à l’aller, Link se fit battre, mais cette fois-ci, très largement, Kalia y était allée à fond dès le début...

Kalia : Ce que tu peux être lent...

Link : Tu vas voir !

Kalia : Maintenant, on va se battre, dans les airs, tout en concentrant ton énergie et en volant, on va se battre. C’est comme ça que tu progresseras.

Mais au même moment, elle reçut un appel d’Elrie par télépathie...

Elrie *à Kalia* : Kalia, on à un très gros problème ! Dans une semaine, Aexius revient au château et le roi l’enverra à Hyrule !!! Il est au courant, il sait que tu es là bas !

Le visage de la jeune fille aux cheveux verts changea subitement d’expression, elle écarquilla les yeux, elle savait très bien qu’il représentait une réelle menace.

Kalia *à Elrie* : Et tu ne peux pas t’en occuper, toi ?! Tu es tout le temps sur nos terres ! D’ailleurs, tu n’es pas censé être injoignable le jour ? Pourquoi m’appelles tu maintenant ? Tu peux t’en charger contrairement à moi !

Elrie *à Kalia* : Tu sais bien que je ne peux pas agir durant la journée, Junio doit finir sa mission de sabotage de l’usine de vivres, il viendra à Hyrule lorsqu’il aura fini.

Kalia *à Elrie* : Et tu trouves le moyen de me contacter en journée ? Qu’est ce que tu fais Elrie ? Tu ne nous dis jamais rien ! Qui es tu vraiment ?!

Elrie *à Kalia* : Je vous le dirais le moment venu, à toi, mais aussi au reste du groupe, j’ai mes raisons ! Fais moi confiance ! Grâce à ma position, je dispose d’un tas d’informations !

À chaque fois, c’était Elrie qui informait le groupe des différentes actualités, elle n’était pas la chef pour rien.
Elle interrompit la liaison.

Kalia : Link, on n’a plus qu’une semaine d’entraînement devant nous...

Link : Pourquoi ?

Kalia : Aexius est en route, ça craint vraiment pour nous... si d’ici une semaine tu ne deviens pas suffisamment fort, on va tous se faire tuer !

Link : Quoi ?! Mais qui c’est celui là ?!

Kalia : C’est un gamin, dix-huit ans à peine, il est tellement fort qu’Idare l’envoie conquérir des terres tout seul, sans l’aide de qui que ce soit ! Il est trop fort pour moi, j’aurais besoin de ton aide, c’est pour cela qu’il faut absolument que tu sois prêt dans une semaine !

Link : Alors il n’y a pas une minute à perdre !

Kalia : Je vais m’adapter à ton niveau. Je ne sais pas à quel point tu peux devenir fort en une semaine, tu ne seras certainement pas à mon niveau, mais on n’a pas le choix ! Pendant cette semaine on ne fera que ça, alors tiens toi prêt !

Ils se battaient dans les airs durant la semaine qui suivit, Kalia se retenait mais Link faisait ce qu’il pouvait pour repousser ses limites, elle lui apprenait à lancer des boules d’énergie, et autres techniques bien utiles en combat. L’Hylien avait abandonné son bouclier car peu pratique pour se battre dans les airs, surtout avec ses nouveaux pouvoirs, il allait lui apporter une protection bien dérisoire pour ne pas dire nulle. Link prenait soin de faire le plein de potions et de fées qu’il stockait dans ses bouteilles au cas où il se retrouverait grièvement blessé, ou l’un de ses camarades. La semaine passa très vite.

Le matin même, Junio rejoignit ses équipiers, il parlait pratiquement jamais, mais l’on pouvait compter sur lui lorsqu’il s’agissait de faire le travail.

Tout le monde se tenait prêt, Link vérifiait son équipement, Kalia tentait de localiser Aexius avec ses pouvoirs et ce dernier ne tarda pas à arriver, aux alentours de midi.

Kalia : Il arrive, tenez vous prêts...

Une lueur bleue se faisait voir dans le ciel et se posa très brutalement au sol dans une terrible onde de choc. Il était arrivé.

Aexius : Qui est ce que je tue en premier ?

Skeleton34-
Skeleton34-
MP
07 août 2020 à 18:49:33

CHAPITRE 15 : Travail d’équipe

Aexius : Qui est-ce que je tue en premier ?

Il s’agissait d’un gamin de dix huit ans, assez petit, seulement un mètre soixante-sept pour soixante-quatre kilos, il disposait d’un corps assez musclé bien que son gabarit ne soit guère impressionnant. Ses cheveux étaient bleus tout comme ses yeux, il disposait d’une armure en acier, sans épaulettes, des jambières, des mitaines et des bottes en cuir, le tout de la même couleur, parfaitement assortie à celle de ses cheveux.

Link : C’est plutôt toi qui va mourir !

Aexius : Non, je ne crois pas. Alors comme ça vous êtes de mèche avec lui tout les deux ? Kalia, et toi, petit, qui es tu ? Comment un gamin comme toi a t’il pu nous trahir ?

Junio : Je m’appelle Junio, je n’ai rien a voir avec vous, surtout après ce que vous avez fait à mes parents !

En effet, alors qu’il était âgé de six ans à peine et qu’il vivait une vie paisible dans un village non loin de la citadelle de Sarik, ses parents se firent assassiner après avoir volé de la nourriture étant donné qu’ils étaient affectés par la pauvreté, son père, simple soldat sans cervelle qui soutenait les idées du roi, et sa mère, qui ne trouvait pas de travail très rémunérant étant donné qu’elle ne disposait pas de compétences pour le combat, elle était contrainte de mendier au marché. Après avoir assisté à la mort de ses parents et placé dans une autre famille, il s’enfuit de celle-ci à l’âge de douze ans, n’acceptant pas le culte du combat et les dures loi du régime qui étaient responsable de la mort de ses parents, bien que possédant d’excellentes compétences martiales. C’est un jour alors qu’il errait sans but dans la plaine qu’il vit cette base souterraine qu’il infiltra pour tenter de dérober de la nourriture afin de se nourrir, et qu’Il fut arrêté par Pumta qui n’était pas parti livrer bataille. Il rencontra ensuite Elrie, qui le recueillit dans le groupe, lui donnant ainsi un refuge, un but à accomplir, ainsi qu’une instruction militaire, c’est grâce à elle qu’il a atteint le niveau qu’il a aujourd’hui, il doit tout aux Damnés.

Aexius : Sarik est sans pitié avec les traîtres, vous allez tous mourir pour ça, quant à toi, Link, ton royaume, je vais le raser !

Il commença à léviter et avec ses mains, il tira des stalactites à une vitesse très élevée, qu’ils eurent du mal à éviter, Junio était muni de deux lames, il parvenait à trancher les stalactites avec ses lames mais quand il arriva sur son adversaire, celui-ci matérialisa une épée de glace dans sa main pour lui transpercer le ventre, Junio ne devait son salut qu’à Kalia qui plaçait un coup de genou dans la tête aux cheveux bleus qui le fit reculer de trois mètres. Quant a Link, il utilisa son épée pour profiter de l’ouverture crée par son amie pour le transpercer, mais Aexius était capable de matérialiser de la glace pour recouvrir son armure mais aussi son crâne et son cou qui étaient à découvert. Il donna un coup de poing à Link qui était tellement puissant qu’il se retrouva projeté au sol, ensuite il pointa la paume de sa main sur Kalia et fit sortir un geyser que celle-ci contra de justesse en créant une barrière d’énergie mais reculait tout de même, Link de sa main droite créa une boule d’énergie dorée de la taille d’un ballon de football et le lança sur Aexius qui le contra d’un coup d’épée de glace, la redirigeant sur un arbre qui disparut dans les flammes.

Kalia fut projetée contre le sol tant elle ne parvenait plus à contrer le geyser bien que toujours protégée par son bouclier d’énergie. Link prit son arc et chargea une flèche de feu qu’il contra en matérialisant un bouclier de glace à la place de son épée, mais il fondit.

Link en tira une autre vers sa main droite d’où émanait le geyser et parvint à le toucher. Aexius recouvrit alors sa main d’une fine couche de glace interrompant ainsi son attaque sur Kalia qui put se libérer et foncer sur lui en lui envoyant une multitude de boules d’énergie, qui s’encastrèrent dans un mur de glace destiné à le protéger qu’il venait de former, mais au même moment alors que toute son attention était focalisée sur la jeune fille, Junio arriva par derrière avec ses deux lames et tenta de lui trancher la tête, mais Aexius fit pousser des stalagmites dans son dos qui transpercèrent le jeune adolescent.

Link : Junio !!!

Ce dernier tomba à terre, presque mort. Link sorti une fée d’un de ses bocaux et lui ordonna de se diriger vers le blessé.

L’Hylien prit son épée et retourna dans le ciel pour se battre, Aexius le repoussa en matérialisant un bouclier dans sa main gauche, il le repoussa ensuite avec un coup de pied, alors que Link était propulsé par la violence du coup, il tira une flèche de feu vers son ennemi pour le déstabiliser, et lança son épée à Kalia. Son ennemi se prit la flèche en pleine poitrine mais la glace l’a protégé d’une blessure grave, cependant, il avait commis une erreur... il n’avait pas anticipé le déplacement de Kalia qui avait contourné le mur et qui tenta de lui trancher la tête, l’épée traversa la glace très facilement, mais à cause de celle-ci, la force de pénétration de l’épée n’était plus suffisante pour lui trancher entièrement la tête, elle lui trancha cependant la carotide répandant le sang de son adversaire, il utilisa sa glace pour remplacer ses tissus endommagés et ainsi arrêter l’hémorragie, il attrapa Kalia à la gorge et matérialisait une épée dans sa main gauche, mais Link tira une nouvelle flèche de feu, suivie cette fois ci d’une boule d’énergie qui atterrirent dans le dos d’Aexius qui était à présent à découvert, l’obligeant à lâcher la jeune fille et se retourner.

Hélas, c’était déjà trop tard pour Aexius, ses adversaires ayant profité de leur avantage numérique pour chacun faire diversion. Junio étant rétabli fonça sur son adversaire pour profiter de cette occasion en or, mais Aexius lui lança son épée qu’il se prit dans le ventre, Kalia profita de ce court instant pour lui planter l’épée de Link dans le dos qui ressortit par le torse.

C’était fini pour Aexius.

Aexius : Misérables !!!

Link se précipita vers son coéquipier mortellement blessé et lui donna une autre fée pour le soigner.

Junio : Merci, Link, je te dois la vie.

Kalia : Sans toi, nous n’aurions jamais gagné ! Heureusement que tu pouvait utiliser une attaque en rapport avec le feu ! Et ces fées, elles sont géniales !

Link : Dire qu’il était si puissant, il a fallu se mettre a trois pour le battre, Elrie a raison, on ne pourra jamais battre le roi...

Kalia : Ne t’inquiètes pas... contrairement à nous, tu n’as pas atteint la limite de tes capacités, tu as un immense potentiel ! Rentrons à Cocorico, nous devons nous reposer, cette nuit, j’informerai Elrie de notre victoire, nous pourrons peut être envisager de retourner à Sarik !

C’est ainsi que Link et ses amis gagnèrent la bataille contre le terrible Aexius.

Skeleton34-
Skeleton34-
MP
08 août 2020 à 22:07:36

CHAPITRE 16 : Contre attaque

Après la mort d’Aexius, Link et ses amis décidèrent de contacter Elrie pour lui en informer.

Kalia *à Elrie* : Elrie, on a réussi ! On a tué Aexius !

Elrie *à Kalia* : Fabuleux !!! Maintenant, rejoignez Pumta et retournez à la base, je vous rejoint cette nuit !

Ils se mirent alors en route vers le domaine Zora, qui en l’absence de Pumta serait gardé par Darunia. Ils se mirent tous en route vers la base souterraine en volant à une hauteur très élevée pour ne pas être vus par les Sarikiens. Le village de Paldée se situait au nord près du glacier, et la base se situait à une vingtaine de kilomètres du village, à l’abri de tous. Link ne connaissant pas le chemin pour s’y rendre bien qu’il y ait déjà mis les pieds, il se contentait de suivre les autres.

Le trajet ne dura que dix minutes, ce qui était beaucoup plus rapide que de se déplacer à cheval, maîtriser son énergie fut la meilleure chose qui soit arrivée à Link, cela lui avait permit de dépasser largement le niveau qu’il avait face à Ganondorf, mais il dépassait également le niveau de ses nouveaux compagnons Pumta et Junio.

Ils attendirent jusqu’à la nuit, jusqu’à qu’Elrie les rejoigne. Tous les membres du groupe furent réunis.

Elrie : Vous êtes tous là, bravo à vous, Aexius était vraiment un obstacle au développement de notre groupe, Link, tout ça n’aurait jamais été possible sans ton arrivée, tu as pu épauler Kalia et Junio pendant votre combat, et avec un combattant en plus, nous n’auront pas de mal à semer le trouble dans le royaume ! Aujourd’hui c’est une grande victoire pour Hyrule, mais aussi pour les Damnés !

Pumta : Qu’est ce que l’on pourrait faire maintenant ? Nous devons en profiter, c’est l’occasion parfaite pour agir ! Quant à toi Oldin, tu es vraiment débile ou quoi ?! C’est a cause de toi que notre groupe est découvert ! La situation aurait été parfaite si tu n’avais pas agi sans réfléchir !

Link : Nous sommes aussi responsable Pumta, n’oublie pas que nous trois avec Kalia, nous avons laissé filer Nasda.....c’est aussi de notre faute !

Elrie : Tant pis, ça serait arrivé, tôt ou tard... quoi qu’il en soit, nous allons agir à différents endroits, Aexius occupait le glacier, nous pourrions y aller pour faire le nettoyage, on débarrasse cette zone des soldats restants.

Junio : Je m’en charge !

Elrie : Très bien, Link, j’aimerais que tu ailles faire un tour dans la forteresse au sud, là bas, il y a des personnes que tu vas tuer, deux en particulier. Tu es capable de t’en occuper seul !

Link : D’accord !

Elrie : Kalia, tu vas rester ici et surveiller la base, si des soldats ne font ne serait-ce que jeter un oeil sur la coline, tu les tue. Oldin, tu iras avec Pumta enquêter dans le labyrinthe souterrain qui se cache sous la plaine, je connais un moyen de vous y emmener. Quant à moi je continuerai de récolter des informations. Tous ensemble, tâchez d’être le plus discret possible !

Les trois : Compris !

Le lendemain matin, Link se mit en route vers le sud, en volant comme la veille pour éviter de se faire repérer, personne ne devait savoir qu’il allait à la forteresse, il y arriva seulement au bout de cinq minutes, il s’agissait d’une haute forteresse grise, avec trois immense tours où se trouvaient des soldats faisant le guet, c’était un miracle qu’ils n’aient pas repéré l’Hylien.

Ce dernier fonça sur une tour en usant de ses pouvoirs, une telle vitesse qu’un simple soldat ne pouvait anticiper, il le tua d’un simple coup de pied dans la tête qui se cogna contre un mur, qui se retrouva taché de sang. Il descendit une échelle et arriva dans un couloir, il décocha deux flèches et les tira en même temps pour tuer les deux soldats qui se trouvaient à dix mètres de lui, il se prit un coup d’épée dans le cou, qui ne lui fit absolument rien. Son corps était devenu trop résistant pour qu’un simple soldat puisse réussir ne serait-ce qu’à l’égratigner. Link attrapa la lame de l’épée avec sa main droite et par une simple contraction du poignet, il la cassa en deux et pris le bout cassé de l’épée qui contenait la pointe pour la planter dans l’oeil droit du soldat, il lui mit une main devant la bouche pour étouffer son cri.

Il progressait ensuite dans la forteresse, éliminant au passage les soldats qui faisaient une partie de carte dans la salle de repos, répandant du sang et de la bière au sol, ainsi que celui qui était en train de s’envoyer en l’air dans les toilettes avec un autre soldat de sexe féminin. Il continua ensuite par la cave ou étaient détenus des prisonniers se faisant torturer. Il ne laissait personne vivant, n’éprouvait aucune pitié, quittant chaque pièce laissant des cadavres dans une mare de sang. Link était en guerre, il l’avait compris, il n’y avait pas de place pour la pitié ou l’empathie, surtout pas envers ses ennemis qui massacraient des habitants d’Hyrule.

Il ne lui fallut qu’une heure pour nettoyer toute la forteresse de ses occupants, à l’exception d’une salle, masquée par une porte qu’il enfonça d’un pied ferme.

Et c’est la qu’il vit les deux personnes dont lui parlait Elrie. À la vue de l’une d’entre elles, il dégaina brusquement son épée dans un regard menaçant rempli de haine et de rancune...

Les deux personnes étaient en réalité Nasda et Astor.

Nasda : Eh bien......toujours vivant ?

Link : Toi...je vais te massacrer !

Nasda : Aurais tu oublié ce qu’il s’est passé la dernière fois ? Au fait, comment va Ruto ? Ah oui, c’est vrai !

Elle éclata de rire, Astor quant à lui n’avait pas oublié leur dernière rencontre.

Astor : Cette fois, je t’écrase pour de bon Link !!!

Link : Regardez bien cette lame, car vous allez la voir de très près... je vais mettre fin à toute cette histoire, votre royaume, vos semblables, je vais tous les tuer jusqu’au dernier !!!

La revanche avait sonné pour Link, allait il triompher de ses ennemis ?

12
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Sheik500, [IMPERIAL]LINK
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer