CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • French days 2022
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • TV
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Fire Emblem : The Sacred Stones
  • Tout support
  • WiiU
  • 3DS
  • GBA
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Etoile Abonnement RSS

Sujet : Marisa : Soutiens

1
[Soren57]
[Soren57]
MP
07 décembre 2013 à 11:50:20

:globe: Soutiens possibles

:d) Marisa/Colm
:d) Marisa/Gerik
:d) Marisa/Joshua
:d) Marisa/Tana
:d) Marisa/Tethys

[Soren57]
[Soren57]
MP
07 décembre 2013 à 11:50:41

:globe: Marisa/Colm

:d) Soutien C

Colm : Hé, vous ! Auriez-vous vu une femme effrayante ?
Marisa : Une femme effrayante ? C'est votre soeur ?
Colm : Non. Je n'ai pas de soeur. La femme dont je parle est très belle, mais aussi très effrayante. Avez-vous vu quelqu'un qui correspond à cette description ?
Marisa : Je ne pense pas. Belle mais effrayante... Que voulez-vous dire par là ?
Colm : En fait, je l'ignore moi-même. L'un des mercenaires de Gerik m'a dit qu'elle combattait à l'épée ici. Apparemment, elle est très douée. On l'aurait engagée pour une somme astronomique.
Marisa : Une femme douée à l'épée ?!
Colm : D'après les rumeurs, si quelqu'un ose la déranger, elle s'emporte et attaque comme une furie!
Marisa : Vraiment ?
Colm : Peut-être que son visage porte la cicatrice de ses nombreux combats. Oui, c'est sûrement ça! Elle est magnifique, mais elle a un triste passé derrière sa cicatrice. C'est pour ça qu'elle est effrayante !
Marisa : Une cicatrice sur le visage ? Un triste passé ?
Colm : Ou peut-être que l'homme qu'elle aimait a été assassiné, et elle essaie de venger sa mort. Ça semble tout aussi plausible, non ? Bref, si vous la voyez, pourriez-vous lui dire que je la cherche ? À bientôt.
Marisa : Eh bien, je suis la seule femme ici à combattre avec une épée. J'imagine que c'est moi qu'il cherche. Quel imbécile...

:d) Soutien B

Colm : Oh, bonjour, Marisa ! Excusez-moi pour ce que j'ai dit l'autre jour. J'ai compris que c'était vous la femme effrayante dont je parlais. Je suis Colm et je suis enchanté de faire votre connaissance.
Marisa : Bien. Qu'est-ce que vous me vouliez ?
Colm : Oh, rien de spécial. Je voulais juste rencontrer la fameuse épéiste. Je voulais vous défier, mais je vous ai vue à l'oeuvre. Vous savez si bien vous battre que je n'ai aucune chance de gagner contre vous.
Marisa : Pour un duel avec vous, je suis partante.
Colm : Honnêtement, je ne trouve pas d'autres mots. Vous m'effrayez.
Marisa : Je vous effraie ?
Colm : Oui. Curieusement, vous ne regardez jamais l'ennemi... En fait... vous vous moquez complètement de l'ennemi.
Marisa : Je ne comprends absolument rien à ce que vous dites. S'il vous plaît, parlez français.
Colm : Vous ne regardez pas l'ennemi, même quand il se trouve sous votre nez. C'est comme si c'était autre chose que vous combattiez.
Marisa : Autre chose ?
Colm : Je ne suis pas très intelligent et je ne sais pas grand-chose sur les épées. Je ne peux donc pas dire exactement quelle est la chose ou la personne contre laquelle vous vous battez réellement.
Marisa : Je vois.
Colm : Euh... je voulais juste vous souhaiter bonne chance pour tous vos combats. Euh... voilà. À bientôt !
Marisa : L'ennemi... que je combats réellement ?

:d) Soutien A

Marisa : Colm.
Colm : Bonjour, Marisa.
Marisa : J'ai longuement réfléchi à ce que vous m'avez dit l'autre jour.
Colm : Le fait que vous ne combattiez pas l'ennemi en face de vous, mais autre chose ? C'est de ça que vous parlez ?
Marisa : Oui.
Colm : Qu'y a-t-il à ajouter ?
Marisa : Vous voulez le savoir ? Voulez-vous connaître l'identité de mon véritable adversaire ?
Colm : Hem ? Oui... Si vous voulez me le dire, j'aimerais bien le savoir.
Marisa : La personne avec qui je me bats, c'est...
Colm : ...
Marisa : Mon père.
Colm : Votre père ?!
Marisa : Pour être plus précise, c'est son fantôme.
Colm : Etait-il épéiste lui aussi ?
Marisa : Il était l'un des plus célèbres épéistes de Jehanna. Il était également mercenaire.
Colm : Je comprends maintenant pourquoi vous êtes si douée.
Marisa : Dès ma plus tendre enfance, mon père m'a enseigné comment survivre en tant que mercenaire.
Colm : Dès votre plus tendre enfance ?
Marisa : A Jehanna, les conditions de vie sont si difficiles qu'il faut être fort et impitoyable pour survivre. Le seul moyen de continuer d'exister, c'est de devenir mercenaire.
Colm : Oh.
Marisa : Mon père est ma famille, mon professeur et, par-dessus tout, une montagne que je dois gravir.
Colm : Une montagne ?
Marisa : Lorsque j'aurai escaladé cette montagne, je pourrai accomplir tout ce que je veux.
Colm : Ce doit être... une montagne gigantesque ! Où en êtes-vous dans votre ascension ? Au tiers ? A la moitié ? Ou est-ce que vous voyez déjà le sommet ?
Marisa : ... Je me trouve encore au pied de la montagne.
Colm : Vous n'êtes pas au bout de vos peines, hein ?
Marisa : C'est le moins qu'on puisse dire.
Colm : Vous ne savez pas combien de temps ça va durer, n'est-ce-pas ?
Marisa : Je vais juste continuer de grimper. Même si ça dure toute la vie...
Colm : Oh. Je vois. Eh bien, bonne chance. Je suis sûr que vous finirez par atteindre le sommet.
Marisa : Oui. Un jour. C'est certain. Vous êtes... un gentil garçon.
Colm : Ah ah ah ! Oh, je vous en prie. Vous m'embarrassez.

[Soren57]
[Soren57]
MP
07 décembre 2013 à 11:50:57

:globe: Marisa/Gerik

:d) Soutien C

Gerik : Bonjour, Marisa.
Marisa : Chef.
Gerik : Comment tu t'en sors ? Ton épée est toujours aussi tranchante ?
Marisa : Plus que jamais.
Gerik : Tu n'es ni blessée ni malade, n'est-ce-pas ?
Marisa : Je vais bien.
Gerik : Je vois. Tu peux continuer alors ?
Marisa : Oui. Pourquoi toutes ces questions ?
Gerik : Oh. Je suis le commandant, non ? Je dois veiller sur mes hommes. Bien, à plus tard.
Marisa : Attendez.
Gerik : Oui ?
Marisa : Vous pouvez rester. Je veux bien vous parler.
Gerik : Je te connais depuis des années, c'est pourquoi je peux comprendre. Mais, tu sais, Marisa, ça ne coûte rien d'être un peu plus sociable. Je ne parle pas pour moi, mais les autres te trouvent très froide. Ils disent qu'ils ont du mal à travailler avec toi.
Marisa : ...
Gerik : D'ailleurs, quand je t'ai rencontrée, tu travaillais toujours toute seule. Je trouvais ça très bizarre. Je m'attendais à ce qu'une femme aussi belle et brillante ait toujours une horde d'admirateurs autour d'elle.
Marisa : Je n'ai pas besoin d'admirateurs.
Gerik : Tu vois, c'est exactement ce dont je parle ! Tes mots ternissent ta beauté.
Marisa : Chef ?
Gerik : Oui ?
Marisa : Vous aimez les femmes sociables ?
Gerik : Euh... oui, je crois. Comme tout le monde, non ? A l'auberge, les filles sociables ne sont-elles pas les plus populaires ?
Marisa : Je comprends. Bien, je serai plus sociable. Vous êtes content ?
Gerik : Hein ?!

:d) Soutien B

Gerik : Marisa, il faut qu'on parle.
Marisa : Ah, bonjour.
Gerik : Ecoute, tu te comportes bizarrement depuis quelque temps. Tu ne me parles presque plus.
Marisa : ... C'est parce que je m'entraîne.
Gerik : Tu t'entraînes ? Mais à quoi faire ?
Marisa : A être sociable.
Gerik : Oh... Etant donné que tu n'es pas du genre à plaisanter, j'imagine que tu t'entraînes réellement. C'est à cause de ce que je t'ai dit l'autre jour ? Tu sais, je n'étais pas vraiment sérieux.
Marisa : Ne vous en faites pas. Je me suis entraînée et je suis devenue un peu sociable.
Gerik : De quelle façon ? Je trouve que tu n'as pas changé.
Marisa : Vous vous trompez. Laissez-moi vous montrer.
Gerik : Quoi ? Tu vas être sociable ? Je veux voir ça ! Vas-y, montre-moi !
Marisa : Ne vous moquez pas de moi, d'accord ?
Gerik : Non, je ne rirai pas.
Marisa : Vraiment ?
Gerik : Je le jure.
Marisa : Voilà... Bonjour, Gerik ! C'est une journée magnifique pour se battre, n'est-ce-pas ?!
Gerik : ...
Marisa : Pourquoi me regardez-vous ainsi ?
Gerik : Pour... rien... Mouah... Ah ah ah ah ah !
Marisa : Hé !

:d) Soutien A

Gerik : Allez, Marisa, ne fais pas cette tête !
Marisa : ...
Gerik : Je suis désolé. Je ne voulais pas me moquer. Tu es encore fâchée ?
Marisa : Je suis très fâchée.
Gerik : Pardonne-moi. Je suis sincèrement désolé. Toujours fâchée ?
Marisa : Je suis encore fâchée.
Gerik : Mmm. D'accord, j'ai compris. Que dois-je faire pour que tu veuilles bien me pardonner ? Je n'ai pas beaucoup d'argent, mais je peux t'offrir une pâtisserie...
Marisa : Vous êtes le chef. Vous n'avez pas besoin de vous excuser. Contentez-vous de donner des ordres.
Gerik : Oui, je sais. Mais j'avais tort. J'ai ignoré tes sentiments. Tu sais quoi, je vais t'acheter tout ce que tu veux.
Marisa : Vous êtes trop gentil. Les chefs sont généralement plus sévères. Vous êtes trop bon. Trop bon envers nous tous. C'est pourquoi...
Gerik : Oui ?
Marisa : Rien.
Gerik : J'en ai trop dit. Je suis désolé. Tu es très bien comme tu es.
Marisa : Vraiment ?
Gerik : Oui, bien sûr.
Marisa : Dans ce cas... Si vous... Je ne serais plus fâchée.
Gerik : Quoi ? Qu'est-ce que tu as dit ?
Marisa : Rien. Oubliez ça.
Gerik : Allez, ne sois pas timide ! Si ça peut te mettre de meilleure humeur, je n'ai rien contre...
Marisa : Oubliez ça !

[Soren57]
[Soren57]
MP
07 décembre 2013 à 11:51:16

:globe: Marisa/Joshua

:d) Soutien C

Joshua : Hé, il paraît que vous maniez l'épée comme personne...
Marisa : Mais qui êtes-vous ?
Joshua : Je suis Joshua. Et vous ?
Marisa : Marisa.
Joshua : Je suis ravi de faire votre connaissance. Au fait, on vous en a déjà parlé ?
Marisa : Parlé de quoi ?
Joshua : Eh bien, j'imagine que c'était autrefois une pratique courante. Quand deux épéistes se croisaient sur le champ de bataille, même s'ils étaient alliés, il se battaient pour savoir qui était le meilleur. Qu'en ditez vous ? Ne pensez-vous pas que nous pourrions respecter cette tradition ?
Marisa : ... Vous voulez que je vous tue ?
Joshua : Non, pas du tout. Je ne dis pas que nous devons nous entretuer ! C'est simplement pour tester nos forces.
Marisa : ... Bien. Tant que j'ai l'occasion de mettre ma lame en appétit.
Joshua : Euh... formidable ! Maintenant, comment rendre ce combat plus intéressant ? Si je gagne, vous me devrez une faveur, et vice-versa.
Marisa : Quel genre de faveur ?
Joshua : ... Je ne sais pas encore. Disons que... Vous me serez redevable de quelque chose.
Marisa : Je ne vous suis pas.
Joshua : Non ?
Marisa : Mais ça ne fait rien. Car je ne vais pas perdre contre vous.
Joshua : C'est ce que nous allons voir !
Marisa : En garde !
Joshua : Oh ! Du calme ! Pourquoi se presser ? Battons-nous un autre jour. J'aimerais profiter de la saveur de l'anticipation.
Marisa : Je ne comprends pas, mais j'accepte.
Joshua : Génial ! Tout est réglé, alors. La prochaine fois, nous nous battrons. C'est d'accord ?
Marisa : ... Il n'y a rien à anticiper. Vous allez perdre, tout simplement.
Joshua : Eh bien, je n'en suis pas si sûr. A plus tard. J'attends ce moment avec impatience.
Marisa : Moi aussi.

:d) Soutien B

Joshua : Oh... pfft !
Marisa : ...
Joshua : Bon sang ! Prenez ça !!!
Marisa : Ah ! ...
Joshua : Fiouh ! Après un duel comme celui-ci, je vais me contenter d'une égalité !
Marisa : ...
Joshua : Je vous avais sous-estimée.
Marisa : Vous aussi, vous vous débrouillez plutôt bien.
Joshua : Hé... merci. Mais souvenez-vous que j'étais légèrement désavantagé...
Marisa : J'admets que j'avais un léger avantage sur vous. Ce fut toutefois un combat très serré, malgré nos styles incompatibles. J'ai été incapable de lancer une attaque décisive. Mais ça en valait la peine. Après tout, ce combat a été fort instructif, et ça a bien plus de valeur que n'importe quel pari.
Joshua : Je vois. Vous êtes très rapide, hein ? Comment êtes-vous devenue aussi redoutable ?
Marisa : Combattre, c'est tout ce que je possède.
Joshua : Votre épée est votre vie, hein ? Personnellement, je préfère lancer les dés que de brandir l'épée.
Marisa : Pourquoi ?
Joshua : Ouf... Je croyais que jamais vous ne me le demanderiez. Vous voulez savoir pourquoi j'aime autant les jeux de hasard ? Eh bien... je crois que c'est venu naturellement. Quand je m'en suis rendu compte, il était déjà trop tard. Tout m'ennuyait jusqu'à ce que je découvre les plaisirs du jeu. Puis je me suis rendu compte que jouer, c'était comme vivre. La vie n'est qu'un jeu géant ! Voilà comment je perçois les choses.
Marisa : ... Je ne suis pas une spécialiste des jeux de hasard, mais c'était un bon duel. Nous devrions nous battre plus souvent.
Joshua : Sans pari ? Votre proposition n'est pas très tentante.
Marisa : Faites comme il vous plaira.
Joshua : Vraiment ? Dans ce cas, nous ferons un autre pari. C'est moi qui vais gagner. A bientôt.
Marisa : A bientôt.

:d) Soutien A

Joshua : Prenez ça !
Marisa : Oh !
Joshua : ... Et que dites-vous de ça ?
Marisa : Pfiouh...
Joshua : Waouh... on dirait que j'ai gagné, cette fois !
Marisa : ... J'ai commis une erreur.
Joshua : Non, c'est juste que vous n'avez pas eu de chance aujourd'hui. Et ce n'est pas comme si j'avais largement gagné. Je dirais que nous sommes encore à égalité.
Marisa : Le fait est que je n'ai pas gagné. Vous avez remporté le pari. Que voulez vous que je fasse ?
Joshua : Oh, vous vous souvenez de notre dernier pari ! Je suis content. Très bien. Voilà...
Marisa : ...
Joshua : Je veux que vous soyez ma partenaire pour quelque temps. Qu'en dites-vous ?
Marisa : Pardon ? Votre partenaire ?
Joshua : Ne l'interprétez pas mal. Je veux parler de l'entraînement et des jeux de hasard.
Marisa : En gros, rien ne va changer.
Joshua : Je suppose, mais il y a encore une condition.
Marisa : Laquelle ?
Joshua : Si je m'entraîne avec vous, je vais devenir un épéiste redoutable. Et si nous nous entraînons ensemble, ce sera enrichissant pour nous deux.
Marisa : Je ne pourrais pas demander mieux.
Joshua : Il y a une chose que j'aimerais faire aussitôt que la guerre sera finie. C'est quelque chose qui demande du temps. C'est en quelque sorte le plus gros pari de toute ma vie. Je dois perfectionner mes aptitudes et pour ce faire, j'ai besoin qu'on m'aide. Que décidez-vous, Marisa ? Allez-vous me prêter main-forte ?
Marisa : Combattre est mon domaine de prédilection. Je ne sais rien faire d'autre.
Joshua : C'est ce que vous croyez ? Eh bien, moi, j'en doute fort. Réfléchissez-y.
Marisa : ... D'accord.
Joshua : Je sais que c'est un pari, mais parier, c'est mon seul passe-temps.
Marisa : Je le vois bien.
Joshua : Alors, ne me laissez pas tomber.
Marisa : D'accord, mais faites en sorte que ce soit intéressant.
Joshua : Je jure de faire de mon mieux pour vous divertir. Et souvenez-vous de ce que je vous ai dit... La vie est un jeu régi par les lois du hasard. Mais ne vous en faites pas. Vous n'allez pas vous ennuyer une seule seconde. Croyez-vous qu'on recontre souvent quelqu'un qui vaille la peine d'être affronté ? Sans parler de quelqu'un qui peut vous battre !
Marisa : Mais la prochaine fois, c'est moi qui vais gagner.
Joshua : Votre état d'esprit me plaît, Marisa !

[Soren57]
[Soren57]
MP
07 décembre 2013 à 11:51:35

:globe: Marisa/Tana

:d) Soutien C

Tana : Oh ! Vous appartenez à la bande des mercenaires de Gerik, non ?
Marisa : Vous êtes la princesse de Frelia, non ?
Tana : Oui, c'est exact. Je suis Tana. Comment vous appelez-vous ?
Marisa : Marisa.
Tana : Enchantée, Marisa ! Je voulais juste vous dire combien je vous appréciais tous. Je veux parler de vous et des autres mercenaires. C'est grâce à vous que nous gagnons tous ces combats.
Marisa : Je suis payée pour ça. Inutile de me remercier.
Tana : Mais on m'a toujours dit que les mercenaires étaient des rebelles, des criminels et des infidèles. Mais vous n'êtes rien de tout ça. C'est pourquoi je voulais vous remercier de vous battre pour nous d'une façon aussi acharnée et engagée.
Marisa : Ce n'est pas par loyauté envers vous ou envers votre royaume. Je suis heureuse quand j'ai l'occasion de dégainer mon épée.
Tana : Ah... vraiment ? Mais ça ne compte pas ! Vous nous aidez maintenant, et je sais que vous ne nous trahirez pas.
Marisa : Je me moque de ce que vous pensez.
Tana : Mais, mais... Hé, attendez ! Décidément, elle n'est pas très sociable...

:d) Soutien B

Tana : Ohé, Marisa !
Marisa : ...
Tana : Qu'avez-vous ? Que se passe-t-il ? Oh ! N'avez-vous jamais vu de pégase ?
Marisa : Magnifique...
Tana : Serait-ce la première fois que vous voyez un pégase de si près ?
Marisa : Oui. Je me suis déjà battue sous des chevaliers pégases, mais je n'ai jamais été aussi près.
Tana : Eh bien ? Qu'en pensez-vous ?
Marisa : ... Je croyais qu'ils avaient des pattes plus délicates, vu qu'ils volent si souvent.
Tana : Oh, ils savent aussi galoper très vite. Ils ne doivent pas toujours voler.
Marisa : Intéressant. ... C'est un animal magnifique. D'une grande force et d'une grande beauté.
Tana : Vous voulez le toucher ? Caressez-lui la tête. Achaeus adore ça.
Marisa : Le... toucher ?
Tana : Bien sûr. Allez-y ! Sauf si vous avez... peur.
Marisa : Je n'ai pas peur. Très bien... ...
Tana : Voilà... ... Vous voyez ? Il est content.
Marisa : Votre pégase s'appelle... Achaeus ? C'est un nom beau et fort.
Tana : Merci. C'est Syrene qui l'a appelé ainsi. Syrene est un chevalier pégase et mon mentor. Je rêve d'avoir sa grâce et sa force. Et comme Syrene, je transmettrai mon savoir aux nouvelles générations.
Marisa : Je vois. Mon seul objectif consiste à perfectionner mon jeu d'épée.
Tana : Oh, mais c'est un objectif fort louable ! Dans ce cas, poursuivons nos efforts, vous voulez bien ?
Marisa : Oui.

:d) Soutien A

Tana : Marisa, est-ce difficile de perfectionner votre jeu d'épée ?
Marisa : Oui. Je m'entraîne quotidiennement. J'ai combattu plus d'un millier de fois et j'ai gagné chaque combat. Quand bien même, je suis loin de voir le bout du tunnel.
Tana : Incroyable... Peut-être êtes-vous trop exigeante envers vous-même.
Marisa : ...
Tana : Je remarque les efforts surhumains que vous faites pour devenir imbattable à l'épée. Mais si vous restez focalisée sur l'objectif, il est probable que vous l'atteignez sans même le remarquer. Et je sais que vous allez l'atteindre.
Marisa : ...
Tana : Qu'y a-t-il, Marisa ?
Marisa : Pourquoi perdez-vous votre temps à parler avec moi, madame ?
Tana : Oh, ne devrais-je pas vous parler ?
Marisa : Là n'est pas la question.
Tana : Au début, je vous trouvais brusque et... un peu intimidante aussi. Mais vous n'êtes pas du tout comme ça. Vous êtes juste timide et vous ne brillez pas dans les conversations.
Marisa : Comment ?! Savez-vous que beaucoup me craignent ?
Tana : Oh, mais j'en suis sûre ! Votre grâce à l'épée est un autre sujet. Quand vous vous battez, vous êtes différente. Vous êtes plus réfléchie. Vous êtes entièrement dévouée à votre objectif. Vous avez un regard si songeur, comme si vous étiez éperdument amoureuse.
Marisa : Vous semblez avoir une opinion bien arrêtée, madame. Inutile de débattre.
Tana : Nous sommes donc d'accord ! Oh, mais il y a autre chose. Appelez-moi Tana. Vous n'êtes pas obligée de m'appeler "madame".
Marisa : Pourquoi ?
Tana : Nous sommes amies maintenant.
Marisa : Amies ?
Tana : Oui ! Alors, appelez-moi juste Tana. Je veux que vous oubliez titres et formalités quand nous sommes ensemble. Vous dites que vous consacrez votre vie à l'épée, mais cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas avoir d'amis, n'est-ce-pas ?
Marisa : ...
Tana : ... Eh bien, Marisa ?
Marisa : ... L'idée ne me... déplaît pas.
Tana : Formidable ! Ouf, j'ignore ce que j'aurais fait si vous aviez refusé. Ça y est, Marisa, nous sommes amies, n'est-ce-pas ?
Marisa : Absolument, Tana.

[Soren57]
[Soren57]
MP
07 décembre 2013 à 11:51:54

:globe: Marisa/Tethys

:d) Soutien C

Tethys : Dis-moi, Marisa, tu es gauchère, non ?
Marisa : Comment le sais-tu ?
Tethys : Eh bien, tu tiens ton épée de la main gauche, n'est-ce-pas ?
Marisa : Non, je peux la tenir dans n'importe quelle main. Mais c'est vrai que ma main gauche est plus puissante.
Tethys : C'est un peu comme un signal d'avertissement : ta main gauche est synonyme de danger.
Marisa : Un signal d'avertissement...
Tethys : Mais il y a une chose que je ne comprends pas : pourquoi dors-tu toujours sur le côté droit ? Tu sais que tu ne te retournes jamais quand tu dors ? Et que tu sursautes au moindre murmure ? T'arrive-t-il de dormir à poings fermés ?
Marisa : Je n'ai pas le choix, si je veux survivre.
Tethys : Je trouve que tu exagères.
Marisa : Je dors de façon à ne pas gêner les mouvements de mon bras dominant. Ainsi, si je me fais attaquer, mon bras le plus puissant est prêt à frapper.
Tethys : Hum... est-ce que tous les épéistes dorment ainsi ?
Marisa : Si on te coupe ton bras dominant, tu perds l'avantage. Tu es donc condamné à mourir.
Tethys : Ton bras ne fatigue donc jamais ? N'y a-t-il pas des moments où tu ne peux plus l'utiliser ?
Marisa : Non. Mon père m'a entraînée lorsque j'étais petite. Ça n'arrive donc jamais.
Tethys : Lorsque tu es petite ? Comment ? Les enfants se retournent souvent pendant leur sommeil.
Marisa : Mon père plaçait des épées émoussées dans mon lit pour m'empêcher de bouger.
Tethys : Ton père faisait ça ? Mais c'est dangereux !
Marisa : Non, les lames n'étaient pas tranchantes. Et ça a marché. Je ne bouge pas en dormant.
Tethys : Dis donc, les épéistes ont des méthodes d'entraînement brutales ! J'ai eu de la chance d'être un enfant moyen. J'étais pauvre, mais je pouvais dormir librement.

:d) Soutien B

Marisa : Tethys. Tu es droitière ?
Tethys : Serait-ce un miracle ? Tu as commencé une conversation !
Marisa : Quand tu danses, tu bouges tout le temps le pied droit en premier.
Tethys : Je suis vraiment impressionnée que tu aies remarqué ce détail. Mais les pas de danse n'ont rien à voir avec le fait d'être droitier ou gaucher. La danse permet juste de s'exprimer au moyen des mouvements de son corps. Toutes les expériences de chacun sont extériorisées suivant la manière dont on danse.
Marisa : Les expériences ? Quel genre d'expériences ?
Tethys : Ça, ma chère, c'est mon secret. Ceci étant dit, je suis un cas particulier. Ma vie a pris de drôles de tournants, et c'est ce qui m'a incitée à danser. Et quand je danse, je suis heureuse.
Marisa : Hum. Tes danses redonnent du courage aux gens. Danser te va bien.
Tethys : N'est-ce-pas ? Tous les mercenaires le pensent également. Maintenant que tu comprends, te voilà un membre à part entière de l'équipe de Gerik.

:d) Soutien A

Tethys : Dis-moi, Marisa, ça t'est déjà arrivé de vouloir renaître ?
Marisa : Renaître ?
Tethys : Tu sais bien, te réincarner en quelqu'un d'autre ? Si tu pouvais renaître, qui voudrais-tu être ? Peut-être une belle danseuse comme moi ?
Marisa : Non, je veux juste rester moi-même. Je me vois mal dans la peau de quelqu'un d'autre.
Tethys : Je m'attendais à cette réponse. Moi non plus, je ne peux pas m'imaginer une autre vie. Ça veut donc dire que nous sommes heureuses, malgré toutes les épreuves auxquelles nous sommes confrontées.
Marisa : Je suppose...
Tethys : C'est notre époque qui veut que nous faisions face à ces pénibles épreuves. Mais nous sommes vivantes, ce qui signifie que nous vivons aussi des choses fort agréables. Parfois, j'ai envie de renaître à une autre époque, mais le plus important, c'est de ne jamais abandonner et de profiter au maximum de la vie.
Marisa : C'est le néant qui succède à la vie. La réincarnation n'est que fabulation.
Tethys : Eh bien, tu as peut-être raison.
Marisa : Nous n'avons qu'une seule chance. Combattre est mon unique option.
Tethys : Tu sembles entièrement satisfaite d'être qui tu es, n'est-ce-pas ? Nous menons des vies très différentes, mais nous avons ça en commun. Ça et le même homme, n'est-ce-pas ?
Marisa : Quoi ?! Que veux-tu dire ?!?
Tethys : On ne peut rien me cacher. De plus, tu n'es pas très discrète.
Marisa : Je ne cache rien du tout !
Tethys : C'est une réaction fort intéressante. Les jeunes sont si rafraîchissants.
Marisa : Pourquoi souris-tu ?! Ah...
Tethys : Ne sois pas gênée. Nous allons nous croiser de nombreuses fois encore. Nous devrions papoter plus souvent.
Marisa : Je dois y aller ?
Tethys : Tu n'as pas besoin de fuir. Nous sommes certes des rivales, mais nous sommes aussi des amies.
Marisa : Je ne m'enfuis pas ! Je pars... c'est tout !

1
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Evilash08, Vortex646, Tomy-Fett, Leirok, MamYume, ]Faustine[, Latios[JV], Remysangfamy, GamesOfLove
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer
La vidéo du moment