CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • French days 2022
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • TV
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Fire Emblem : The Sacred Stones
  • Tout support
  • WiiU
  • 3DS
  • GBA
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Etoile Abonnement RSS

Sujet : Innes : Soutiens

1
[Soren57]
[Soren57]
MP
06 décembre 2013 à 21:26:21

:globe: Soutiens possibles

:d) Innes/Eirika
:d) Innes/Gerik
:d) Innes/Joshua
:d) Innes/L'Arachel
:d) Innes/Tana
:d) Innes/Vanessa

[Soren57]
[Soren57]
MP
06 décembre 2013 à 21:26:52

:globe: Innes/Eirika

:d) Soutien C :

Innes : Eirika, je sais que ça peut paraître soudain, mais... J´ai décidé de te protéger pour quelque temps.
Eirika : Comment ? Qu´est-ce que tu veux dire ?
Innes : A Carcino, je me trouvais dans une situation délicate. Je... te suis à jamais redevable pour ce que tu as fait pour moi ce jour-là.
Eirika : Je... Je vois.
Innes : J´ai donc décidé de te protéger au combat. Ce n´est pas facile à dire, mais... Ce serait inacceptable si je ne te rendais pas la pareille.
Eirika : Oh, toi et ton orgueil!
Innes : Peu importent les circonstances, tu peux compter sur mon aide. Aucune flèche ne peut toucher tous les ennemis, mais je vais me battre pour ta sécurité. Acceptes-tu mon serment ?
Eirika : Euh... d´accord. Je l´accepte. Merci, Innes.
Innes : Dans ce cas, suis-moi.
Eirika : Euh, un instant, Innes. Tu es un archer... Il serait plus logique que tu restes à l´arrière, non ?
Innes : ...

:d) Soutien B :

Innes : Mais qu´est-ce que tu fais ?
Eirika : Qu´y a-t-il, Innes ?
Innes : Je t´ai dit que j´allais te protéger.
Eirika : Oui, en effet.
Innes : Et pourtant, chaque fois qu´un ennemi apparaît tu te rues sur lui pour l´attaquer! On va finir par croire que c´est toi qui me protèges.
Eirika : Désolée, ton image de marque ne m´intéresse pas, Innes. Tu es un archer, et moi, une spécialiste des combats rapprochés.
Innes : C´est inacceptable! J´ai promis de te protéger et je comptais sincèrement être fidèle à ma promesse.
Eirika : Crois-moi j´apprécie ton dévouement. C´est rassurant de me battre en sachant que tu n´es jamais bien loin, prêt à me défendre.
Innes : Eirika, tu es si gentille... Tu n´est pas... comme ton frère.
Eirika : Détrompe-toi! Tu considères mon frère comme un guerrier, un concurrent. Mais c´est un homme doux et généreux, capable d´une grande compassion.
Innes : Si tu le dis... Je ne peux pas douter de ce qui sort de ta bouche.
Eirika : Innes, je t´en prie, essaie de voir en mon frère un ami. Je sais que c´est ce qu´il voudrait, lui aussi. J´ignore pourquoi il t´irrite autant. C´est quelqu’un de tellement gentil.
Innes : Cette conversation commence à m´agacer. Chaque regard que tu lances à Ephraim excite ma jalousie.
Eirika : Comment ?!
Innes : Ce n´est pas facile de lui pardonner. Au fond, il n´y a peut-être qu´une seule façon de régler le problème.
Eirika : Innes ?

:d) Soutien A :

Innes : Eirika. pardon pour le dérangement, mais il faut que je te parle.
Eirika : Innes ? Qu´y a-t-il ?
Innes : Écoute d´abord ce que j´ai à te dire. Y a-t-il... déjà quelqu'un qui a des vues sur ton cœur ?
Eirika : Pardon ? Non... pas autant que je sache.
Innes : bien. Dans ce cas, je vais te parler franchement. Eirika, je crois que je suis tombé amoureux de toi.
Eirika : Comment ?! Ce n´est ni le moment ni le lieu de te moquer de moi, Innes! De plus, cette plaisanterie est de très mauvais goût.
Innes : Je ne plaisante pas. Je suis très sérieux. Les sentiments que j´éprouve pour toi me surprennent moi-même. Je ne sais plus quoi faire. Tous ces combats menés à tes côtés ont embrasé mon cœur. Je t´aime. Te voir dans les bras d´un autre me tuerait.
Eirika : Innes! Je... Je...
Innes : Non, Eirika. Ne me réponds pas maintenant. Je n´ai pas encore battu Ephraim. Je dois d´abord gagner le droit de te courtiser.
Eirika : Je n´y comprends rien. Qu´est-ce que mon frère a à voir là-dedans ?!
Innes : Avec un homme comme lui à tes côtés, je peux comprendre pourquoi tu as éconduit tous tes soupirants. Si je prouve ma supériorité, tu accepteras sûrement de m´épouser. Si j´échoue, je cesserai de t´importuner. Mais je jure sur la force de mon amour que je détruirai cet homme. Eirika, tu me répondras à ce moment-là. Voilà, c´est tout ce que j´avais à dire.
Eirika : Innes! Quel homme... exaspérant! Pourquoi est-il toujours aussi...

[Soren57]
[Soren57]
MP
06 décembre 2013 à 21:27:11

:globe: Innes/Gerik

:d) Soutien C

Gerik : Bonjour, monsieur ! Comment allez-vous ?
Innes : Gerik... Je suis navré que vous ayez entrevu mes faiblesses.
Gerik : Hein ? De quoi parlez-vous ?
Innes : Ce que vous avez fait pour moi, à Renvall. Sans votre loyauté, je serais tombé entre les griffes de ces mercenaires.
Gerik : C'est pour ça que vous me payez, non ? Mais où voulez-vous en venir, monsieur ? Ce genre de discours ne vous ressemble guère.
Innes : J'avais mené mes hommes au combat tant de fois avant ce jour. Je m'étais toujours appliqué à être un commandant modèle. Cependant... je constate que mes soldats souhaitent suivre un exemple moins strict.
Gerik : Ah ah ah...
Innes : Mais vous êtes différent. Je l'ai remarqué dès le premier jour. Comment faites-vous pour rester si posé quand le combat bat son plein ?
Gerik : Je ne sais pas quoi vous répondre. Je crois que c'est juste dans ma nature. Mais les discussions interminables sur le champ de bataille ne le sont pas. Partons.
Innes : Ah...

:d) Soutien B

Innes : Bon travail, Gerik ! Je constate que le Tigre du désert est demeuré aussi farouche qu'avant.
Gerik : Je n'en reviens pas que mes aptitudes martiales soient aussi réputées que les vôtres. Mais permettez-moi de préciser que je n'ai pas choisi ce métier par passion pour la guerre. C'est la force des choses qui m'a conduit sur ce chemin...
Innes : Vraiment ? Pourtant, même mon père se plaît à vanter vos mérites ! Il m'a dit que votre nom était connu d'un bout à l'autre du continent.
Gerik : C'est du passé, tout ça. Je faisais simplement ce que j'avais à faire. Ma survie en dépendait. Mais il y a un aspect de la guerre qui est en contradiction avec ma nature.
Innes : Dans ce cas, pourquoi êtes-vous avec ces mercenaires ?
Gerik : Ah... la réponse est si banale qu'elle risque de vous faire rire. Lorsque j'étais petit, un ami qui habitait mon village rêvait de devenir mercenaire. Il disait qu'il allait devenir célèbre, puisqu'il serait bientôt le guerrier le plus redoutable du monde. J'avais beau lui répéter de renoncer à cette idée absurde, il ne voulait rien entendre. Un jour, il est parti pour Jehanna. Je ne savais pas quoi faire, alors j'ai rejoint la guilde, moi aussi. C'est une raison stupide, n'est-ce-pas ? Bref... Combattre ne me procure aucun plaisir, mais ce travail est plutôt bien payé. Je n'ai jamais rêvé d'être célèbre. C'est juste que je ne voulais pas laisser mon ami partir et se faire tuer.
Innes : Et où est votre ami maintenant ?
Gerik : Il est parti et il s'est fait tuer.
Innes : Je vois...
Gerik : Je n'avais donc plus aucune raison de continuer à être mercenaire. Mais d'autres hommes étaient entre-temps devenus mes amis. Je n'avais pas le courage de les abandonner... Pui les années ont passé et voilà. Je ne supporte pas de voir mes amis mourir. Mais dans ce métier, il est courant que des gens qui vous sont proches se fassent tuer. Il faut juste ne pas y penser et continuer à aller de l'avant. Donc... oui, j'aurais un problème si vous y laissiez la vie. Je n'ai nulle part où aller et j'en ai assez d'essayer d'oublier.
Innes : Hum... Vous me croyez vraiment capable de perdre aussi facilement ? Je refuse de vous donner une raison de me sous-estimer.
Gerik : Oh, euh... Bien.

:d) Soutien A

Innes : Gerik.
Gerik : Oui ?
Innes : Il y a une chose que jamais je n'ai remise en question... Les personnalités royales ne peuvent pas se permettre de laisser entrevoir des signes de faiblesse ou d'insuffisance. Si elles ne sont pas parfaites tout le temps, l'ennemi en tirera parti.
Gerik : Oui ? Et alors ?
Innes : Mais vous rencontrer m'a incité à réviser ce point de vue. Juste avant mon départ, mon père m'a dit de vous observer pour apprendre. Mais j'étais alors convaincu qu'un mercenaire ne pouvait rien m'apprendre. Aujourd'hui, je vous en sais gré, à vous et à mon père.
Gerik : C'est assez. Si vous voulez mon avis, vous en imposez bien plus que moi. Votre style, vos manières et votre prestance... je ne suis pas de taille.
Innes : Que voulez-vous dire ?
Gerik : Regardez-vous ! Vous avez une telle confiance en vous, une telle fierté. En vous rencontrant la première fois, j'ai pensé : "Encore un riche présomptueux !"
Innes : Avez-vous dit... "présomptueux" ?
Gerik : Mais c'est ce que vous êtes ! L'orgueil n'est pas forcément un défaut. Vous avez dû froler la mort maintes et maintes fois pour préserver cet orgueil. La défaite ou les difficultés vous laissent complètement impassible. Peu importent les souffrances ou les épreuves auxquelles vous êtes confronté, vous continuez de vous battre pour honorer cette fierté. C'est ce qui vous définit et c'est ce que j'admire chez vous.
Innes : Ça vient naturellement. Un jour, je serai roi et je ferai de Frelia la plus grande nation du monde. Ce sera un magnifique royaume aussi opulent que puissant. Quand ce jour viendra, je voudrais faire de vous le général des armées de Frelia. Non, je veux que vous veniez me demander de vous sacrer général.
Gerik : Ah ah ah ! Comme j'ai hâte !

[Soren57]
[Soren57]
MP
06 décembre 2013 à 21:27:32

:globe: Innes/Joshua

:d) Soutien C

Joshua : Hé, vous êtes le prince Innes, n'est-ce-pas ? Je suis Joshua. Je suis enchanté de vous rencontrer.
Innes : J'en suis sûr.
Joshua : Bien. Maintenant que nous nous connaissons un peu mieux, que diriez-vous d'un petit jeu de hasard ?
Innes : Hem ? Que comptez-vous faire avec cette pièce ?
Joshua : Nous allons faire un pari, pardi ! Si je dois me battre aux côtés d'un homme, je veux d'abord le connaître. Et il n'y a pas meilleur moyen de connaître quelqu'un qu'au travers d'un pari amical ! Alors... pour commencer, que dites-vous d'une mise de... 1000 écus ?
Innes : Parier ? Ici ? Vous devez plaisanter !
Joshua : Non, je prends les jeux de hasard très au sérieux. Survivre ou mourir sur le champ de bataille est souvent une question de chance. A chaque combat, vous placez votre vie entre les mains de quelqu'un d'autre. Vous devriez être content de rencontrer quelqu'un d'aussi chanceux.
Innes : Vous pouvez compter sur la chance. Personnellement, je préfère m'en remettre à mes aptitudes. Mais allons-y quand même, puisque vous voulez jeter votre argent par les fenêtres.
Joshua : Vous n'êtes qu'un beau parleur ! Bien, allons-y ! Pile ou face ? Que choisissez-vous ?
Innes : Pile.
Joshua : Voyons voir... Oh, c'est face. Pas de chance, Votre Altesse. Vous avez perdu.
Innes : Comment ? C'est impossible ! Je l'ai pourtant vu...
Joshua : C'est la vie. Regardez de plus près. Vous voyez ? C'est face.
Innes : C'est étrange... Ma vue ne me trahit jamais. J'aurais juré avoir reconnu... Hum, des yeux de lynx ne suffisent donc pas pour gagner un pari.
Joshua : Vous avez déjà compris ça ? Vous apprenez vite.
Innes : Oui. Réessayons. Cette fois, je vais gagner...

:d) Soutien B

Innes : Pile.
Joshua : C'est encore face. C'était le dixième lancer...
Innes : Je m'en moque. Prochain parti. Quitte ou double. Pile.
Joshua : Ne serait-ce pas plus raisonnable d'arrêter là ? J'imagine que vous n'avez pas commis l'imprudence de partir en voyage avec toute votre fortune. Et je suis sûr que vous n'avez pas autant d'argent sur vous.
Innes : Non, continuons. Il n'est pas question de m'arrêter sur une défaite.
Joshua : Très bien... Mais après, nous serons quittes, d'accord ? J'ai suffisamment gagné. Je ne veux pas vous saigner les veines.
Innes : Non. Je ne vous laisserai pas partir gagnant. Dépêchez-vous. Nous n'avons pas toute la journée.
Joshua : Quel est ce vieux dicton ? "Plus on a la tête froide, plus les paris sont chauds" ? Oui, c'est quelque chose dans le genre. Et vous semblez avoir la tête froide le plus clair du temps. Ce dicton semble être vrai.

:d) Soutien A

Innes : Merci d'avoir attendu. Commençons.
Joshua : Vous n'êtes pas sérieux. Vous voulez continuer ?
Innes : Contentez-vous de lancer la pièce.
Joshua : Oh, la barbe... Votre Altesse, je dois vous faire une petite confession. Vous n'avez aucune chance de gagner. Le jeu est truqué.
Innes : Truqué ?
Joshua : Oui. Je lance la pièce... comme cela. Puis je la rattrape et je la garde dans le creux de la main. Je peux ainsi la retourner comme je veux, en bougeant légèrement la paume. Comme cela.
Innes : Hum... vous m'avez donc trompé... Je savais que vous trichiez. Comme vous gagniez à tous les coups, je commençais à me méfier. Mais c'est étrange, car je n'ai pas vu votre petit manège.
Joshua : Ce que vous dites là me touche beaucoup, mais je suis sûr que vous avez suspecté quelque chose. Il y a un homme qui flâne près de l'auberge de Jehanna. Il est très rusé. Son secret consiste à concéder assez de défaites pour rendre le jeu plus crédible. Si vous allez là-bas, vous reconnaîtrez immédiatement l'homme dont je vous parle.
Innes : Intéressant. C'est une chose dont je n'avais jamais fait l'expérience. Vous savez, quand on se prépare à devenir roi, le temps manque.
Joshua : Je peux l'imaginer. Mais un roi se doit de tout connaître de la vie, vous ne pensez pas ? Lorsque j'étais voyageur, j'ai perdu beaucoup d'argent à cause de ce genre de supercheries. J'ai donc commencé à me familiariser avec toutes sortes de ruses pour éviter qu'on les utilise contre moi ! C'est ridicule, n'est-ce-pas ? Mais il est bon d'acquérir ce genre de bagage.
Innes : Je vous donne raison. Certaines choses ne s'apprennent que sur le champ de bataille.
Joshua : Eh bien, j'ai révélé assez de mes secrets pour aujourd'hui. Je vais vous rendre tout l'argent que je vous ai extorqué, alors soyez indulgent avec moi...
Innes : Attendez.
Joshua : Hem ?
Innes : Gardez cet argent. J'ai perdu car je n'ai pas remarqué que vous me dupiez.
Joshua : Vous êtes sérieux ? Très bien. Marché conclu. Vous êtes un homme bon. Disons que ce sont mes appointements pour ce petit cours particulier, d'accord ?
Innes : ... Attendez.
Joshua : Quoi ? Qu'y a-t-il cette fois ?
Innes : Nous sommes au beau milieu d'un pari. Nous allons reprendre là où nous nous sommes arrêtés.
Joshua : Vous voulez dire que vous souhaitez... continuer ?
Innes : Naturellement. Vous m'avez révélé vos secrets. La chance va tourner en ma faveur. Je sens que je vais gagner.
Joshua : Oh, la barbe... Vous êtes du genre coriace. Bien. Pile ou face ?
Innes : Pile !

[Soren57]
[Soren57]
MP
06 décembre 2013 à 21:27:56

:globe: Innes/L'Arachel

:d) Soutien C

L'Arachel : Bonjour.
Innes : Quelle surprise de vous voir ici !
L'Arachel : Oui. Vous savez, je crois que c'est notre seule chance de parler en privé. Je suis L'Arachel de la théocratie de Rausten. Heureuse de vous rencontrer.
Innes : Je crois que vous connaissez déjà mon nom. Je suis Innes, prince de Frelia.
L'Arachel : Frelia... oh, je me souviens ses fruits de mer sont si exquis !
Innes : Certes, le poisson de ma patrie n'a pas un goût désagréable.
L'Arachel : Oui. Mais ce n'est rien comparé au poisson de Rausten.
Innes : Vraiment ? J'ignore quel genre de poisson on trouve chez vous, mais j'ai du mal à imaginer qu'il soit meilleur que celui de Frelia.
L'Arachel : Votre incrédulité ne m'étonne pas. Quand cette guerre sera terminée, vous devriez venir visiter Rausten. Le mieux, je crois, serait que vous goûtiez à toutes nos variétés de poisson.
Innes : C'est une excellente idée. Peut-être n'avez vous pas goûté à toutes les spécialités de Frelia. Pour nous en assurer, vous devriez de nouveau visiter ma nation. Cet échange culinaire vous fera probablement changer d'avis.
L'Arachel : Nous verrons. Très bien, j'accepte votre invitation. Je vais revenir visiter notre pays et goûter à vos spécialités nationales.

:d) Soutien B

Innes : L'Arachel.
L'Arachel : Oui ?
Innes : Etes-vous sûre que votre place est ici ? Je me demande si vous avez réellement obtenu la permission de vos supérieurs.
L'Arachel : Bien sûr que oui ! Qu'est-ce qui vous donne le droit de me parler de la sorte ?
Innes : Eh bien, on m'a informé de votre conduite anticonformiste...
L'Arachel : Quelle impolitesse ! Si je n'étais pas une sainte, je vous battrais jusqu'à ce que vous perdiez connaissance.
Innes : Comme vous êtes brutale ! Je vous conseille d'observer les chevaliers pégases de Frelia pour ainsi apprendre à vous maîtriser. Oui, il y a quelque chose que j'aimerais bien vous montrer. Quand les pégases de Frelia se rassemblent dans la Forêt de Walles. C'est un spectacle d'une rare beauté.
L'Arachel : Si c'est la beauté que vous recherchez, Rausten n'a pas d'égal. Connaissez-vous le plus haut sommet de Rausten, le Mont Mimir ? Je plains ceux qui quittent ce monde sans avoir vu son incroyable beauté.
Innes : ... Puisque vous le recommandez si vivement, alors oui, j'aimerais beaucoup le voir.
L'Arachel : Oui. Ce serait splendide, en effet. Mais il y a tant d'autres endroits d'une beauté équivalente à Rausten.
Innes : Peut-être devriez-vous m'en dire davantage sur ces autres lieux. En retour, je prendrai le temps de vous décrire les plus belles curiosités de mon royaume.
L'Arachel : Oui, j'aimerais en savoir plus.

:d) Soutien A

Innes : La théocratie de Rausten semble être un pays extraordinaire.
L'Arachel : Tout comme Frelia, à ma plus grande surprise. Et pourtant...
Innes : Vous voudriez savoir lequel de ces deux pays est le plus spectaculaire, n'est-ce-pas ?
L'Arachel : Enfin, mon ami ! Vous savez bien que cette question n'a pas lieu d'être. Rausten est supérieur en tous points.
Innes : Je m'attendais à cette réponse. Et la vérité dans tout ça ? Vous ne trouvez pas que votre opinion est quelque peu subjective ?
L'Arachel : Eh bien... euh... Une opinion est forcément subjective, mais je suis sûre qu'une évaluation impartiale donnerait le même résultat.
Innes : Pour le prouver, nous aurons besoin d'une tierce personne qui serait juste et sans parti pris.
L'Arachel : Tout à fait ! Et j'ai une idée de génie ! Laissons les dirigeants de Renais en juger. Ephraim et Eirika seront certainement en mesure de prendre une décision juste.
Innes : Bien sûr. Je suis entièrement d'accord. Je crois que je dois leur rappeler toutes les merveilles que Frelia propose.
L'Arachel : C'est décidé, alors ! Ils viendront visiter nos nations et nous leur montrerons tant de splendeur qu'ils seront complètement ébahis. Ils seront certainement ravis d'être conviés à visiter nos deux nations.
Innes : Cela va de soi.
L'Arachel : Très bien. Occupons-nous d'abord de ce fléau pour pouvoir emmener ces deux-là chez nous. C'est avant tout une compétition pour départager la beauté de nos pays !
Innes : Je peux voir combien toute cette affaire vous transporte. Je ne peux pas dire où cette compétition nous mènera, mais je suis ravi de vous avoir pour concurrente.
L'Arachel : Ne m'en voulez pas si, plus tard, vous regrettez d'y avoir participé. Vous serez seul, livré à vous-même.
Innes : Attention, car ce que vous dites là pourra ultérieurement être retourné contre vous.
L'Arachel : Ce n'est pas un problème. Il s'agit simplement d'une autre compétition au nom de tout ce qui est saint et juste.
Innes : Ah, très bien.

[Soren57]
[Soren57]
MP
06 décembre 2013 à 21:28:38

:globe: Innes/Tana

:d) Soutien C :

Tana : Innes!
Innes : Tana...
Tana : Je suis si contente que tu sois indemne! Tout le monde à Frelia se fait un sang d´encre pour toi. Sois rassuré. Dorénavant, tu es sous ma protection.
Innes : ... Tana, qu´est-ce que tu fais ici ? Ta place n´est pas sur un champ de bataille! Je veux que tu retournes au château de Frelia immédiatement!
Tana : Pourquoi est-ce que tout le monde me dit ça ?! J´appartiens aux chevaliers pégases de Frelia. Je suis un bon soldat! J´ai étudié avec Syrène et Vanessa, les meilleurs éléments de Frelia!
Innes : Et tu es aussi une princesse. Tu ne devrais pas te battre. Que ferions-nous si tu étais blessée ?
Tana : Non! Je reste ici!
Innes : Tana!
Tana : Je ne rentrerai pas!
Innes : Pourquoi est-ce qu´elle ne m´écoute jamais ?

:d) Soutien B :

Tana: Tu as vu comme je me débrouille bien sur le champ de bataille, Innes ?
Innes : …
Tana : J´étais sûre de bien faire en venant ici. J´ai le sentiment que notre stratégie se précise, tout comme nos techniques de combat. Tu es de mon avis, hein, Innes ?
Innes : Je reconnais que tu ne t´es pas trop mal débrouillée. Mais j´insiste pour que tu retournes à Frelia.
Tana : Mais pourquoi ?!
Innes : C´est vrai que tu as acquis de l´expérience sur le champ de bataille. Mais ton ignorance du monde qui t´entoure est simplement effrayante. Ce doit être difficile pour une jeune fille de château choyée d´interagir avec des soldats simplets et grossiers.
Tana : Si tu peux dire des choses aussi cruelles à ta sœur, c´est de toi qu´il faudrait s´inquiéter. Même quand tu as raison, tu es si prétentieux que personne n´a envie de t´écouter.
Innes : Ce n´est pas de moi qu´il s´agit mais de toi, Tana. Si tu continues à voyager avec nous, quelqu'un risque d´abuser de ta naîveté. De plus, je ne laisserai pas Ephraim te...
Tana : Qu´est-ce que tu racontes ? Tu crois vraiment qu´Ephraim et moi...
Innes : Non. Même s´il ne t´intéresse pas du tout, je... Je ne veux pas qu´on te fasse du mal.
Tana : Innes, à quoi ça rime ? Puisque c´est ainsi, je ne veux plus te parler! (part)
Innes : Tana, attends! Je n´ai pas terminé! Et zut...

:d) Soutien A :

Tana : Oh, Innes! Pourquoi ne veux-tu pas comprendre ?!
Innes : Pourquoi ne veux-tu pas écouter ton frère? Pourquoi es-tu aussi têtue ?!
Tana : C´est toi qui es têtu, Innes! Pourquoi diable ne peux-tu pas comprendre ce que je ressens ? Je n´ai pas d´autre frère... Je ne veux pas que nous passions notre temps à nous chamailler!
Innes : Tana...
Tana : Tu ignores combien j´envie Eirika et Ephraim. Ils sont si proches. Ils comprennent parfaitement ce que l´autre pense et ressent! Pourquoi ne sommes-nous pas comme eux ? Pourquoi ne comprends-tu pas, Innes ?
Innes : Tana, attends. Je ne te dis pas ces choses parce que je te déteste.
Tana : Tu mens! Tu as toujours été méchant avec moi, Innes! Tu n´as jamais fait aucun effort pour essayer de me comprendre.
Innes : Ce n´est pas vrai. Je suis ton frère et je te connais mieux que personne.
Tana : ... Tu le penses vraiment, Innes ?
Innes : Absolument. Tu te souviens de l´incident de la couronne ?
Tana : Hum... ... Oh! Je me souviens. J´étais encore petite et j´avais perdu la couronne de papa. Il était si fâché contre moi. Je pensais que jamais il ne s´arrêterait de crier. J´étais si terrifiée de le voir rouge de colère que je me suis mise à pleurer. Je croyais sincèrement que papa allait m´enfermer au donjon! Mais tu as fouillé le château de fond en comble et tu as retrouvé la couronne. Je me rappelle encore ce que tu lui as dit quand tu l´as ramené: "J´ai pris ta couronne, papa. Je voulais voir de quoi elle avait l´air sur ma tête." J´étais si contente de voir papa rire aux éclats en t´entendant dire ces mots. Je pensais que j´avais beaucoup de chance d´avoir un frère comme toi.
Innes : Je sais ce que tu ressens mieux que personne. Et je ne mens pas.
Tana : Innes... Je comprends maintenant pourquoi tu as dit ça. Mais pardonne-moi si je suis ici au lieu d´être à la maison. Je veux juste être près de toi, non frère adoré.
Innes : ... Tu as gagné. Je veux bien que tu restes. mais tu devras présenter tes excuses à papa dès notre retour. Et ne t´en fais pas. Je serai près de toi lors de cette confrontation.
Tana : Vraiment ? Je t´adore, Innes! Tu es le meilleur frère du monde!
Innes : Et ce n´est pas tous les jours facile d´avoir une sœur comme toi...

[Soren57]
[Soren57]
MP
06 décembre 2013 à 21:29:04

:globe: Innes/Vanessa

:d) Soutien C

Innes : Vanessa, vous allez bien ?
Vanessa : Prince Innes ! Oui, je vais bien. Je suis heureuse de voir que vous n'êtes pas blessé.
Innes : Merci, Vanessa. Les services que vous avez rendus à notre armée et aussi à Frelia nous ont été d'une grande utilité.
Vanessa : C'est gentil de dire ça, monsieur. J'étais morte d'inquiétude lorsque votre messager est venu de Carcino pour nous prévenir que vous étiez en danger. J'avais si peur pour votre sécurité !
Innes : Il ne m'arrivera rien. Vous avez tellement grandi et vous vous inquiétez tant pour moi. Comme c'est étrange ! Lorsque vous avez rejoint la chevalerie, vous n'étiez qu'une petite fille... Vous avez beaucoup mûri, Vanessa.
Vanessa : Eh bien, euh... j'ai encore beaucoup à apprendre.
Innes : Vous êtes devenue un chevalier très habile. Je compte sur vous, Vanessa.
Vanessa : Oui. Je vous protégerai coûte que coûte.
Innes : Ah ah ah ! Vanessa, vous n'avez pas besoin de me protéger. Ça doit être le contraire. En tant que prince de Frelia, il est de mon devoir d'assurer votre protection.
Vanessa : Ah, oui ! Je ne voulais pas vous offenser !
Innes : Bref ! N'oubliez pas que je compte sur vous.
Vanessa : Merci, monsieur !

:d) Soutien B

Vanessa : Vous avez tant amélioré vos techniques de combat ! Je parie que vous pourriez toucher une goutte de pluie !
Innes : Vous me flattez, Vanessa, mais mes techniques sont loin d'être parfaites. A propos, j'ai remarqué que vous aviez fait des progrès faramineux depuis le début de cette guerre.
Vanessa : Oh ! Merci, monsieur.
Innes : Grâce à vous, j'ai confiance.
Vanessa : Grâce à moi ?! Oh... euh...
Innes : Oui, grâce à vous ! Avec un chevalier aussi habile à mes côtés, je suis confiant et je me bats beaucoup mieux.
Vanessa : Oh...
Innes : De plus...
Vanessa : Oui ?
Innes : Je sens que vous essayez encore de me protéger à tout prix. Normalement, je n'ai pas besoin qu'on m'aide, mais pour vous, je suis prêt à faire une exception. Je vous suis reconnaissant pour votre dévouement.
Vanessa : Oh, merci infiniment ! Il est de mon devoir de vous protéger quel qu'en soit le prix !
Innes : Ah ah ah. Votre devoir ? Ne vous inquiétez pas pour votre vie. Avec vous à mes côtés, je suis presque invincible.
Vanessa : Je vous suivrai comme une ombre !

:d) Soutien A

Innes : Que se passe-t-il ? Vous semblez absente.
Vanessa : Je suis désolée, sieur Innes ! Vous voir tirer cette flèche m'a rappelé certains souvenirs.
Innes : Quels souvenirs ?
Vanessa : La fois où vous nous avez fait une démonstration au tir à l'arc. C'était à la fête d'anniversaire du roi. Vous avez tiré trois flèches en même temps et vous aviez touché trois cibles distinctes... J'étais si impressionnée. Je me souviens de ce jour comme si c'était hier.
Innes : Oui, mais n'oubliez pas que ces trois cibles étaient très proches les unes des autres. Ce n'était pas comme tirer sur trois ennemis en même temps. Ce n'était qu'un tour de passe-passe.
Vanessa : Peut-être, mais vous n'y seriez jamais parvenu sans cette grande précision et cette étonnante concentration. En tout cas, j'étais subjuguée. Depuis ce jour, je suis l'une de vos plus ferventes admiratrices.
Innes : Vanessa... Etaient-ce mes aptitudes que vous admiriez... ou était-ce moi ?
Vanessa : Pardon ?! Euh...
Innes : Ah, je vous taquine... Mais je suis surpris que vous vous en souveniez. Moi, j'avais complètement oublié.
Vanessa : Je vous ai... toujours observé et je vous ai toujours admiré. J'espère que vous ne trouvez pas cela ridicule.
Innes : Je ne sais pas quoi dire... Je vous ai toujours considérée comme un chevalier. Un grand chevalier, même ! Mais lorsque cette guerre sera finie, j'aimerais bien apprendre à connaître la femme que vous êtes. Ahem... euh, allons-y, Vanessa. Ne vous éloignez plus de moi !
Vanessa : Comptez sur moi, sieur Innes ! Je vous suivrai partout où vous irez !

1
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Evilash08, Vortex646, Tomy-Fett, Leirok, MamYume, ]Faustine[, Latios[JV], Remysangfamy, GamesOfLove
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer
La vidéo du moment