CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Soldes
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
  • TV
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Etoile Abonnement RSS

Sujet : [Officiel] Le topic des creepypasta

DébutPage précedente
«1  ... 1213141516171819202122  ... 56»
Page suivanteFin
Lockheed-35
Lockheed-35
MP
24 juillet 2013 à 14:50:25

J'ai une douille d'obus et un sniper à bille, si elle vient je lui explose la face :noel:

tropeco
tropeco
MP
24 juillet 2013 à 15:31:03

Sale fou que tu es VDD :ouch2:

Super-Louki
Super-Louki
MP
24 juillet 2013 à 15:51:47

Lockheed-35 :d) Moi je lui mettrais des coups de Z :fou:

Celle que je poste m'a fait avoir un léger rictus quand j'ai vu la vidéo qui l'accompagne :fier:

Obéissez au morse
Quelque part dans le monde, se trouve une petite fille du nom de Emilie, elle avait 9 ans et n'avait pas beaucoup d'amis, peut-être à cause de son physique ou de sa timidité mais pourtant, ça n'empêchait pas ses parents de l'aimer car après tout, ce n'était qu'une petite fille.
Un jour, ses parents décidèrent de l'emmener au zoo de la ville. En cours de route, Emilie demanda:
- Est-ce que on pourrait aller voir les animaux de l'océan?
- Oui bien sûr mais pas longtemps, d'accord?
- D'accord.

Emilie et sa famille visitèrent le zoo mais alors qu'ils visitèrent le grand aquarium, Emilie voulait voir les morses, sa mère répondit:

-D'accord, moi je vais aller voir les raies et ton père va aux toilettes, on compte sur toi pour nous rejoindre, mais ne reste pas trop longtemps, il commence à faire nuit.
Sur ces paroles, Emilie se hâta vers l'aquarium ouvert des morses.

Elle ne vit qu'un seul morse et elle lui parla pendant de longue minutes, d'un coup, sa mère la prend par le bras :

- Je t'ai dit de te dépêcher, allez, on rentre car le zoo va fermer.
- Mais je veux parler avec mon nouvelle ami.
- Le morse? Si tu veux, on ira au zoo la semaine prochaine.
- Nan! Il veut que je revienne demain!
- Tu vas pas encore t'énerver, on verra pour allait au zoo après-demain.
- Ok.

Depuis ce jour, Emilie passa son temps à parler au morse au moins une fois par semaine, ses parents s'inquiétèrent vraiment de leur fille et quelque mois plus tard, ils lui interdirent d'aller au zoo:

- Emilie, il faut que tu te trouves de vrais amis.
- Mais le morse est un vrai ami, il est toujours gentil avec moi.
- Bon Emilie, tu vas arrêter de faire tes caprices et tu montes dans ta chambre.

Emilie était devenu triste, ses parents lui ont fait part d'une terrible nouvelle, le morse était mort, ses parents étaient d'accord pour qu'Emilie rendre une dernière fois visite au zoo.
Arrivait au zoo, Emilie trouva un papier et décida de le lire:

" Je me vengerais de toi et de ta famille
Le morse "

Emilie eue des nausées, elle se sentait observer et elle entendit le bruit du morse. Elle demanda à ses parents de la reconduire à la maison.
Malheureusement, Emilie et ses parents, sur la route, ont percuté un camion qui avait pour emblème un morse qui regardait froidement vers lui, ses parents n'ont pas survécu à l'accident mais Emilie fut handicapée mentalement et physiquement, mais elle cherche toujours un ami sur qui comptait. Au moment où je vous parle, Emilie s'est échappée de son hôpital, elle cherche encore un ami, un ami qui sera la consoler, un ami qui l'acceptera, un ami comme vous.

Emilie vous aime déjà.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=iJEhSBXELUM

Arenil
Arenil
MP
25 juillet 2013 à 09:54:46

Je voudrais parler d’un écrit d’horreur, assez inquiétant.
Une rumeur à propos d’un texte écrit en ligne raconte que, sur les mille trois-cent personnes qui l’ont lu durant la première journée suivant sa publication, une trentaine fut prise de violents cauchemars. Deux d’entre eux auraient même échoué dans des tentatives de suicides innovantes.
Il s’agirait d’une expérience dont le résultat, souvent désastreux, varierait selon les testeurs.
C’est un texte noir à l’apparence habituelle mais je dois avouer que je me suis senti mal à l’aise durant la lecture. Je n’ai pas encore tenté l’expérience entière, et je ne suis pas encore près de le faire.

La semaine suivant sa première publication, ce texte malsain aurait plongé une centaine de personnes dans une série de peurs nocturnes.
Le lire déclencherai une réaction particulière dans l’esprit du lecteur. Il éveillerait un début de terreur dans un premier temps. Le texte propose après cela une suite de petits actes qui peuvent sembler anodins au premier abord mais qui s’avèrent difficiles à supporter une fois que l’on s’est lancé.
Le premier consiste à rester debout immobile, dans une pièce fermée, seul. Il faut éteindre toute source de lumière et tendre l’oreille de manière attentive.
Quelques bruits se font ensuite entendre, de plus en plus fort.
Le test se termine quand l’un d’eux parait trop proche.

Le texte est encore disponible là où il a été publié, sur un forum de médecine dans le deep web sous le nom de « Sharhunter ». Je vous laisserai chercher, ainsi seuls les volontaires testeront les expériences suivantes. Elles sont de plus en plus précises et dérangeantes.
Ce sont les internautes qui ont posté leurs réactions. Certaines m’ont d’ailleurs fortement étonné.

Après le deuxième acte, j’ai eu du mal à regarder mes fenêtres pendant la nuit tellement ça m‘avait marqué. (d’autant plus que je vis seul) De peur qu’un visage n’apparaisse en s’approchant de la vitre. Et la sensation que quelqu’un se trouve derrière mon dos me prend régulièrement. Je suis bien entendu convaincu que ce document n’est qu’une vaste blague mais je dois avouer qu‘il m‘a donné quelques frissons jusque là.
Tout cela étant dans le but, selon l’auteur, de « trouver le Sharhunter ».

Wario-Man3
Wario-Man3
MP
25 juillet 2013 à 11:19:53

Une CreepyPasta que j'ai faite moi même. Elle n'est surement pas très bonne...mais essayez quand même

Bonjour,j'ai vécu des choses horribles. Je tiens malgré tout à garder l'anonyma.

Tout c'était passé le 11 Juin 2010. Ce jour là j'ai décider d'acheter Mario Kart Wii! Il était en location pour la somme modique de 5 euros et un autre à 20. Je demandais au vendeur pourquoi celui-là était à 5 euros,il m'a dit qu'il ne le savait pas,qu'un homme le lui avait vendu pour ce prix. Le disque était en bonne état et il était normal. Pas de rayures ou de symboles sataniques. ça m'intriguait quand même. Le vendeur m'a dit d'attendre jusqu'a la fermeture.

Après la férmeture,le vendeur a dit que celui qui lui a vendu le jeu n'était pas clair. Il me dit de le tester avec lui. J'étais d'accord. On avait mis le jeu dans la Wii. Tout semblait normal. Un seule chose quand on démara la Wii. Quand on sélèctiona le jeu on entendit juste "Mario Kart Wii" et pas la musique.

On démara,il n'y avait pas les consignes de sécutitée de la Wiimotte. On appuya sur un bouton et on commença à Jouer. Tout semblait normal. On prenait une course au hasard dans le mode VS. Je prenais Yoshi (j'adore ce personnage) et on commença à jouer. Tout semblait cool. Jusqu'a ce que je lançait une carapace rouge sur Luigi. Il cria de douleur! Mais pas un cri à la Luigi genre "Houahohoho" mais plus "HAAAAAAhoooooo" et le pire il y avait du sang par terre!

On sentait que Luigi avait du mal à conduire,on regarda par derrière Luigi,il lui manquait un oeil! C'était super bizarre! Et à chaque fois qu'on touchait quelqu'un c'était pareil! Le pire était avec les objets explosifs car une fois utilisé les victimes n'étaient plus. J'avais lancé une Bob-Omb sur Toad,il était plus là!

On termina les 4 courses du mode Versus et j'avais fini 1er avec Bowser 2ème et Waluigi 3ème.

Et après c'est devenu glauque...

La musique de défaite du mode versus à démarée mais plus lente et plus sombre. On était tout en blanc et il y avait une roche ou il y avait marqué Toad,puis le texte en jaune: TOAD EST MORT.

Le vendeur et moi même,on était bouche bée! On avait rien compris! Puis bizarrement,on regarda le menu des personnages,éfféctivement! Il n'y avait plus Toad! Sa miniature était barrée par une croix! Puis bizarrement,on pouvait quand même le prendre! On pris Toad,on démara une course! Puis il y avait la même cinématique et le texte "TOAD EST MORT"

On pris alors un autre personnage: Donkey Kong,mais on était d'abord passé par Luigi. Il avait les yeux rouges sang et le corps ensanglanté et une peau grise. On joua tout de même. Puis...surprise! IL Y AVAIT TOAD! Mais comme Luigi! Puis tous ceux qui étaient bléssés à cause d'une carapace rouge aussi! Puis je regardais la Carapace Rouge...il y avait un symbole satanique! Le jeu était vraiment bizarre! Puis on s'est fait touché aussi. Et à ce moment là l'écran et devenu noir. On retourna au menu principal et...Tous les, personnages étaient comme Luigi! On pouvait joué néanmoins! Je prenais Bowser puis Cascade Yoshi.

L'eau était rouge comme du sang et le sable ressemblant à du gravier. Il n'y avait plus la voix des personnages! C'était horrible! On avait fini les 4 courses avec la cinématique de la victoire mais avec la même musique que Toad qui est mort.

Puis on avait la photo quand on a débloqué tout les personnages! http://www.code-ami.fr/blog/wp-content/uploads/2012/10/mario-kart-wii-characters.jpg

Regardez cette photo et immaginée là avec un ciel rouge et les personnages avec les yeux rouges qui te regardent fixement. Le texte "Félicitation" disait "Va-t-en" et un cri strident avait surgi.

Puis une image avec les tombes de tout les personnages avec un rire. Puis on retournait sur le Menu Wii. On décida de jeter le disque.

Je rentrais chez moi,j'avais du mal à m'endormir. Mais le plus grave c'est que le 11 juin 2011,le vendeur était mort avec les yeux ensanglanté.

Serialgamer83
Serialgamer83
MP
25 juillet 2013 à 12:45:49

Salut tout le monde voici ma première creepypasta que j'ai faite moi même.

Tout commença une nuit je trainais sur Internet en regardant des vidéos de démo de Batman Arkham Origins je regarde les commentaires et je vois un commentaire étrange.

Salut tout le monde vous voulait jouer a un jeu Batman génial voici Batman Arkham Murder

Il donnait aussi le lien mais je ne vous le met pas par sécurité bref je vais sur le lien je vais voir l'histoire elle a l'air bonne le gameplay aussi je le prends et il faut 6 heures pour le télécharger j'attends une fois fini je lance vite le jeu le menu et étrange plein de sang dessus et le titre au dessus je met jouer ensuite new game après la difficulté ensuite il me mette contre qui voulais vous combattre

Il y a tous les ennemi de Batman mais tout en bas il y a marqué ou contre quelq'un que vous voulez pour me marrez je met le nom entier d'un pote a moi et la je peut me battre contre lui mais dans le jeu c'était vraiment lui la même tête tout quoi bref je me bat contre lui je gagne et ensuite un message arrive avec marqué Bravo de qui d'autre voulais vous vous débarasser? je suis un peu inquiet j'appelle mon pote 1 2 3 fois pas de réponse 5 minutes après mon phone sonne je réponds c'était mon pote il avait une voix bizarre j'était pas sur que c'était lui bref la voix me dit Va sur Facebook sur le mur de ton ami et merci d'avoir utilisé Batman Arkham Murder.

paniqué je dis

- QUOI ALLO ALLO!!!!

je vais sur FB et sur le mur de mon pote une photo de lui mort avec les mêmes blessures que je lui avait faîtes dans le jeu.

Je supprime la fenêtre je pleure et j'entends un son c'était le jeu il y avait marqué.

mais tout ceux qui ont joué a ce jeux doivent mourir par mesure de sécurité adieu

Voila c'est fini je sais que c'était pas terrible mais merci a ceux qui ont lu :)

Wario-Man3
Wario-Man3
MP
25 juillet 2013 à 13:29:08

Avec ton écriture non.

Lockheed-35
Lockheed-35
MP
25 juillet 2013 à 13:51:35

Stop poster du self made et postez les vrai creepy :oui:

Wario-Man3
Wario-Man3
MP
25 juillet 2013 à 13:52:01

C'est pas une CreepyPasta c'est une fic

En plus Neil Armstrong est vraiment aller sur la lune,stop de dire nawak sur de VRAIS événements --'

Lockheed-35
Lockheed-35
MP
25 juillet 2013 à 14:01:23

Y'avais une creepy/fic ( cree par un forumeur de JVC ) qui etait enorme, c'etait l'histoire d'un gars qui vit dans une maison qui devient hanté par un bébé sans jambe qui l'observait depuis qu'il est né, a la fin il demenage puis le bébé lui dit qu'il voulait un ami etc... Alors il lui donne une balle pour jouer, une peluche et un livre de chant, puis à la fin il l'entend chanté etc.. Puis une fois dans la voiture il trouve un papier avec marquer "merci"

Une creepypasta emouvant :snif:

Lockheed-35
Lockheed-35
MP
25 juillet 2013 à 14:01:53

Stop les self mades, ce topic est fait pour les vrai :oui:

Lockheed-35
Lockheed-35
MP
25 juillet 2013 à 14:06:52

C'est long pour un C/C :hap:

Super-Louki
Super-Louki
MP
25 juillet 2013 à 14:57:45

Ce topic prend vie comme Frankenstein :cute:

Alex a onze ans et adore Halloween. C’est dans deux jours et Alex est impatient. Il sait qu’il aura beaucoup de bonbons à son retour. La mère d’Alex lui a promis de lui ramener un joli costume en revenant du vide-grenier qui avait lieu tous les ans à cette époque de l’année.

Le vide-grenier était bondé. Comme tous les ans. Plus ou moins les mêmes vendeurs. Comme tous les ans. Un peu plus loin dans le quartier où avait lieu le vide-grenier se tenait un stand vide. Il n’y avait personne sur ce stand. Il n’y avait pas d’articles non plus. Sauf un. Un masque étrange. Un masque de lapin. La mère d’Alex était pourtant sûre qu’au premier coup d’oeil il n’y avait aucun article. Elle semblait happée par ce masque. Elle finit par détourner le regard quand la voix rauque d’un grand homme à chapeau tout vêtu de noir, vint l’interpellé. Le stand lui appartenait. Il était immense, et fin. L’ombre de son couvre-chef empêchait la vue de son visage. Seules ses lèvres exagérément blanches et gercées étaient visibles. “Vous voulez effrayer les gens ?” lui dit-il. Le masque n’avait pourtant pas l’air si effrayant. La mère ne l’acheta point. Elle rentrait chez elle les mains vides, n’ayant rien trouvé d'intéressant à acquérir.

“Tu avais promis que tu me ramènerais un beau costume !”

Alex s’en alla dans le jardin, et s'assit sur la balançoire rouillée. Elle grinçait monstrueusement à chacune de ses allerset venues.

Le lendemain. Un beau cadeau attendait Alex.

Au pied de son lit se trouvait une boîte des plus simples, recouverte d’un joli ruban bleu. Alex s’empressa d’ouvrir ce mystérieux carton et y découvrit un masque de lapin, avec de longues et fines oreilles. Après un moment à fixer la chose, Alex trouva un petit bout de papier au fond du carton sur lequel était écrit “Ta maman n’est pas très gentille. Effraie-là.”. Le petit garçon courut dans la chambre de sa mère et lui sauta dans les bras.

“Merci maman ! Merci !”

Sa mère lui sourit puis caressa la tête de son petit Alex.

“J’espère que ça te fait plaisir. J’ai eu un mal fou à le trouver.”

“C’est parfait, merci maman !”

Il retourna jouer dans le jardin, comme à son habitude.
Sa balançoire rouillée n’avait jamais balancé aussi vite.

Halloween, c’était demain. Alex se coucha très tôt ce soir là.

Le lendemain. Jour-J pour le petit Alex.
Son masque trônait fièrement sur la commode de sa chambre.
Il retourna jouer dans le jardin, comme à son habitude.
Il attendait la tombée de la nuit pour aller faire le porte-à-porte, la chasse aux bonbons.
Il n’arrivait pas à s’amuser sur sa balançoire rouillée. Pas comme d’habitude.

Le soleil commençait à cacher son visage, laissant apparaître lentement celui des étoiles dans un ciel légèrement violet et orange, presque rouge.

“Maman maman ! Je peux y aller maintenant ?”

“Oui tu peux mon chéri, fais bien attention surtout. N’oublie pas de rester dans le quartier !”

“Oui maman ! Je t’aime !”

Il partait fièrement avec son masque dans les mains. Il fit quelques pas avant de pouvoir l'enfiler.
Il lui allait comme un gant. La matière étrange du masque semblait prendre parfaitement la forme du visage du petit Alex. Il partait donc, fier, à la chasse aux bonbons.

“Qu’est-ce que tu lui as finalement acheté comme masque ?” dit le père du petit à sa femme.

“Un masque de singe, lui répondit la mère. Tu aurais vu comme il était content quand il l’a découvert. J’aurais bien aimé le voir l'essayer d’ailleurs.”

“Tu en auras l’occasion quand il rentrera chérie.”

La ville était maintenant sous la nuit la plus sombre. Il était vingt-trois heure trente, et Alex n’était pas encore rentré. Sa mère commençait à s'inquiéter car il devait être rentré il y’a déjà une heure. C’est alors qu’il apparut au loin, son fils Alex, accompagné de l’Homme au chapeau tout vêtu de noir. Il semblait lui dire quelque chose à l’oreille.

Ding Dong. Alex sonna à la porte de chez lui, son panier de friandises totalement vide.

“Qui était ce monsieur avec toi ? Tu le connais ?”

“Non mais il est très gentil. Il m’a aidé pour le porte-à-porte.”

“J’aime pas trop ça que tu parles à des inconnus Alex...”

La mère le dévisagea de la tête au pied.

“Qu’est-ce que c’est que ce masque ? Et comment tu l’as eu !?”

“Mais maman, c’est toi qui me l’as offert ce masque.”

“Mais pas du tout ! Je t’ai offert un masque de singe !”

“Mais non maman, tu m’as offert ce masque ! Tu avais même mis un petit mot dans la boite, avec écrit... oh d’ailleurs pendant que j’y pense.”

Le petit garçon s’approcha de sa mère et lui ouvrit le ventre avec des ongles longs et acérées sortis de nulle part. Le sang giclait sur le masque du petit Alex. Sa maman tomba au sol, gisant à coté de ses boyaux encore fumants qui l'avaient devancés dans sa chute. Son visage semblant hurler de douleur sans qu’aucun son ne puisse sortir.

“MAIS T'ES COMPLÈTEMENT DINGUE !!!!” cria le père d’Alex en se jetant sur le corps de sa femme.

“C’est Halloween papa. Les enfants sont effrayants ce soir.”

Des larmes coulaient des yeux du père, impuissant.

“QU’EST-CE QUE TU RACONTES !? TU AS PERDU LA TÊTE !? ENFOIRÉ !!"

Le père se leva brusquement et donna un coup extrêmement violent à son fils. Il tomba à terre tandis que le père le martelait de coups de pieds en pleurant toutes les larmes de son corps, et en répétant sans cesse les mêmes phrases. "ENFOIRÉ ! T'ES COMPLÈTEMENT MALADE ! TU AS TUÉ TA PROPRE MÈRE!!". Il l'attrapa par les cheveux et le jeta contre le mur.

Alex ne laissait paraître aucune douleur importante. Cependant le masque s'était à moitié retiré, ne tenant plus qu’à sa joue droite. C’est avec effroi que le père y découvrit un visage complètement arraché, déchiré, comme dévoré par la matière du masque lui-même.

“Mon dieu.. mais.. QUI ES-TU !? QU’AS TU FAIS DE MON PETIT GARÇON !?” cria le père en fondant en larmes, comme à bout de forces.

“Mais papa... C’est moi. C’est Alex. Je suis effrayant, non ?” répond le petit en esquissant un sourire monstrueux.

Le père tomba au sol dans un dernier râle. Une fourche rouillée lui transperçait le corps. L’Homme au chapeau tout vêtu de noir se tenait debout derrière lui, ne laissant apparaître qu’un large sourire sur son visage camouflé de l’ombre de son couvre-chef. Alex remit correctement son masque et se releva, avant de regarder par la fenêtre, en direction du jardin. Une trentaine d’enfants s’y tenaient, tous masqués de l’identique lapin. L’Homme au chapeau tout vêtu de noir regarda le jeune Alex. Il enleva son chapeau et laissa apparaître d’immenses oreilles de lapin, fines et trouées comme du gruyère, avant de tendre la main au petit qui l’attrapa sans hésitation. Ils se dirigèrent tousdeux en direction des “autres”, dans le jardin. La balançoire ne balançait plus.

Plus tard, la police découvrit le massacre dans la maison du petit Alex. Ils retrouvèrent le corps du père, de la mère, ainsi qu’un total de 37 morts, âgés de 19 à 53 ans, dans les maisons du voisinages. Tous semblent avoir été éventrés puis dévorés par des rongeurs. Les enfants qui habitaient dans les maisons sus-dites ont tous mystérieusement disparu.

A l’heure actuelle, nous n’avons aucune nouvelle ni sur l'affaire, ni sur le petit Alex...

Lockheed-35
Lockheed-35
MP
25 juillet 2013 à 16:31:48

Yup, personne ne post des creepy sauf les fan mades ... Go faire un topic creepypasta fan made

Mati07
Mati07
MP
26 juillet 2013 à 11:41:31

J'ai terminé ma Creepypasta ce matin, elle est longue mais j'espère que vous aimerez :fier:

-Bonjour Monsieur Tenant. Vous êtes ponctuel ! Entrez je vous prie.
-Merci Monsieur.
-S'il vous plaît, pas de ça avec moi. Je suis peut-être votre psychiatre, mais appelez-moi Jean.
-Comme vous voudrez, Jean.
-Voilà qui est mieux. Maintenant, s'il vous plaît, allongez-vous sur ce canapé. Cela vous gêne-t-il si je prends des notes de votre récit ?
-Absolument pas Jean.
-Bien. Installez-vous confortablement. Je ne veux pas que vous soyez intimidé. Vous ne passerez pas pour un menteur, et encore moins pour un fou. Je suis là pour vous aider. Prenez votre temps, et lorsque vous serez prêt, racontez-moi ce qui vous a amené ici.
-Hum, alors... euh. Je ne sais pas par où commencer.
-Prenez votre temps. Je ne suis pas là pour vous juger. Ne vous inquiétez pas. Je ne vous interromprais pas. Nous avons tout le temps qu'il nous faut. Qu'il *vous* faut.
-Donc, ça s'est passé il y a quelques semaines.. Je suis photographe amateur. J'aime prendre en photo tout ce qui représente la beauté, la mélancolie, la tristesse. Ce genre de choses. J'avais entendu parler d'une maison abandonnée, au 9 Avenue des Roses. Alors...
-Pardonnez-moi, Alphonse... Mais je connais cette maison, et elle a été terminée l'année dernière. Comment pourrait-elle être abandonnée ?
-J'y viendrais, si cela ne vous dérange pas.
-Pas le moins du monde. Continuez je vous prie.
-Donc... Ah, oui. J'ai alors décidé d'aller la voir. J'ai enquêté un peu sur cette maison, et j'ai découvert qu'une famille habitait là. Il aurait perdu la tête et tué sa femme et son enfant avant de se tuer. Personne ne sait pourquoi. La police a juste découvert du sang partout sur les murs, et le cadavre du père. Ceux de sa femme et de son enfant n'ont jamais été retrouvés.

Donc j'ai décidé d'aller là-bas. La maison était sublime. Et son aspect abandonné lui donnait une touche de tristesse que je recherchait. Bien sûr la maison était fermée. Mais j'ai grimpé par-dessus la clôture et je suis allé dans le jardin. Des fleurs et des herbes hautes avaient poussées un peu partout. J'ai pris quelques photos avant de remarquer quelque chose d'intéressant. Une magnifique statue d'un ange se tenait au fond de la cour. L'ange avait la tête dans les mains, comme si il pleurait le triste passé de cette maison. Je n'ai pas pu m'empêcher de prendre plusieurs photos.
Alors que je partait, je me suis retourné une dernière fois vers la maison. Et là, derrière une vitre, j'ai vu une inscription inscrite sur un mur. J'ai donc une nouvelle fois escaladé la clôture et je suis retourné dans le jardin. L'inscription était marquée en lettres rouges sur le papier peint défraîchit. J'ai mis quelques secondes avant de parvenir à déchiffrer ce qu'il était écrit. "L'ange". Je me suis retourné vers la statue. Elle n'avait rien d'anormal. J'ai regardé une nouvelle fois à travers la fenêtre. Il n'y avait pas d'autre inscriptions. Seul "L'ange" était marqué. Je me suis alors dit que c'était le père de la famille qui habitait ici qui l'avait marqué. Mais pourquoi ? Que venait faire la statue d'un ange dans une histoire de meurtre ?
Je sentis une goutte tomber sur ma joue. Il commençait à pleuvoir. J'ai donc couru jusqu'à ma voiture et je suis rentré chez moi.

Arrivé chez moi, j'ai développé les photos. Et j'ai remarqué quelque chose d'anormal. Il y avait quatre photos qui représentaient la clôture en fer rouillé, ainsi qu'un peu d'herbe en bas. J'ai mis quelques instants à me rappeler que c'étaient les photos de l'ange. Pourquoi n'apparaissait-il pas ?
Lorsque je suis allé me coucher, la maison de l'Avenue des Roses me trottait dans la tête. Je me posait des questions sur l'ange et sur l'histoire de cette maison. Cela avait tellement piqué ma curiosité que je décidais d'y retourner le lendemain.

Le lendemain, donc, je suis retourné à cette maison, en apportant une lampe torche et un appareil photo numérique. Euh, excusez-moi. C'est un appareil photo munis d'un petit écran qui affiche les photos qu'on a pris. En fait il n'y a pas de pellicule, mais une carte mémoire.. Bref.
Je me suis garé devant la maison. La première chose que j'ai remarqué était que les grilles étaient ouvertes. C'était sûrement quelqu'un qui les avait ouvertes, mais pourtant j'avais la désagréable impression que quelqu'un... ou "quelque chose", m'invitait à entrer. J'ai sortis l'appareil photo de ma sacoche. J'ai pénétré à l'intérieur de la cour. Je me demandais si la porte d'entrée était ouverte, mais ma curiosité était plus forte et je suis allé vérifier la statue de l'ange.

Je sais que ça a l'air fou, s'il vous plaît, ne vous moquez pas de moi...
-Je n'en avait pas l'intention, Alphonse. Continuez.
-Alors je suis allé voir la statue... Et je me suis rendu compte qu'elle avait bougée d'au moins deux mètres. En tout cas elle était plus à gauche de l'endroit où elle était la veille. Elle se couvrait toujours les yeux. J'ai pris une photo d'elle. J'ai regardé l'écran de l'appareil photo, il n'y avait pas l'ange, juste le jardin. Du coin de l’œil, j'ai cru que la statue avait changée. Je l'ai regardé, mais en réalité elle était toujours dans la même position. J'étais sûrement parano...
En tout cas, je suis revenu sur mes pas, et j'ai poussé la porte d'entrée. Elle s'est ouverte, mais ça me surprenais pas vraiment. L'intérieur de la maison était poussiéreux et décrépit. Et il faisait sombre aussi. J'ai allumé ma lampe torche. Je me rappelle plus très bien de l'intérieur, mais c'était vraiment glauque. Il y avait des traces rouges sombres partout dans le salon. Quand je pense qu'une famille a vécu ici... Ça me fait encore frissonner.. Après quelques minutes à fouiller un peu partout, j'ai marché sur un petit journal. Je l'ai emporté avec moi, si vous voulez.
-Bien sûr, allez-y.
-Hum... Voilà, c'est là. Donc j'ai ouvert le journal, je l'ai feuilleté jusqu'à trouver un mot qui m'a interpellé.
-Quel était ce mot ?
-Ange. Encore une fois. Permettez-moi de vous lire ce passage.

"Aujourd'hui, j'ai trouvé mon fils en train de jouer devant la fenêtre qui donne sur le jardin. Il se couvrait les yeux, attendait, puis regardait par la fenêtre. Quand je lui ait demandé ce qu'il faisait, il m'a répondu qu'il jouait avec la statue de l'ange qui pleure. J'ai regardé par la fenêtre : la statue de l'ange était bien là, dans le jardin, toujours au même endroit. Elle n'a pas bougé. Elle était déjà là lorsqu'on a acheté la maison. Je me demandais comment mon fils pouvait bien jouer avec ça.
Et c'est alors que ça c'est produit.
Enfin, je ne sais pas exactement ce qu'il s'est passé. J'ai à peine cligné des yeux pendant que mon fils se couvrait une nouvelle fois le visage. Mais dès que j'ai rouvert les yeux, l'ange me regardait. Il avait levé la tête ! La statue a bougée ! C'est impossible !
Mais pourtant ça c'est passé... J'ai encore cligné des yeux, et elle se remit le visage dans les mains."

A cet instant, je me suis arrêté de lire et je suis allé voir la statue par la fenêtre. Et là... Vous n'imaginez pas à quel point j'ai eu peur. La statue avait levé la tête et me regardait. J'ai reculé, j'ai failli trébucher, et j'ai tourné le dos à la fenêtre pour me précipiter dans la chambre. Je m'y suis enfermé du mieux que j'ai pu. J'ai attendu quelques minutes pour me calmer, puis j'ai continué ma lecture.
Alors, où c'était... Ah, oui, voilà.

"Ma femme et mon fils étaient dans le jardin. Elle lisait et il jouait au ballon, dos à la statue. Je les regardaient à travers la fenêtre, j'étais heureux de les voir si joyeux...
Et j'ai cligné des yeux.
Ils avaient disparus. La balle rebondit jusqu'à la clôture, et le livre que Sylvie lisait était tombé sur le banc. C'était comme si... Ils n'avaient jamais existé. Et alors, avec stupeur, j'ai remarqué que l'ange me regardait. Ce qui me terrifia par-dessus tout était le fait qu'il souriait.
J'ai couru me réfugié dans ma chambre et je n'en suis pas sorti de la journée.

J'essaie de dormir. Mais je vois son visage. Partout. Dans ma tête, à travers la fenêtre... A travers toutes les fenêtres. Je suis allé dans la chambre d'invités, à l'étage. Là encore, l'ange m'observait à travers la fenêtre. Tout lâche que j'étais – et que je suis encore – je me suis réfugié une nouvelle fois sous les couvertures. Je suis sûr que l'ange n'est pas seul. Il doit y en avoir d'autres. Alors, vous qui lisez ceci, retenez bien : Les Anges Pleureurs sont partout. Évitez les moindres statues. Je ne sais pas ce qu'ils veulent, ni ce qu'ils ont fait à ma femme et mon fils, et encore moins pourquoi ils le font... Mais je m'en moque. Je veux revoir Sylvie... Et mon petit Valentin..."

Mati07
Mati07
MP
26 juillet 2013 à 11:41:42

Le journal s'arrête ici. Je pense qu'il s'est suicidé ensuite. Il voulait échapper à l'Ange Pleureur, puisque c'est ainsi qu'il le nomme. Pour l'écriture rouge sombre sur le mur, je crois que c'était de la peinture. J'en ai retrouvé un pot dans le salon, et en visitant la maison je me suis rendu compte qu'ils étaient en train de repeindre la chambre de l'enfant.
Mon cœur s'est remis à battre à cent à l'heure après cette lecture. J'ai levé les yeux vers la fenêtre de la chambre. Les volets étaient fermés, mais pas complètement. Plutôt entrouverts, vous voyez ? Et l'ange se tenait là, il me regardait à travers la fenêtre.
J'ai paniqué. J'ai ouvert la porte à coup d'épaule et j'ai tenté de sortir. Mais la porte c'était fermée ! Vous ne comprenez pas, et je doit vous avouer que moi non plus. J'étais enfermé dans la maison. J'ai couru à l'étage, pour me réfugier dans la chambre de l'enfant. J'ai entendu la porte d'entrée claquer, comme si quelqu'un était rentré puis avait refermé la porte. Même paniqué, la curiosité dominait. Je suis allé sur le pallier. J'ai failli tomber à la renverse : la statue de l'Ange Pleureur était juste devant la porte, il tendait les bras comme si il voulait m’attraper.
Et c'est là que j'ai fait une erreur. Je me suis retourné pour fermer la porte. Mais je n'en ai pas eu le temps. Je suis tombé sur le sol. J'ai senti une brise sur ma joue : j'étais à l'extérieur. J'ai ouvert les yeux et je me suis relevé. L'ange avait disparu, et la maison aussi. En fait, j'étais toujours au même endroit. Mais je me suis rendu compte que... ça me semble tellement absurde à dire.. Je me suis rendu compte que l'Ange m'avait envoyé dans le passé.
Ça fait un an, désormais, monsieur... Euh, pardon, Jean. Ça fait un an. Il y a un an, j'étais en 2013, et désormais je suis en 1960.

-Vous pensez donc venir du futur, Alphonse ?
-Non ! Non, je viens du futur ! J'ai gardé l'appareil photo dans ma sacoche, si vous voulez voir. Le tout premier appareil photo numérique apparaîtra dans quinze ans !
-Soit. Mais et cet ange ? Qu'est-il devenu ?
-Je ne sais pas Jean. Je frissonne rien qu'à l'idée de savoir que cette maison est en train d'être construite, et que l'ange doit sûrement déjà y être... Et que lorsque je serais vieux, en 2013, au même moment, je serais aussi dans cette maison en train d'être pris au piège par l'ange.
Le propriétaire du carnet a raison, Jean. Les anges sont partout.
-Qu'est-ce qui vous fait dire ça ?
-Le buste de votre bureau, derrière vous, n'a pas arrêté de changer d'expression depuis que j'ai commencé à parler.

AmericanVampire
AmericanVampire
MP
26 juillet 2013 à 12:33:45

Doctor Who powaaa ... :(

[MasterForumer]
[MasterForumer]
MP
26 juillet 2013 à 13:05:52

Il était 22h00, ce soir la. Un soir qui as bouleversé ma vie. J'avais loué un film. «The devil of the evil». Un film ou l'on présentait des scènes d'exorcismes. J'adorais ça. Avoir peur, avoir des frissons.
Vers 23h00, le film tirait à sa fin. Je voyais la dernière scène. La victime semblait être torturé à mort. Soudain, le film s'arrêta. Brusquement. J'étais intrigué. C'était impossible que le film s'arrête tout d'un coup, sans aucune conclusion.

Je décidais de faire des recherches sur Internet. Apparemment, la fin à été coupé exprès, pour une raison inconnue. Cela me semblait invraisemblable. D'autant plus que l'on pouvait la voir : mais elle n'était que disponible sur le Deep Web. J'avais vraiment envie de la connaître.

Après quelques recherches sur le Deep Web, je trouvais un lien ou l'on pouvait la consulter. Après quelques secondes d'hésitations, je cliquais. Ce n'était pas cela à quoi je m'attendais. Il n'y avait juste une pièce, très peu éclairée. Soudain, on pouvait distinguer des formes. Je ne saurais décrire la sensation qui m'envahit, mais c'était très étrange. Et en même temps malsain. Je voulais fermer la vidéo. Mais c'était impossible. J'avais peur. Je du la regarder jusqu'au bout. Je ne pouvais pas partir de mon siège. Vers la fin de la vidéo, je pouvais parfaitement distinguer les formes. Des yeux difformes. Une bouche pendante qui...Non je ne peux pas. Je ne peux plus. On voyait écrire ; «Les hallucinations peuvent devenir réalité ». Je me retourna. C'était lui. Le monstre. Difforme. Son cri strident était insupportable. Pire que la mort. Pire que le diable. Pire que toutes les abominations et fantasmes inimaginables. Mais à quoi bon...Je suis mort, maintenant. Et c'est la meilleur chose qui puisse m'arriver.

Par moi et IronChuck :hap:

vpourvandetta
vpourvandetta
MP
26 juillet 2013 à 13:31:02

certaine creepy font peur avant jef the killer me fesait peur la je nai plus peur la pire pour moi c est pokemon le sindrome de ladenville

Mati07
Mati07
MP
26 juillet 2013 à 14:01:10

Oui, c'est vrai que j'avais oublié de préciser, je me suis inspiré (un peu BEAUCOUP :hap: ) de Doctor Who :noel:

DébutPage précedente
«1  ... 1213141516171819202122  ... 56»
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Evilash08, Vortex646, Tomy-Fett, Leirok, MamYume, ]Faustine[, Latios[JV], Remysangfamy, GamesOfLove
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

La vidéo du moment