Menu
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Tous les forums  /  Forum principal Sciences & Technologies  /  Forum Astronomie  / 

Topic Guide pour matériel d'astronomie.

Sujet : Guide pour matériel d'astronomie.

Page suivanteFin
tete2supernova
tete2supernova
MP
30 janvier 2013 à 22:22:35

Bonjour la compagnie !
Ici, je vous propose un guide pour bien choisir votre télescope.
Pour bien cibler votre choix définitif, il faut avant toute chose, vous questionner sur votre situation :

- Quel est votre budget ?

Comme dans pratiquement tous les domaines, le prix augmente avec la qualité, mais vous pourrez tout de même vous faire plaisir avec un modeste budget (150 / 200 euros). Plus loin dans ce topic, vous trouverez ainsi une liste de plusieurs configurations optiques en fonction de vos attentes mais également de votre budget.

- Pouvez-vous vous déplacer ?

Pour une observation optimale, mieux vaut un ciel dégagez de toute pollution lumineuse. Il est donc judicieux de se diriger vers l'endroit le plus éloigné des villes dans le but de vous soustraire de la pollution lumineuse, aussi indiquée par l'abréviation PL.
Pour avoir une idée du niveau de la pollution lumineuse de chez vous, c’est par là :
http://avex-asso.org/dossiers/pl/france/zoom/cdf-normale.html
D'autres cartes ici, téléchargeables et compatibles avec google earth; voir la carte "Sodium" et la carte pour l'astrophotographie en l'occurrence, en bas de page:
http://www.avex-asso.org/dossiers/wordpress/?page_id=38
Si vous pouvez vous déplacer, il faut bien voir avant l’achat si le télescope est en mesure de tenir dans votre voiture (ou autre), attention de ne pas avoir les yeux plus gros que le coffre :-)
Toutefois, si vous habitez déjà en campagne, c’est le must.

- Quel type d’observation voulez-vous privilégier ?

Il faut savoir qu’il existe deux sortes d’observations : le planétaire et le ciel profond (CP pour la suite). Le planétaire étant l’observation des astres de notre système solaire : planètes + Lune + Soleil.
/ ! \ / ! \ / ! \
Attention : Ne jamais observer le Soleil sans filtre ou matériel adéquat, sinon c’est la cécité assurée! Il est impératif de contrôler que les filtres utilisés pour le soleil ne soient pas détériorés. Pour cela, toujours verifier ses filtres avec une lampe par exemple.

tete2supernova
tete2supernova
MP
30 janvier 2013 à 22:33:29
  • N' hésitez pas à consulter le topic "L'observation du soleil en toute sécurité" et à poser vos questions en cas de doute...
    Le ciel profond concerne tous les autres objets qui se trouvent au delà du système solaire: étoiles, nébuleuses, galaxies, etc...

:d) Les instruments en astronomie

Il existe 2 types d'instruments :d) les télescopes et les lunettes.

Les télescopes étant partagés en deux sous-catégories:
:d) Les réflecteurs et les instruments catadioptriques.
RQ: les types catadioptriques sont intrinséquement des réflecteurs (un primaire et un secondaire), mais avec une architecture légèrement modifiée et l'apparition d'une lame de verre correctrice.
En ce qui concerne les réflecteurs, nous avons typiquement:
Le télescope de type Newton, inventé par Isaac Newton. Il se compose d'un tube comprenant un miroir primaire (miroir se trouvant au fond du tube). Ce miroir parabolique concentre la lumière récoltée, en un seul point qui est par la suite renvoyé sur le miroir secondaire plan d'aspect elliptique, renvoyant à son tour la lumière jusqu'à l'oculaire. Il faut imaginer ce type d'instrument comme un énorme collecteur de lumière ou comme un vrai aimant à photons. Plus vous récoltez de la lumière, plus vous verrez loin dans l'univers.
Cet instrument a connu une évolution notable avec la technologie schmidt-cassegrain (catadioptrique). Ils sont bien plus compact, mais leur fabrication s'étant plus orientées pour l'observation planétaire.
https://www.noelshack.com/2013-05-1359485006-telescope-types.jpg

Avantages des télescopes:
- Le prix reste intéressant en fonction du diamètre.
- L'accessibilité au grand diamètre permet aux observateurs de profiter d'observation détaillées en CP et en planètaire.
- Les miroirs ne souffrent pas ou peu d'aberrations optiques grâce aux nouvelles technologies correctrice de champ comme l'ACF ou l'AEHD, etc...

Inconvénients:
Parfois encombrant pour les plus gros diamètres.
Réglage optique avant chaque observation (allignement des miroirs, appelé collimation).
Présence de coma dans le champ périphérique de l'image (étoiles allongées ou en forme de comète).

:d) Les lunettes:
La lunette astronomique a été inventée par Galilée. Contrairement au télescope, elle est composée de plusieurs lentilles (on entendra ainsi parler de doublet ou de triplet). Elle tire son avantage pour les observations lunaire et planétaire avec un très bon piqué de l'image.

Cependant, il existe deux types de lunettes.
La lunette dite achromatique ou achromate, moins chère, mais qui souffre d'un problème de chromatisme, traduit par un décalage des foyers sur l'axe, pour les longueurs d'ondes dans le domaine du vert par rapport au domaine bleu et rouge (malgré la correction du doublet). Un chromatisme qui a pour résultat une image subissant une dispersion des couleurs sur les contours de l'objet visé avec une dominante bleue et rouge (chromatisme sur Jupiter par exemple). Typiquement: https://www.noelshack.com/2013-05-1359401228-chroma.jpg
Cette aberration est d'autant plus gênante en astrophotographie.
La lunette apochromatique corrige le défaut cité ci-dessus. Cependant, il existe malheureusement un impact sur le prix. Suivant le prix de la lunette, le chromatisme est plus ou moins bien corrigé.

Vous pourrez également tomber sur le terme ED pour caractériser certaines lunettes; ED pour Extralow Dispersion, qui est simplement la propriété du matériaux constituant les lentilles. Un verre de faible pouvoir dispersif, évitant le chomastisme.
Contrairement au télescope, la conception des lunettes offre l'avantage de ne jamais se dérégler optiquement.On a donc sur ce type d'instrument une absence du réglage de la collimation.
Avantages de la lunette:
- Aucun réglage optique (collimation)
- Excellent rendu, aussi bien en visuel qu'en photo grand champ.
Le piqué; couleurs plus contrastées.
Inconvénients:
- Son prix (surtout pour la gamme apochromatique).
Ratio diamètre/prix exponentiel; à diamètre égale, entre télescope et lunette, cette dernière peut s'avérer être vraiment plus onéreuse.
- Exposition à la buée (point de rosée) plus sensible.

:d) Quel instrument en fonction de l'observation?

:d) Le rapport f/d d'un instrument:
Le rapport f/d (Focale/Diamètre) d'un instrument sera un indice crucial dans votre choix entre l'observation du ciel profond et du planétaire.

L'indice f correspond à la focale de l'instrument. Il s'agit de la distance prise en compte dès lors ou un photon traverse une lentille ou qu'il est renvoyé par un miroir.
Exemple: Pour un télescope de type Newton dont la longueur entre le miroir primaire et le miroir secondaire est de 1 mètre, alors la focale est de... 1 mètre, généralement exprimée en millimètre, donc 1000mm.
Le diamètre de l'instrument correspond au diamètre du miroir primaire.
Pour suivre notre exemple, nous prenons un miroir dont le diamètre est de 200mm. Alors notre rapport f/d = 1000/200 = 5
Plus l'indice est bas et plus l'instrument est dit "ouvert", plus le champ visuel sera large. Plus l'indice est haut, plus le champ sera diminué.
En règle générale, un instrument dédié au planétaire a un rapport f/d compris entre 8 et 12.
Un instrument dédié au ciel profond aura un indice relativement faible (entre 3 et 6)
un indice de 7 est un instrument qui profitera aussi bien en CP qu'en planétaire, sans pour autant atteindre l'exellence dans les deux cas.

On retiendra:
Un indice f/d bas est un instrument principalement dédié au ciel profond avec un champ visuel relativement large. On ne perd pas beaucoup de lumière dans la chaine optique, d'où l'accès aux nébuleuses et galaxies qui renvoient peu de lumière. Il sera par contre plus difficile d'obtenir de fin détails en planétaire.
Un indice f/d élevé est un instrument principalement dédié au planétaire avec un champ visuel relativement resserré. Le chemin optique étant beaucoup plus long, on perd donc beaucoup de lumière, l'image est assombri. L'accès au ciel profond est donc relativement compromis.

Les télescopes de type Newton qui sont idéalement conçu pour le CP (on va voir ce que c'est plus loin). Les schmidt-cassegrain ainsi que les lunettes, pour le planétaire. Il est donc préférable d’avoir une idée de ce que l’on veut voir avec le plus de facilité. Quand je dis que certain sont idéaux pour une certaine observation, je ne veux pas dire qu’ils ne sont pas fait pour l’autre mais qu’ils ont des particularités qui privilégient leur domaine d’observation. Il n'existe malheureusement pas de télescope parfait, en comprenant bien les limites et les capacités de chaque instrument, vous devriez être en mesure de faire le bon choix. Pour savoir quel type d’observation est privilégiée par le scope, il faut regarder le rapport Focale/diamètre (f/d) : plus il est petit mieux c’est pour le cp, plus il se rapproche de 10 mieux c’est pour le planétaire.

Autre critère de choix, le diamètre du télescope. Plus le diamètre du miroir principal est élevé, plus il captera de lumière, permettant ainsi à l'observateur d'opté pour de fort grossissement, augmentant les détails des corps célestes ainsi observés. La focale désigne la distance que la lumière parcoure dans le scope pour arriver à votre œil. On verra aussi l’importance de la monture pour l’observation.

tete2supernova
tete2supernova
MP
30 janvier 2013 à 22:44:13

Maintenant que vous êtes relativement fixé sur vos ambitions et que vous avez quelques notions théoriques, voici une liste détaillée de chaque type de télescopes.

:d) Les newtons :

Ce type de scope est très répandu chez les astronomes amateurs, car c’est clairement le type de télescope idéal pour l’astrophotographie (qu’on verra plus loin). Généralement, le rapport f/d de ces télescopes est aux alentours de 5 ou 6 grand max. C’est donc un instrument idéal pour le ciel profond. Les newtons comportent deux miroirs, une particularité de ces instruments et qu'il nécessite une collimation avant l’utilisation, cette étape consiste a aligner les deux miroirs a l'aide d'un laser, d'un cheschire ou d'un autre matériel. Les diamètres varient de 114mm jusqu’à 300mm. En dessous de 114mm le choix d’objet est vraiment extrêmement limité, à 300mm quasiment tous les objets du catalogue NGC seront à portée. Ce dernier diamètre a cependant de gros inconvénients. Déjà, la taille : 30cm de diamètre et 1,5m de long pour la plupart, mais aussi le poids. Plus un scope est large plus le poids du miroir augmente et moins la monture apprécie. Pour les diamètres de 254mm à 300mm la photo est fortement compromise et le plaisir d’observation réduit par l’instabilité de l’engin : un coup de vent ou un mouvement brusque et il faut recadrer l’image. Le plus sage est de prendre un diamètre de 200mm sur une monture Équatoriale pour pouvoir associer plaisir visuel et plaisir pratique. Pour un 200mm, les focales varient entre 800mm et 1200mm donc transportable même dans une petite micra (méthode approuvée par Orel :noel: ). Il existe aussi des version de 114, 130 et 150mm avec généralement des focales de 900 à 1200mm, toujours bien pour le cp mais le nombre d’astres visibles est d’autant plus petit que le diamètre, ne l’oubliez pas !
La photo montre un 200/1200 sur une monture neq 5.

:d) Les dobsons :

Les dobsons sont en fait des réflecteurs Newton sur une monture particulièrement basique.C’est un type de télescope, lui aussi, bien courant ; il permet d’avoir de plus gros diamètres que les newtons sur monture azimutale simplifiée(ou très rarement équatoriale mais de conception privée) sans diminuer le plaisir visuel et pratique, mais la photographie est (quasi)impossible. Avec ce type de monture, il est facile de se procurer un bon diamètre pour moins cher qu’un gros newton sur une monture équatoriale. Ce type de télescope est recommandé si on veut un diamètre supérieur à 200mm, pour un plus petit il n’y a pas tant d’utilité à avoir une configuration dobson et mieux vaut opter pour un autre type d'instrument. Plus gros que 400mm est très difficile à transporter car trop gros et beaucoup trop lourd, presque 100kg pour certain modèle, le 400mm par exemple. De plus, certaines gammes de dobson (comme celui de la photo)*mettre une photo, ou photo de l'annonce?* sont démontables et donc plus facilement transportables. Les montures ne sont pas équatoriales, d’où l’impossibilité de faire du suivis nécessaire à la photographie. Par contre les grands devront peut-être se baisser pour mettre l’œil à l’oculaire, mais ce n’est qu’un petit détail en vue de ce qui vous attend comme spectacle visuel.
Petite précision, les dobsons ont le même système optique que les newtons: le mot "newton" désigne d'ailleurs ce système optique, "dobson" étant le nom donné aux télescopes dotés des montures comme celles de la photo précédente

https://www.noelshack.com/2013-05-1359581879-364968-2-2.jpg

:d) Les schmidt-cassegrain :

Ce type de télescopes est généralement utilisés par les astronomes amateurs qui ont déjà eu une expérience sur un premier instrument. C’est "LE" type d’engins pour l’observation planétaire (je dirais même plus !). Le rapport f/d le plus communément utilisé par les constructeurs se situe aux alentours de 10. Certain constructeur tel que meade s'aventure sur le terrain des f/8 avec leurs nouvelles séries LX600 et LX850.
Ce type d'instruments permettent d’admirer en long en large et en travers chaque planète du système solaire. Ainsi, même Uranus et Neptune seront visibles, vous apparaissant sous la forme de petites boules bleuâtres. Le désavantage de si grandes focales est que certain objets célestes tels que la galaxie d’andromède (M31), la galaxie du triangle (M33) ou encore la magnifique nébuleuse d’Orion (M42) ne pourront pas apparaitre en entier dans le champ de l’oculaire car ils sont bien trop étendus (plus le rapport f/d est élevé, moins le champ d’observation est grand). Mais attention aux arguments ou aux formules développées par les commerciaux. Les oculaires grands champs par exemple...

Explication: prenez le diamètre apparent de la galaxie d'andromède qui s'estime à un peu plus de 3°. Peut-être seriez-vous tenté de penser que le champ de 100° d'un tel oculaire vous offrira le spectacle dans sa globalité... Or, notez: le champ réel (Cr) est égale au quotient du champ apparent (Ca), ici 100° par le grossissement utilisé. Retenez donc que Cr = Ca/G. Pour F/3048 et un oculaire de f/21mm, j'ai donc G = F/f d'où G = 145X. Ainsi Cr = 100/145 égal environ 0.7°. On comprend aisément que notre galaxie ne tiendra effectivement pas dans le champ d'observation, même dans une telle optique...

Par contre, des objets tels que les nébuleuses planétaires (M57, M27, etc...), galaxies proches telles que M31 et M33 et les galaxies plus lointaines, comme le couple m81 et m82 et bien plus encore peuvent être vues de bien plus près et donc avec plus de détails, ce qui est idéal pour les photographier.
D’autre part, ce type de télescopes sont très compacts malgré les focales élevées, à savoir que pour un diamètre de 200mm et une focale de 2000mm, l'instrument mesurera moins de 45cm de long et pèsera environ 5.5kg (tube optique seul), un atout de choix pour le transport. Les prix sont, comparés aux newtons, plus élevés à diamètre égale mais sont des bêtes de course pour ce qui est de l’astrophotographie planétaire.

:d) Les lunettes

Bien qu'ont les considères souvent comme des télescopes, ces instruments sont techniquement des réfracteurs, contrairement aux autres télescopes que l'on dit réflecteur. Ces instruments sont constitués de plusieurs lentilles qui augmente la taille et la luminosité des astres. Souvent, ces instruments sont très simples, ils sont installé sur une petite monture azimutale et ne nécessite aucune mise en station n'y de collimation avant l'utilisation. Puisqu'ils sont moins cher que les télescopes, ils sont souvent des instruments d'initiations.
Ils peuvent être par la suite utilisé comme instrument de suivis ou chercheur pour aider les astrophotographes munis de plus gros instrument. Le diamètre de ces instruments et souvent inférieurs a 100 mm et la longueur focale importante, ce qui en fait de bon instruments pour l'observation planétaire. Il existe des lunettes dites apochromatiques, la qualité optique de ces lunettes est littéralement extraordinaire, ce sont les mieux placé pour la photographie planétaire, ils sont n'y plus n'y moins le must en la matière (même plus que les schmidt-cassegrain :hap: ) par contre, le prix est hors de porté des amateurs.

:d) Les Jumelles

Les jumelles peuvent vous aidez a observer le ciel, vous en avez probablement tous une paire a la maison, elles ne remplacent pas un télescope ou une bonne lunette astronomique mais c'est mieux que rien. Aussi, un observateur devrait toujours en avoir une paire sur lui, elles sont bien plus pratiques que les autres instruments pour embrasser une grande partie du ciel. Un des avantages des jumelles est leur grand champ, qui pourrait être plus pratique pour observer les grands astres du ciel profond comme M31 par exemple.

corochi
corochi
MP
30 janvier 2013 à 22:48:31

Ho excellent. :cute:

Merci Tete2, je vais lire ça tout de suite, moi qui ne possède encore aucun matériel.

CLEVO
CLEVO
MP
30 janvier 2013 à 22:50:01

Merci mec, c'est super bien expliqué rien a dire.
merci :-) :-)

tete2supernova
tete2supernova
MP
30 janvier 2013 à 22:51:15

J’ai beaucoup parlé de l’astrophotographie, alors voyons ce que c’est et ce qu’il faut pour en faire.

Tout d’abord, il est impératif d’avoir une monture équatoriale motorisée. Pour photographier les objets célestes, il est obligatoire de faire de longues poses, la lumière provenant de ces derniers étant très diffuse, il faut récolter le maximum de photons et donc faire plusieurs poses de quelques minutes. La Terre tourne, donc il faut compenser ce mouvement par une motorisation de la monture pour suivre les astres et qu’ils restent au centre de l’image.
Une monture équatoriale car l’image tourne à mesure que la Terre tourne, et ce type de montures permet de suivre cette rotation, pas les azimutales, qui permettent simplement de laisser l’objet au centre de l’image sans compensation de sa rotation sur elle-même, c’est pourquoi il faut bien veiller à ce que la monture fournie avec soit équatoriale. En plus de ce type de monture il faut bien évidemment un imageur. Pour cela un appareil photo Reflex ou même une webcam font l’affaire.

Les Reflexs permettent de faire de longues pauses et d’augmenter le nombre d’ISO et donc la sensibilité de l’appareil à notre guise. Un dé-filtrage de l’appareil est parfois nécessaire pour élargir la plage de sensibilité au spectre de la lumière rouge profond ou H-alpha des capteurs réflex et ne pas avoir d’aberration chromatiques (toutes les longueurs d’ondes ne se comportent pas de la même façon).

J’ai parlé de webcams, c’est ce qui est utilisé pour les photos planétaires mais des caméras spéciales existent. Leur prix étant très élevées, seuls les astrophotographes très avisés les utilisent. La qualité de la photo dépendra forcément du nombre de pauses cumulées. A la fin de la séance photo, toutes les images doivent être empilées pour faire ressortir le maximum de détails : pour cela des logiciels existent, tels que DeepSkyStacker et d’autres encore, spécialement conçu pour l’astrophotographie et qui permettent de traiter l’image et de faire ressortir les détails.
(voir ce post https://www.jeuxvideo.com/forums/1-57-111375-2-0-1-0-ballade-dans-la-galaxie-du-triangle.htm#message_111461 et même tout le topic)

:d) La fonction GoTo est très pratique pour trouver sans problème chaque objet car il n’y a qu’à rentrer le nom ou les coordonnées de ce dernier pour l’avoir au bout de quelque secondes devant les yeux. Cependant, il est bien plus gratifiant de les trouver soi-même à l’aide d’un chercheur, toujours fournit avec le scope.

:d) Des accessoires sont aussi nécessaires comme: un laser de collimation ou un cheshire pour aligner le miroir principal avec le secondaire et améliorer la netteté de l’image ; un Barlow qui permet d’augmenter la focale, utilisé pour les newtons et dobsons pour augmenter le rapport f/d et ainsi voir de plus près les planètes, la Lune ou le Soleil (toujours avec des précautions quant à ce dernier !), cependant, la quantité de lumière arrivant dans l’oculaire est réduite, c’est pour ça que l’utiliser sur les objets du cp est déconseillé car vous n’y verriez rien du tout ; à contrario, un réducteur de focale, plus utilisé pour les schmidt cassegrain, permet de réduire le rapport f/d et d’augmenter le champs de vision et de gagner en luminosité.

tete2supernova
tete2supernova
MP
30 janvier 2013 à 22:52:46

On a fait le tour de ce qui fait un bon telescope, voyons maintenant ce que l’on peut acquerir pour différents budgets.

:d) Si vous débutez et que vous n’avez pas un grand budget, aux alentour de 200euros on peut avoir ces scopes :

http://www.astroshop.de/fr/telescope-skywatcher-n-114-1000-skyhawk-eq-1/p,5014

http://www.astroshop.de/fr/telescope-celestron-n-114-1000-astromaster-eq/p,7893

J’ai le même diamètre, ils sont idéaux pour débuter et découvrir les objets du catalogue Messier et certain du NGC, la magnitude limite étant de 8 ou 9. Vous trouverez le même diamètre chez nature & découverte dans la marque mizard pour 250euros, c’est bien trop cher pour ce matériel donc évitez d’acheter votre telescope dans un magasin qui vend aussi des livres et de l’encens.

Poussez un peu et vous pourrez vous offrir un plus gros diamètre :

http://www.astroshop.de/fr/telescope-celestron-n-130-650-astromaster-eq-md/p,15036

Pour des budgets un peu plus conséquents, de l’ordre de 500-550euros, on peut taper dans du 200mm de diamètre pour un newton, mais monture manuelle (qui n’enlève rien au plaisir de l’observation) et avoir ce genre de scope (optique underlinden étant un site très fiable, au même titre qu’astroshop mais il est beaucoup moins cher que ce dernier):

http://www.optique-unterlinden.com/catalogue/produit/m/2/p/O9738

http://www.optique-unterlinden.com/catalogue/produit/m/2/p/O9827

En dobson, comme je le disais, on peut avoir un diamètre très acceptable pour moins cher qu’un newton équivalent :

http://www.optique-unterlinden.com/catalogue/produit/m/3/p/KE112

http://www.optique-unterlinden.com/catalogue/produit/m/24/p/SW0055

Pour des budgets bien mieux fournit on peut aller dans le haut du panier entre 600 et 1000euros :
Pour les dobsons :

http://www.optique-unterlinden.com/catalogue/produit/m/3/p/KE113

http://www.optique-unterlinden.com/catalogue/produit/m/2/p/O27184

http://www.optique-unterlinden.com/catalogue/produit/m/24/p/SW0056

:d) les newtons :

http://www.astroshop.de/fr/telescope-bresser-n-203-1000-messier-exos-2-goto/p,17736

http://www.astroshop.de/fr/telescope-skywatcher-n-200-1000-explorer-bd-heq-5/p,20292

http://www.astroshop.de/fr/telescope-orion-n-203-1000-skyviewpro-eq-5/p,13856

Voilà un petit tour de ce qui existe vous permettant de mieux cibler votre choix, postez vos questions si besoin est. Bien sûr, beaucoup d’autres scopes que je n’ai pas présentés sont très biens pour débuter ou alimenter votre passion, il ne faut pas vous arrêter sur le peu de lien que j’ai mis.

tete2supernova
tete2supernova
MP
30 janvier 2013 à 22:55:13

Voilà, c'est indigeste, c'est pas trop bien présenté mais le contenu est là :ok:

Topic créé en collaboration étroite avec Col, UrsaeMinoris, Orel_25 et Gelamine. J'en oublis peut être, quoi qu'il en soit, posez vos questions de matos sur ce topic si vous en avez ou alors faites nous part de vos doutes :ok:

corochi
corochi
MP
30 janvier 2013 à 22:56:20

Indigeste mais complet.

Nice job a toi et aux autres. :ok:

UrsaeMinoris
UrsaeMinoris
MP
31 janvier 2013 à 01:10:28

:d) Oups! et pour la petite histoire des Maksutov-C (à la demande de feanord, :-) ); l'architecture optique ne diffère que peu de celle des Schmidt-C. En fait la distinction s'opère au niveau de la lame correctrice. En effet celle-ci possède une géométrie différente qui permet de mieux corriger certaines aberrations optiques. Celle qui s'en ressent le plus visuellement est souvent l'aberration de coma...
Il faut savoir que les rayons lumineux traversant la lame par sa périphérie ne sont pas tous réfractés et focalisés en un point précisément commun d'où l'apparition d'étoile à la forme moins ponctuelle (forme de comète). Bref, la lame du Maksutov-C corrige mieux cela que la lame du Schmidt-C et offre ainsi un champ utile plus important que son concurrent à configuration et grossissement identique.
Par contre la difficulté de réalisation de la lame des Mak limite grandement l'industrialisation des gros diamètres. Finalement les amateurs qui s'orienteront vers les Mak disposeront de diamètre n'allant rarement au-dessus des (environ) 150/180mm ; les diamètres au-dessus devenant très onéreux.
Finalement, pour de tels diamètres (les plus gros), mieux vaut s'orienter vers un bon vieux Newton qui aura l'avantage de présenter bien moins d'obstruction au primaire (plus de contraste et de luminosité à diamètre équivalent). Et pour les plus petits diamètres, s'orienter sur le meilleur rapport Q/P d'une lunette (meilleur piqué d'image).
Voilà, et pour conclure, il y a aussi la version de pointe des télescopes catadioptriques; le Ritchey-Chrétien dont l'architecture optique a conduit à la réalisation du télescope Hubble...
Là encore je ne m'aventure pas sur le prix... à part peut-être la marque Kepler GSO qui commence à être accessible pour un 8"... (tube seul)...
Je laisse les autres collègues compléter s’il y a lieu…

adhibou
adhibou
MP
31 janvier 2013 à 07:27:46

:salut:

Pour 210€ il y a le skywatcher 130/900 sur astroshop. Monture EQ 2 même si je vois pas ce que ça change d'une azimutale ou d'une EQ1 ( j'y connais rien ). J'ai pas le lien la :hap: Mais une petite recherche sur le site et c'est bon :ok:

Sinon c'est un bon telescope pour débuter ? Le rapport F/D est de 6,9 environ. Et d'après ton post tete2supernova il conviendrait pour le planétaire et le CP ? Ça tombe bien :p)
Les amas et tout c'est magnifique mais savoir ce qui nous entoure est bien aussi.

tete2supernova
tete2supernova
MP
31 janvier 2013 à 07:34:48

Ce skywatcher est bon, il est plutot axé sur le cp quand même :ok:

Chez les EQ plus le chiffre est grand mieux c'est en fait. Les monture azimutables ne font que suivre l'objet et ne font pas tourner le scope sur lui même pour compenser la rotation de l'image. Parce que oui, la rotation de la terre fait tourner l'objet sur lui même et les monture equatoriales compense cette rotation. :hap:

Ca fait beaucoup de "rotation" et de "tourne" mais tu m'as compris :hap:

adhibou
adhibou
MP
31 janvier 2013 à 07:37:14

OK merci :ok:

J'habite dans une petite ville donc la PL ça va. Et puis les pâtures c'est pas ce qui manque :hap:

Rien que chez moi y a quasi aucune lumière donc pour moi la pollution pas de problème :p)

adhibou
adhibou
MP
31 janvier 2013 à 07:40:47

Il ne faut pas motoriser la monture pour qu'elle compense la rotation de la terre ?

J'ai vu qu'il existait des moteurs mais pour quoi faire je sais pas :hap:

tete2supernova
tete2supernova
MP
31 janvier 2013 à 12:10:10

quand on fait simplement de l'observation, pas besoin de motorisation, tu as des trucs que tu tourne sur la monture pour monter/descendre et tourner, ça rajoute un certain charme à l'observation :ok:

la Motorisation c'est vraiment si tu veux faire de la photo, mais avec ce scope et cette monture c'est pas viable. Un 150mm et monture motorisée c'est le mini pour la photo.

adhibou
adhibou
MP
31 janvier 2013 à 12:41:54

OK merci :ok:

Carbocation
Carbocation
MP
31 janvier 2013 à 17:36:55

Carbocation
Posté le 30 janvier 2013 à 18:38:22
Bonjour, je n'y connais rien en observation. J'ai toujours aimé l'astronomie, mais ce genre d'appareil m'a toujours fait flipper, le peur de me lasser vite, le peur de pas le manipuler correctement...ect

Mais je pense que cette fois je vais faire le saut, sauf que maintenant j'habite à Lyon, et me déplacer a la campagne est vraiment compliqué.

Je suppose donc qu'il faut m'orienter vers du planétaire, sauf que je sais pas si il je dois privilégier la lunette ou le télescope.

Budjet de 250- 300 euros grand max, mais moins c'est mieux.

Bref si y a moyen de faire quelque chose je veux bien vos lumieres

col
col
MP
31 janvier 2013 à 18:41:26

Avec ton budget, j'opterais pour un petit télescope. Tu l'aura longtemps et au final, tu pourra faire plus d'observation qu'avec une petite lunette d'entrée de gamme.

Carbocation
Carbocation
MP
31 janvier 2013 à 19:00:55

Je peux quand meme espérer voir quelque chose, de la ou je suis?

Je débute completement alors je pense faire d'abord me consacrer à la lune et au planétaire.

col
col
MP
31 janvier 2013 à 19:09:12

Je ne peux pas te répondre en connaissance de cause mais tu pourrais sortir ce soir, si le temps est favorable, et regarder si tu peux observer les pléiades et Jupiter à l'oeil nu. D'après moi oui :)

Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Sous-forums
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Jiti-way
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer