Menu
Fire Emblem : Awakening
  • 3DS
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Fire Emblem : Awakening  /  Tous les forums  /  Forum Fire Emblem : Awakening  / 

Topic [HS [Fic] Royal Smash

Sujet résolu : [HS [Fic] Royal Smash

Page suivanteFin
Viktoo
Viktoo
MP
19 juin 2014 à 21:24:53

Bonjour bonjour ! :hap:
Vous connaissez Battle Royale ? :hap:
... :(
Vous connaissez Hunger Games ? :hap:
:(
Bah, ça n'a pas vraiment d'importance.

Ce projet est né d'une idée que j'ai eue ici ( ne me demandez pas comment. :noel: ).
Le principe est de réunir 40 personnages de Smash Bros. (au fait 39 + 1 newcomer) dans une grande arène et... Bah, et vous verrez bien.
Ne me demandez pas où sont Lucas et Ness. Je ne fais pas dans le meurtre d'enfants... Enfin, pas trop. :noel:
Certains personnages ne seront pas là, simplement parce que je les aime pas, parce qu'ils sont trop jeunes pour mourir, ou... Bah parce qu'ils sont pas là. :noel:

Je préviens tout de suite de plusieurs choses :

-Je ne suis pas sûr du tout de mener ce projet jusqu'à sa fin. L'idée m'emballe pas mal pour le moment, mais qu'en sera-t-il dans deux mois ? Je ferai de mon mieux, mais je ne promets rien.

-La fiction sera violente. Violences physiques et verbales entre les personnages, violence des idées, violence des images... Il y aura PEUT-ÊTRE un ou deux passages suggestifs (sans tomber non plus dans le porno bas de gamme), mais pour ça rien n'est sûr.
Enfin bref : âmes sensibles s'abstenir.

Je suis ouvert à la critique, tant qu'elle est constructive. Tout commentaire qui m'aide à m'améliorer est bon à prendre. Par contre les "sé nul tu sors" et "Pas Ridley :d) Pourri", non merci. :hap:
Voilà voilà. :hap:

Que vois-je à l'horizon ? Mais oui ! C'ets un prologue sauvage ! :hap:

Viktoo
Viktoo
MP
19 juin 2014 à 21:28:31

Royal Smash

Prologue

Le jeune homme rengaina. Le clocher de l'église de Cocorico était plus explicite que sa perception du temps : Si elle avait semblé durer une demie-journée, son heure d'entraînement quotidien venait seulement de s'achever. Il se retourna donc avec soulagement, délaissant ses mannequins et autres automates, et emprunta les escaliers pour sortir de sa cave, afin d'aller se préparer à manger.

Riz et carottes. Comme d'habitude. Depuis ses aventures en Lorule, Link s'ennuyait comme un rat mort. Le prochain tournoi Smash l'avait poussé à l'entraînement, lui faisant perdre les quelques kilos en trop que son oisiveté lui avait imposés, mais il ne remonterait pas dans l'arène avant quelques mois, et rien que cette idée le déprimait. Passer tant de temps enfermé chez lui, à ne voir personne, à manger du poulet et à cultiver des carottes lui déplaisait profondément. Sa vie avait des avantages, certes, et Zelda lui avait confié l'envier à plus d'une reprise, mais il lui riait au nez à chaque fois qu'ils avaient cette conversation.

La vie à la capitale l'emballait plus, mais la bourgeoisie lui avait fait comprendre, clairement mais discrètement pour ne pas s'attirer les foudres de la reine, qu'elle ne voulait pas de lui dans son entourage. Link avait fui la ville, préférant désamorcer le conflit avant qu'il n'éclate. Il était venu s'installer à Cocorico avec ses carottes et son épée, où il était sûr de ne pas être dérangé.

Il vivait depuis une vie calme et tranquille, bien qu'un peu monotone. Parfois il montait sur Épona pour aller sauver un monde ou un autre. Trois fois déjà il était allé à un tournoi Smash, où il avait rencontré d'autres héros légendaires, avec lesquels il s'était entendu, ou pas. Et même si le quatrième approchait à grand pas, le village était tout ce qu'il y avait de plus calme.

Il fut donc surpris quand il entendit quelqu'un frapper à la porte de sa maison.
« Entrez ! » lança-t-il en allumant le feu sous la casserole où trempaient ses carottes.
La porte s'ouvrit et quelqu'un pénétra dans la chaumière. Link finit d'allumer sous le poulet avant de se retourner.

Un homme était là, en costume d'apparat, avec l'emblème de Smash peint sur le torse.
« Sire Link, nous avons à parler.
-Asseyez-vous. Je vous écoute. »
Il prit une grande inspiration. Apparemment, le sujet qu'il avait à aborder ne ferait pas plaisir au guerrier.
« Certains amateurs de Smash ont contesté votre légitimité.
-Pfff... Si vous voulez savoir, franchement, peu me chaut. Je n'en connais guère qui y seraient plus légitimes que moi.
-Ce n'est pas l'avis des foules. Mais vous savez comment sont les gens. Il n'y a aucun combattant qui n'ait été contesté. S'il n'y avait que deux ou trois râleurs, ça passerait. Mais les trois quarts des fans crient à l'injustice, au favoritisme, à la corruption... L'Organisation Smash ne pouvait pas rester les bras croisés. »

Il fit une pause, cherchant une réaction dans le visage de Link, qui ne lui en offrit aucune.
« Et ? » répondit le fermier, laconique.
« Je n'ai pris aucune part dans la décision qui a été prise.
-Et quelle est cette décision ? Parlez, mes carottes vont brûler.
-L'Organisation a décidé d'organiser...
-C'est bien son rôle.
-Oui. Elle a décidé d'organiser un grand combat en arène.
-Et en quoi cela change-t-il de ses habitudes ?
-Un combat à mort, à quarante. Un combat dans une arène gigantesque, dans lequel sont impliqués tous les combattants de Smash. Dix seulement en sortiront vivants. Et le vainqueur absolu aura pour le prochain tournoi des privilèges spéciaux.
-Dix survivront et les autres seront renvoyés dans leur monde ?
-Non. Dix seront renvoyés dans leur monde. Les autres mourront. Purement et simplement. »

Link regarda son interlocuteur. Son incrédulité se manifestait par un sourcil levé, formant un accent circonflexe au-dessus de son oeil droit.
« On ne peut pas mourir, dans Smash.
-Dans Royal Smash, si. Je suis désolé de vous annoncer ça si brusquement, mais votre présence est requise. On viendra vous chercher ce soir, vers vingt heures. Il est... préférable que vous ne fassiez pas de geste que vous pourriez être amené à regretter.
-... Je n'en avais pas l'intention. »

L'homme sembla s'inquiéter en voyant le sourire de Link.
« Ce Royal Smash... Est l'occasion que j'attendais pour dégager ce petit plombier rouge de ma voie vers la gloire absolue. »

°-_-°-_-°-_-°-_-°

« Mec...
-Quoi ? »
Visiblement, le génie du mal était excédé. Le moment semblait mal choisi pour aborder le sujet, mais il n'avait pas le choix.
« Ce Royal Smash... Tu comptes y participer, n'est-ce pas ?
-Pourquoi le ferais-je ?
-Parce que... C'est L'Organisation qui est à l'origine de l'évènement... Et nul ne s'oppose à l'Organisation.
-Wario... Est-ce que je te fais peur ?
-Pardon ?
-Est-ce que tu me crains ? »

Le gros bonhomme regarda son ami draconien dans les yeux.
« Non.
-Tu es donc mon ennemi ?
-Ne sois pas ridicule, Bowser. Tu es le seul ici qui m'accepte comme je suis et qui me comprenne. Je n'a nul besoin de te craindre pour te respecter.
-Un peuple qui ne craint pas n'a aucune utilité. Tu ne m'es donc pas utile, Wario, et je me passerai de tes conseils.
-Tu participeras à ce Royal Smash. Tu devrais t'y rendre par toi-même.
-Tais-toi donc, et réfléchis plutôt à un plan qui me permette de capturer Peach. »
Le silence s'installa dans le bureau de Bowser.

Quand les chiffres rouges de l'horloge numérique, accrochée au mur, devinrent 08:00, Bowser travaillait toujours sur la carte en trois dimensions du château de Peach, cherchant une faille. Seul. L'invitation à royal Smash ? Il s'en souvenait. Il avait juste décidé de ne pas participer. Les hommes attendirent vingt heures cinq avant de venir sonner chez lui. Il les invita à entrer d'un grognement.

« Bowser. Vous êtes invité au Royal Smash.
-Je sais. Ce sera sans moi.
-Suivez-nous. Refuser n'est pas une option. Je n'ai pas de temps à perdre.
-Je ne vous suivrai pas. »
L'homme fit un geste, un seul.

Cinq de ses confrères arrivèrent, et criblèrent au fusil d'assaut le corps du dragon de fléchettes soporifiques. Il en fallait plus pour endormir Bowser, qui se jeta sur le porte-parole. Il fut interrompu dans son geste par deux rafales de mitrailleuse, chargée de balles de contact, qui vinrent percuter son torse, il recula sous l'impact. Deux autres hommes se jetèrent sur lui, matraque à la main, et commencèrent à enchaîner les coups. Il finit par se rendre, couvert d'hématomes et hérissé de fléchettes. Ils l'embarquèrent sans prononcer le moindre mot. On ne s'oppose pas à l'Organisation.

Royal Smash pouvait commencer.

gdtm4
gdtm4
MP
20 juin 2014 à 12:32:17

C'est donc là que tu étais, Viktoo :hap:

Passons les détails, Super Smash Bros., j'y ais joué qu'une fois(j'ai tous finis en rush, d'ailleurs)et ça m'a moyennement plut :( Mais la fic commence bien, j'attends les scènes que tu nous a promis avec impatience(je parle des scènes gores, pour ceux qui seraient en train de se faire des films :doute: )et bien entendus, c'est rassurant de voir que le texte est toujours aussi bien écrit :ok:

En bref, je compte suivre la suite, bon courage pour la suite :ok:

...

Et comme ce mot en vaut bien 250 :d) SWEET :fou:

RoxyZelda
RoxyZelda
MP
20 juin 2014 à 12:49:14

Une nouvelle fic de Vik, cool ! :coeur:
Bon, je pense qu'à force de te l'avoir dit tu le sais maintenant, mais j'adore ton style d'écriture, il a vraiment quelque chose de particulier. :oui:
Ça commence bien en tout cas, et en tant que grande fan de SSB, j'espère que tu conserveras ta motivation pour nous faire la suite. :cute:

Dragonglory
Dragonglory
MP
20 juin 2014 à 12:59:46

La fic a l'air T-R-O-P
Viktoo, ne serais tu pas (un TOUT petit peu) sado/maso? :hap:

StahI
StahI
MP
20 juin 2014 à 13:22:32

Bon je vais lire même si je connais déjà le nom du gagnant (c'est évident) et si y'a pas de Marth x Ike je rage quit. :hap: :hap:

Plus sérieusement je lis et je te commente ça. :ok:

Mr_Psychopathe
Mr_Psychopathe
MP
20 juin 2014 à 13:27:38

"Ne me demandez pas où sont Lucas et Ness. Je ne fais pas dans le meurtre d'enfants... Enfin, pas trop."
https://38.media.tumblr.com/86a9e8346652962c3708bec7014c15a3/tumblr_n71k3a8krC1t0621uo1_400.png
https://31.media.tumblr.com/42060ec73e5a012ad19312839b67b851/tumblr_n7bp8lBMnP1s7cztco1_500.jpg
https://31.media.tumblr.com/f898c9667b37bfad80622b2a9b18a4ad/tumblr_inline_n6mf2lkPDL1r3g1da.png

Viktoo
Viktoo
MP
20 juin 2014 à 14:21:12

Oh, merde, il m'a retrouvé. :noel:

Roxy :d) Mercii. :coeur:

Dragon :d) Merci ! Et... non, enfin je ne pense pas. :noel:
Pourquoi ? :hap:

Stahi :d) Tu peux ragequitter dès maintenant. :hap:

Psycho :d) Je regarderai sur ordi. :ok:

Dragonglory
Dragonglory
MP
20 juin 2014 à 16:12:46

@viktoo
C'est pas toi qui a fait "les deathfics du forum" par hasard? :hap:
La je pense qu'il va y avoir aussi du SANG :p)

Viktoo
Viktoo
MP
20 juin 2014 à 16:43:41

Les deathfi.... Ha ha ha ha joker. :pf:

Mr_Psychopathe
Mr_Psychopathe
MP
24 juin 2014 à 18:39:29

Toujours aussi bon, l'enfant c'est Lucas ou Ness ? :noel:

Viktoo
Viktoo
MP
24 juin 2014 à 18:42:48

C'est... Link Cartoon... :hap:

Mr_Psychopathe
Mr_Psychopathe
MP
24 juin 2014 à 18:47:26

MER IL PE PA MURIR

Viktoo
Viktoo
MP
24 juin 2014 à 20:09:00

Mayrde. :noel:
Arawn, tu veux pas supprimer mes posts du chapitre 2 ? Faudrait que je poste le premier avant. :noel: :rire:

gdtm4
gdtm4
MP
25 juin 2014 à 21:27:00

Oh non, pas Lucario :snif2: Ca aurait été aussi très cool, un Sonic trop fier de lui qui apprend au prix de la vie ce qu'est l'humilité :snif: Je l'aime bien, moi, Lucario :snif:

Enfin, passons le combat écrit de la plus splendide des manières pour te féliciter, comme d'habitude, de ton excellente écriture, de ton génie absolue, de ta grande capacité à décrire des combats et de ton petit côté horrifique qui n'a presque rien à envier a Hitchcock :hap:

Encore bravo et suite :bravo: ok:

Viktoo7
Viktoo7
MP
27 juin 2014 à 21:20:34

Bon, désolé du cafouillage, j'avais posté le chapitre 2 avant le chapitre 1, d'où une certaine confusion.
J'envoie le chapitre 1.
Merci Arawn, je t'aime. :coeur:

Ah, petite information, avant de faire péter le texte : On m'a dit sur le forum de SSB4 que la fin du chapitre 1 était brouillonne, et qu'on avait du mal à la comprendre. Je l'ai donc remaniée pour faire un Chapitre 1 Ultimate (Capcom Style), que je vous présente ce soir en exclusivité.

Lololol, message trop long. JE découpe donc en 2, comme d'hab, vous savez comment je bosse.

:d) Royal smash :g)

:d) Chapitre 1 FE13 Edition :g)
:d) Partie 1/2 :g)

Il était censé avoir beaucoup de choses à penser. Il avait accepté la nouvelle dignement, en roi, avant d'offrir une coupe de vie au héraut, et de le raccompagner devant la porte. Il avait délégué, ensuite, les affaires du royaume à ses meilleurs hommes, et il savait qu'ils feraient du bon boulot. Il détestait quand même quitter sa patrie, que ce soit pour aller guerroyer, pour une visite diplomatique ou pour un tournoi Smash. Il avait donc toutes les raisons d'être inquiet, surtout qu'il ignorait s'il sortirait vivant de ce Royal Smash.

Mais il n'était pas inquiet. Il n'avait en réalité à l'esprit qu'une chose, une seule pensée qui le torturait depuis l'annonce de ce combat géant, entre tous les combattants Smash. Une seule pensée qui l'avait empêché de dormir, alors qu'il s'était imposé deux heures de sieste pour être en pleine forme. Une seule pensée qui lui donnait une raison de courir, une raison de se battre, une raison de participer à cette boucherie organisée, et à éliminer définitivement certains combattants qu'il considérait comme ses amis.

Il apparut sur une plate-forme entourée d'un tube d'un matière inconnue, qui ressemblait à du verre, mais infiniment plus solide. Il eut dix secondes pour regarder autour de lui, pour repérer une plaine à sa gauche, et une forêt à sa droite, pour se rendre compte qu'il ne voyait personne, pour pousser un léger soupir de soulagement - l'idée de se battre, là, maintenant, tout de suite, lui était particulièrement désagréable – et pour dégainer.

Puis le canon tonna, et le tube disparut. Le jeune roi ne demanda pas son reste, et s'élança, animé par une seule idée, qui faisait battre son coeur, qui envoyait le sang dans ses veines, qui le maintenait en vie depuis le deuxième tournoi, qui lui donnait l'impression que mourir n'avait que peu d'importance tant qu'elle vivait.

Difficile de l'imaginer amoureux transi, en le voyant de jour gérer les affaires de son royaume, confiant et tout sourire. Plus simple la nuit, quand, en proie à ses insomnies, il sortait de sous son lit à baldaquin un portrait acheté en cachette au peintre officiel des tournois Smash, et restait là, assis sur son lit, à le contempler des dizaines de minutes, parfois plusieurs heures, ne se lassant jamais de son beau visage.

Mais aujourd'hui était un autre jour. Aujourd'hui, elle était là, plus proche de lui qu'elle ne l'avait été depuis plusieurs années, plus proche de lui qu'elle ne le serait peut-être jamais plus, et il courait, lame à la main, porté vers la plaine par son intuition, les yeux rivés sur sa seule pensée : La retrouver.

°'-_-'°'-_-'°'-_-'°'-_-'°

Samus observa elle aussi les environs, et se rendit très vite compte de deux choses : Elle était seule, et elle se trouvait au milieu d'une ville en ruines. Un endroit fourbe, retors et pervers, où les embuscades étaient trop faciles, et où la façade déchiquetées des immeubles limitait le champ de vision. Dès que tonna le canon, elle se lança dans un sprint facilité par les moteurs de son armure, et bondit dans un immeuble par une fenêtre.

Une fois à l'intérieur, elle commença à calculer. Ils étaient quarante, dans une arène de surface inconnue. Elle n'avait vu personne, et vu la taille de la zone et le nombre de cachettes... Elle pouvait rester ici une minute sans danger, et dix de plus si elle restait silencieuse. Elle commença alors une fouille méthodique de tout le bâtiment, à la recherche de vivres.

Elle trouva plusieurs boîtes de conserves, qu'elle rangea dans le compartiment prévu à cet effet de son armure. Son armure... Méritait à peine ce nom. Son dernier modèle de combinaison avait été fait sur mesure, parfaitement adapté à son corps pour qu'elle y soit à l'aise, et ça avait été une franche réussite. Son armure Smash était différente. Bien trop serrée au tronc et aux jambes, elle ne l'était clairement pas assez aux bras et à la tête.

Elle arriva devant une porte, bloquée par des gravats. Elle jeta un coup d'oeil rapide à sa montre. Quinze secondes étaient passées depuis le début. Elle envoya un missile, débloquant l'accès à la cave.

Elle dévala les escaliers, se souciant comme d'une guigne de l'obscurité, vision nocturne activée, puis alla s'asseoir dans un coin, et lança l'ouverture. D'abord son plastron se desserra, et elle put prendre une vraie, grande inspiration. Puis son heaume s'ouvrit, puis le reste de son armure, et elle en sortit. Elle récupéra ce qu'elle avait à y prendre dans son compartiment de rangement, puis son sac dans le dos de la combinaison. Elle l'ouvrit, et commença à déballer son contenu au sol.

Elle se jeta presque sur la lampe de poche : Sortie de son heaume, elle voyait à peine ce qu'elle faisait. Elle l'alluma donc, puis inventoria ce qu'ils lui avaient donné. Des vivres. Avec les conserves qu'elle venait de récupérer, elle avait de quoi manger pendant approximativement cinq jours, plus si elle arrivait à trouver de quoi cuisiner. Suffisant. De l'eau. Beaucoup d'eau. Elle prit la décision d'en laisser la moitié avec son armure pour alléger son sac. Une carte, quadrillée, et une boussole. Rien d'autre.

Elle mit quelques secondes avant de comprendre l'utilité du quadrillage, puis elle se souvint : les zones interdites. Tous les jours, trois nouvelles cases, sur les trente de la carte, devenaient interdites. Chacun des combattants avait été affublé d'un objet, qui indiquait à l'Organisation comment il se portait et où il était. Chacun de ces traqueurs était équipé d'une charge explosive capable de tuer son porteur s'il posait le pied dans une zone interdite.

Samus avait eu peur d'un implant de la bombe sous sa peau, mais elle avait juste reçu une boucle d'oreille. Une boucle d'oreille capable de lui arracher la tête, mais c'était toujours mieux qu'une bombe directement placée dans son corps. Elle regrettait plus ses armes. Son pistolet paralysant avait été remplacé par une arme à balles réelles, plus lourde, qu'elle aurait probablement plus de mal à manier, et deux chargeurs de rechange. Trente-six balles au total.

Mais ça n'avait, pour le moment, guère d'importance : aucun ennemi n'était en vue. Elle récupéra la clé de sa combinaison, qu'elle accrocha à sa ceinture, entre son holster et son fouet, et en nota d'une croix l'emplacement sur la carte, avant de remettre dans son sac tout ce dont elle n'avait pas un besoin immédiat, et sortit de la cave.

Elle quitta l'immeuble par où elle était entrée, et abandonna la ville pour s'enfoncer dans la forêt, sans se rendre compte une seule seconde qu'une silhouette se détachait sur la façade d'un autre bâtiment, à quelques dizaines de mètres de là. Une silhouette qui la suivait du regard.

Viktoo7
Viktoo7
MP
27 juin 2014 à 21:21:30

:d) Royal Smash :g)

:d) Chapitre 1, FE13 Edition :g)
:d) Partie 2/2 :g)

°'-_-'°'-_-'°'-_-'°'-_-'°

Link Cartoon avançait dans la neige, doucement, prudemment, vérifiant à chaque pas si le sol était bien solide sous ses pieds. La montagne était fourbe, et la pierre gelée n'attendait qu'une imprudence pour le balancer dans la plaine, plusieurs centaines de mètres en contrebas. Il procédait donc lentement, épée de légende en main, boomerang dans l'autre.

Il avait peur. Il n'avait pas la moindre envie de participer à ce carnage, et n'était là que parce qu'il n'en avait pas eu le choix. Il n'avait envie de tuer personne. Il ne participait aux tournois Smash que pour s'amuser, dans la joie et la bonne humeur, mais là, là, leurs vies étaient vraiment en jeu, et ça ne lui plaisait pas du tout. La moindre pensée de ne jamais revoir le Lion Rouge ou Zelda l'emplissait d'une sourde angoisse qui venait battre à ses tempes.

Il s'immobilisa. Il y avait quelqu'un, assis sur une pierre, qui semblait fouiller son sac, ou regarder la carte. Il lui tournait le dos, mais, de toute évidence, c'était un enfant. Et les enfants ne tuaient pas les autres, n'est-ce pas ?

« Bonjour ! » lança Link en approchant. L'autre ne répondit pas.
« Je m'appelle Link. » reprit-il. « Enfin, on m'appelle souvent « Link Cartoon », parce qu'il y a un autre combattant ici qui porte mon nom. Et toi ? »
Seul le silence lui répondit, une fois de plus. Il ne se découragea pas :
« Je pense qu'on peut s'allier. J'ai peur. Je ne veux pas te tuer. Tu n'as rien à craindre.
-On dirait, Link Cartoon, que tu as mal compris les règles. »

L'autre se retourna. Son visage n'affichait rien. Aucune joie, aucune tristesse, aucune peur, rien. Pas un sourire, pas une grimace, pas une larme. Rien. Surpris par le vide qu'il lisait au fond de ces yeux noirs, il recula d'un pas.
« Ici, c'est chacun pour soi. Tu tues ou tu meurs. Pas de place pour les faibles. Tu ne veux pas tuer ? Soit. »
Link recula d'un pas de plus. Il avait peur, maintenant. Non, c'était faux : Il avait peur depuis le début, mais là, maintenant, il étai littéralement terrifié. Il pensa à se retourner, mais, hypnotisé par le visage inexpressif de l'autre, il ne bougea pas. Il sentit son pantalon se tremper quand son vis-à-vis avança.

Il fit un pas en avant. Un seul. C'était parfaitement suffisant. La hache du Villageois traversa les airs et vint s'enfoncer dans l'épaule verte du blond. Il hurla juisqu'à ce que le fer ressorte de l'autre côté de son torse, après avoir traversé sa poitrine de part en part. Elle revint, rouge, dans un revers foudroyant qui ravagea la gorge de Link Cartoon, puis finit son dernier mouvement dans la crâne du héros du vent.

Le Villageois Arracha son arme du cadavre, le laissant tomber au sol, puis se retourna sans autre forme de cérémonie. Il commença à s'éloigner, puis, arrêté par une idée subite, il revint auprès de sa victime. Sans que s'affiche sur son visage la moindre trace d'émotion devant ce carnage, il le dépouilla soigneusement. Il le déposséda de son baudrier et de son épée, de son arc et de ses bombes, de son sac, sans prêter la moindre attention à l'odeur rance du sang ou à l'expression terrifiée du gamin. Il rit le boomerang, le regarda un instant, faillit le jeter, puis se ravisa et le glissa à sa ceinture.

Une fois le cadavre dépouillé de ses armes, il se releva et s'en éloigna, sans lui manifester la moindre attention, le laissant en plan dans la neige.

Royal Smash avait enfin commencé.

Participants en vie : 39.

Mr_Psychopathe
Mr_Psychopathe
MP
27 juin 2014 à 21:32:01

"Pas de place pour les faibles."
-Villageois, 2014 ( ͡° ͜ʖ ͡°)

StahI
StahI
MP
27 juin 2014 à 23:15:07

Link, le héros du vent tué par un gamin dont le but est de vivre dans un village avec des animaux ... :hap: :hap:

gdtm4
gdtm4
MP
27 juin 2014 à 23:56:07

Un chapitre d'intro, donc un peu calme, mais qui contient déjà un massacre :hap: On voit dans quel climat on est :fier:

Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : _Arawn_
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

Meilleures offres
Fnac Marketplace 3DS 44.23€ Rakuten 3DS 50.66€ Amazon 3DS 50.72€ Amazon 3DS 58.50€ Amazon 3DS 74.95€ Rakuten 3DS 119.85€
Marchand
Supports
Prix