Menu
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Tous les forums  /  Forum principal Art  /  Forum Cinéma  / 

Topic Les 7 Samouraïs - Akira Kurosawa

Sujet : Les 7 Samouraïs - Akira Kurosawa

Page suivanteFin
-Assurance-
-Assurance-
MP
07 avril 2013 à 18:39:09

:d) Fiche Technique :g)

Titre: Les 7 Samouraïs, a.k.a Shichinin no samurai
Réalisé par: Akira Kurosawa
Date de sortie: 1954
Format: Noir et Blanc
Durée: 220 minutes
Pays d'origine: Japon
Lien: http://www.imdb.com/title/tt0047478/

:d) Casting :g)

Toshiro Mifûne
Takashi Shimura
Yoshio Inaba
Seiji Miyaguchi
Minoru Chiaki
Daisuke Kato
Isao Kimura

:d) Synopsis :g)

En 1586, à l'époque Sengoku, dans un Japon médiéval ravagé par des guerres civiles, les paysans sont fréquemment opprimés par des guerriers qui les rançonnent. Une troupe de bandits à cheval s'apprête à attaquer un village lorsque l'un d'entre eux se rappelle qu'ils en ont déjà raflé le riz à l'automne. Leur chef décide de reporter l'attaque et d'attendre la prochaine récolte. Yohei, un paysan qui a surpris la discussion, court aussitôt avertir les autres villageois. Réunis sur la place centrale, ils sont effondrés. Ils finissent par consulter Gisaku, l'Ancien du village. À la surprise de tous, celui-ci est du même avis que Rikichi et conseille d'engager des samouraïs pour défendre le village...

-Assurance-
-Assurance-
MP
07 avril 2013 à 18:40:31

Disponible sur le blog:

http://thelastpictureshow.over-blog.com/article-les-sept-samourais-116522914.html

Direction le pays du Soleil levant pour la deuxième chronique de notre catégorie "Classiques et cultes". Aujourd'hui je m'attaque à un titan avec le célèbre film Les 7 Samouraïs sorti en 1954 et réalisé par le grand Akira Kurosawa. Cinéaste que j'ai mis du temps à apprécier à sa juste valeur d'ailleurs. Adorant la majorité des films que j'ai pu voir de lui désormais, j'avais envie d'évoquer mon amour pour le film qui l'a rendu réellement célèbre en occident et qui a été un très gros succès commercial mondial à son époque, l'un des premiers d'une telle ampleur pour un film asiatique. Et oui, succès commercial et réussite artistique peuvent très bien collaborer. La preuve avec ce film intelligent et très prenant.

Malgré sa très longue durée (3h20), le film est tellement riche et rythmé que je n'ai pas vu le temps passer. D'ailleurs j'aimerais préciser en tout premier lieu que le film demeure très accessible, aussi bien aux cinéphiles confirmés qu'aux néophytes. Et ce serait par ailleurs dommage de rater un si grand film qui a su traverser les âges avec brio pour conserver l'efficacité dont il fait encore preuve aujourd'hui.

Considéré comme un film d'action, les 7 Samouraïs offre en effet un spectacle grandiose tout le long de sa durée tout en n'hésitant pas à prendre son temps pour développer ses personnages et ses thèmes. Le film n'est pas complexe et peut même paraître classique dans sa narration mais tout est si maîtrisé que pour ma part ce fut une sacrée claque qui me confirme tout le bien que je pensais d'Akira Kurosawa. Puis le classicisme n'en est pas vraiment un malgré un déroulement assez simple vu que le traitement donne une autre dimension au film.

Aucun personnage du film n'est réellement délaissé même si plusieurs personnalités éclatent plus que d'autres. Les sept samouraïs engagés par le village de paysans ont leur raison d'être et ne combattent que pour le "privilège" d'avoir 3 repas par jour. Il ne s'agit donc pas là de protecteurs de personnages importants mais bien de samouraïs pauvres qui appliqueront leur code de l'honneur pour une maigre récompense qui assure néanmoins leur survie.
Il s'agit bien ici d'une alliance entre différentes individualités, qui divergent parfois, dans un but commun et presque désintéressé. Kurosawa dépoussiérait ainsi le mythe du samouraï fier et aisé. Il l'humanisait même en nous montrant l'attirance que le jeune samouraï du film éprouve pour une paysanne du village, chose alors impossible vu le système des classes sociales de l'époque. C'est cette modernité thématique qui renforce le caractère universel du film dans l'ensemble.

Le traitement des personnages et la densité thématique rendent ce film vraiment passionnant. D'autant plus que visuellement c'est la classe. La GRANDE classe. Niveau mise en scène, Akira Kurosawa est un géant. La multitude de plans sublimes ne surprend même plus à force mais demeure un régal pour la rétine. Leur composition est superbe. Ajoutons à cela une sublime photographie qui ne fait qu'embellir le tout et hop, nous obtenons là l'un des films les plus aboutis formellement qu'il me fut donné de voir.
L'utilisation fréquente d'une profondeur de champ immense touche au sublime nous offrant ainsi des images de toute beauté. Kurosawa était décidément un grand faiseur d'images. La manière de filmer les batailles et affrontements est agréablement admirable. Le cinéaste sait balayer l'espace de sa caméra, rendant l'action particulièrement belle et fluide.

C'est en cela que Les 7 samouraïs brille de nouveau (décidément il ne fait que briller ce film) pendant les scènes d'action. Celles-ci se révèlent intenses, réalistes, dynamiques et Kurosawa n'est pas avare en la matière. Du vrai cinéma épique en somme. Ça change du Hobbit quand même...
Puis le film sait aussi rester léger malgré sa densité. L'humour y est omniprésent, notamment grâce à la présence du personnage de Kikuchiyo, un homme maladroit, fantasque mais bourré de bonne volonté et sujet fréquent aux sauts d'humeur. Son interprète, le grand Toshiro Mifûne, signe ici une grande performance encore une fois dans le style exubérant qui le caractérisera une bonne partie de sa carrière.

De manière générale l'interprétation est de qualité. Celui ou celle qui n'aura jamais vu de films japonais risquent de mettre un temps pour s'habituer au jeu des acteurs mais une fois qu'on y accroche c'est un véritable régal. Je saluerai aussi particulièrement l'interprétation de Takashi Shimura dans son rôle de vieux samouraï errant qui se retrouvera chef de sa petite bande. Pleine de classe et de sobriété.
La bande-son a également reçu un soin particulier. Outre le thème d'ouverture, les compositions d'Hayasaka sont dans le ton et contribuent à l'aspect épique du film. Même si la musique est de qualité, c'est l'utilisation du silence qui anime le film. Pas ou peu de musiques lors des batailles, lors des séquences de nuit... En aucun cas Kurosawa ne fait du remplissage sonore, laissant à maintes reprises l'image s'exprimer d'elle-même. Et ça c'est la classe. Pas de surcharge inutile, on va droit à l'essentiel pour plus de réalisme.

Mais croyez-moi, Les 7 Samouraïs malgré sa simplicité apparente est plus dense qu'on ne le croit et c'est très difficile d'aborder tout ce qui caractérise ce film. Grâce à un rythme ultra maîtrisé, Kurosawa nous plonge dans une aventure remarquable et accrocheuse. Sa richesse m'a séduit. Entre action, humour et profondeur, ce film n'usurpe en rien son statut de chef d'oeuvre du Septième Art. Tellement remuant que je n'ai jamais regardé l'heure en cours de route.

La fin du film teintée d'amertume, de tristesse et de cruauté dégage un profond sentiment de nostalgie et démystifie cette époque féodale du Japon. Les samouraïs n'ont rien de surhommes, arrivent et repartent, viennent et disparaissent, leur ordre semblant déjà voué à la destruction.
La simplicité et la fluidité du film en font quelque chose à la fois accessible et grandiose. Ce chef d'oeuvre fait preuve d'une intelligence permanente et d'une richesse délectable. Comme quoi pas besoin de faire compliqué des fois. Il suffit d'un cinéaste talentueux derrière la caméra, d'une maîtrise de tous les instants et le tour est joué. Avec en prime une absence de manichéisme primaire et une écriture fine et subtile. Les relations entre les personnages sont particulièrement bien tissées et l'intrigue repose beaucoup sur eux c'est réellement très appréciable.

Un grand film sur la fin d'une époque, la fin d'un mythe. Kurosawa m'a emporté durant ce long périple sans jamais me délaisser, en me proposant du cinéma de grande qualité et m'a lâché avec la sensation d'avoir assisté à une oeuvre d'art de 200 minutes.
Ce grand classique nippon a gagné toute ma considération et est à ce jour l'un de mes films préférés tout simplement. Une véritable bouffée de générosité cinématographique avec un soin à tous les niveaux. Un film vivant et passionnant qui a remporté mon adhésion. Une véritable claque!

-LV
-LV
MP
07 avril 2013 à 18:59:21

C'est étrange qu'il n'y a pas de topic sur ce film pourtant énorme, l'un des meilleurs film asiatique que j'ai pu voir :oui:
a voir absolument

-Assurance-
-Assurance-
MP
07 avril 2013 à 19:04:42

En effet c'était étrange, fallait que quelqu'un se dévoue :hap:

Un de mes préférés aussi mais bon après je ne suis pas le plus gros expert dans ce cinéma mais plus je le découvre et plus je l'apprécie. Il me reste encore un paquet de chefs d'oeuvre à découvrir!

yuz
yuz
MP
07 avril 2013 à 19:05:59

La présence d'un topic sur ce film me semblait tellement évidente que je n'avais même pas pensé à chercher.

Je suis content que tu aies aimé ce film, que dis-je, ce monument !
Et très bonne critique, je suis d'accord en tout point. :oui:

SnakePlisken59
SnakePlisken59
MP
07 avril 2013 à 19:16:39

Il n'y avait pas de topic, mais en l'espace de 5 min 3 au moins ont été créé :hap: .

-Assurance-
-Assurance-
MP
07 avril 2013 à 19:28:51

Silence femme.

(je ne sais pas si tu es une femme mais c'est une expression que j'utilise beaucoup trop en ce moment :hap: )

resolution
resolution
MP
07 avril 2013 à 19:29:36

Je suis certain qu'il y avait déjà un topic, mais il y a un bug avec la fonction rechercher il me semble.

-LV
-LV
MP
07 avril 2013 à 19:29:53

par contre il faut voir le film dans l'aprem ou le matin car si on le regarde vers 22h, il y a des chance qu'on ait du mal a suivre :(

SnakePlisken59
SnakePlisken59
MP
07 avril 2013 à 19:32:30

Non je suis un homme :hap: .

https://www.jeuxvideo.com/forums/1-26-7608914-1-0-1-0-0.htm

Voilà donc la raison. Samurai était écrit comme cela :hap: .

-Assurance-
-Assurance-
MP
07 avril 2013 à 19:34:03

Quelle idée... :hap:

Et dire que j'en ai bavé pour faire ce topic :hap:

blazcowicz
blazcowicz
MP
07 avril 2013 à 19:34:38

C'est en anglais avec un u, donc à vous de voir ? Il a pas du être trouvé souvent si la dernière page date de 2010.

yuz
yuz
MP
07 avril 2013 à 19:35:58

Mélange de français et d'anglais dans le titre, bof bof.

Je suis pour garder ce topic. Surtout que quand on cherche ce film, "samouraï" est clairement le mot clé qu'on va taper en premier.

SnakePlisken59
SnakePlisken59
MP
07 avril 2013 à 19:36:42

Au moins celui-ci est plus facilement trouvable. Avec l'orthographe FR et le nom de Kurosawa, et il a une bonne présentation.

Puis Assu a tellement eu de mal à le faire, on va pas l'achever en lui effaçant définitivement :hap: .

blazcowicz
blazcowicz
MP
07 avril 2013 à 19:39:01

Vendu :hap:

-Assurance-
-Assurance-
MP
07 avril 2013 à 19:41:10

L'avantage de ce topic sera de le retrouver plus facilement dans la recherche et d'avoir le lien pour l'ancien sur la première page dirons-nous...

[BuyMore]
[BuyMore]
MP
07 avril 2013 à 19:49:13

Ça va, pète pas plus haut que ton cul hein !

:hap:

Masterchief40k
Masterchief40k
MP
12 juillet 2013 à 10:13:37

Celui-ci est bien pour commencer, mais si tu veux te familiariser avec son cinéma, Yojimbo est un bon choix aussi (et sa "suite" Sanjuro).

Masterchief40k
Masterchief40k
MP
12 juillet 2013 à 12:26:57

Bah je l'ai regardé en deuxième après Rashômon, c'est le meilleur Kuro que j'ai vu jusqu'à présent, ça m'a pas empêché de bien apprécier les autres.

yuz
yuz
MP
12 juillet 2013 à 16:03:14

Putain de chanceux cocu de mes deux. :(

:-(

:snif:

:snif2:

Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?