CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Page Dossier Préparez-vous à pleurer...

Capcom nous ayant envoyé un récapitulatif d'éléments, à ne pas divulguer, à ne pas dévoiler et auxquelles il ne faut même pas penser des fois que, s'étalant jusqu'à fin février, je serai le plus bref possible, ceci m'évitant également d'être redondant avec mon futur test qui devrait arriver la semaine prochaine. Comme vous l'avez sans doute compris en regardant les trois Gaming Live que nous avons dédiés à cet épisode, le jeu profite pleinement des capacités des New-gen. Beau à pleurer (forcément), délivrant quelques-uns des décors les plus incroyables qu'on ait vu jusqu'à présent sur Xbox 360 et PS3, Devil May Cry 4 ne fait aucune concession graphique, à l'exception d'ombres proprement hideuses. Le level-design appuyé par une technique irréprochable se perd parfois dans des environnements éclectiques qui n'ont aucun rapport entre eux mais étonnamment là où cette absence de cohérence choquait dans Devil May Cry 2, elle éblouit dans ce quatrième segment. En parallèle de l'aspect technique, cet opus montre aussi la volonté de Capcom de s'ouvrir au grand public. Plus abordable, jouable et fun, DMC 4 procure une fulgurante sensation de puissance. Les coups portés font mal, les combos sortent comme par magie et la jouabilité est plus accessible que jamais.

Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...

Enfin, le découpage du jeu est intelligent à plus d'un titre en scindant en deux l'aventure qui nous permet alors de jouer avec Nero puis Dante. De fait, si les développeurs nous refont pour la énième fois le coup du retour en arrière en nous faisant traverser les mêmes décors ayant subi divers changements, la pilule passe mieux que précédemment. En effet, le style de Dante n'est point l'exacte réplique de celui de Nero, et offre des sensations différentes. Tous aussi nerveux et visuels, les combats avec l'un ou l'autre personnage donnent au jeu un vrai cachet qui n'aura pourtant pas réussi à éviter tous les soucis de caméra ou bien un scénario décevant, engoncé entre la bluette insipide et l'histoire du méchant qui voulait devenir encore plus méchant en s'accaparant de grands pouvoirs. Cependant, la galerie de NPC plus étoffée et un bestiaire quasi irréprochable, aussi bien pour les boss ou ennemis communs, nous font oublier ces carences narratives. Bref, Devil May Cry n'aura jamais été aussi plaisant, pour le joueur et pour les spectateurs, et tout en réussissant à surpasser ses aînés sur tous les points, préfigure sans doute un prochain épisode cataclysmique qui, pourquoi pas, pourrait s'attarder sur les mésaventures d'un certain Sparda...

Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...Préparez-vous à pleurer...
PC PS3 360 PS2 Capcom Ubisoft Plate-Forme Beat'em All Jouable en solo Rétrogaming
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
G7K G7K
MP
Niveau 10
le 27 mars 2016 à 18:06

DMC 4 est un épisode totalement surcoté qui n'a ni l'ambiance du premier opus, ni l'intensité du troisième.

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Présentation succincte
  • Devil May Cry
  • Devil May Cry
  • Devil May Cry
  • Devil May Cry
  • Devil May Cry
  • Devil May Cry
  • Devil May Cry 2
  • Devil May Cry 2
  • Devil May Cry 2
  • Devil May cry 2
  • Devil May Cry 2
  • Devil May Cry 2
  • Devil May Cry 3
  • Devil May Cry 3
  • Devil May Cry 3
  • Devil May Cry 3
  • Devil May Cry 3 Special Edition
  • Vidéos Devil May Cry 3
  • Vidéos Devil May Cry 3 Special Edition
  • Préparez-vous à pleurer...
  • Devil May Cry 4
  • Devil May Cry 4
  • Dante à votre écoute
  • Quand le diable s'anime de bonnes intentions
  • Liste des épisodes
  • Oh yeah, that's goodie !
  • Conclusion
A lire aussi
La série Devil May Cry 01 févr. 2008, 18:00
10 millions de Devil May Cry 18 mars 2009, 09:24
Meilleures offres
Achetez vos jeux au meilleur prix :
- Dispo sur PC - 5.75€
PC 7.50€ PS3 36.00€
Marchand
Supports
Prix
La vidéo du moment