Menu
God of War
  • Tout support
  • PS3
  • PS2
Actus
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / God Of War /

Un design touché par le divin - God Of War

Page Dossier Un design touché par le divin
Un design touché par le divin

Les artistes ayant oeuvré sur God Of War peuvent être fiers de leur travail. Le design ténébreux du jeu donne une réelle prestance à cette production qui se pare de somptueux décors et d'une galerie de monstres relativement variée. Mais attardons-nous un instant sur Kratos. Comme on peut l'apprendre dans le making Of du jeu, le design du personnage est passé par plusieurs évolutions avant d'atteindre son look final. Le moins qu'on puisse dire est que le résultat est très probant. On ne pourra pas parler ici d'originalité puisque Kratos tient plus du barbare peinturluré que du guerrier millénaire descendu des cieux, mais son design reste pourtant très réussi, la personnalité du héros jouant pour beaucoup dans la représentation qu'on se fait de lui.

Un design touché par le divin

De plus, le personnage se fait de plus en plus impressionnant au fil du jeu de par l'utilisation des pouvoirs divins qu'il récupérera ou des techniques de combat qu'il devra maîtriser. Bien que Kratos sache, dès le départ, manier à la perfection l'épée du chaos, une arme très proche de celle d'Ivy (Soul Calibur), il pourra récupérer par la suite une gigantesque épée grâce à Artemis ou utiliser les pouvoirs de Zeus, Hades, Méduse et Poséidon. Tout ceci sera l'occasion de nous abreuver d'effets visuels provenant directement des entrailles de la Playstation 2. Les SFX sont ainsi maîtrisés à la perfection et donnent aux combats et aux déambulations du héros une profondeur jamais atteinte dans aucun autre jeu du genre. Des effets météorologiques au ralenti accentuant la fulgurance de certains de vos combos en passant par les effets de lumière enrobant votre personnage lors de l'utilisation de certains sorts, l'enchantement visuel est total. Cependant, si nous n'échappons pas à l'aliasing ou au tearing, ces problèmes ne sont finalement pas trop prononcés, surtout si on compare le tout au récent DMC 3.

Un design touché par le divin

Comme un héros n'est rien sans ennemis, voyons voir ce qui se dresse sur la route de Kratos. Mythologie oblige, les chimères et autres monstres mythiques seront légion. L'influence du Seigneur Des Anneaux est ici palpable, les cyclopes recouverts d'armures renvoyant énormément aux trolls de la trilogie de Peter Jackson. En parallèle desdits géants, nous retrouvons également des soldats et autres archers maudits pullulant ici et là. A ce sujet, précisons que ces adversaires se déclinent en plusieurs versions disposant d'un design légèrement diffèrent et de pouvoirs spécifiques comme celui de disparaître dans le sol pour ressurgir subitement près de vous. Des harpies et des hydres s'inviteront également à la fête, tout comme des minotaures, des gorgones, des démons, des centaures ou bien encore des sirènes. Le bestiaire est vaste d'autant que de fantastiques boss viendront parachever l'ensemble.

Un design touché par le divin

En somme, si le titre s'appuie sur tout un univers maintes fois exploité par des récits, des contes ou des longs-métrages, God Of War réactualise quelque peu la mythologie grecque en accentuant certains traits sans jamais manquer de respect au matériau d'origine. C'est là que se situe le talent des artistes de SCEA qui a été de reprendre des monstres existants, de les remodeler pour les réinjecter dans le jeu afin que ces créations "originales" consolident l'ambiance mystique du soft.

Un design touché par le divin

La bande-son n'a pas à rougir de la comparaison avec l'aspect graphique. Si les bruitages amplifient la violence des affrontements, le doublage américain s'avère lui aussi excellent. La voix de Kratos évite ainsi de tomber dans le piège de la caricature du barbare décérébré. Les musiques, elles, semblent très influencées par les travaux de Hans Zimmer, les thèmes donnant l'impression de sortir du studio Media Ventures. Le résultat final bénéficie donc d'une grande finesse via de nombreux thèmes flottants aux accents orientaux nous accompagnant lors de nos pérégrinations. A l'opposé, les thèmes de combats optent pour des percussions puissantes à l'aide de sonorités tribales, matérialisations sonores de nos enchaînements de coups. A signaler que Sony a eu la bonne idée d'inclure un code secret dans chacune des boîtes de jeu permettant de télécharger l'OST complète en passant par un site Internet.

Un design touché par le divinUn design touché par le divinUn design touché par le divin
PS2 SCE Santa Monica Studio Sony Beat'em All

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Sommaire Dossier
  • Une histoire bénie des dieux pour une réalisation mythique
  • Un design touché par le divin
  • La Mer Egée
  • Les portes d'Athènes
  • La route d'Athènes
  • La place d'Athènes
  • Les hauteurs d'Athènes
  • Le temple de l'Oracle
  • Les égouts d'Athènes
  • Le désert des Ames Perdues
  • Le temple et les anneaux de Pandore
  • Le challenge d'Atlas
  • Le challenge de Poseïdon
  • Le challenge d'Hades
  • Les falaises de la folie
  • La tombe de l'Architecte
  • Le chemin d'Hades
  • Kratos face à la puissance céleste
  • De l'importance du gameplay
  • Les travaux de Kratos
  • Une conclusion sortie des enfers