Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Propagande & censure dans le jeu vidéo /

Les dérives propagandistes - Propagande & censure dans le jeu vidéo

Page Dossier
Les dérives propagandistes
Partager sur :

America's Army est un jeu pour PC CD-Rom sorti le 4 juillet 2002 (jour de la Fête Nationale américaine) et se jouant en ligne. Il a été développé sur initiative de l'armée américaine, qui ne se cache pas de s'en servir comme support promotionnel, et dévoile même fièrement son efficacité comme moyen de recrutement. Ainsi, l'Oncle Sam prend très au sérieux ce nouvel outil pour s'adresser aux masses et a fait appel à de nombreux programmeurs talentueux pour la conception du titre, dont les ventes sont excellentes aux Etats-Unis, de même qu'il n'a pas lésiné sur la performance des serveurs de jeu en ligne, pour un confort optimal du joueur. La première étape était de faire participer les joueurs à des missions d'entraînement proches des conditions réelles de formation des marines. A ce jour, trois millions de joueurs se sont incrits à cette première épreuve. Ensuite, il y a eu la très actuelle « Mission to Bagdad », avec l'envoi au front des centaines de milliers de soldats virtuels qui avaient bouclé la phase préparatoire avec succès. A Los Angeles, pendant l'édition 2003 du salon E3 (la plus grande exposition annuelle de jeux vidéo), devant quelques observateurs internationaux médusés, mais sans retirer le sourire aux reporters américains visiblement habitués, ou, tout du moins, peu surpris, l'armée US a débarqué en uniforme et accompagnée de chars d'assaut, histoire de faire une petite démonstration grandeur nature de leur efficacité, et histoire, au passage, de faire la promo du jeu, présenté au cours de l'événement. Si tout cela me semble personnellement très inquiétant, il est surprenant de constater qu'il n'y eut jusqu'à présent que très peu de contestation contre ce genre de pratiques. Pour le grand public francophone, il est même vraisemblable que la découverte d'America's Army ne se soit faite que deux ans après sa sortie, pendant le Journal Télévisé de TF1, le 5 avril 2004 dernier. Le court reportage diffusé nous montre que l'initiative a le vent en poupe et continue son évolution, filmant l'ouverture d'un des nombreux « centres de jeu en réseau » que l'armée a ouvert aux joueurs férus de LAN gaming. Contraste extrême en deux séquences : un teen gamer interrogé dans une de ces fameuses salles dit à la caméra « ce jeu est trop bien, il est vraiment grave », alors que quelques mètres plus loin, à l'entrée de la salle se trouve un officier des « marines » avec toute une pile de documentation promotionnelle, et, surtout, muni de son stock de formulaires permettant d'enrôler sur place. Aussi surréaliste et sournois que si Jules César avait utilisé des bandes dessinées d'Astérix pour recruter les jeunes naïfs dans l'armée romaine. « Engagez-vous », qu'il disait... On comprend tout de suite mieux pourquoi les images de la Guerre du Golfe de 1991 ressemblaient tant à un jeu vidéo high-tech, et pourquoi George W. Bush lance « The game is over » à la face du monde, le 6 février 2003, dans le cadre des négociations au sommet avec l'ONU au sujet de l'invasion de l'Irak. Jacques Chirac a même été contraint de lui préciser, qu'il ne s'agissait pas d'un jeu (« It is not a game. And it is not over. »(1)) America's Army est à présent annoncé sur consoles PS2, Xbox et GameCube pour l'été 2005, l'éditeur français Ubi Soft ayant conclu un accord avec l'armée US en ce sens, histoire de renforcer sa part sur le marché porteur des jeux à caractère militaire. D'ici là, les possesseurs de Xbox auront déjà pu s'amuser avec Full Spectrum Warrior qui n'est autre que l'adaptation en « version consommateur » d'un simulateur très pointu de guérilla urbaine, conçu il y a quelques mois par Pandemic Studios, originellement pour préparer les vraies troupes américaines aux conditions de combat en Irak...

Les dérives propagandistesLes dérives propagandistes
Les dérives propagandistes
Les dérives propagandistesLes dérives propagandistesLes dérives propagandistesLes dérives propagandistes

(1) Source : Le Monde Diplomatique - Septembre 2003 - Le jeu vidéo comme arme de propagande (Stéphane Pilet)

Mis à jour le 22/04/2004 à 18:00
Annonce

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Sommaire Dossier
  • Censure, puritanisme & jeux vidéo
  • Censure internationale
  • Les dérives propagandistes
  • Des nombreux exemples
  • Vers un jeu vidéo moins instrumentalisable