Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 34 manettes / gamepads à l'essai, pour consoles ou PC /

Test de la manette Xbox Elite Série 2 : elle écrase la concurrence - Comparatif : 34 manettes / gamepads à l'essai, pour consoles ou PC

Page Dossier
Test de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrence
Test de la manette Xbox Elite Série 2 : elle écrase la concurrence
PC PS4 Switch ONE WiiU
Partager sur :
Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
11 novembre 2019 à 11:53:28
19/20
Spécifications
CompatibilitéXbox One, Windows
Type de connexionPropriétaire, Bluetooth et filaire USB
Boutons d’action 8 + 4
Sticks analogiques2
Pad tactileNon
VibrationsOui, bi-moteur par côté
BatterieOui
Poids339g sans câble

MANETTE XBOX ELITE SERIE 2 A 179€ CHEZ AMAZON

Microsoft lance une deuxième version de la Elite, sa manette haut-de-gamme pour Xbox One et PC. Vu de l’extérieur, cette évolution ressemblerait presque à une petite mise à jour de routine, sauf que nous sommes bel et bien en présence d’un nouveau modèle qui semble corriger tous les défauts de l’original et y apporter plein de petites attentions. Du coup, serions nous face au mètre étalon des contrôleurs haut-de-gamme actuels ? Il semblerait que oui, assurément.

Quand nous avons commencé ce comparatif, il y a un an et demi déjà, la manette Xbox One Elite avait déjà deux ans d’existence et faisait figure de précurseure en tant que modèle premium. Mais malgré une réussite commerciale et un succès d’estime auprès des joueurs, notre test tardif avait révélé plusieurs défauts et même quelques points en retrait par rapport au modèle Xbox One S sorti un an plus tard et profitant d’avancées technologiques. Aussi, cette Xbox Elite Series 2 était attendue de pied ferme pour une remise à niveau. Nous savions le constructeur motivé par les ventes et la réputation de son premier modèle, l’arrivée de cette Elite Series 2 nous prouve que Microsoft est resté attentif aux demandes des joueurs et a clairement poussé les curseurs au delà de leurs attentes.

Test de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrence
Test de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrence

Si le déballage de la Elite 2 n’est pas une surprise en soi, la boîte et son contenu rappelant clairement la première version, il n’en est pas moins agréable. Pas de place perdue, tout étant rangé dans un espace des plus confinés, l’ouverture du carton menant directement à la coque de rangement et de transport de la manette. C’est classique, sobre et franchement classieux. A l’intérieur on trouve le contrôleur et ses accessoires, à savoir 4 chapeaux de sticks supplémentaires, une croix directionnelle alternative, un outil pour le réglage des sticks, le cordon USB tressé de 2m70 et un tout nouveau support de charge. “De charge” car la Elite Series 2 profite (enfin) d’une batterie, certes inamovible, mais qui permettra d’éviter l’achat d’un modèle optionnel ou même de piles. Cette manette se charge donc à l’aide du cordon USB-USB-C ou via son support et ses 3 picots métalliques pour la transmission d'électricité.

Test de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrenceTest de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrenceTest de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrence
Test de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrence

Clairement, ce support de charge s’avère non seulement très pratique au quotidien, puisqu’on n’a qu’à poser sa manette dessus en fin de partie pour qu’elle retrouve en quelques heures son autonomie maximale (mesurée à 32 heures avec utilisation d’un casque audio), mais il est aussi redoutablement bien pensé. En effet, il peut s’utiliser sur n’importe quelle surface plane, mais aussi directement dans la coque, sous la manette, alors qu’un orifice laisse passer le câble nécessaire à son branchement. On peut donc effectuer une recharge avec la manette à l’abri des coups et de la poussière. C’est brillant, joliment exécuté, et nous espérons voir cette excellente idée se généraliser chez tous les constructeurs tellement nous l’avons trouvée efficace.

Test de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrenceTest de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrenceTest de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrenceTest de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrence
Test de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrence

La Elite Series 2 ne surprend pas par ses formes, calquées sur celles de la manette Xbox One S et finalement très proches de celles de la Elite d’origine. Néanmoins, ce modèle marque sa différence par la présence d’un nouveau grip recouvrant désormais l’ensemble de la poignée, dessus comme dessous. Et si on espère que cette texture sera plus résistante que son ainée, dont la mauvaise réputation ternissait l’image toute entière, niveau sensations le résultat est plutôt agréable et permet d’éviter que la manette ne “colle” à la peau avec la sudation. Par contre, nous constatons que l’accroche des mains n’est pas supérieure à celle d’une manette sans grip, One S ou Elite. Les poignées auraient même un peu tendance à glisser, ce qui d’un côté apporte une mobilité bénéfique aux mains, mais d’un autre côté peut être déstabilisant.

Test de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrence

Pourtant, la Elite 2 améliore la préhension grâce à une révision de ses palettes, lesquelles ont bénéficié d’une réduction assez conséquente de leur taille laissant plus de place aux doigts pour se placer sur les poignées et limitant les risques d’appui par erreur. Avec une pression nécessaire au déclenchement parfaitement dosée et un placement réellement efficace, ces palettes sont donc de très loin les plus réussies du marché. Et puis, pour ceux qui ne supportent absolument pas ce type de fonctions additionnelles, il reste toujours la possibilité de les enlever, une par une et à la volée, un emplacement de rangement étant bien évidemment prévu dans la coque.

Test de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrenceTest de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrenceTest de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrence
Test de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrence

A l’arrière de la manette, on trouve une paire de boutons de tranche et une paire de gâchettes, tous avec une forme et une position identiques à ceux de la manette Xbox One S. Il y a néanmoins une différence subtile de rendu, avec des boutons de tranche plus stables dans leur logement et à peine plus secs, quand les palettes bénéficient d’un très léger gain de tension au niveau du ressort. Une différence globalement très subtile et qui demande de l’attention pour être décelée et appréciée, la sensation étant à peu près la même qu’avec les contrôleurs d’origine. Mais bien évidemment, cette Elite 2 profite du réglage de profondeur de la course des palettes, avec cette fois trois niveaux à sélectionner indépendamment pour chaque côté.

Test de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrence

En position haute, la gâchette est totalement libre et propose un angle de rotation identique à celui d’une manette Xbox One S, de l’ordre de vingt degrés. Mais avec l’augmentation de la tension, on y gagne en précision dans les jeux qui ne demandent pas forcément un appui total, comme en course par exemple. La position intermédiaire divise cet angle par deux et permet un retour plus rapide en position initiale, tout en gardant le rendu d’une gâchette. La troisième position limite pratiquement la course à celle d’une touche de tranche. On se retrouve alors avec le comportement d’un bouton, sec et au retour quasiment immédiat, idéal pour le tir en rafale. Trois positions pour trois utilisations bien particulières, mais qu’il faut toujours coupler à un réglage logiciel pour éviter que la courbe physique et celle des valeurs numériques ne soient en contradiction.

Test de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrence
Test de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrence

Les boutons d’action de la Elite 2 sont peut être le seul point de regret que nous ayons rencontré. Non pas qu’ils soient moins bons que ceux des modèles précédents, mais ils ne sont pas non plus meilleurs. Toujours aussi profonds, ils sont loin d’égaler en réponse et en retour ceux d’une Razer Wolverine ou d’une Thrustmaster eSwap, avec en plus une pression de déclenchement que nous trouvons un poil élevée. Mais si la cadence d’appui maximale n’est pas des plus rapides, ces touches restent agréables à utiliser avec une forme, une taille et un espacement qui s’adaptent à tous les types de jeu.

Côté croix directionnelle, on retrouve le chapeau amovible magnétique qui laisse le choix entre un plateau circulaire marqué de facettes et une véritable croix. Déjà, on apprécie que les deux modèles soient inclus dans la boîte. Ensuite, on applaudit l’amélioration du mécanisme qui, dans les deux cas, propose des directions plus finement marquées, dénuées de flou comme celui qu’on peut reprocher aux autres modèles de manettes de Microsoft. En clair, la croix directionnelle gagne fortement en précision, sans perdre en confort, pour devenir un de nos modèles préférés que ce soit pour se balader dans des menus, exécuter des quarts de cercle ou enchaîner les sauts d’une plateforme à l’autre.

Test de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrenceTest de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrenceTest de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrence
Test de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrence

Autre amélioration de taille, les sticks analogiques deviennent réglables en tension grâce à un sélecteur à trois positions au niveau de l’axe du stick. Pourtant, ne vous attendez pas rencontrer une résistance incroyable, la différence entre le premier et le troisième cran étant des plus subtiles. Il faut donc jouer pour véritablement ressentir l’effet direct sur la vitesse des mouvements ou la précision, et ainsi faire son choix. On regrettera simplement de ne pas voir ici de réglage de l’angle d’action des sticks comme on a pu le rencontrer avec la Nacon Revolution Ultimate, laquelle proposait simplement différentes bagues à poser autour de l’axe.

Test de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrence

Pour les chapeaux de sticks, Microsoft a légèrement revu sa proposition. On retrouve bien les deux classiques, identiques à ceux des One S et montés d’origine, mais désormais un seul modèle supplémentaire avec tige longue, et un seul avec dôme convexe. Pour compléter l’offre, la boîte contient deux chapeaux concaves, en caoutchouc lisse, qui ne sont pas sans rappeler ceux de la DualShock 4 de Sony. A nos yeux, ce pack de chapeaux de sticks est beaucoup plus intéressant que le précédent, offrant des sensations moins excentriques. Et pour les possesseurs de la première Elite, sachez que les chapeaux ne sont malheureusement pas transférables d’un modèle à l’autre, Microsoft ayant légèrement changé son système de fixation.

Test de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrenceTest de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrenceTest de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrence

La connexion de la Xbox Elite Series 2 est multiple. Filaire, en connexion sans-fil propriétaire sur Xbox One ou avec le dongle pour PC (vendu séparément), mais désormais aussi en Bluetooth, cette dernière possibilité étant un des gros manques de la première Elite. Il est donc possible de jouer sans cordon sous Windows, Mac OS, Linux ou Android, sans passer par l’achat du dongle optionnel. Attention tout de même aux limitations de cette fonction qui a tendance à dérailler dès qu’on utilise plusieurs manettes Xbox One simultanément, les problèmes apparaissant en général à partir de trois, mais étant possibles dès la seconde manette.

Test de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrence

Enfin, on note que la Elite 2 passe de deux à trois profils intégrés, sélectionnables par simple pression d’un bouton en façade et réglables depuis, au choix, un logiciel Windows ou Xbox One. Quant aux réglages disponibles, ils sont toujours aussi complets, avec même quelques améliorations. On trouve par exemple la possibilité d’ajouter une fonction Shift à n’importe quelle touche ce qui, par combinaison, double quasiment la quantités de fonctions attribuables. Ainsi, chaque touche possède une fonction de base, et une fonction avec Shift enclenché. Pour le reste, on apprécie l’ergonomie générale qui donne accès à une liste de profils personnels, attribuables facilement aux mémoires internes, et contenant entre autre des courbes de sticks et gâchettes, des zones mortes, un remappage complet de la manette et un réglage des vibrations et de la luminosité. A noter d’ailleurs que la Elite 2 propose toujours quatre moteurs de vibrations, un par gâchette et un par poignée, et autant de réglages indépendants dans sa mémoire. Et évidemment, tout profil intégré à la mémoire peut être transporté sur n’importe quelle plateforme, qu’elle ait ou non le logiciel pour accessoires Xbox d’installé.

Test de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrenceTest de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrenceTest de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrenceTest de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrence
Test de la manette Xbox Elite Série 2  : elle écrase la concurrence

Pour conclure, malgré un poids relativement élevé, correspondant à celui d’une Elite avec kit batterie, la Elite Series 2 reste un modèle de confort, de précision et de performance en jeu. Nous apprécions particulièrement les nombreuses améliorations qui, mises bout à bout, en font une manette bien différente de sa prédécesseure, avec une compatibilité et un confort d’utilisation largement améliorés, des contrôles qui progressent dans le bon sens, et un support logiciel toujours aussi agréable à utiliser malgré la relative profondeur des fonctions qu’il offre. Aussi, si avec un tarif de 179€ à son lancement, la Xbox Elite Series 2 est bien une manette premium de première catégorie, du genre qu’on trouvera forcément trop chère, il s’agit clairement du contrôleur qui mérite le plus un tel effort financier. Car oui sa finition, ses fonctions, ses accessoires et son ergonomie la placent largement au dessus du lot. Du coup, à l’heure d’écrire ces lignes, il apparaît clair que nous sommes face à la meilleure manette qui soit, toutes catégories et plateformes confondues.

Les notes
+Points positifs
  • Un modèle maniable et pourtant très confortable
  • La superbe finition avec un nouveau grip agréable
  • Les palettes améliorées, plus accessibles et moins gênantes
  • Des gâchettes à peine remodelées qui font vraiment la différence
  • Le lock avec trois positions pertinentes
  • Une gamme de chapeaux de sticks vraiment intéressante
  • On apprécie beaucoup la croix directionnelle à la fois douce et précise
  • La batterie et le bluetooth …. ENFIN
  • Un support de charge et une coque super bien pensés
  • Un logiciel simple, disponible sur One et Windows 10
-Points négatifs
  • Les boutons de façade manquent un peu de ressort
  • Elle va faire rager les joueurs PlayStation 4

La Xbox Elite Series 2 corrige tous les défauts de la première Elite et apporte même quelques améliorations inattendues. Toujours aussi confortable et efficace, la manette brille par sa finition, l’utilité bienvenue de ses accessoires et sa compatibilité désormais étendue grâce à l’arrivée du bluetooth en plus des modes sans fil propriétaire et filaire. Sans équivalent sur le marché à l’heure actuelle, cette “Elite 2” se place donc en référence absolue de cette génération, toutes machines confondues, bien au dessus des autres modèles classiques ou premium que nous avons eus entre les mains.

Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
11 novembre 2019 à 11:53:28
19/20
Mis à jour le 09/03/2020 à 09:58

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Nawayy
Nawayy
MP
le 16 mars à 16:54

J ai payer cette manette 200 boules pour rien vu qu elle bug 2 mois plus tard (mes touches RB et LB)font deux fois l action que je demande au lieu d une fois.Par exemple sur fortnite des que j'appui sur su RB pour changer d armes cela me change deux fois au lieu d une UN BUG HORRIBLE JE SAIS PAS QUOI FAIRE

Lire la suite...
Snake-fragile
Snake-fragile
MP
le 18 nov. 2019 à 19:30

Je ne l'ai pas testé... MAIS... ne pas citer le prix dans les moins c'est ... bizarre?
C'est encourager Microsoft à facturer une manette de jeux à 180€, rendre ce prix normal parce que c'est une mannette "Pro".
D'autant plus quand on sait que la précedente etait à 150€ et qu'elle a eu DE SERIEUX problèmes de durabilité/fiabilité, c'est inconscient de recommander cette manette à ce prix la sans même y faire allusion.

Je vois aussi sur twitter les gens qui l'ont et qui disent que "ça les vaut clairement". Auto-persuasion x100! Qu'elle manette de jeu vaut ce prix là serieusement? Entre une manette One X normale et celle ci, y a 110€ de différence? Je conçois même pas le délire. Et pourtant j'ai la V1 et je joue avec sur PC.

Faut vraiment arrêter de nous prendre pour des pigeons, autant XBOX que JVC qui font clairement leur jeu.
C'est ridicule et malsain de pousser 1: à la consommation 2: à la sur-dépense. Genre, "ouais c'est cher, mais ça vaut le cout, et puis j'ai les moyens"... C'est du consumérisme pur.

Lire la suite...
kiki_kiki2
kiki_kiki2
MP
le 16 nov. 2019 à 11:32

bonjours je viens acheter la manette pour jouer sur le PC mais mon ancien dongle Windows 10 ne fonctionne pas pourtant ses l'avant-dernière manette box pourriez-vous m'aider merci

Lire la suite...
Traphon
Traphon
MP
le 15 nov. 2019 à 22:17

Je viens de l'acheter pour 149.99e au lieu de 179 99e suite à une erreur d'étiquetage...Très beau produit ,bien lourde comme j'aime, à l'air robuste (pour l'instant), une bonne prise en main.Bref pour l'instant satisfait.

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 14 nov. 2019 à 17:37

Le prix devrait-être 30 euros pour la manette de base, 60 euros pour une manette tuning, et 90 euros pour une manette dit "premium", au dessus c'est juste pour enrichir encore plus les actionnaires qui n'en n'ont jamais assez!

Lire la suite...
Traujima
Traujima
MP
le 14 nov. 2019 à 12:24

Une main, des millions d'années d'évolutions.
Une manette, quelques décennies pour l'améliorer.
Puis la saturation, alors la promotion, créer le besoin et faire vendre.

Lire la suite...
magikeau
magikeau
MP
le 14 nov. 2019 à 11:31

Ma question qui reste c'est-ce que les ajouts par rapport a la élite v1 valent le coût ? :(

Lire la suite...
Gregoss89
Gregoss89
MP
le 14 nov. 2019 à 11:28

Totalement d'accord avec certain commentaire, avec l'évolution des consoles, les manettes n'ont presque pas changer depuis au moins 2 générations, alors vendre des manettes "accessoires" à ce prix est indécent....avec l'essor des fps sur console pourquoi ne pas implanter des palettes sur les consoles d'origine !? Même si je dois dire que je me suis laissé séduire par la version 1 que j'ai trouvé sur leboncoin à 75 quasi neuve.... La manette est juste parfaite, mais au prix du neuf je n'aurais jamais franchi le pas.... 180 boules pour une manettes c'est n'importe quoi, alors Microsoft pourquoi ne pas fournir ce genre de manettes dans votre futur bécane !?

Lire la suite...
blue-guts
blue-guts
MP
le 14 nov. 2019 à 10:55

Dire que je joue toujours avec ma manette 360 sans fil sur mon pc loul

Lire la suite...
-Asgard-
-Asgard-
MP
le 14 nov. 2019 à 08:00

Il faudrait aussi que Microsoft pense à étoffer le catalogue de la One. À quoi bon avoir une super console et la meilleure manette du monde s'il n'y a pas de jeux :sarcastic:

Lire la suite...
Top commentaires
dragonnoir72
dragonnoir72
MP
le 11 nov. 2019 à 12:14

-Points négatifs
-Elle va faire rager les joueurs PlayStation 4

perso, je l'aurais mis dans les point positifs :o

(c'est un troll, ne me taper pas :) )

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 11 nov. 2019 à 12:04

Et sinon en point négatif le prix non ? :sarcastic:

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Test Hori D-Pad Controller : Une alternative pour le JoyCon gauche de votre Switch ?
  • Test PDP Afterglow Deluxe : La manette Switch qui en met plein la vue
  • Test 8bitDo N30 Pro 2 : La manette compacte pour Switch et PC
  • Test Manette Hori Split Pad Pro : L’ergonomie de la Switch enfin améliorée ?
  • Test 8bitDo Lite Bluetooth : La manette extra plate pour Switch
  • Astro Gaming C40 TR : La manette PS4 à 200€
  • Test Hori Mini Gamepad : La manette des plus petits
  • Test SCUF Impact : Une DualShock 4 améliorée ?
  • Test de la manette Xbox Elite Série 2 : elle écrase la concurrence
  • Test Hori Battle Pad Switch : le retour du pad Gamecube
  • Nacon Revolution 3 : Rien de révolutionnaire pour cette manette filaire
  • Test Thrustmaster eSwap Pro Controller : La manette PS4 ultra modulaire
  • Test du Steelplay Contrôleur sans fil Switch : Bonne surprise mais pas dénuée de défauts
  • Test Hori Horipad Wireless Switch : Pas vraiment au niveau
  • Test Thrustmaster GP XID PRO : une manette à l'excellent rapport qualité-prix
  • Test Scuf Prestige : un avant goût de ce que sera la manette Elite 2 ?
  • Test de la Nacon Manette Sans Fil Asymétrique : L’alternative à la DualShock 4 ?
  • Test de la Nacon Revolution Unlimited : Si chère à notre coeur
  • Test Sony DualShock 4 v2 : Tradition et innovation
  • Test Nintendo Switch Pro Controller : La face sérieuse de Nintendo
  • Test Nintendo Joy-Con : La polyvalence avant tout
  • Test Microsoft Xbox One S Controller v2 : La voie de la sagesse
  • Test Xbox One Elite : Le haut de gamme qui avait du sens
  • Test Razer Raiju Ultimate : Le premium PS4 a enfin un nom
  • Test 8bitdo NES30 / FC30 : Le passé revisité
  • Test 8bitdo SN30 Pro / SF30 Pro : Vers la nostalgie et au delà
  • Test du Dragon Quest Slime pour PS4 : Manette, figurine ou les deux ?
  • Test Hori Onyx PS4 : L'appel aux joueurs Xbox
  • Test du Horipad Switch filaire : La croix et la bannière
  • Test Hyperkin X91 : Les défauts du rétro, façon moderne
  • Test Razer Raiju Tournament Edition : La qualité... à prix d’or
  • Test Razer Wolverine Tournament Edition : Un tarif difficile à justifier
  • Test Nacon Revolution 2 : Plus de possibilités, moins de polyvalence
  • Test Valve Steam Controller : Le destin manqué