Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 34 manettes / gamepads à l'essai, pour consoles ou PC /

Test Hori Horipad Wireless Switch : Pas vraiment au niveau - Comparatif : 34 manettes / gamepads à l'essai, pour consoles ou PC

Page Dossier
Test Hori Horipad Wireless Switch : Pas vraiment au niveau
Test Hori Horipad Wireless Switch : Pas vraiment au niveau
PC PS4 Switch ONE WiiU
Partager sur :
Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
04 septembre 2019 à 17:09:44
13/20
Spécifications
CompatibilitéSwitch
Type de connexionSans fil
Boutons d’action 8
Sticks analogiques2
Pad tactileNon
VibrationsNon
BatterieOui
Poids182g

Réussir à créer une vraie concurrence aux manettes officielles n’est pas une chose aisée. Pourtant, à ce jeu, Hori n’en est pas à son premier essai. Avec son Horipad Wireless, le fabricant japonais tente le face à face contre le Pro Controller de Nintendo. Un pari difficile, surtout avec un tarif élevé (entre 45 et 50 euros selon le marchand) et des fonctions absentes.

Test Hori Horipad Wireless Switch : Pas vraiment au niveau

Un pad aux couleurs de Mario et l’autre avec le sceau de Zelda, ça donne forcément envie. Deux manettes qui seraient immédiatement qualifiées de “collector” si elles étaient fabriquées par Nintendo. Or ici, c’est bien le fabricant tiers Hori, un habitué des accessoires pour la Switch, qui est aux commandes pour proposer ce contrôleur sans-fil compatible avec la console hybride de Nintendo. Et si le nom “Horipad” rappelle tristement un modèle filaire qui était loin de nous convaincre lors de son test il y a quelques mois, qu’on se rassure : le contrôleur que nous avons entre les mains n’est pas une simple version sans-fil. Déjà, exit la croix directionnelle amovible qui ne nous avait absolument pas convaincus, tandis que l’ensemble du design semble sorti d’un tout autre moule, avec une prise en main qui n’est pas sans rappeler la manette de la Xbox One.

Test Hori Horipad Wireless Switch : Pas vraiment au niveau
Test Hori Horipad Wireless Switch : Pas vraiment au niveau

En effet, avec de larges poignées, un stick droit et une croix directionnelle bien rentrés à l’intérieur, le Horipad Wireless se présente avant tout comme une manette pour mains d'adulte, que les plus jeunes auront forcément du mal à apprécier. Son confort, tout à fait réussi, ce contrôleur le doit aussi à sa légèreté. Il faut dire qu’avec à peine 182 grammes sur la balance, il s'oublie assez rapidement. D’autant que la manette ne se rappelle pas à nous avec la moindre vibration, ces dernières étant tristement absentes.

Test Hori Horipad Wireless Switch : Pas vraiment au niveau

Pour tout le reste, nous sommes bien en face d’un modèle complet, avec des fonctions équivalentes à celles d’un Pro Controller de Nintendo : 2 sticks analogiques cliquables, une croix directionnelle, les touches Home, +, - et capture d’écran, les quatre boutons de façade, les deux boutons de tranche et les deux gâchettes. Non visibles mais bien présents, le gyroscope et l’accéléromètre sont bien de la partie, alors que la manette ajoute un bouton supplémentaire pour la connexion Bluetooth et un autre pour la remise à zéro de sa mémoire interne. Enfin, là où l’on attendait un port USB-C, c’est un port micro-USB qui sert à la charge de la batterie interne. Et en plus de nous faire l’affront de ne pas proposer le même type de port que la plupart des accessoires pour Switch, Hori omet en plus de nous proposer le câble qui va avec. Un peu mesquin tout ça.

Test Hori Horipad Wireless Switch : Pas vraiment au niveauTest Hori Horipad Wireless Switch : Pas vraiment au niveauTest Hori Horipad Wireless Switch : Pas vraiment au niveau
Test Hori Horipad Wireless Switch : Pas vraiment au niveau

Pour le stick de gauche comme celui de droite, nous avons droit à des modèles larges, un plateau copiant les formes et textures de la manette de Nintendo, mais avec des dimensions 20% supérieures en largeur comme au niveau du diamètre de rotation. Ce que l’on gagne ici en précision est donc perdu en réactivité, avec un impact non négligeable sur la vitesse d’enchaînement des directions opposées. On note aussi la forte inertie des sticks et leur retour en position des plus rapides, pour le coup équivalents au Pro Controller. On apprécie enfin que l’adhérence de ces sticks soit excellente et qu’il y ait donc peu de chance qu’on trouve une occasion de se plaindre à propos d'un pouce qui aurait glissé. Au global, ces sticks sont donc particulièrement réussis et agréables à manier, bien qu’assez typés de par leur taille plutôt élevée.

Test Hori Horipad Wireless Switch : Pas vraiment au niveau

Nous sommes clairement moins enthousiastes quand il s’agit d’aborder la croix directionnelle. Bien que proposant une forme assez typique des produits Nintendo, avec la croix bien marquée et ses angles bien définis, nous sommes assez loin de nos attentes en termes de sensations. Contrairement à ce que propose le Pro Controller, les directions ici sont floues, la croix ayant du mal à marquer ses angles avec précision comme à faire ressentir le point de contact sous le plastique. Dommage car on sait le fabricant capable du meilleur à ce niveau, comme avec la Onyx pour PS4.

Test Hori Horipad Wireless Switch : Pas vraiment au niveau

On peut d’ailleurs faire le même type de reproche pour les boutons A, B, X et Y tant leur toucher est loin de ce à quoi Hori nous a habitué. Le capot est glissant, son arête trop marquée, et le mouvement sous la pression du pouce nous laisse une impression de camelote assez prononcée, la faute à un bruit de plastique creux doublé d’un rebond un peu mollasson du ressort. Là encore, on est très loin de ce que propose la manette officielle, tant en termes de performances que de confort.

Test Hori Horipad Wireless Switch : Pas vraiment au niveau
Test Hori Horipad Wireless Switch : Pas vraiment au niveau

Malheureusement, les boutons de tranche ne sont pas non plus épargnés par ce manque de qualité. Si on retrouve plus ou moins les formes d’une Pro Controller, avec là encore un gain de taille de l’ordre de 20%, c’est surtout au niveau du toucher que l’on sent une différence. Là où le bouton de tranche chez Nintendo marque parfaitement son point d’appui sans pour autant être trop dur sous l’index, celui de la manette Hori manque de précision et de rebond. Peu agréables au toucher, leur course reste néanmoins suffisamment courte pour que le geste reste rapide, et on apprécie que le contact se fasse correctement sur toute la surface. Côté gâchette, on s’approche heureusement un peu plus de l’original, avec une course réduite et un rebond quasi immédiat. Surtout, la forme plus allongée de la touche offre une meilleure préhension que les grandes mains apprécieront particulièrement.

Test Hori Horipad Wireless Switch : Pas vraiment au niveauTest Hori Horipad Wireless Switch : Pas vraiment au niveau
Test Hori Horipad Wireless Switch : Pas vraiment au niveau

Si la version Zelda que nous avons en mains joue plutôt la carte de la sobriété, elle n’en garde pas moins un aspect très jouet que le logo de la licence de Nintendo n’arrive pas à éliminer. C’est que l’Horipad Wireless joue sur 4 finitions de plastiques, plus ou moins durs ou brillants, sans qu’aucune logique esthétique n’entre véritablement en jeu. Les poignées légèrement translucides ne font d’ailleurs que dévoiler le grand vide qui semble régner dans la manette faute de moteurs de vibrations quand différents bruits et grincements s’ajoutent à nos doutes dès que l’on exerce un peu de torsion sur la manette. Les jointures enfin, sont plutôt correctes bien qu’un peu grossières, tandis que de nombreuses vis tri-wing assurent le serrage de la coque sans se cacher le moins du monde. En clair, c’est correct mais on a déjà vu mieux, même chez Hori.

Test Hori Horipad Wireless Switch : Pas vraiment au niveau

Terminons avec la connexion en Bluetooth, très stable jusqu’à 6-7 mètres et sans latence ressentie, supportée par une batterie peinant à offrir les 15 heures de jeu annoncées, soit la moitié de l’autonomie d’un Pro Controller. Le problème, c’est que le tarif de cette manette est, à l’heure de ce test, quasiment identique à celle de Nintendo, à 5 euros près. Et là, difficile de ne pas se remémorer toutes les lacunes que nous venons de passer en revue, à savoir une finition en demie-teinte, des boutons qui peinent à convaincre et l’absence pure et simple de vibrations. Pour une manette qui n’offre pas la même connectique que la Switch et qui impose l’achat (et le transport) d’un câble supplémentaire, ça devient difficile à défendre. L’Horipad Wireless n’arrive donc pas à concurrencer le Pro Controller et ne se montre pas comme une alternative sérieuse, à moins d’une baisse drastique du prix de vente.

Les notes
+Points positifs
  • Agréable pour les grandes mains
  • Les sticks larges, confortables et précis
  • La profondeur des gâchettes qui augmente le confort
-Points négatifs
  • 15 heures de batterie seulement
  • Pas de mode filaire pour charger en jouant
  • Pas de vibrations
  • La croix directionnelle est vraiment floue
  • Les touches d’action sont peu qualitatives
  • Connectique en micro-USB et non en USB-C
  • Pas de câble fourni et non compatible avec les câbles Nintendo
  • Trop chère pour ce niveau de prestation

Malgré la présence de skin officiels Mario ou Zelda, l’Horipad Wireless n’offre pas le niveau de prestation, ni de finition, d’un Pro Controller de chez Nintendo. Cette manette n’a pas de vibrations, ses différents boutons n’offrent pas un toucher des plus qualitatifs, la connectique n’est pas compatible Switch et la batterie divise le temps de jeu par deux par rapport au concurrent officiel. Vue la différence minime de tarif, il n’y a donc aucune raison de craquer pour ce modèle Hori, plutôt décevants.

Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
04 septembre 2019 à 17:09:44
13/20
Mis à jour le 04/09/2019 à 17:09
Annonce

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
RenardV
RenardV
MP
le 09 sept. 2019 à 10:16

Je m'étais laissé tenté, parce que mes joycons commencent vraiment à déconner (hélas) mais j'ai été très déçu. Bon, j'ai des petites mains, donc déjà c'est moins agréable pour moi mais ce qui me déplaît vraiment, c'est le bruit des boutons A, B, X et Y quand j'appuie dessus. On entends le ressort et ça fait une sorte de petit "clac" à chaque fois. C'est franchement horrible, surtout quand on doit smasher le bouton, que ce soit pendant une phase de combat où lorsqu'on fait défiler des dialogues... Je trouve également les joysticks un peu trop haut (mais ça c'est peut-être dû à la taille de mes mains ou mon habitude avec les joycons).

Au final, je suis revenu sur mes joycons défectueux et la manette Hori prends la poussière sur l'étagère. Vu le prix, ça fait mal >.>

Lire la suite...
CheumLayden
CheumLayden
MP
le 04 sept. 2019 à 19:28

15h d'autonomie, c'est quand-même le double de la DS4 :rire:

Lire la suite...
IcarusGW
IcarusGW
MP
le 04 sept. 2019 à 19:09

Cet "Horrible Pad" porte bien son nom alors.
Moi qui voulait en prendre un...

Lire la suite...
Top commentaires
IcarusGW
IcarusGW
MP
le 04 sept. 2019 à 19:09

Cet "Horrible Pad" porte bien son nom alors.
Moi qui voulait en prendre un...

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Test Hori D-Pad Controller : Une alternative pour le JoyCon gauche de votre Switch ?
  • Test PDP Afterglow Deluxe : La manette Switch qui en met plein la vue
  • Test 8bitDo N30 Pro 2 : La manette compacte pour Switch et PC
  • Test Manette Hori Split Pad Pro : L’ergonomie de la Switch enfin améliorée ?
  • Test 8bitDo Lite Bluetooth : La manette extra plate pour Switch
  • Astro Gaming C40 TR : La manette PS4 à 200€
  • Test Hori Mini Gamepad : La manette des plus petits
  • Test SCUF Impact : Une DualShock 4 améliorée ?
  • Test de la manette Xbox Elite Série 2 : elle écrase la concurrence
  • Test Hori Battle Pad Switch : le retour du pad Gamecube
  • Nacon Revolution 3 : Rien de révolutionnaire pour cette manette filaire
  • Test Thrustmaster eSwap Pro Controller : La manette PS4 ultra modulaire
  • Test du Steelplay Contrôleur sans fil Switch : Bonne surprise mais pas dénuée de défauts
  • Test Hori Horipad Wireless Switch : Pas vraiment au niveau
  • Test Thrustmaster GP XID PRO : une manette à l'excellent rapport qualité-prix
  • Test Scuf Prestige : un avant goût de ce que sera la manette Elite 2 ?
  • Test de la Nacon Manette Sans Fil Asymétrique : L’alternative à la DualShock 4 ?
  • Test de la Nacon Revolution Unlimited : Si chère à notre coeur
  • Test Sony DualShock 4 v2 : Tradition et innovation
  • Test Nintendo Switch Pro Controller : La face sérieuse de Nintendo
  • Test Nintendo Joy-Con : La polyvalence avant tout
  • Test Microsoft Xbox One S Controller v2 : La voie de la sagesse
  • Test Xbox One Elite : Le haut de gamme qui avait du sens
  • Test Razer Raiju Ultimate : Le premium PS4 a enfin un nom
  • Test 8bitdo NES30 / FC30 : Le passé revisité
  • Test 8bitdo SN30 Pro / SF30 Pro : Vers la nostalgie et au delà
  • Test du Dragon Quest Slime pour PS4 : Manette, figurine ou les deux ?
  • Test Hori Onyx PS4 : L'appel aux joueurs Xbox
  • Test du Horipad Switch filaire : La croix et la bannière
  • Test Hyperkin X91 : Les défauts du rétro, façon moderne
  • Test Razer Raiju Tournament Edition : La qualité... à prix d’or
  • Test Razer Wolverine Tournament Edition : Un tarif difficile à justifier
  • Test Nacon Revolution 2 : Plus de possibilités, moins de polyvalence
  • Test Valve Steam Controller : Le destin manqué