Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Nintendo Switch : 4 mois après, le bilan de nos expériences /

L'avis de Rivaol : L'instantanéité qui rend accro - Nintendo Switch : 4 mois après, le bilan de nos expériences

Page Dossier L'avis de Rivaol : L'instantanéité qui rend accro
L'avis de Rivaol : L'instantanéité qui rend accro

Rivaol, rédacteur en chef

  • Possesseur de Wii U : Non
  • Fan de l'univers Nintendo : A l'époque NES/SNES oui, depuis, non
  • Joueur mobile ou de salon : De salon
  • Joueur solo ou multi : Solo

J’ai acheté la Switch début mai sans grande conviction, essentiellement pour jouer à Mario Kart 8 Deluxe et à The Legend of Zelda : Breath of the Wild. Je m’attendais à en faire un usage standard, a priori peu client de la mobilité offerte par la machine. Au final, elle a bouleversé mes habitudes de joueur, mes habitudes tout court d’ailleurs. La Switch est la machine que je regrette d’avoir laissé sur son socle lorsque je profite du soleil avachi dans l’herbe, quand je subis la dure loi d’une file d’attente ou lorsque le quotidien impose l’un de ses rares breaks de quelques minutes. Ce qu’aucune console portable n’avait réussi avant elle. Elle a quasiment autant impacté mon quotidien que l’arrivée d’un smartphone dans ma poche. Et ce, sans même que je trouve le temps de lancer Zelda… Je l’utilise quasi exclusivement en mode portable, on peut donc être joueur de salon et succomber en un instant à ses atouts. La possibilité de mettre la machine en veille, puis de reprendre instantanément une partie quelques heures plus tard, sans chargement ou identification lourdingues rend son utilisation compulsive, à la moindre opportunité. Les problématiques de charge, largement évoquées avant la sortie de la machine, n’existent pas à mes yeux. Dès que je termine une session, souvent assez courte, je pose la Switch sur son socle. Pas de câble à (re)brancher, pas de chargeur à (re)trouver, tout est simple, immédiat, je suis certain de récupérer une machine chargée à bloc à chaque utilisation. Certain de prime abord de ne m’intéresser qu’aux exclusivités Switch, je me surprends à pester lorsqu’un jeu third party que je juge compatible avec mon usage de la machine n’est pas annoncé sur ce support. Ce qui, en soit, est l’une des preuves les plus évidentes des forces du hardware, tout en mettant en lumière les faiblesses actuelles du line-up. En résumé, je ne regrette pas l’investissement, la Switch fait désormais partie de mon stuff dès que je quitte mon domicile.

Points forts

  • Une leçon d’instantanéité
  • Le mode portable hyper convaincant
  • Un hardware qui va droit à l’essentiel
  • La machine sublime les jeux « snacking »
  • Une machine de salon dans une poche de veste
  • Mario Kart 8 Deluxe déjà au panthéon

Points faibles

  • Le line-up actuel un peu limité
  • Un écran trop petit pour du multi local en mode portable
  • Les codes amis

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
suprakan
suprakan
MP
le 08 juil. 2017 à 14:21

J'ai comme tout le monde rouillé 200hrs sur Zelda en délaissant ma PS4 Pro , ma Xbox One et mon PC pdt presque 15 jrs d'affilé... j'ai joué une 50ene d'heure sur le Mario Kart 8 Dx, mais depuis ma console prends la poussière, et c'est pas les jeux NeoGeo (que je possède tous en Cartouches sur ma borne) qui vont changer les choses... (et je n’achèterai pas les DLC zelda, trop cher, vu le carton planétaire du jeu, ils auraient du être offert, pour rallumer la console chez bcp de monde...)

Le Fast RMX était intéressant pour les plus impatients (et pour le prix), mais avec Mario Kart en vu, j'ai freiné mon ardeur.

Je suis un gros Fan Bomberman et pourtant je n'ai même pas acheter la version Switch, comme quoi les site de jeux vidéo servent à qq choses :)... Le Wonder Boy m'a fait de l'oeil mais j'ai résisté, encore un remake (un bon certes, tout comme le bon remake de Crash sur PS4) !!

Et la je vais vous choquer mais j'aurais préféré un Mario 3D World bien classic à ce Mario Odysee qui actuellement ne me donne pas envie de sortir le porte-feuille. (voir un New Super Mario Bros Switch)

Quand à Skyrim sur Switch, j’espère qu'ils ont abandonné le projet, (rien que le mot "projet" me fait rire) un projet vieux de 6 ans déjà que toutes les personnes qui aime le style on déjà terminé, ou consommé assez pour ne plus avoir envie d'y rejouer. Ce jeu marchera uniquement parce que le catalogue est famélique sur le support, et c'est fort regrettable de miser la dessus... En plus des crainte de voir le jeu ramer ou downgradé cruellement vu la puissance de la bête... Non, décidément ce n'est vraiment pas une bonne idée !!

Je n'attends qu'un jeu sur Switch, le Metroid 4, et je vais attendre trèeees longtemps je pense !!!

Pour ce qui est de la console en elle même, à part les crampes que j'ai prise en jouant dans mon lit avec, ou le manque cruel d'autonomie pour une pseudo "portable" (c'est donc une pseudo autonomie..) je n'ai guere de chose a lui reprocher si tant est que comme moi vous avez déboursé 460 euros pour jouer a Zelda avec la Manette Pro, 40 euros de moins qu'une Xbox One X !! tout de même ...

Alors au final: 4 Mois après, elle prends la poussière à mon grand regret !!!!

Lire la suite...
Commentaire édité 08 juil. 2017, 14:23 par suprakan
G7K
G7K
MP
le 07 juil. 2017 à 16:49

Tu vas attendre longtemps pour avoir des jeux tiers sur cette console.

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • L'avis d'Anagund : Game Design de génie et simplicité implacable
  • L'avis d'Antistar : Entre concept ultime et marge de progression
  • L'avis de Iah : La portativité au service du social
  • L'avis de June : Le bon complément au PC, le multi au sommet
  • L'avis de Lâm : Reçue 5/5 en solo, pas encore en multi
  • L'avis de MxGreen : La portable canon, la console de salon moins
  • L'avis de Nephenie : L'ode à la mobilité, mais des Joy-Con trop petits
  • L'avis de Panthaa : Praticité et performance font bon ménage
  • L'avis de Rivaol : L'instantanéité qui rend accro
  • L'avis de Trunks : Promesses tenues, line-up pas au niveau