Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 42 casques audio filaires à l'essai, entre 40 et 280€ /

Test HyperX Cloud Alpha S : Pour quelques graves de plus - Comparatif : 42 casques audio filaires à l'essai, entre 40 et 280€

Page Dossier
Test HyperX Cloud Alpha S : Pour quelques graves de plus
Test HyperX Cloud Alpha S : Pour quelques graves de plus
PC PS4 Switch ONE Mac iOS Android
Partager sur :
Spécifications
CompatibilitéPC, Mac, PS4, Xbox One, Switch, Smartphones et tablettes
Transducteurs2x50 mm
Réponse en fréquence20 Hz à 20 kHz
Impédance65 ohms
Sensibilité98dBSPL/mW à 1kHz
Type microphoneElectrostatique unidirectionnel
Atténuation bruit microNon
Zones éclairéesNon
Rendu 7.17.1 virtuel
Poids314 g sans extension USB
Connexions disponiblesMini-Jack 4 poles ou USB

Avec sa série Cloud, HyperX a écrit jusqu’alors une partition plutôt réussie dans le domaine du casque gaming. De notre côté, dès le HyperX Cloud, nous louions les qualités en termes de confort et d’écoute, comme de rendu sonore du micro, alors que seule la partie surround du Cloud II manquait véritablement d’intérêt. Aujourd’hui, avec son Cloud Alpha S, le fabricant retente l’aventure du 7.1, pour un résultat que nous trouvons encourageant mais encore perfectible.

MarchandsPrix
AmazonDisponible à 129,99€
FnacDisponible à 129,99€

D’un oeil extérieur, il n’a pas vraiment changé avec les années. Le Cloud Alpha S reprend quasiment trait pour trait le design de ses aînés. Un arceau rigide recouvert d’un simili-cuir rigide et piqué sur le haut, quand la partie basse accueille un rembourrage épais et souple. Les oreillettes sont toujours maintenues par deux pattes en aluminium, ici teintées en bleu électrique et offrant 4 centimètres de battement pour le réglage du tour de tête ainsi que quelques degrés de rotation dans l’axe du casque. Ici, point de rotation supplémentaire pour mettre le casque à plat sur le bureau ou autour du cou. La partie externe des oreillettes est en plastique mat, avec un rappel du logo de la marque, de la même couleur que les pattes et que la surpiqûre de l’arceau. Jouant entre bleu électrique et noir, le casque réussit à conserver une certaine sobriété, tout en offrant un peu d’accroche visuelle. De notre point de vue, la partie esthétique est réussie même si, dans cette catégorie de prix, ça reste un cran en dessous du Logitech G PRO X, la faute notamment à ce câble, gainé dans une tresse, qui traîne de façon un peu large entre l’oreillette et l’arceau, ainsi qu’au jeu entre arceau et pattes d’oreillettes. Reste qu’au global, la fabrication inspire confiance et la finition nous semble en accord avec la gamme de prix.

Test HyperX Cloud Alpha S : Pour quelques graves de plus
Test HyperX Cloud Alpha S : Pour quelques graves de plus

Du côté de la tenue de tête, le Cloud Alpha S fait aussi bien que ses prédécesseurs et offre donc un niveau de confort très élevé. Nous sommes face à un équilibre entre fermeté et souplesse, de telle sorte que le casque trouve parfaitement sa place sans qu’à la longue il n’appuie trop sur les oreilles ni ne se montre trop lâche. Avec 314 grammes, il ne fait pas particulièrement dans la légèreté mais son poids réparti sur une large bande du crâne permet une utilisation sans effet de lourdeur lors des longues sessions. Le réglage de taille se fait facilement et devrait s’adapter à la plupart des tours de têtes. De même, les oreillettes offrent une largeur suffisante et un angle de rotation adapté pour un recouvrement total de l’oreille, quelle que soit la forme du crâne.

Test HyperX Cloud Alpha S : Pour quelques graves de plus

De base, le Cloud Alpha S est fourni avec des mousses d’oreillettes en simili-cuir, mais des versions en tissu fin sont aussi présentes dans la boîte. Le changement d’un modèle à l’autre se fait plutôt facilement et a pour conséquence un toucher un peu moins oppressant (le tissu n’est absolument pas pelucheux), une meilleure absorption de la sudation, une baisse conséquente de l’isolation phonique et une légère modification de la signature sonore du casque. Et avant d’attaquer en profondeur ce dernier point, signalons que l’isolation du casque est plutôt élevée, surtout avec les mousses en simili-cuir, du genre à bien vous couper du monde extérieur, même dans un lieu bruyant.

Test HyperX Cloud Alpha S : Pour quelques graves de plusTest HyperX Cloud Alpha S : Pour quelques graves de plusTest HyperX Cloud Alpha S : Pour quelques graves de plusTest HyperX Cloud Alpha S : Pour quelques graves de plus

En stéréo, le Cloud Alpha S rappelle fortement ses prédécesseurs. Loin d’être parfaitement équilibré, sa signature sonore reste cependant très efficace dans la plupart des situations, notamment grâce à une belle précision sur l’ensemble du spectre. Les aigus sont très finement reproduits, assez présents mais sans excès, quand les hauts médiums jouent un peu plus la carte de la discrétion pour éviter toute agressivité. Les voix ressortent bien, les petits bruits de fond aussi, et les amateurs de musique pourront même profiter de certains détails dans le haut du spectre, rarement audibles avec la plupart des casques pour gamers.

Test HyperX Cloud Alpha S : Pour quelques graves de plus

Les bas medium profitent aussi d’une belle définition et d’une présence raisonnablement dosée, ajoutant de fait un peu de précision aux graves. Des graves qui auraient tout de même mérité d’être mis un peu plus en avant. Surtout qu’HyperX innove par rapport au Cloud Alpha en intégrant un contrôle physique sur l’ouverture de la chambre de résonance du haut parleur, ce qui offre un certain contrôle du niveau de graves, sans que la valeur maximale ne nous semble suffisante pour être véritablement satisfaisante. Le résultat, c’est que le Cloud Alpha S sait se montrer précis, agréable en jeu, peu fatiguant, mais qu’il lui manque un peu de rondeur pour que l’ambiance soit plus immersive. Nous sommes donc face à un modèle qui joue parfaitement bien la carte de l’information audio, mais pêche un peu côté spectacle.

Test HyperX Cloud Alpha S : Pour quelques graves de plus

Pourtant, à l’activation du 7.1 au niveau de la carte son et du jeu, on se plaît à découvrir une spatialisation étonnamment réussie. Et même si le résultat dépend bien évidemment de la qualité du rendu 7.1 du jeu lui même, nous apprécions la véritable gestion en 8 canaux du petit boîtier USB qui, quand l’occasion lui en est donnée, sait parfaitement bien mixer les différentes sources. Pour le coup, c’est un grand oui, que nous trouvons largement supérieur aux expériences pseudo 7.1 qui tiennent bien souvent plus du surround que d’une véritable technologie multi-canaux.

Nous notons d’ailleurs que la carte son montée sur câble sait se montrer bien pratique avec une gestion du volume et une balance chat/jeu qui tombent bien sous les doigts. Par contre, quel regret qu’HyperX ne soutienne toujours pas son casque avec un logiciel. Pas d’égalisation, pas de contrôle du 7.1, pas de profil, rien d’autre que ce que l’OS ou les jeux proposent. C’est surtout dommage pour le micro qui ne profite ni d’une gestion indépendante de son volume ni d’une atténuation dynamique des bruits ambiants, alors même que sa qualité sonore se montre tout à fait compatible avec le chat comme avec le streaming, tant on apprécie le respect du timbre comme la dynamique contrôlée face aux différents volumes de la voix. Pour le coup, HyperX aurait bien fait de s’inspirer de ce que propose Logitech avec le PRO X.

Test HyperX Cloud Alpha S : Pour quelques graves de plus

A l’heure d’écrire ces lignes, le Cloud Alpha S coûte la bagatelle de 140€. Un tarif qui nous semble un peu élevé par rapport à la concurrence, dont celle de l’excellent Cloud Alpha, plus proche des 90€. Surtout, le gain de fonctionnalités, entre 7.1 et réglage des graves, ne nous semble pas mériter un tel écart. Sauf que ce Cloud Alpha S reste une valeur sûre. Sa sonorité, bien que manquant un peu de rondeur, sait s’apprécier en jeu grâce à une très belle précision, une égalisation agréable et une spatialisation en 7.1 plutôt efficace. Côté micro, c’est aussi une belle réussite, même si l’absence de logiciel de soutien est un peu dommage. Enfin, nous apprécions vraiment son confort, sa tenue de tête et sa finition, clairement en phase avec son prix. S’il est donc une moins “bonne affaire” que son aîné, il se place tout de même parmi nos modèles préférés, surtout qu’il tape très large en termes de compatibilité.

Les notes
+Points positifs
  • Un très joli casque avec une belle finition esthétique
  • Bon rendu sonore, une très belle précision
  • Un casque très confortable
  • Un micro qui fait honneur à tous les volumes de voix
  • Un 7.1 réussi, qui ne dénature pas le rendu sonore
  • Deux jeux d’oreillettes pour deux touchers différents
  • Le réglage qui s’adapte à toutes les tailles de tête
  • Connectique USB et mini-jack pour plus de compatibilité
-Points négatifs
  • Un tarif un peu élevé
  • Pas de soutien logiciel
  • On aurait aimé plus de graves, pour l’ambiance

Dans la lignée du Cloud Alpha, cette version S se présente comme un des meilleurs casques filaires dédiés au jeu. Une bonne tenue de tête, une belle finition, un micro efficace et une sonorité qui assure côté précision et confort. Juste dommage que le réglage de graves apporte si peu de basses supplémentaires, alors même qu’HyperX ne propose aucune égalisation logicielle.

Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
17 octobre 2019 à 10:09:07
17/20
Mis à jour le 17/10/2019 à 10:09

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
necro-menace
necro-menace
MP
le 25 mai à 23:58

quelqu'un a tester le casque hyperx cloud alpha S avec une PS4?
est-ce que la ps4 est compatible avec le boitier USB pour bénéficier du 7.1?
MERCI

Lire la suite...
Manondetripeau
Manondetripeau
MP
le 07 mai à 10:47

Je l'ai commandé mais j'ai vu qu'il y avait beaucoup de problème pour le brancher en usb sur la PS4 ... Apparemment le problème a était réglé mais je suis pas sur ... Je sais que je pourrai brancher direct en Jack sur la manette mais le son est nettement moins bon qu'en USB . Pouvez vous me dire si vous avez reussis à brancher se casque en Usb sur ps4 et si le mélangeur de son (télécommande) fonctionne ? Merci

Lire la suite...
Ezionolife3
Ezionolife3
MP
le 17 oct. 2019 à 14:58

Vu que j'ai un Cloud 2 c'est inutile pour moi mais pour quelqu"un qui cherche un nouveau casque vaut mieux choisir celui là :oui:

Lire la suite...
stalker29
stalker29
MP
le 17 oct. 2019 à 14:02

Yop, moi pour le casque je conseille le Meze 99 Neo (jeu vidéo/film et pour la House/Techno) + un mic de table simple à pas cher :cool:

Lire la suite...
xXChrissss91Xx
xXChrissss91Xx
MP
le 17 oct. 2019 à 12:52

Mouai j'attendais beaucoup de ce casque (peut-être un peu trop) au vue de ce test et des reviews US je pense plus partir sur un Fidelio X2 ou un DT770 Pro couplé avec un modmic...

Lire la suite...
Ballistol
Ballistol
MP
le 17 oct. 2019 à 11:59

Le 7.1 dans les casques c'est inutile, à part pour gonfler le prix.

Lire la suite...
Lord_Valmor
Lord_Valmor
MP
le 17 oct. 2019 à 11:15

Cette gamme de casque est juste géniale, je ne regrette pas mon choix d'être passé sur cette marque.

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Test du casque MSI Immerse GH50 : MSI veut faire vibrer nos coeurs
  • Test casque Konix Drakkar Bodhran : quand la chaleur l’emporte
  • Test Roccat Noz : un casque trop léger pour être net
  • Test Turtle Beach Recon Spark : un casque à petit prix, mais aux prestations solides
  • Test Cooler Master MH752 : Une bonne surprise
  • Test HyperX Cloud Alpha S : Pour quelques graves de plus
  • Test Audio-Technica ATH-G1 : Équilibre difficile entre qualités et défauts
  • Test Logitech Pro X : De nets progrès, mais est-ce suffisant ?
  • Test Logitech Pro Headset : Une belle évolution qui craque
  • Test Cooler Master MH752 : Une bonne surprise
  • Casques et technologies surround : L'histoire du bon et du mauvais casque 7.1
  • Test du casque Cougar Phontum : Le charme à l'ancienne
  • Test du casque Logitech G Pro : LE casque pour les joueurs pro ? Vraiment ?
  • Test Plantronics RIG 300 : Un (trop?) petit casque d'entrée de gamme
  • Test Plantronics RIG 400 : La recette était presque parfaite
  • Test du casque Sennheiser GSP 303 : A-t-il hérité des qualités de ses aînés ?
  • Test du casque Sennheiser GSP 600 : Un modèle catégorie poids lourd
  • Test du casque Astro Gaming A40 TR + MixAmp Pro TR : Une vraie plus-value pour le joueur
  • Test du casque ASUS ROG Centurion : La grosse déception
  • Test du casque ASUS Strix 7.1 : Promesses non tenues
  • Test du casque Cougar Immersa Pro : Tout ce qui brille n’est pas fait d’or
  • Test HP Omen Mindframe : Winter is coming...
  • Test du casque HyperX Cloud Revolver S : Un incontournable dans sa catégorie
  • Test du casque HyperX Cloud II : Une évolution à minima
  • Test du casque Logitech G433 : Un compromis bien pensé
  • Test du casque Logitech G633 : Le plein de fonctions
  • Test du casque Logitech G430 : Une (bonne) affaire de compromis
  • Test du casque MSI Immerse GH70 : La lampe d’ambiance qu’il vous faut ?
  • Test du casque Plantronics RIG 500E : Le bonheur est dans le kit
  • Test du casque Plantronics RIG 500 Pro Esports Edition : Simplicité et efficacité à prix élevé
  • Test du casque Razer ManO'War : Des progrès suffisants ?
  • Test du casque Roccat Khan Aimo : La recette qu'on attendait
  • Test du casque Sennheiser GSP 350 : Un concurrent sérieux
  • Test du casque Sennheiser PC 373D : L’argent ne fait pas le bonheur
  • Test du casque SteelSeries Arctis 5 : Des changements qui font mouche
  • Test du casque SteelSeries Arctis Pro + GameDAC : Hail to the king, baby !
  • Test du casque Thrustmaster Y-350X 7.1 Powered : C’est compliqué
  • Test Turtle Beach Elite Pro 2 + SuperAmp (PS4) : Une révision qui déçoit
  • Test du casque Corsair VOID Surround : Quand les sirènes chantent faux
  • Test du casque Razer Kraken 7.1 v2 : L'heure est grave
  • Test du casque Sound BlasterX H7 : Le casque “à la Papa”
  • Test du casque Steelseries Siberia 350 : La douche froide
  • Test du casque Turtle Beach Elite Pro + TAC : Le contrôle du bout des doigts