Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 42 casques audio filaires à l'essai, entre 40 et 280€ /

Test du casque MSI Immerse GH70 : La lampe d’ambiance qu’il vous faut ? - Comparatif : 42 casques audio filaires à l'essai, entre 40 et 280€

Page Dossier
Test du casque MSI Immerse GH70 : La lampe d’ambiance qu’il vous faut ?
Test du casque MSI Immerse GH70 : La lampe d’ambiance qu’il vous faut ?
PC PS4 ONE Mac iOS Android
Partager sur :
Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
02 octobre 2018 à 13:29:43
6/20
Spécifications
CompatibilitéPC (Windows et soi disant Mac OSX)
Transducteurs2x50 mm
Réponse en fréquence20 Hz à 40 kHz
Impédance32 ohms @1kHz
Sensibilité100 dB SPL/mW
Type microphoneUnidirectionnel, rétractable
Atténuation bruit microNon
Zones éclairéesOui, RGB
Rendu 7.1Simple effet surround
Poids398 g
Connexions disponiblesUSB

Que celui qui n’a pas rêvé de profiter de ses jeux dans une atmosphère colorée jette la première pierre à MSI. La société étend en effet aujourd’hui sa gamme d’accessoires dans un registre inédit, celui des lampes d’ambiance pour gamer, avec pour fer de lance la Immerse GH70. Et mieux, là où d’autres seraient tentés d’ajouter des fonctions d’éclairage à leurs casques, le fabricant Taïwanais fait le break en incorporant des fonctions de casque à sa lampe. Une idée lumineuse ? Non, pas vraiment.

Excusez le trait d’humour, mais s’il y avait un seul moyen de sauver cet Immerse GH70, ce serait effectivement d’en faire une lampe d’ambiance. En effet, sur les faces externes de ses oreillettes, MSI a posé un joli diffuseur jouant avec la géométrie et le contraste. Sur la surface laissée par les épais points d’accroche des oreillettes, un fond noir empêche la lumière des LEDs de sortir quand des chevrons blancs en quinconces lui ouvrent le passage. De ce jeu d’optique naissent des couleurs vibrantes comme seules les diodes RGB peuvent en créer, avec en plus un effet de vague naissant de la gestion des couleurs sur 4 zones verticales. Zones qui ne sont certes pas gérables directement par l’utilisateur, la faute à un utilitaire qui ne donne pas la main sur cette particularité mais qui, à travers des programmes pré-calibrés, sont parfaitement exploitées pour que le rendu soit hypnotisant. C’est beau, ça fera rêver votre petit neveu de 8 ans, dont l'enthousiasme ne sera sans doute pas gâché par la présence au pied de chaque oreillette d’une zone en forme de dragon, irrémédiablement allumée en rouge, sans autre possibilité pour l’éteindre que de débrancher le casque, ou de désactiver la totalité de son éclairage dans l’utilitaire fourni.''' Utilitaire qui, bien qu’une compatibilité Mac et Windows soit annoncée, n’est présent que sur l’OS de Microsoft, laissant les utilisateurs de produits Apple totalement désarmés tant face au dragon lumineux, qu’avec le choix de la couleur de leur accessoire.

Test du casque MSI Immerse GH70 : La lampe d’ambiance qu’il vous faut ?
Test du casque MSI Immerse GH70 : La lampe d’ambiance qu’il vous faut ?

Maintenant, soyons plus pragmatique : on n’achète pas un casque pour ses capacités lumineuses, n’est-ce pas ? On pensera plutôt au son, à ses qualités mécaniques ou à sa finition. Et justement, côté finition, le GH70 donne au sortir de sa boîte le sentiment d’être une réussite en mettant joliment en valeur ses différentes textures et matières. Sauf que cette bonne impression sera de très courte durée. Ah, si seulement les mécanismes des diverses rotations avaient eu le bon goût de fonctionner correctement, sans craquements, grincements, ni sans le défaut d’une des deux oreillettes, apparu après quelques menues manipulations, faisant disparaître la butée des 90° réglementaires. Une rotation ainsi libérée qui nous mène tout droit au risque de torsion du câble jusqu’à la rupture et nous laisse évidemment avec de grands questionnements quant à la durabilité de l’objet.

Test du casque MSI Immerse GH70 : La lampe d’ambiance qu’il vous faut ?

Une fois posé sur le crâne, c’est aussi la déception. Le casque, un modèle circum aural avec arceau métallique double sous lequel se place une suspension, peine à trouver une place qui allie confort et stabilité. Trop lourd avec ses 398 grammes, il impose en plus une pression mal répartie : trop forte au dessus des oreilles, trop faible en dessous au point que, par effet de levier, on se retrouve avec un trou béant du genre à laisser entrer tous les sons extérieurs, que l’on utilise les oreillettes en simili-cuir ou celles en tissu plus aéré. Un défaut auquel s’ajoute la mollesse de la suspension, pour un maintien si limite qu’il induit un risque de chute de l’ensemble au moindre mouvement de tête un peu appuyé vers l’avant ou l’arrière. En clair, on joue avec la crainte que le casque se déplace et tombe, ce qui n'est pas génial en matière d'immersion.

Test du casque MSI Immerse GH70 : La lampe d’ambiance qu’il vous faut ?
Test du casque MSI Immerse GH70 : La lampe d’ambiance qu’il vous faut ?

Pour l’électronique, si MSI affiche fièrement les caractéristiques de sa carte son capable d’encaisser du son en haute définition jusqu’au 24 bits 96kHz, le rendu sonore du GH70 n’en est pas moins décevant. Et encore le mot est faible. Les deux haut-parleurs néodyme de 50 mm délivrent un son sans aucune fréquence en dessous de 150 Hz, c’est à dire sans véritables graves. Les basses percutent dans le bas médium mais manquent cruellement de rondeur. A cela s’ajoute une grosse faiblesse dans les aigus, avec une faible définition, et une égalisation naturelle qui laisse toute place à l’agressivité des mediums. Les voix ressortent beaucoup trop fort, le reste est appauvri, dénaturé, désagréable et même douloureux de saturation dès que l’on pousse le volume au delà des 80%.

Test du casque MSI Immerse GH70 : La lampe d’ambiance qu’il vous faut ?

On aurait pu espérer corriger le tir grâce à l’égaliseur intégré dans le logiciel Gaming Center, mais c’était sans compter sur ses capacités indécentes. En effet, l’impossibilité de sauvegarder ses propres réglages limite son utilisation à une gestion en direct, quand ses effets sur les graves ou les aigus se montrent insuffisants pour rattraper les errances de la sonorité de base. Quant aux presets proposés, ce sont simplement les plus farfelus qu’il nous ait été permis de rencontrer (on met la capture du preset Jazz pour que vous vous rendiez compte). C’est simple, chacun de ces réglages a été pensé pour être joli à voir, tout simplement, avec des courbes en V, en M, en W, en alternance, sans qu’il n’y ait la moindre logique sonore derrière. Le son, déjà peu convaincant au naturel, en ressort systématiquement altéré, parfois jusqu’à l’inaudible.

Test du casque MSI Immerse GH70 : La lampe d’ambiance qu’il vous faut ?Test du casque MSI Immerse GH70 : La lampe d’ambiance qu’il vous faut ?

Et très logiquement, s’il n’a rien à nous offrir en stéréo, le GH70 ne brille pas non plus en 7.1. Disponible uniquement sous Windows, car dépendant lui aussi du Gaming Center, ce traitement ajoute à l’incohérence de l’égalisation sa dose de réverbération, floutant encore plus les quelques aigus encore présents, pour un résultat à l’opposé de ses promesses : une spatialisation déformée et des bruits de fond complètement masqués par le brouhaha. Le micro rétractable enfin, se montre lui aussi au niveau du reste. Sa sonorité médiocre, dénuée de graves, dénature le timbre de la voix, y ajoute de la saturation et du souffle, avec un résultat incompréhensible pour les auditeurs. Et en absence totale de contrôle mécanique sur le boîtier, à part un mute simple du micro, c’est au logiciel que sont laissés la gestion du volume et le mixage du retour de la voix dans le casque. Peu pratique. Quant à l’atténuation des bruits ambiants, elle est simplement absente, remplacée par la possibilité d’ajouter des effets “cartoon”, “monstre”, ainsi qu’une voix masculine ou féminine, par décalage de fréquences.

Test du casque MSI Immerse GH70 : La lampe d’ambiance qu’il vous faut ?

On attendrait d’un casque filaire à plus de 100€ qu’il offre avant tout un bon son, en stéréo comme au micro, qu’il se pose naturellement et confortablement sur notre tête, qu’il maîtrise les fonctions audio dont les joueurs ont vraiment besoin, et qu’enfin sa fabrication soit sûre et durable. Avec le casque Immerse GH70, aucun de ces points cruciaux n’est satisfaisant, ni même d’un niveau acceptable. Trop cher, mal pensé, mal réalisé, voilà un modèle qui ne devrait vous apporter aucune satisfaction, que ce soit en tant que casque comme en éclairage d’ambiance. En un mot : Fuyez-le.

Les notes
+Points positifs
  • Assez agréable à regarder
  • Deux jeux d’oreillettes fournis
-Points négatifs
  • Le son, affreux
  • Les possibilités logicielles, affligeantes
  • Le confort, inexistant
  • Le micro, détestable
  • La finition, décevante
  • Le prix, indécent

Dans notre milieu, nous aimons souvent argumenter que le jugement d'un produit ne se résume pas à une note, et qu'il faut en comprendre le sens, autrement dire, lire le texte qui l'accompagne. Cette règle a toutefois ses exceptions, et le GH70 de MSI nous le montre bien. Le mémorable 6/20 qui le caractérise résume ainsi parfaitement la situation : il est décevant sur tous les plans, sauf peut-être sur son éclairage. Reste que 100€ pour une lampe de chevet qui ne tiendra pas debout toute seule, c'est toujours difficile à justifier.

Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
02 octobre 2018 à 13:29:43
6/20
Mis à jour le 20/03/2019 à 09:39

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Sommaire Dossier
  • Test du casque MSI Immerse GH50 : MSI veut faire vibrer nos coeurs
  • Test casque Konix Drakkar Bodhran : quand la chaleur l’emporte
  • Test Roccat Noz : un casque trop léger pour être net
  • Test Turtle Beach Recon Spark : un casque à petit prix, mais aux prestations solides
  • Test Cooler Master MH752 : Une bonne surprise
  • Test HyperX Cloud Alpha S : Pour quelques graves de plus
  • Test Audio-Technica ATH-G1 : Équilibre difficile entre qualités et défauts
  • Test Logitech Pro X : De nets progrès, mais est-ce suffisant ?
  • Test Logitech Pro Headset : Une belle évolution qui craque
  • Test Cooler Master MH752 : Une bonne surprise
  • Casques et technologies surround : L'histoire du bon et du mauvais casque 7.1
  • Test du casque Cougar Phontum : Le charme à l'ancienne
  • Test du casque Logitech G Pro : LE casque pour les joueurs pro ? Vraiment ?
  • Test Plantronics RIG 300 : Un (trop?) petit casque d'entrée de gamme
  • Test Plantronics RIG 400 : La recette était presque parfaite
  • Test du casque Sennheiser GSP 303 : A-t-il hérité des qualités de ses aînés ?
  • Test du casque Sennheiser GSP 600 : Un modèle catégorie poids lourd
  • Test du casque Astro Gaming A40 TR + MixAmp Pro TR : Une vraie plus-value pour le joueur
  • Test du casque ASUS ROG Centurion : La grosse déception
  • Test du casque ASUS Strix 7.1 : Promesses non tenues
  • Test du casque Cougar Immersa Pro : Tout ce qui brille n’est pas fait d’or
  • Test HP Omen Mindframe : Winter is coming...
  • Test du casque HyperX Cloud Revolver S : Un incontournable dans sa catégorie
  • Test du casque HyperX Cloud II : Une évolution à minima
  • Test du casque Logitech G433 : Un compromis bien pensé
  • Test du casque Logitech G633 : Le plein de fonctions
  • Test du casque Logitech G430 : Une (bonne) affaire de compromis
  • Test du casque MSI Immerse GH70 : La lampe d’ambiance qu’il vous faut ?
  • Test du casque Plantronics RIG 500E : Le bonheur est dans le kit
  • Test du casque Plantronics RIG 500 Pro Esports Edition : Simplicité et efficacité à prix élevé
  • Test du casque Razer ManO'War : Des progrès suffisants ?
  • Test du casque Roccat Khan Aimo : La recette qu'on attendait
  • Test du casque Sennheiser GSP 350 : Un concurrent sérieux
  • Test du casque Sennheiser PC 373D : L’argent ne fait pas le bonheur
  • Test du casque SteelSeries Arctis 5 : Des changements qui font mouche
  • Test du casque SteelSeries Arctis Pro + GameDAC : Hail to the king, baby !
  • Test du casque Thrustmaster Y-350X 7.1 Powered : C’est compliqué
  • Test Turtle Beach Elite Pro 2 + SuperAmp (PS4) : Une révision qui déçoit
  • Test du casque Corsair VOID Surround : Quand les sirènes chantent faux
  • Test du casque Razer Kraken 7.1 v2 : L'heure est grave
  • Test du casque Sound BlasterX H7 : Le casque “à la Papa”
  • Test du casque Steelseries Siberia 350 : La douche froide
  • Test du casque Turtle Beach Elite Pro + TAC : Le contrôle du bout des doigts