Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Dark Souls : Références culturelles d'hier et d'aujourd'hui /

Inspirations littéraires et cinématographiques - Dark Souls : Références culturelles d'hier et d'aujourd'hui

Page Dossier Inspirations littéraires et cinématographiques
Inspirations littéraires et cinématographiques

Fighting Fantasy, le jeu de rôle en livre

Inspirations littéraires et cinématographiques
La série Fighting Fantasy est connue chez nous sous le nom Défis Fantastiques.

Comme nous l'avons vu auparavant, Hidetaka Miyazaki est un féru de lecture. C'est donc sans grande surprise qu'il s'est plongé, étant jeune, dans les ouvrages de type "les livres dont vous êtes le héros". Ces livres-jeu, ou gamebooks, ont fait partie intégrante de la vie du créateur japonais. Et comme beaucoup de lecteurs ayant connu cette époque, il s'est très vite passionné pour la collection Fighting Fantasy (Défis Fantastiques chez nous) et son premier tome : Le Sorcier et la Montagne feu. Lire tout en participant à un jeu de rôle, le concept était une petite révolution au début des années 80. Les auteurs, Steve Jackson et Ian Livingstone, ont rédigé pas moins de 59 tomes (dans la série classique). Jackson a, par la suite et après un voyage au Népal, publié une histoire en quatre parties intitulée Sorcery (Sorcellerie !) avant que d'autres auteurs ne prennent le relais avec de nouveaux ouvrages. C'est justement cette série dérivée, Sorcery, qui a inspiré Hidetaka Miyazaki. Publiée entre 1983 et 1985, elle prend place dans le célèbre monde de Titan, qui n'est autre que l'univers de la collection Fighting Fantasy. Le lecteur-joueur vit une grande épopée et fait face à de nombreuses créatures en apprenant des sortilèges magiques. Pour donner du coffre à son histoire, Steve Jackson n'a pas hésité à créer un véritable système de sortilèges basé sur une langue inventée, à la manière du langage elfique du Seigneur des Anneaux de Tolkien mais à plus petite échelle. Pour l'occasion, il a conçu 48 sorts et le joueur doit les apprendre pour aller au bout de sa quête. Et inutile de dire qu'avec 2 265 paragraphes pour les 4 tomes, celle-ci s'avère assez longue.

Inspirations littéraires et cinématographiques

Toujours en littérature, il est difficile de ne pas faire le rapprochement avec la légende du Roi Arthur et les Chevaliers de la Table Ronde. Le Chevalier Noir est une figure classique de la littérature médiévale et il s'est inscrit dans la croyance populaire. À l'origine, il s'agit de certains Chevaliers de la Table Ronde qui ont mal tourné. Leur esprit a été altéré par divers évènements et les partenaires d'un jour sont devenus les ennemis du lendemain. Dans la culture actuelle, le Chevalier Noir a cours dans de nombreuses franchises à succès, à commencer par Star Wars et Dark Vador. On retrouve aussi ces fameux "cavaliers noirs" dans la trilogie du Seigneur des Anneaux. Par conséquent, il n'est pas étonnant de croiser, au sein de Dark Souls, ces hommes représentant le mal. Faisant leur apparition dans chaque zone traversée, ils sont à l'origine de nombreux "pétages de plomb", même s'il est assez aisé de les prendre à revers. L'important est de trouver le bon timing pour les vaincre.

Inspirations littéraires et cinématographiques
Enfin, même si Hidetaka Miyazaki n'a jamais parlé de cette référence, il est indéniable qu'il a puisé dans la noirceur et la folie du monde de Lovecraft, et en particulier de Cthulhu. Si la créateur à tête de seiche n'est pas directement représentée, les différentes mythologies (européennes) gravitant autour de ces œuvres "dégoulinent" dans Dark Souls. Cette sensation “d’instabilité” et de folie pure se retrouve avant tout dans les rencontres que l'on fait au cours de l'aventure, avec des monstres hybrides qui rappellent l'univers de l'écrivain américain. Et, à vrai dire, avec une telle ambiance, à la limite de la démence, il n'y a rien d'étonnant à cela...

Le septième art et la télévision à la rescousse

Inspirations littéraires et cinématographiques
Les Archives du Duc ont une conception architecturale qui rappelle la verticalité de Poudlard.

Hidetaka Miyazaki est apparemment un grand fan de Harry Potter. Dans une interview, il admet que les Archives du Duc sont pleinement inspirées de la célèbre école de Poudlard . À l'origine, c'est un souhait du japonais qui a conduit aux coursives de la célèbre académie de magie. Miyazaki voulait un passage qui se déroule dans des salles constituées d'archives et la réflexion de l'équipe les a mené jusqu'à l'œuvre de J.K Rowling et ses adaptations cinématographiques. Même si l'ensemble est surtout d'ordre esthétique, la ressemblance est frappante. L'équipe de From Software a poussé le clin d'œil encore plus loin avec Sieglinde de Catarina, dont le visage a été modélisé en se basant sur celui... d'Hermione.

On peut également remarquer que certaines références viennent du petit écran et plus particulièrement du Super Sentai Ultraman. Ainsi, l'une des attaques consistant à lancer son bouclier (qui se met à tournoyer) est directement inspirée d'une des attaques du héros japonais. Dark Souls, et sa suite, reflètent la personnalité de Hidetaka Miyazaki et son goût pour la création au sens global du terme. Autant dire que Dark Souls III va être attendu au tournant car il est évident que le créateur nippon s'est amusé à insérer un maximum de clins d'œil comme il a pu le faire avec les premiers Dark Souls ou même BloodBorne.

Inspirations littéraires et cinématographiques
Le visage de Sieglinde n'est autre que celui d'Hermione dans Harry Potter.

En quelques années, la licence Dark Souls s'est frayée un chemin vers le cœur des joueurs comme peu de productions sont parvenues à le faire. Aujourd'hui, la franchise fait partie intégrante du paysage vidéoludique et il n'est pas rare que d'autres jeux intègrent, à leur tour, des clins d'œil aux folles escapades des joueurs avides de challenge. Quoiqu'il en soit, même si Dark Souls III sera le dernier épisode de l'arc scénaristique actuelle, il est évident que le souriant et discret Hidetaka Miyazaki nous surprendra encore pendant de longues années. On ne peut que s'en réjouir...

Dark Souls, c'est aussi de la musique

PC PS4 ONE PS3 360 PS1 Action RPG Action RPG Dungeon RPG Sony From Software Bandai Namco Fantastique Heroic Fantasy Steampunk Monstres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Shadow_Broker
Shadow_Broker
MP
le 04 avr. 2016 à 03:07

parler des références et inspirations de Dark Soul sans évoquer Berserk c'est quand même limite les gars! Que ce soit au niveau des design des monstres ou des armures ou bien de l'ambiance générale c'est assez flagrant

Lire la suite...
zanarkand8
zanarkand8
MP
le 31 mars 2016 à 23:49

"Si la créature à tête de seiche n'est pas directement représentée"

Les gardien de la tour de Latria (monde 3-1), on en parle ou bien ?
https://www.noelshack.com/2016-13-1459460957-dms-301-01.jpg

Lire la suite...
ardty
ardty
MP
le 31 mars 2016 à 22:52

Y a une référence un peu obscure à la nouvelle fantastique italienne "le diable amoureux" où le diable à une apparition et un physique qui colle parfaitement au serpent originel de dks 1.

Je suis tombé dessus par hasard en lisant un manuel de français de 4ème.

Lire la suite...
Miskatonic
Miskatonic
MP
le 31 mars 2016 à 22:39

Le manga Berserk aussi, non ?

Lire la suite...
Lightsu
Lightsu
MP
le 31 mars 2016 à 20:54

Le visage de Sieglinde n'est autre que celui d'Hermione dans Harry Potter

Elle c'est prie un camion aussi non ?

Lire la suite...
thepspman-
thepspman-
MP
le 31 mars 2016 à 19:36

merci jvc pour ce tres bel article j ai appris pas mal de chose en plus moi qui suit un sacré de fan de la sagas (mon préféré étant bloodborne)
je vous embrasse merci !

Lire la suite...
Castiel_the_One
Castiel_the_One
MP
le 31 mars 2016 à 19:03

Sienglied a la tête d'Emma Watson, ok jvc a réussi à m'apprendre un truc sur Dark Souls, j'y aurais jamais cru :ouch:

Lire la suite...
Idraemir
Idraemir
MP
le 31 mars 2016 à 18:34

Vous oubliez au passage que "Dark Souls" est farci de références mythologiques - venant notamment du Pays du Soleil Levant.

Comme le fait de pouvoir sectionner la queue des Dragons pour y trouver une arme qui correspond au combat opposant Susanoo (le Kami des Tempêtes) à Yamata-no-Orochi (le Dragon à huit têtes et à huit queues qui avait une épée cachée dans son appendice caudal central).

"Murakumo" (un espadon courbe manié par Shiva) est également le nom d'origine de la Kusanagi-no-Tsurugi, l'arme cachée dans le corps du Dragon.

Lire la suite...
Top commentaires
Idraemir
Idraemir
MP
le 31 mars 2016 à 18:34

Vous oubliez au passage que "Dark Souls" est farci de références mythologiques - venant notamment du Pays du Soleil Levant.

Comme le fait de pouvoir sectionner la queue des Dragons pour y trouver une arme qui correspond au combat opposant Susanoo (le Kami des Tempêtes) à Yamata-no-Orochi (le Dragon à huit têtes et à huit queues qui avait une épée cachée dans son appendice caudal central).

"Murakumo" (un espadon courbe manié par Shiva) est également le nom d'origine de la Kusanagi-no-Tsurugi, l'arme cachée dans le corps du Dragon.

Lire la suite...
Castiel_the_One
Castiel_the_One
MP
le 31 mars 2016 à 19:03

Sienglied a la tête d'Emma Watson, ok jvc a réussi à m'apprendre un truc sur Dark Souls, j'y aurais jamais cru :ouch:

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Japon, terre de contrastes
  • Richesses géographiques
  • Références vidéoludiques
  • Inspirations littéraires et cinématographiques
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Fnac Marketplace 360 10.18€ Fnac Marketplace PS3 18.85€ Rakuten 360 19.85€ Amazon PS3 25.00€ Fnac Marketplace PC 63.98€ Fnac Marketplace PC 492.79€
Marchand
Supports
Prix