CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourSoldes
    • Toutes les offres
    • Meilleures offres
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Page Dossier Nintendo : grosse entreprise japonaise cherche bouée de sauvetage
Nintendo : grosse entreprise japonaise cherche bouée de sauvetage

Lorsque l'on parle de Nintendo, on ne parle pas que d'une console de salon, mais aussi d'une portable, qui contrairement à la Vita de Sony, n'a rien d'anecdotique. Nintendo combat sur deux fronts depuis des décennies. Et si jusqu'à présent les chiffres leur donnaient raison, c'est un peu différent ces derniers années et plus particulièrement depuis la sortie de la Wii U. Et si la 3DS est un véritable succès, la situation de la console de salon du géant japonais est autrement plus préoccupante, même si 2015 a pu réserver quelques surprises.

Peu de jeux, mais quelques gros succès

En 2014, Nintendo et la Wii U pouvaient compter sur les sorties de Super Smash Bros. et de Mario Kart 8 pour proposer un bilan financier plutôt honnête. La grande force de Nintendo, c'est que, contrairement à Microsoft et Sony, leur public est complètement acquis à leur cause. Chaque exclusivité (l'essentiel de la ludothèque Wii U) est attendue et accueillie avec ferveur. Mario Kart 8 et Super Smash Bros sont donc, à leur échelle, des mega-hits qui a eux seuls ont sauvé l'année 2014 de Nintendo. Quelques semaines après la sortie de SSB, le regretté Satoru Iwata n'était pas peu fier de présenter un graphique qui faisait montre des performances de la Wii U. En un an, les ventes de Wii U avaient augmenté de 200 % en Europe, de 100 % au Japon, et de 175 % aux Etats Unis. Côté software, l'augmentation est encore plus probante, avec plus de 200 % d'augmentations des ventes de jeu dans les trois zones. Un score qui ferait rêver Sony et Microsoft...

Nintendo : grosse entreprise japonaise cherche bouée de sauvetage

En 2015, et sans grosse licence sur le retour (The Legend of Zelda Wii U et StarFox Zero ayant été repoussés à 2016), on pouvait craindre le pire pour Nintendo. Et là encore, l'engouement des fans de la marque a fait le boulot. Avec deux titres, principalement : Splatoon (28 mai 2015) et Super Mario Maker (10 septembre 2015). En un mois, il se sera écoulé 1,6 million de Splatoon à travers le monde. Très fort pour une nouvelle licence : Sony et Microsoft ont eux aussi tenté l'expérience, mais avec moins de succès. Les joueurs Nintendo sont fidèles et Nintendo sait comment les traiter. Coloré, fun et bénéficiant d'un gameplay toujours aussi bien pensé, Splatoon est la réponse de Nintendo aux FPS et TPS qui ont fait les beaux jours des autres consoles de 7ème génération. C'est la vision de Nintendo de ces shooters tellement appréciés, une vision à laquelle ont subitement adhéré des millions de joueurs. Super Mario Maker aura eu un effet similaire : le jeu n'aura pas tardé à dépasser le million d'exemplaires écoulés, trustant la première place pendant deux semaines au Japon, et permettait à la console de connaître une croissance de 110 %, par rapport au mois d'août 2015.

Splatoon et Super Mario Maker, les deux sauveurs de la Wii U en 2015.

Nintendo : grosse entreprise japonaise cherche bouée de sauvetageNintendo : grosse entreprise japonaise cherche bouée de sauvetage

Au 30 septembre dernier, Nintendo indiquait sur son site qu'il s'était écoulé 10,73 millions de Wii U, et 69,05 millions de jeux Wii U. Un score qui n'a pu faire que grandir entre temps : on sait que rien qu'aux USA, fin décembre, 5 millions d'unités avaient trouvé acquéreur. Au Japon, Nintendo domine toujours autant les débats. L'institut Media Create dévoilait il y a quelques jours le top 100 des titres les plus vendus en 2015 au pays du soleil levant, et le top10 est intégralement constitué de jeux Nintendo. Voyez par vous-mêmes :

  • 1- Monster Hunter X : 2 441 997 (3DS)
  • 2- Yo-Kai Watch Busters : 1 965 202 (3DS)
  • 3- Animal Crossing : Happy Home Designer : 1 282 880 (3DS)
  • 4- Splatoon : 1 064 897 (Wii U)
  • 5- Dragon Quest VIII : Journey of the Cursed King : 864 865 (3DS)
  • 6- Super Mario Maker : 674 194 (Wii U)
  • 7- Monster Strike : 636 709 (3DS)
  • 8- Yo-Kai Watch 2 : Shin'uchi : 626 223 (3DS)
  • 9- Rhythm Heaven : The Best+ : 607 343 (3DS)
  • 10- Fire Emblem Fates : 538 669 (3DS)

Au Japon, selon le magazine Famitsu, Nintendo occuperait la place numéro 1 des vendeurs de jeux sur l'archipel, avec 8 450 000 titres vendus. Un score impressionnant, qui contraste avec la position si difficile du groupe, à l'heure actuelle. Puisqu'en dehors du Japon, la situation est tout de même moins à la fête... Et Nintendo a déjà les yeux tournés vers le futur.

En route vers le futur

Nintendo : grosse entreprise japonaise cherche bouée de sauvetage
Les amiibo, grosse manne financière pour Nintendo.

De quoi l'avenir de Nintendo sera-t-il fait ? Le nouveau président, Tatsumi Kimishima, a d'ores et déjà indiqué la voie, suivant globalement les plans de son défunt prédécesseur, Satoru Iwata. Dès mars prochain, Nintendo s'attaquera au très profitable milieu du jeu mobile, avec une première application. Miitomo, c'est son nom, sera en quelque sorte le cheval de Troie de Nintendo, qui avec cette appli sociale attirera les fans de la marque sur mobiles, avant de les y coincer avec des jeux mettant en scène leurs personnages préférés. Prêts à voir débarquer Mario, Link, Samus et les autres dans de petits jeux mobile ? Il faudra vous y faire. Kimishima a bien l'intention de continuer la diversification des activités de son entreprise. Un vaste projet qui porte déjà ses fruits, en partie tout du moins. Les amiibo, cela vous dit quelque chose ? Les petites figurines connectées de Nintendo sont partout, et même si peu de joueurs les utilisent réellement pour jouer, elles font la joie des collectionneurs. Et notamment aux USA, un marché particulièrement juteux : si l'Europe (20 % de la vente globale) et le Japon (11%) ne sont pas en reste, les Etats-Unis représentent quant à eux 60 % des ventes d'amiibo, qui se chiffraient fin 2015 à plus de 21 millions d'unités. Dire que les amiibo fonctionnent bien et sont profitables à Nintendo serait un euphémisme. Attendez vous à en voir toujours plus.

Et si Kimishima espère bien développer les différentes marques du groupe, et notamment Pokémon, via des séries animées, des films et des parcs d'attraction, c'est principalement vers la NX que tous les regards seront tournés. La prochaine machine de Nintendo, qui reste bien mystérieuse au moment où ces lignes sont rédigées, pourrait bien changer l'avenir de la marque à tout jamais. Pour rappel, on parle potentiellement d'une machine hybride, entre console de salon et appareil portatif, qui pourraient trouver sa place dans toutes les activités, futures ou présentes, de Nintendo. La bouée de sauvetage Nintendo, ce pourrait bien être la NX, qui avec ses titres et ses spécificités, pourraient convaincre toujours plus de joueurs, même ceux n'ayant pas été attirés par la Wii U. Wait and see...

WiiU 3DS Nintendo PS4 ONE Sony Microsoft
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
sergiowii sergiowii
MP
le 27 janv. 2016 à 15:06

Nintendo, une entreprise qui me berce avec ses jeux depuis des décennies. Même si je n'ai rien contre les autres supports, je n'arrive pas à passer autant d'heures sur les autres jeux. je suis accro à Mario et Zelda, et j'espère que la NX sera suivie par des éditeurs tiers prêts à créer d'autres exclues utilisant la nouvelle machine à rêve de Nintendo. je m'incline devant le maître incontesté du jeu vidéo et faites que je ne me relève pas avec votre prochaine console. :coeur:

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • PlayStation 4, la Wii des années 2010 ?
  • Xbox One : un bilan plus positif qu'on ne pourrait le croire
  • Nintendo : grosse entreprise japonaise cherche bouée de sauvetage
La vidéo du moment