CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourSoldes
    • Toutes les offres
    • Meilleures offres
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Page Dossier Xbox One : un bilan plus positif qu'on ne pourrait le croire
Xbox One : un bilan plus positif qu'on ne pourrait le croire

Commençons par enfoncer des portes ouvertes, et dire des choses qui fâchent : non, chers fans de Microsoft, votre console favorite ne rattrapera jamais la PlayStation 4. Et oui, la gueguerre que se livre Sony et Microsoft est déjà perdue pour ce dernier. Point final. Et vous voulez qu'on vous dise ? Ce n'est pas grave. Non. Puisque contrairement à ce que certains pourraient croire, la situation n'est pas si terrible pour Microsoft et sa division Xbox. Vendre moins que Sony ne signifie pas « ne pas vendre du tout ».

Mais pourquoi cette terrible réputation ? Avant d'attaquer 2015, il est nécessaire de rappeler ce qui s'est déroulé avant même le lancement de la One. L'année dernière, à Los Angeles, Microsoft présentait son « meilleur line-up de l'histoire de Xbox » et effectivement, les joueurs en ont eu pour leur argent. 2015 fut clairement une année charnière pour la One, avec la sortie de gros jeux et des résultats en hausse. Dans l'ombre de la PlaySation 4, la console de Microsoft a plutôt réussi son année... Malheureusement, elle porte encore les cicatrices de son lancement, et il semblerait qu'elle ne s'en remettra jamais. Petit retour en arrière.

Les cicatrices des débuts

Xbox One : un bilan plus positif qu'on ne pourrait le croire
Pour de nombreux joueurs, Don Mattrick est responsable de l'échec de la Xbox One. On a du mal à leur donner tort.

En juin 2013 donc, Microsoft présente au monde entier sa console de 8ème génération lors de l'E3. Et là, c'est le drame : on parle alors d'un Kinect intrusif et vendu obligatoirement avec la console, faisant grimper le prix de la One à 500€ ; une politique de DRM hyper agressive, visant à combattre le marché de l'occasion ; et surtout une connexion internet obligatoire. Le Pape de cette messe noire, Don Mattrick, est même allé expliquer à quelques journalistes que les joueurs ne disposant pas d'une connexion internet n'avait qu'à rester sur Xbox 360. Il aurait ponctué cette déclaration par un « sales pauvres » que personne n'en aurait été plus choqué. Et pendant que Microsoft préparait tranquillement la tombe de sa machine, Sony festoyait et bricolait son Powerpoint pour annoncer pendant sa conférence que la PS4 coûterait 400€, et que prêter un jeu à un ami serait aussi simple qu'auparavant. Festival de moqueries de la concurrence, hostilité des joueurs, le succès de la machine de Sony est avant toute chose le résultat de l'échec de Microsoft lors de cette conférence, et de la communication désastreuse de Mattrick dans les semaines et mois qui ont suivi. À sa sortie en novembre 2013, et malgré un line-up plutôt intéressant, la machine n'attire que peu de joueurs. Même si entre temps, la division Xbox a fait du pédalo à reculons sur plusieurs kilomètres (adieu la connexion obligatoire, ciao les DRM, etc). Il était déjà trop tard : l'image de la Xbox One était faite pour les mois à venir.

Xbox One : un bilan plus positif qu'on ne pourrait le croire
Sunset Overdrive est un jeu amusant et assez original, qui aurait peut-être connu plus de succès s'il était sorti sur PS4.

2014 fut une année particulièrement difficile pour la console, malgré la sortie de quelques titres de qualité et le retrait de Kinect, faisant passer la console à 400€. Sunset Overdrive et TitanFall, malgré des qualités, n'ont impressionné ni la critique, ni les joueurs. Le shooter de Respawn Entertainment aura tout de même réussi à atteindre les 10 millions d'exemplaires écoulés, mais rappelons qu'il n'est pas exclusif à la One, puisqu'il est également sorti sur PC et Xbox 360. Également sorti sur One et 360, c'est Forza Horizon 2, superbe suite logique du premier épisode sorti en 2012, qui s'est cassé les dents. Malgré des retours très positifs, le jeu n'apparaissait dans aucun classement de vente le mois de sa sortie (septembre 2014) et à ce jour, on ne connaît toujours pas de chiffres précis. Mais il ne fut rien de pire que la sortie de Halo : The Master Chief Collection, très attendue par les fans, et qui était supposé catapulter la One dans les chartes US. Il n'en fut rien. À sa sortie et malgré une mise à jour de 20 Go, le jeu souffrait de nombreux bugs, principalement en online où le matchmaking fonctionnait extrêmement mal. Résultat des commissions : sur le mois de novembre 2014, la Master Chief Collection pointait tout juste à la 10ème place du classement NPD, qui relève pourtant les ventes sur le territoire nord-américain. Un territoire acquis à la cause du Master Chief.

Un présent radieux

Cela étant, ce mois de novembre 2014 marquait un tournant, subtile mais bien réel : avec 1,2 millions de Xbox One vendues aux USA, Microsoft faisait mieux que la PS4 et ses 800 000 machines écoulées. Des chiffres que seules la Wii et la Xbox 360 ont réussi à atteindre, et encore, uniquement après que leur prix soit tombé sous la barre des 200$. Un record battu depuis par la PS4, qui en novembre dernier, atteignait les 1,53 millions. La One n'était pas en reste, avec 1,29 millions.

Fort de cet élan, Microsoft a préparé 2015 sereinement, a fortiori parce que l'année serait plutôt légère côté PlayStation 4. Une année marquée par les sorties de Ori and the Blind Forest, Gears of War Ultimate Edition, Forza Motorsport 6, et surtout Halo 5 : Guardians et Rise of the Tomb Raider. Et lors de l'E3, Microsoft en a profité pour dévoiler de nouveaux titres, comme Scalebound, Sea of Thieves, Recore... et les joueurs attendent toujours Quantum Break, qui se fait peut-être trop attendre.

En 2015, la One n'a pas manqué de titres exclusifs de qualité

Xbox One : un bilan plus positif qu'on ne pourrait le croireXbox One : un bilan plus positif qu'on ne pourrait le croireXbox One : un bilan plus positif qu'on ne pourrait le croireXbox One : un bilan plus positif qu'on ne pourrait le croire

Mais quoi qu'il en soit, l'année 2015 fut globalement très positive pour Microsoft. Si beaucoup retiendront de l'E3 2015 la conférence Sony (et ce à juste titre), la conférence Xbox fut autrement plus solide. Tandis que d'un côté on misait sur des titres attendues depuis des années, des remakes et des Kickstarters (en caricaturant à l'extrême), sans annoncer aucune date de sortie, Microsoft faisait parler l'artillerie lourde, avec des annonces moins clinquantes mais plus concrètes. Au delà des jeux, les annonces de la rétro-compatibilité des titres Xbox 360 ou de la manette Elite ont démontré la volonté de Microsoft de rester toujours plus à l'écoute des joueurs, et notamment des plus hardcore. Sans s'enfermer pour autant dans une stratégie à la Nintendo, qui ne s'adresse plus qu'aux fans de la marque, Phil Spencer et ses troupes ont du travailler pour colmater les nombreuses fissures laissées par Mattrick dans l'édifice Xbox. Avec un succès mesuré, mais réel. On a beaucoup parlé des ventes de Rise of the Tomb Raider, disponible à Noël uniquement sur Xbox One (et 360), mais elles seraient loin d'être aussi désastreuses qu'annoncées par certains. Sorties sur la même période que le très attendu Fallout 4, les nouvelles aventures de Lara Croft auraient largement dépassé la barre du million d’exemplaires écoulés, d'après Aaron Greenberg, le responsable marketing de Xbox. Et en fait, c'est toute la flopée d'exclusivités Xbox One de cette fin d'année qui ont franchi ce seuil symbolique. Halo 5 : Guardians, Forza 6 et Gears of War Ultimate Edition sont tous des million-sellers à ce jour.

Un avenir plus serein

Avec quel impact sur la Xbox One ? Pas celui attendu par une partie des fans, faut-il croire. Malgré quelques fulgurances, la Xbox One n'a jamais réussi à bouter la PS4 en dehors des classements. Mais quelques promotions et quelques jeux, tout aussi bons soient-ils, pouvaient-ils définitivement inverser le cours des choses et faire passer la One devant la PS4 ? Non, clairement pas. Lors du fameux Black Friday, les ventes de One ont pris un sacré coup de pied au cul et toujours d'après Greenberg, les ventes de One sur la période furent « très fortes ». Comme les ventes de PS4 d'ailleurs, ce qu'il concède lui-même. Les deux machines se placèrent même dans le top des ventes de produit électroménagers / informatique. D'après Digistalspy, environ 5000 consoles seulement sépareraient la One et la PS4 sur le Black Friday au Royaume Uni, avec un léger avantage pour Sony.

Xbox One : un bilan plus positif qu'on ne pourrait le croire
Quantum Break

Et si même avec une telle fin d'année, Microsoft n'a pas pu faire mieux que Sony, on a du mal à voir ce qui pourrait faire changer les choses. Phil Spencer lui-même disait, en octobre dernier, douter du fait que la One puisse rattraper la PS4. À tel point que désormais, Xbox ne s'intéresse plus aux chiffres de vente. Menant leur barque dans leur coin, laissant Sony avec une victoire par forfait, Microsoft n'a plus qu'à tracer sa route et continuer d'alimenter sa machine avec des jeux maison et des petites attentions. Comme le faisait savoir Spencer en août 2015, à l'avenir l'entreprise américaine devrait dépenser moins d'argent dans des exclusivités type Rise of the Tomb Raider, pour se concentrer sur la production de jeux maison. Une stratégie raisonnable, puisqu'il n'est plus nécessaire d'être aussi agressif : la guerre est terminée.

ONE Microsoft PS4 WiiU 3DS Sony Nintendo
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Madbear05 Madbear05
MP
le 19 févr. 2016 à 14:45

J'ai l'impression que certains ne comprennent pas le principe de la concurrence, si Microsoft ou Sony venait à disparaître ce serait grave la merde pour tout le monde.

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • PlayStation 4, la Wii des années 2010 ?
  • Xbox One : un bilan plus positif qu'on ne pourrait le croire
  • Nintendo : grosse entreprise japonaise cherche bouée de sauvetage
La vidéo du moment