Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 47 souris gamer à l'essai, entre 30 et 180€ /

Test Roccat Kova AIMO : Et pour quelques éclairages de plus... - Comparatif : 47 souris gamer à l'essai, entre 30 et 180€

Page Dossier
Test Roccat Kova AIMO : Et pour quelques éclairages de plus...
Test Roccat Kova AIMO : Et pour quelques éclairages de plus...
PC
Partager sur :
Profil de Kracou
L'avis de Kracou
MP
Journaliste jeuxvideo.com
07 mai 2019 à 14:28:49
18/20
Spécifications
Sensibilité max. supportée7000 DPI
CapteurPro-Optic R6
Nombre de commandes (hors boutons droit et gauche, et rotation molette)5
RétroéclairageOui, RGB
Prise en mainAmbidextre
Fréquence d'interrogation max.1000 Hz
Poids100 g
ConnexionFilaire

- Bon les gars… Afin de rester compétitif dans un contexte international de multipolarisation des puissances industrielles, il nous faut une nouvelle souris pas chère à mettre sur le marché pour Q2 2019. Gunther, on était très content de ton idée de lancer une Tyon sans fil il y a 6 mois. D’autres suggestions à partager ? - Je ne sais pas… On prend une Kova, on lui colle des LED ? - Elle en a déjà… - OK, on change le nom des LED, alors ? - Punaise, Gunther, t’es un génie !!!

Il faut bien reconnaitre qu’avec cette édition 2019 de la souris Kova, les équipes techniques de Roccat n’ont pas risqué une entorse du cerveau. Si l’on considère la sortie de la précédente version, lancée en 2015, il leur a ainsi fallu trois ans pour… faire évoluer un système de LED RGB. Sur cette base, on pourrait leur en vouloir et réserver un accueil glacial à cette « évolution ». Il n’en sera rien… Si l’on en croit les saintes écritures, Dieu a eu son 7ème jour pour faire un break, et on peut comprendre que Roccat n’ait pas tout donné sur cette Kova AIMO, compte tenu des réussites cumulées par la marque ces derniers mois… On parle évidemment du clavier Vulcan, que tout le monde à la rédaction nous réclame, du casque Khan, apparu quelques mois plus tôt, ou même de .la révision AIMO de la Kone

Test Roccat Kova AIMO : Et pour quelques éclairages de plus...

Autre argument qui va jouer en faveur de Roccat, et qui va nous permettre d’entrer enfin dans le cœur de ce test : la Kova édition 2015 était une très bonne souris, et si l’on peut toujours lui trouver des axes d’amélioration, force est de constater que peu de modèles concurrents se sont hissés à son niveau. Dès lors, la Kova édition 2019 conserve des arguments convaincants, en proposant notamment toujours le même profil : des courbes toute en longueur, et une coque peu large, assez plate, si l’on prend comme point de comparaison la volumineuse Kone AIMO. De même, aucun changement au niveau des boutons : on en trouve deux en périphérie des clics droit et gauche, très en relief, auxquels vont venir s’ajouter 5 commandes supplémentaires. La première se positionne derrière la molette et est rattachée par défaut à la modification de la sensibilité à la volée (elle pourra cependant être réaffectée si besoin). Les 4 autres se trouvent sur les parties latérales, deux de chaque côté.

Test Roccat Kova AIMO : Et pour quelques éclairages de plus...

Signalons à ce propos que la Kova profite d’un design symétrique, et qu’elle peut donc être manipulée aussi bien de la main droite que de la main gauche. La morphologie et la souplesse des doigts de chacun fera que l’on appréciera diversement cet argument, mais de notre point de vue, seuls les boutons côté pouce seront exploitables. Ceux à l’opposé serviront rarement, et en tout cas, pas dans le feu de l’action, étant trop difficile à activer avec l’auriculaire ou l’annulaire. Notamment, la forme très longiligne de la Kova fera qu’on mettra souvent à profit ces doigts pour stabiliser la prise en main.

Test Roccat Kova AIMO : Et pour quelques éclairages de plus...Test Roccat Kova AIMO : Et pour quelques éclairages de plus...

Cela étant précisé, la Kova AIMO reste une souris très agréable au quotidien. Grâce à un poids de 100 grammes et à ses 5 patins en téflon, le périphérique glisse sans peine d’une application bureautique à une session de jeu, un domaine dans lequel elle donnera par ailleurs entière satisfaction. La mise en relief des différents boutons est bien dimensionnée, et on apprécie de pouvoir profiter de 5 profils de configuration directement sur la mémoire interne, profils qui répondront au démarrage d’une application spécifique, ou manuellement via un raccourci. On note que ce dernier pourra être appliqué à un bouton de la souris, ou à une touche clavier, si ce dernier est aussi un produit Roccat.

La sensibilité native du capteur n’est certes que de 3500 DPI, poussé à 7000 par l’intégration d’un système overdrive, mais cela reste suffisant pour la très grande majorité des usages. En parallèle, le capteur n’a laissé apparaitre aucune faiblesse ni décrochage, et les clics principaux, portés par des interrupteurs Omron, sont inattaquables. Par contre, nous n’aurions pas été contre l’ajout de zone « grip » sur les parties latérales de la souris. En fonction du fond de l’air, le revêtement soft touch peut parfois paraitre légèrement glissant. Et pour continuer sur le revêtement de la coque, vous noterez qu’il est très très sensible aux traces de doigts. Un nettoyage régulier s’imposera, à moins que vous n’optiez pour la version blanche : elle ne se salira pas moins vite, mais les traces de surface seront nettement moins visibles que sur un fond noir.

Test Roccat Kova AIMO : Et pour quelques éclairages de plus...

Et bien sûr, on vous gardait le plus important pour la fin : la gestion des zones rétroéclairées. Elles sont au nombre de deux, au niveau de la molette et de la base arrière de la souris, et elles pourront s’illuminer de mille feux RGB, grâce au système AIMO. Un système dit intelligent, que vous pourrez paramétrer vous-même ou que vous pourrez laisser en roue libre. Dans ce second cas, AIMO « s’adaptera parfaitement aux applications et aux appareils que vous utilisez en offrant des éclairages fluides et inspirés par la nature », selon les propres termes du fabricant. C’est beau, on croirait presque que c'est écologique, et on comprend évidemment beaucoup mieux pourquoi on a dû attendre 3 ans pour y avoir droit…

Allez, stop aux sarcasmes… Au-delà de ce contexte, la Kova AIMO reste une excellente souris, qui évolue certes peu, mais qui continue d’allier une ergonomie aboutie, une bonne précision, une certaine polyvalence, et un support logiciel maitrisé. Elle est en prime commercialisée à un juste prix, généralement entre 55 et 60€. On laisse passer pour cette fois. En revanche, si une nouvelle révision devait voir le jour, on espère qu'elle sera plus affirmée d'un point de vue technique, avec une molette 4D, des zones grip pour faciliter la prise en main, et pourquoi pas, un système d’ajustement du poids.

Les notes
+Points positifs
  • Design moderne et ambidextre
  • Capteur stable et fonctionnel
  • Prise en main impeccable
  • Suite logicielle Swarm solide
-Points négatifs
  • La molette sur 2 axes seulement
  • On n'aurait pas été contre des zones grip latérales
  • Pas d'élément mécanique de personnalisation

Qualifier cette souris Kova de nouvelle serait très exagérée, puisqu’elle reprend quasiment toutes les caractéristiques de l’édition 2015, et y ajoute simplement un nouvel éclairage RGB. Toutefois, cela n’en fait pas un produit à déconseiller pour autant : la Kova AIMO est un périphérique abouti, complet, et bien pensé, qui devrait plaire au plus grand nombre.

Profil de Kracou
L'avis de Kracou
MP
Journaliste jeuxvideo.com
07 mai 2019 à 14:28:49
18/20
Mis à jour le 07/05/2019 à 14:28
PC

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Pseudo supprimé
le 09 mai 2019 à 06:27

Sinon prenez une souris chez amazon a 18 boutons pour 40€ (Venus je crois la marque) et croyer moi sa eclate votre roccat. Un moment donner on est plus des pigeons.
Et pour 40€ franchement elle est top et elle fait meme mieux que ma souris logitech d avant c est pour dire.

Lire la suite...
jimmy31400
jimmy31400
MP
le 08 mai 2019 à 16:27

https://www.noelshack.com/2019-19-3-1557325615-screenshot-20190508-162533-amazon-shopping.jpg
Pas une note sur cette souris? Jv.com payer par Amazon aurait notés 18 sur 20

Lire la suite...
Pulamoule
Pulamoule
MP
le 07 mai 2019 à 16:57

A quand un test sur les tapis de souris ? :(

Lire la suite...
Musashi_35
Musashi_35
MP
le 07 mai 2019 à 16:52

J'ai la Kova 2015, très bonne souris mais dommage qu'une simple mise à jour du firmware pour ce système AIMO n'ai pas suffit pour ses acquéreurs.

Lire la suite...
JAPE_alaramasse
JAPE_alaramasse
MP
le 07 mai 2019 à 16:27

la souris c'est bidon, ya pas de vibration

Lire la suite...
chicken-wing
chicken-wing
MP
le 07 mai 2019 à 15:42

Bonjour on a mis des lumières sur notre souris à 15€, maintenant elle coûte 60€.
Jeuxvideo.com : "Bravo, 18/20".

Lire la suite...
jotodu56
jotodu56
MP
le 07 mai 2019 à 15:38

Voila pourquoi ca fait 10 ans que je suis sur roccat...

Lire la suite...
Top commentaires
Pulamoule
Pulamoule
MP
le 07 mai 2019 à 16:57

A quand un test sur les tapis de souris ? :(

Lire la suite...
jotodu56
jotodu56
MP
le 07 mai 2019 à 15:38

Voila pourquoi ca fait 10 ans que je suis sur roccat...

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Test souris Steelseries Rival 3 : La référence des petits budgets ?
  • Logitech G203 Lightsync : une nouvelle souris gaming, classique et abordable
  • Test souris Acer Predator Cestus 330 : On pouvait rêver mieux
  • Test de la souris Razer Basilisk V2 : un monde de possibilités
  • Test souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du moment
  • Test de la souris Razer Deathadder V2 : la même à l'extérieur, le plein de nouveautés à l'intérieur
  • Test souris Roccat Kain 120 Aimo: Compacte, rapide et performante
  • Test Razer Viper : Le pied léger, la facture un peu lourde
  • Test Mad Catz R.A.T.4+ : Une mise à jour insuffisante
  • Test Mad Catz R.A.T.8+ : Le phoenix se (re)met à jour
  • Test de la souris Tt eSPORTS Nemesis RGB : La petite reine du MOBA
  • Test Logitech G502 Lightspeed : Logitech coupe le cordon
  • Test Asus ROG Gladius II : Conçue pour durer
  • Test Cooler Master CM310 : La performance à petit prix
  • Test Cooler Master MM830 : Trop d'idées mal gérées
  • Test Cooler Master Sentinel III : De bonnes idées pas toujours bien mises en oeuvre
  • Test Corsair Glaive RGB : Dans la nuit une lueur d'espoir
  • Test Corsair M65 RGB : Le choix de la sagesse
  • Test Corsair Sabre RGB 10 000 DPI : Une valeur sûre dans sa catégorie
  • Test Cougar 700M Superior
  • Test Cougar Surpassion : Sans grandes prétentions
  • Test G.Skill Ripjaws MX780 RGB : Un rapport qualité prix qui change tout
  • Test HyperX Pulsefire Surge : Un périphérique haut en couleurs
  • Test Logitech G502 Proteus Spectrum : Une référence, tout simplement
  • Test Nacon GM-400L : Bigben joue la sécurité, et décroche la lune.
  • Test Razer Basilisk : Confort et performances
  • Test Razer Mamba Tournament Edition : Réservée à une élite
  • Test Razer Naga Hex V2 : Une évolution aussi attendue que réussie
  • Test Razer Trinity : Trois souris pour le prix d'une
  • Test Roccat AIMO : Une souris, qu'elle est bien pour la conduire...
  • Test Roccat Kone EMP : Simple, agréable, efficace...
  • Test Roccat Kova AIMO : Et pour quelques éclairages de plus...
  • Test Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…
  • Test Roccat Tyon : Le renouveau de la marque allemande
  • Test Speedlink Omnivi : Un festival de couleurs !
  • Test SteelSeries Rival 310 : Un peu légère peut-être
  • Test SteelSeries Rival 700 : Beaucoup de promesses non tenues
  • Test Logitech G903 LightSpeed + Tapis Powerplay
  • Test Logitech G603 : Elle a tout d'une grande
  • Test Logitech G900 Chaos Spectrum : La nouvelle référence de la marque suisse ?
  • Test Logitech G Pro Wireless : La légèreté qui change tout
  • Test Razer Lancehead sans-fil : Pas facile d'être une souris gamer en 2017
  • Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis
  • Test Roccat Leadr : On ne se serait pas déjà rencontré quelque part ?
  • Test Corsair Scimitar : La marque se lance dans la guerre des boutons
  • Test Razer Naga Chroma : La référence des souris MMORPG
  • Test SteelSeries Rival 500 : Une orientation MMORPG difficile à assumer
  • Test Mad Catz RAT 8 : De timides évolutions, pour un produit néanmoins solide
  • Test Mad Catz R.A.T. Pro X : La modularité érigée en dogme
  • Test Mad Catz R.A.T. TE : l'heure du changement de cap !
  • Test Qpad 8K Laser Pro Gaming Mouse : Une mise à jour à minima.
  • Test Roccat Kova Edition 2015 : Une mise à jour bénéfique à tous niveaux