Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / 2020 : Tops, flops, coups de cœur et coups de gueule de la rédaction /

L'année de TheXsable : Du jeu japonais, une épopée et du réchauffé - 2020 : Tops, flops, coups de cœur et coups de gueule de la rédaction

Chargement du lecteur vidéo...
Page Dossier L'année de TheXsable : Du jeu japonais, une épopée et du réchauffé
59472 vues
Partager sur :

Une belle année pour le jeu vidéo japonais et votre serviteur

Dire que 2020 a été catastrophique relève d’un niveau au-delà de l’euphémisme mais aussi d’une paresse d’écriture que je m’apprête à embrasser pleinement faute d’inspiration. Belle première impression venant du petit nouveau des newsers ! Car oui, mon pseudo ne vous dit peut-être rien sur le site et c’est bien normal : j’étais stagiaire cet été et je suis devenu newser récemment. Et croyez-moi, cela fait quelque chose d’entrer dans la rédaction qui m’a donné le goût du métier et qui m’a poussé à faire des études de journalisme.

Cependant, je ne pense pas être le seul à avoir été gâté par cette année puisque le jeu vidéo japonais nous a prouvé qu’il poursuivait son retour en force amorcé en 2017 avec la sortie de Breath of Wild, NieR Automata et Persona 5. En 2020, on a tout de même vu un jeu Animal Crossing dépasser les 26 millions d’exemplaires vendus, les licences Yakuza et Persona atteindre les 14 et 13 millions de ventes, la sortie de Final Fantasy VII Remake et même d’un nouveau jeu Vanillaware ! Les développeurs japonais semblent désormais plus à l’aise après la traversée du désert des années PS3/Xbox 360, notamment en se concentrant plus sur les mécanismes de jeu et la direction artistique plutôt que sur la course aux graphismes.

Le plus beau dans cette histoire reste que nombre de ces titres que l’on n’aurait jamais imaginé arriver chez nous sortent désormais traduits dans la langue de Molière. Rendez-vous compte, 2020 a aussi été l’année de la sortie du premier épisode en français de Persona et Yakuza (sans compter le spin-off Judgment) alors qu’il s’agissait jusque-là de séries de niches qui n’étaient disponibles qu’en anglais dans le meilleur des cas. En attendant, l’année 2021 s’annonce tout aussi excitante du côté du Japon avec Monster Hunter Rise, NieR Replicant, Scarlet Nexus… Et, pourquoi pas, des nouvelles de Breath of the Wild 2, Elden Ring ou Metroid Prime 4 ? On peut rêver !

L'année de TheXsable : Du jeu japonais, une épopée et du réchauffé

Mon top 5 de 2020 :

  1. Persona 5 Royal

  2. Doom Eternal

  3. Yakuza : Like a Dragon

  4. 13 Sentinels : Aegis Rim

  5. Xenoblade Chronicles : Definitive Edition

Notre vidéo-test de Persona 5 Royal

Chargement de la vidéo Test Persona 5 Royal en vidéo
L'année de TheXsable : Du jeu japonais, une épopée et du réchauffé

Mon coup de coeur : Final Fantasy XIV, quelle épopée !

Parmi les rares avantages du confinement, on peut citer les longues périodes de temps libre, surtout lorsqu’on est étudiant et que l’année universitaire vient de prendre fin de façon abrupte. Le moment idéal pour se plonger dans une activité chronophage que l’on ne peut pas faire d’habitude faute de temps comme un MMORPG.

À tous les fans de Final Fantasy qui comptaient faire l’impasse sur ce quatorzième épisode, ne faites pas cette erreur. Sous cet apparat multijoueur qui peut rebuter certains se cache l’une des histoires les plus intéressantes de la saga, mettant l’accent sur la politique et dont le sommet narratif est atteint dès la première extension, Heavensward, à mes yeux le meilleur passage du jeu. Une partie d’ailleurs accessible à tous grâce à l’étendue de la période d’essai qui permet de jouer gratuitement jusqu’au niveau 60. Avec mes près de 500 heures étalées cette année, je n’attends qu’une chose : l’annonce de la prochaine extension (normalement) le 6 février prochain !

L'année de TheXsable : Du jeu japonais, une épopée et du réchauffé

Mon coup de gueule : Un lancement de consoles en demi-teinte ?

Pour nous autres joueurs, la fin d’année aurait pu compenser la morosité de 2020 avec la sortie de la neuvième génération de consoles. Cependant, force est de constater que l’ambiance générale a finalement aussi impacté le lancement de la next-gen. Le fait qu’à l’heure actuelle il soit encore compliqué de réussir à mettre la main sur une PS5 et une Xbox Series en est la preuve.

De plus, s’il est très agréable de pouvoir jouer en 60 FPS à ses titres préférés de la précédente génération, en termes de nouveautés, ces consoles doivent encore faire leur preuve. En effet, si Demon’s Souls et Marvel’s Spider-Man : Miles Morales sont deux jeux magnifiques qui témoignent des capacités techniques de la nouvelle génération, ce sont respectivement un remake et un stand-alone donc pas de véritables nouveautés. En attendant, si j’aime déjà beaucoup ma PS5 pour le confort de jeu qu’elle me propose, j’espère que les exclusivités next-gen arriveront vite à l’image d’un Final Fantasy XVI, qui sait ?

Mis à jour le 30/12/2020 à 09:00

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Sommaire Dossier
  • L'année de 87 : Entre petites découvertes et gros RPG
  • L'année d'Antistar : Une fin de génération inoubliable
  • L'année d'Aubin : Des FPS et des rogue-lites entre 2 parties de Smash Bros...
  • L’année d’Ayden_ : Suis-je trop vieux pour ces conneries ?
  • L'année de Carnbee : Les anciennes gloires au service d’une année de tous les records
  • L'année de Fkz : J’avais plus de temps, merci le confinement !
  • L'année d'Indee : 2020, à la fois généreuse et déconcertante
  • L'année d'Izokay : Le sport manque sa transition
  • L'année de JeromeJoffard : Quand pandémie rime avec Tony !
  • L'année de Jiikaa : 2020, plus de bonnes surprises que de mauvaises
  • L'année de K-Miye : Des attentes et des surprises au rythme d'Animal Crossing
  • L'année de LaPetitePelle : De bons petits jeux et une grande déception
  • L'année de Logan : 2020, particulière et charnière à la fois
  • L'année de MalloDelic : 2020, la fin de l'affrontement direct entre constructeurs
  • L'année de Midnailah : Entre amertume et exception
  • L'année de naglaglasson : Le futur du cinéma, c'est le jeu vidéo
  • L'année de oliveroidubocal : Un retour en adolescence
  • L'année de Panthaa : Le PC n’est plus la seule plateforme reine
  • L'année de Silent_Jay : Pandémie, Evasion & Morosité
  • L'année de Sylvain : 2020, l'année où l'on a célébré le crunch
  • L'année de TheXsable : Du jeu japonais, une épopée et du réchauffé
  • L'année de Tiraxa : Un temps record passé à jouer