Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / 2020 : Tops, flops, coups de cœur et coups de gueule de la rédaction /

L'année d'Izokay : Le sport manque sa transition - 2020 : Tops, flops, coups de cœur et coups de gueule de la rédaction

Chargement du lecteur vidéo...
Page Dossier L'année d'Izokay : Le sport manque sa transition
32420 vues
Partager sur :

Codemasters sauve l'année sportive vidéoludique

Heureux préposé aux jeux de sports et simulations automobiles cette année pour jeuxvideo.com, j'ai été dans le regret de constater que 2020 n'a pas été un si bon cru que ça pour les amateurs du genre. Le sport méca a sauvé les meubles sans vraiment flamber (DiRT 5, MotoGP 20, TrackMania, Ride 4, WRC 9), si ce n'est l'excellent F1 2020 qui dévient la référence de la simulation de courses, dans la veine de son prédécesseur. Pour le reste et dans la grande majorité des titres phares sportifs, les studios sont souvent tombé dans le déjà-vu, laissant le contenu et le online sur le côté (licences EA Sports), et comettaient parfois même des choix douteux sur le gameplay pas vraiment payants (la jauge de tir à la sortie de NBA 2K21 old-gen). Il faudra encore patienter un peu pour voir les jeux de gestions/simulations sportives avancer plus vite qu'à tâtons. Hors-sport, je retiendrais surtout deux grandes aventures en solo que sont The Last of Us Part II et le magnifique Ori and the Will of the Wisps, la découverte du Loup-garou spatial Among Us, vraiment malin et avec une belle marge de progression. Mention très spéciale à Hades, figure de proue du jeu indé cette année et au retour bienvenu d'Animal Crossing. De quoi oublier pas mal de problèmes qui nous touchent tous en 2020.

L'année d'Izokay : Le sport manque sa transition

Mon top 5 de 2020 :

  1. The Last of Us Part II

  2. Hades

  3. F1 2020

  4. Ori and the Will of the Wisps

  5. Doom Eternal

Video-test de The Last of Us Part II

Chargement de la vidéo Test The Last of Us Part II en vidéo
L'année d'Izokay : Le sport manque sa transition

Mon coup de coeur : Naughty Dog, vivement la suite

L'un des jeux les plus attendus de l'année pour ma part ne m'a absolument pas déçu. Longtemps bluffé par la puissance scénaristique de la conclusion de The Last of Us, je n'ai pas été frustré par les reports du deuxième chapitre malgré tout. Un jeu qui nourrit autant d'attente, qui plus est une suite, doit prendre le temps qu'il faut pour sortir sans manque dans l'écriture ou accrocs techniques (suivez mon regard). Mon coup de cœur absolu de l'année est donc The Last of Us Part II. Le titre a réussi à faire ce que je ressens rarement en jouant à un jeu-vidéo, créer le malaise et une certaine fébrilité manette en main dans les derniers instants de l'aventure. Bravo Naughty Dog, et vivement une suite dans vos licences ou nouvelle IP.

L'année d'Izokay : Le sport manque sa transition

Mon coup de gueule : Sale fin de gen pour FIFA et 2K

En lien avec le paragraphe-bilan de cette année, il faut revenir sur la fin de génération très compliqué d'EA Sports et Visual Concepts concernant les deux grosses licences sportives, à savoir FIFA et 2K. Deux paris sur le papier distincts, FIFA 21 adoptant la notion de Smart Delivery avec un jeu plus propre techniquement mais sans changer le contenu, et NBA 2K21 promettant un jeu vraiment différent entre la PS4/ONE et les consoles nouvelle génération. Résultat des courses : la différence ne se fait pas vraiment ressentir sur FIFA, la série stagnant d'année en année dans le contenu, et 2K a totalement bâclé sa version old-gen (copier-coller de 2K20) pour certes progresser sur PS5 et Series X, mais sans nous donner la claque espérée et en continuant sa politique intrusive de VC. Bonne résolution pour l'année 2021 : avoir de la suite dans les idées.

Mis à jour le 30/12/2020 à 09:00

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Sommaire Dossier
  • L'année de 87 : Entre petites découvertes et gros RPG
  • L'année d'Antistar : Une fin de génération inoubliable
  • L'année d'Aubin : Des FPS et des rogue-lites entre 2 parties de Smash Bros...
  • L’année d’Ayden_ : Suis-je trop vieux pour ces conneries ?
  • L'année de Carnbee : Les anciennes gloires au service d’une année de tous les records
  • L'année de Fkz : J’avais plus de temps, merci le confinement !
  • L'année d'Indee : 2020, à la fois généreuse et déconcertante
  • L'année d'Izokay : Le sport manque sa transition
  • L'année de JeromeJoffard : Quand pandémie rime avec Tony !
  • L'année de Jiikaa : 2020, plus de bonnes surprises que de mauvaises
  • L'année de K-Miye : Des attentes et des surprises au rythme d'Animal Crossing
  • L'année de LaPetitePelle : De bons petits jeux et une grande déception
  • L'année de Logan : 2020, particulière et charnière à la fois
  • L'année de MalloDelic : 2020, la fin de l'affrontement direct entre constructeurs
  • L'année de Midnailah : Entre amertume et exception
  • L'année de naglaglasson : Le futur du cinéma, c'est le jeu vidéo
  • L'année de oliveroidubocal : Un retour en adolescence
  • L'année de Panthaa : Le PC n’est plus la seule plateforme reine
  • L'année de Silent_Jay : Pandémie, Evasion & Morosité
  • L'année de Sylvain : 2020, l'année où l'on a célébré le crunch
  • L'année de TheXsable : Du jeu japonais, une épopée et du réchauffé
  • L'année de Tiraxa : Un temps record passé à jouer