Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / 2020 : Tops, flops, coups de cœur et coups de gueule de la rédaction /

L'année d'Antistar : Une fin de génération inoubliable - 2020 : Tops, flops, coups de cœur et coups de gueule de la rédaction

Chargement du lecteur vidéo...
Page Dossier L'année d'Antistar : Une fin de génération inoubliable
9824 vues
Partager sur :

Si 2020 fut une année morose sur de nombreux points, ce ne fut pas le cas du côté de notre loisir préféré ! Après une année 2019 un peu moyenne voire oubliable, nous avons eu affaire à un excellent millésime à la croisée des générations, qui nous a offert comme toujours des titres d'anthologie en guise de chant du cygne de consoles en fin de vie.

Une année de transition bien plus marquante côté "old-gen"

Je pense bien entendu à The Last of Us Part II qui m'a fait peur durant des années et même jusqu'à son épilogue avant de m'incliner devant son évidente supériorité, mais aussi à un Ghost of Tsushima à mes yeux très sous-estimé, ou encore au sublime Ori and the Will of the Wisps. Que dire également de l'exceptionnel Persona 5 Royal venant enrichir un J-RPG déjà excellent dont il corrige l'absence de localisation, du "miracle" Final Fantasy VII Remake, du retour d'une mascotte avec l'excellent Crash Bandicoot 4: It's About Time… ou même d'un des remakes dont je rêvais depuis tant d'années, à savoir Mafia: Definitive Edition ? Ah, et pendant que j'y suis, merci à Konami d'être honnête et de vendre son excellent eFootball PES 2021 Season Update (qui m'a permis de vivre du foot avec de l'ambiance en 2020) à tarif réduit et en mentionnant son statut de mise à jour dans le titre. EA devrait en prendre de la graine, mais tant que FIFA se vendra aussi bien (en étant de plus en plus médiocre), que voulez-vous…

Côté "new-gen", j'ai découvert la PlayStation 5 avec un Demon's Souls fabuleux et la petite pépite Astro's Playroom… mais je risque de continuer à jouer à des jeux "old-gen" encore quelques mois ! C'est un peu ce que je reproche à ces nouvelles consoles : leurs constructeurs ont voulu les sortir coûte que coûte en 2020 alors qu'elles offrent des améliorations technologiques (de grande qualité cela dit !) au détriment de nouvelles exclusivités justifiant leur achat. Sur ma Xbox Series X par exemple, je joue quasi essentiellement à Forza Horizon 4 ou à l'exceptionnel F1 2020 ! On est un peu trop face à des versions améliorées des Xbox One X et PS4 Pro ; d'ailleurs, je sais que j'entamerai 2021 avec des titres dits "cross-gen", tels Assassin's Creed Valhalla, Immortals Fenyx Rising, ou même Cyberpunk 2077 en qui je garde encore un peu espoir. Je n'oublie pas non plus le séduisant Hades qui attise de plus en plus ma curiosité.

Enfin, fidèle à ma volonté de n'intégrer à mon top 5 que de vraies nouveautés, comme je l'avais fait en 2019, j'en exclus les remakes certes marquants qui y avaient honnêtement tous leur place, à savoir Final Fantasy VII Remake, Mafia: Definitive Edition et Demon's Souls… et même Persona 5 Royal, que j'ai du mal à considérer comme une "nouveauté". Oui, je triche un peu, comme ça vous aurez mon top 5 hors-catégorie voire de quoi constituer un top 10 ou presque…

L'année d'Antistar : Une fin de génération inoubliable

Mon top 5 de 2020 :

  1. The Last of Us Part II

  2. Ghost of Tsushima

  3. Ori and the Will of the Wisps

  4. F1 2020

  5. Crash Bandicoot 4: It's About Time

Notre vidéo-test de The Last of Us Part II

Chargement de la vidéo Test The Last of Us Part II en vidéo
L'année d'Antistar : Une fin de génération inoubliable

Mon coup de cœur : Astro's Playroom et la DualSense, un duo d'enfer !

Dans une année plus creuse, j'aurais osé le top 5 pour Astro's Playroom (voire plus haut ?). Si je me refuse à y intégrer un jeu intégré d'office dans une console, je préfère dédier un encart spécifique à ce GOTY du cœur totalement hors-catégorie. Véritable lettre d'amour à un quart de siècle de consoles PlayStation, qui enchantera les fans de la marque et de ses figures iconiques, le titre de la Team Asobi (avec un français à sa tête !) est LE jeu parfait pour découvrir une nouvelle console et surtout, sa manette tant vantée comme une révolution.

Si le ray-tracing et surtout le SSD sont de jolis ajouts pour savourer la différence entre les versions PS4 et PS5 du très agréable Marvel's Spider-Man: Miles Morales, c'est bien la DualSense qui fait office de bond en avant technologique chez PlayStation avec cette nouvelle génération. J'ai longtemps cru que Sony en faisait des tonnes, et que faute de salons pour la tester, on serait obligé de croire en leurs promesses jusqu'à la découvrir par nous-mêmes, mais le verdict est sans appel : la manette de la PS5 est un coup de génie, et j'espère vraiment que de nombreux jeux l'exploiteront comme elle le mérite. J'en frissonne d'avance à l'idée des sensations au tir à l'arc dans Horizon: Forbidden West ou du côté des pédales et retours de force dans Gran Turismo 7 !

L'année d'Antistar : Une fin de génération inoubliable

Mon coup de gueule : Nintendo, un rendez-vous raté… reporté à 2021 ?

Non, le fanboy absolu de Nintendo devant l'éternel que je suis ne peut se contenter de chiffres de ventes astronomiques pour la Nintendo Switch en 2020 ! Le constructeur avait promis la meilleure année de sa console hybride et a tenu parole… mais il la doit surtout au carton inattendu de Animal Crossing: New Horizons, propulsé star de 2020 malgré lui. Si j'ai apprécié comme tout le monde ce chouette titre durant le premier confinement avant de m'en lasser, j'ai encore du mal à me dire que Paper Mario: The Origami King et Hyrule Warriors : L'Ère du Fléau, de (très ?) bons jeux au demeurant, ont été les seules autres grosses exclusivités Nintendo de l'année hors portages ou remakes. Même le concept de Mario Kart Live : Home Circuit ne m'a pas séduit plus que ça.

Certes, ce fut un plaisir de retrouver le mythique Xenoblade Chronicles ou le sympathique Pikmin 3, j'ai évidemment adoré me refaire trois Mario cultes via Super Mario 3D All-Stars, et Super Mario Bros. 35 fit un peu office de plaisir coupable. À n'en point douter, le contexte particulier de 2020 a rendu l'exercice assez terne chez Nintendo, que j'imagine très bien rebondir en 2021 avec les titres déjà annoncés et ceux que l'on espère tant… oui, j'espère citer la suite de The Legend of Zelda : Breath of the Wild en haut de mon top 5 dans un an !

Mis à jour le 30/12/2020 à 09:00

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Sommaire Dossier
  • L'année de 87 : Entre petites découvertes et gros RPG
  • L'année d'Antistar : Une fin de génération inoubliable
  • L'année d'Aubin : Des FPS et des rogue-lites entre 2 parties de Smash Bros...
  • L’année d’Ayden_ : Suis-je trop vieux pour ces conneries ?
  • L'année de Carnbee : Les anciennes gloires au service d’une année de tous les records
  • L'année de Fkz : J’avais plus de temps, merci le confinement !
  • L'année d'Indee : 2020, à la fois généreuse et déconcertante
  • L'année d'Izokay : Le sport manque sa transition
  • L'année de JeromeJoffard : Quand pandémie rime avec Tony !
  • L'année de Jiikaa : 2020, plus de bonnes surprises que de mauvaises
  • L'année de K-Miye : Des attentes et des surprises au rythme d'Animal Crossing
  • L'année de LaPetitePelle : De bons petits jeux et une grande déception
  • L'année de Logan : 2020, particulière et charnière à la fois
  • L'année de MalloDelic : 2020, la fin de l'affrontement direct entre constructeurs
  • L'année de Midnailah : Entre amertume et exception
  • L'année de naglaglasson : Le futur du cinéma, c'est le jeu vidéo
  • L'année de oliveroidubocal : Un retour en adolescence
  • L'année de Panthaa : Le PC n’est plus la seule plateforme reine
  • L'année de Silent_Jay : Pandémie, Evasion & Morosité
  • L'année de Sylvain : 2020, l'année où l'on a célébré le crunch
  • L'année de TheXsable : Du jeu japonais, une épopée et du réchauffé
  • L'année de Tiraxa : Un temps record passé à jouer