Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / 2020 : Tops, flops, coups de cœur et coups de gueule de la rédaction /

L'année de Logan : 2020, particulière et charnière à la fois - 2020 : Tops, flops, coups de cœur et coups de gueule de la rédaction

Chargement du lecteur vidéo...
Page Dossier L'année de Logan : 2020, particulière et charnière à la fois
3817 vues
Partager sur :

Un grand tour et puis s'en va

J’aurais pu vous parler en long, en large et en travers de cette année, particulière et éprouvante à plus d’un titre. J’aurais pu revenir sur le fait que l’industrie du jeu vidéo a su tirer profit de ces derniers mois très anxiogènes pour beaucoup d’entre nous. J’aurais également pu rebondir sur certains titres qui m’ont ému, surpris ou agacé et bien entendu l’arrivée des Next Gen (enfin, Current Gen... Bref, vous m'avez compris). En réfléchissant à ce que j’allais écrire, j’en suis toutefois arrivé à un seul constat…

... Ce qui m’a le plus marqué en 2020, ce sont les départs de mon buddy de toujours, Rivaol, et du truculent et très professionnel Kaaraj. Le reste, finalement, n’a que peu d’importance pour moi.

L'année de Logan : 2020, particulière et charnière à la fois

Mon top 5 de 2020 :

  1. The Last of Us Part II

  2. Final Fantasy VII Remake

  3. Mafia Definitive Edition

  4. Ghost of Tsushima

  5. Marvel's Spider-Man : Miles Morales

Notre vidéo-test de The Last of Us Part II

Chargement de la vidéo Test The Last of Us Part II en vidéo
L'année de Logan : 2020, particulière et charnière à la fois

Mon coup de coeur : Le jeu vidéo rapproche

Depuis bien longtemps, le jeu vidéo n’est plus synonyme d’isolement. A une époque où le numérique s’impose de plus en plus, le média représente au contraire une façon de communiquer et ce, de manière plus interactive. En effet, se retrouver autour d’un jeu vidéo annule de facto la grande question consistant à savoir quelle est la passion de l’autre et permet de passer directement à l’étape suivante consistant à s’amuser, que ce soit au détour d’un raid, d’un Versus Fighting ou de la culture de navets comme l’a si bien démontré Animal Crossing : New Horizons. Me concernant, je suis tombé sous le charme du multijoueur de Ghost of Tsushima. Au delà de son visuel incroyable et de son équilibre entre challenge et accessibilité, je me suis rendu compte que l’aura zen du jeu véhiculant le respect de l’autre (synonyme, notamment, de salutation via une simple pression sur le pavé tactile) avait été parfaitement acceptée et comprise par quasiment 100% des joueurs n’utilisant pas le chat vocal. Quel plaisir, dès lors, de voir que de manière quasi systématique, chaque joueur utilise ce salut (non obligatoire) en début de partie, ceci renforçant instantanément l’immersion. C’est aussi ça le jeu vidéo : proposer aux joueurs une expérience ludique en leur donnant des moyens de communiquer à travers une interface se fondant parfaitement dans une philosophie plus globale. Sur ce terrain, Sucker Punch a tout compris.

L'année de Logan : 2020, particulière et charnière à la fois

Mon coup de gueule : Critiquer sans chercher à comprendre

Les critiques infondées. Le problème existe depuis toujours, ne touche pas que le jeu vidéo, mais prend, avec l’essor des réseaux sociaux notamment, de plus en plus d’ampleur. Me concernant, il est coutume de ne pas vraiment y prêter attention mais il est malgré tout difficile d’y échapper. Qu’on s’entende bien, la critique est une excellente chose quand elle est constructive et pour peu que vous ayez un argumentaire solide, c’est toujours très intéressant et enrichissant de confronter des avis. A l’inverse, quand elle est basée sur des biais de confirmation ou des extrapolations, il n’y a rien de plus malsain car ceci ne sert qu’à entretenir la défiance et la suspicion basée sur des informations non vérifiées. Rien de constructif là-dedans. Rappelons pour terminer que nos tests (entre autres choses) ne sont en rien des dogmes et que chacun d’entre eux est certes basé sur des éléments concrets, mais aussi, dans une certaine proportion, sur le ressenti et le vécu de son auteur pouvant influer sur son appréciation globale. Un désaccord avec une conclusion, une façon de penser, peut générer des conversations, houleuses ou non, mais rappelez-vous dans tous les cas que derrière chaque article se cache une personne, qu’elle mérite au minimum que vous veniez la voir, lui parler et essayer de la comprendre avant de jeter bêtement votre fiel sur le net (ou ailleurs) en espérant une réaction de sa part.

Mis à jour le 30/12/2020 à 14:04

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Caca-_-Krak
Caca-_-Krak
MP
le 02 janv. à 14:14

Ouais enfin, quand on mesure ses propos et qu'on se fait quand meme censurer et modérer la gueule bizarrement ça n'encourage pas les gens à rester sympathiques. Alors c'est bien de voir les trolls d'un coté, ce qui est indéniable, mais jvc n'est pas non plus au dessus de tout soupçon niveau modération ou certains contenus/posture. Je n'en dirais pas plus sinon on va dire que je suis "malsain".

Lire la suite...
JIMLAJUNGLE
JIMLAJUNGLE
MP
le 30 déc. 2020 à 19:53

bah c'est les reseaux sociaux malheureusement , tout le monde se plaint

Lire la suite...
milouse3
milouse3
MP
le 30 déc. 2020 à 14:39

un peu triste ton bilan Logan, on ressent bcp d'amertume.
100% d'accord avec ton coup de gueule, ceci étant.
mais en même temps, JVC cible directement les trolls dans sa ligne éditoriale, si tu veux de la critique constructive, c'est pas ici que ça se passera ;)

Lire la suite...
G36S-BP3-K1X4
G36S-BP3-K1X4
MP
le 30 déc. 2020 à 10:09

Ah merde je savais pas que Rivaol était parti :-(

Lire la suite...
eelfmaan
eelfmaan
MP
le 30 déc. 2020 à 09:27

Je ne poste jamais de commentaire mais consulte le site quotidiennement. 100% d'accord avec ce qui est dit sur la nécessité plus que jamais incontournable de mesurer ses propos, qui plus est à l'écrit. Prendre du recul sur ce que l'on s'apprête à dire, se demander si cela sera utile ou juste, bref, rendre ses lettres de noblesses à la liberté d'expression que nous chérissons. Une connexion internet et un PC ou un smartphone ne justifient pas à eux seuls de raconter tout et n'importe quoi, et surtout, n'importe comment.

Lire la suite...
Top commentaires
eelfmaan
eelfmaan
MP
le 30 déc. 2020 à 09:27

Je ne poste jamais de commentaire mais consulte le site quotidiennement. 100% d'accord avec ce qui est dit sur la nécessité plus que jamais incontournable de mesurer ses propos, qui plus est à l'écrit. Prendre du recul sur ce que l'on s'apprête à dire, se demander si cela sera utile ou juste, bref, rendre ses lettres de noblesses à la liberté d'expression que nous chérissons. Une connexion internet et un PC ou un smartphone ne justifient pas à eux seuls de raconter tout et n'importe quoi, et surtout, n'importe comment.

Lire la suite...
milouse3
milouse3
MP
le 30 déc. 2020 à 14:39

un peu triste ton bilan Logan, on ressent bcp d'amertume.
100% d'accord avec ton coup de gueule, ceci étant.
mais en même temps, JVC cible directement les trolls dans sa ligne éditoriale, si tu veux de la critique constructive, c'est pas ici que ça se passera ;)

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • L'année de 87 : Entre petites découvertes et gros RPG
  • L'année d'Antistar : Une fin de génération inoubliable
  • L'année d'Aubin : Des FPS et des rogue-lites entre 2 parties de Smash Bros...
  • L’année d’Ayden_ : Suis-je trop vieux pour ces conneries ?
  • L'année de Carnbee : Les anciennes gloires au service d’une année de tous les records
  • L'année de Fkz : J’avais plus de temps, merci le confinement !
  • L'année d'Indee : 2020, à la fois généreuse et déconcertante
  • L'année d'Izokay : Le sport manque sa transition
  • L'année de JeromeJoffard : Quand pandémie rime avec Tony !
  • L'année de Jiikaa : 2020, plus de bonnes surprises que de mauvaises
  • L'année de K-Miye : Des attentes et des surprises au rythme d'Animal Crossing
  • L'année de LaPetitePelle : De bons petits jeux et une grande déception
  • L'année de Logan : 2020, particulière et charnière à la fois
  • L'année de MalloDelic : 2020, la fin de l'affrontement direct entre constructeurs
  • L'année de Midnailah : Entre amertume et exception
  • L'année de naglaglasson : Le futur du cinéma, c'est le jeu vidéo
  • L'année de oliveroidubocal : Un retour en adolescence
  • L'année de Panthaa : Le PC n’est plus la seule plateforme reine
  • L'année de Silent_Jay : Pandémie, Evasion & Morosité
  • L'année de Sylvain : 2020, l'année où l'on a célébré le crunch
  • L'année de TheXsable : Du jeu japonais, une épopée et du réchauffé
  • L'année de Tiraxa : Un temps record passé à jouer