Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / 2019 : Tops, flops, coups de cœur et coups de gueule de la rédaction /

L'année de Damien-Scaletta : 2019 l'année des annonces, 2020 l'année des réponses - 2019 : Tops, flops, coups de cœur et coups de gueule de la rédaction

Page Dossier
L'année de Damien-Scaletta : 2019 l'année des annonces, 2020 l'année des réponses
L'année de Damien-Scaletta : 2019 l'année des annonces, 2020 l'année des réponses
Partager sur :

2019, année d'annonces, année d'attente

2019 aura surtout été, de mon point de vue, un année d'annonces, plus qu'une année de réalisations. L'annonce de nouvelles consoles, l'annonce d'un nouvel épisode de la saga Half-Life, l'annonce de nouveaux jeux chez Riot Games après dix ans sur un seul titre ... Et l'annonce de la sortie d'un tas de jeux très attendus, mais pour le début d'année 2020. Mais cette année ne marquera pas, je crois, les joueurs par ses faits importants : les grands mouvements à la direction des constructeurs (Reggie Fils-Aimé, Shawn Layden ...), l'absence de Sony à l'E3, le trou noir de Fortnite, l'affaire Blizzard / Hong-Kong ... Je sais bien que ces événements paraissent très importants dans notre microcosme vidéoludique et à cet instant, mais j'ai peine à croire qu'ils nous marquent à long terme pour être tout à fait honnête. Parce que le jeu vidéo est en mouvement constant, et c'est exponentiel ! Cette année 2019 ne sera, dans nos mémoires, qu'une année de transition comme souvent l'ont été les années pré-nouvelle génération, une année où on attend le passage à la décennie suivante et la génération suivante, comme on attendrait notre tour dans une salle d'attente. Je vous donne donc rendez-vous en décembre 2020, après avoir vécu une année beaucoup plus riche, je l'espère et j'en suis même convaincu ! Mais n'oubliez pas ce que le Docteur Deriv vous a dit : un comprimé de Bullshitox à chaque annonce, ça ne fait jamais de mal ...

L'année de Damien-Scaletta : 2019 l'année des annonces, 2020 l'année des réponses

Mon top 5 de 2019 :

  1. Assassin's Creed Odyssey : Le Sort de l'Atlantide

  2. Disco Elysium

  3. A Plague Tale : Innocence

  4. Call of Duty : Modern Warfare

  5. Resident Evil 2 Remake

Video-test de Assassin's Creed Odyssey : Le sort de l'Atlantide

L'année de Damien-Scaletta : 2019 l'année des annonces, 2020 l'année des réponses

Mon coup de coeur : Le Remote Play Together, for the players

Dans l'esprit de beaucoup de gens, l'Epic Games Store est pensé pour les développeurs, et Steam est pensé pour les joueurs. Et si Steam s'était reposé sur ses lauriers depuis plusieurs années, il faut dire que la plateforme commence à se bouger ! Au-delà de sa nouvelle interface je retiendrai surtout une fonctionnalité : le Remote Play Together. Steam n'a rien inventé en permettant à ses joueurs de profiter des modes multijoueurs en local de ses jeux, en ligne, mais l'intégrer à sa plateforme est un signe fort. Non, le multi local n'est pas mort, et oui, permettre à ceux qui ne possèdent pas un jeu d'y jouer est un bon moyen de les fidéliser et de les amener à consommer sur sa boutique. Le Remote Play Together ne permet peut-être pas de jouer en 4K, mais il va devenir un argument de vente : voir sa disponibilité dans un jeu donnera envie à certains joueurs de l'acheter, pour en profiter entre amis sans que ces derniers aient besoin de posséder des machines haut-de-gamme et d'acheter le jeu. Alors, au nom de tous ceux qui défendent le multi local sur PC, merci Steam.

L'année de Damien-Scaletta : 2019 l'année des annonces, 2020 l'année des réponses

Mon coup de gueule : Google et le gaming, déceptions sur déceptions ?

Google n'a jamais été un acteur majeur dans le gaming, et cette année ne risque pas d'améliorer cette image. Apple a réussi à se donner du crédit auprès des joueurs avec son Apple Arcade, mais le Google Play reste, dans l'esprit des joueurs, un fourre-tout sans grand intérêt. D'ailleurs, personne ou presque n'a entendu parlé du Google Play Pass, le service équivalent sur Android. Mais cette année marquait surtout le lancement de Stadia, un virage raté de plus pour la firme. D'abord, jamais Google n'aura su se détacher de l'idée de "Netflix du jeu vidéo" que beaucoup voyaient en Stadia. Puis arriva le lancement, qui ressemblait plutôt à une bêta fermée, mais qui n'aura jamais été présenté comme tel. Toutes les fonctionnalités différenciantes annoncées par Google avant le lancement ne sont pas là, une grande partie des joueurs qui devaient y avoir accès ne l'avaient pas, et d'un point de vue technique, ni les jeux ni le service en lui-même ne sont encore à la hauteur des annonces. Et c'est là le souci : ce ne sont pas les attentes des joueurs qui étaient trop élevées, mais les annonces qui ont été faites. Google faisait peur aux constructeurs historiques du marché, ils se sont bien détendus depuis le lancement de Stadia ...

Mis à jour le 27/12/2019 à 09:23

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Kate_Marsh
Kate_Marsh
MP
le 29 déc. 2019 à 17:23

Taylor Gang Or Die :cool:

Lire la suite...
iIFlAczyqrLxYKh
iIFlAczyqrLxYKh
MP
le 27 déc. 2019 à 10:18

Ayaaaaa Damien le Freelance exploité par Webedia qui fait maintenant parti de l'équipe ! :rire:

Lire la suite...
Top commentaires
iIFlAczyqrLxYKh
iIFlAczyqrLxYKh
MP
le 27 déc. 2019 à 10:18

Ayaaaaa Damien le Freelance exploité par Webedia qui fait maintenant parti de l'équipe ! :rire:

Lire la suite...
Kate_Marsh
Kate_Marsh
MP
le 29 déc. 2019 à 17:23

Taylor Gang Or Die :cool:

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • L'année de 87 : le jeu vidéo accessible, la claque C-RPG, la déception Google
  • L'année d'Anagund : Un coup de génie et des axes d'améliorations
  • L'année d'Antistar : 2019 est morte, vive(ment) 2020 !
  • L’année d’Ayden : Du physique au dématérialisé, le jeu vidéo poursuit sa mue
  • L'année de Carnbee : De nouveaux noms au service du jeu. Mais gare aux désillusions.
  • L’année de Clementoss : la Switch en force, la grande épopée Final Fantasy XIV et le cross-play
  • L'année de Damien-Scaletta : 2019 l'année des annonces, 2020 l'année des réponses
  • L'année d'Indee : une "année de transition" pourtant riche en nouveautés
  • L'année de JeromeJoffard : Les services par abonnement et le grand retour de Capcom
  • L'année de Jiikaa : Un démarrage du tonnerre, un atterrissage en douceur
  • L’année de JustineChloe : Découvertes narratives, Ubisoft cultive votre esprit et le blâme du marketing
  • L'année de Kaaraj : une année riche en créativité, mais pauvre en conférences E3
  • L'année de LaPetitePelle : le retour de Capcom, le règne de la Switch et l'arrivée de Stadia
  • L'année de Logan : Jeuxvideo.com ou ma seconde famille, le passé revisité, un potentiel gâché
  • L'année de MalloDelic : l'aube d'une nouvelle ère pour le jeu vidéo
  • L'année de Midnailah : Sous le signe des concessions
  • L'année de naglaglasson : le retour des jeux de gestion/stratégie à l'ancienne
  • L'année de oliveroidubocal : les derniers jours de nos consoles actuelles
  • L’année de Panthaa : Les derniers changements à l'aube d'une nouvelle génération...
  • L'année de Rivaol : l'évolution de jeuxvideo.com, la fin des saisons...
  • L’année de Silent_Jay : Abondance, Solidarité & Tumulte
  • L’année de Sylvain : du changement, des surprises et une ( grosse ) déception
  • L'année de thegreatreview : quelques originalités au milieu de sorties sentant le réchauffé
  • L'année de Tiraxa : Nostalgie, attentes, et transition technologique