Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / 2019 : Tops, flops, coups de cœur et coups de gueule de la rédaction /

L'année de Carnbee : De nouveaux noms au service du jeu. Mais gare aux désillusions. - 2019 : Tops, flops, coups de cœur et coups de gueule de la rédaction

Page Dossier
L'année de Carnbee : De nouveaux noms au service du jeu. Mais gare aux désillusions.
L'année de Carnbee : De nouveaux noms au service du jeu. Mais gare aux désillusions.
Partager sur :

Les têtes dans les nuages

2019 rime avec neuf, et force est de constater que cette année a vu l’apparition de nouvelles têtes en plus de noms qui devraient, pour certains, rester. Stadia, Switch Lite, Xbox All-Digital, Apple Arcade… les grands du multimédia et du jeu ont à la fois livré du hardware et des services. Pendant que les étoiles scintillent et que le champagne crépite, nos regards se tournent vers le Nuage. Google a prouvé que la technologie du 100% streaming fonctionnait, sans pour autant rencontrer de succès commercial, du moins pour le moment. Se sentant agressés par ce géant vorace de la Silicon Valley, Sony et Microsoft se sont acoquinés en signant un accord historique. Le constructeur japonais est ainsi autorisé à utiliser les infrastructures Cloud du concurrent américain pour le développement de ses services. En parallèle, le PlayStation Now intègre désormais plus de “AAA” et voit son prix fondre, tandis que le xCloud continue de se démocratiser via une bêta qui va s’étendre à d’autres pays du globe (dont la France) en 2020.

Cette année, nous avons également assisté au renouvellement des dirigeants à la tête de Nintendo et de Sony. En effet, Reggie Fils-Aimé (directeur de Nintendo of America) et Shawn Layden (président des studios Worldwide chez Sony) ont tous les deux été remplacés respectivement par Doug Bowser et Hermen Hulst. Sur la photo des VGA 2018 diffusée l’année dernière, seul Phil Spencer (vice-président du gaming chez Microsoft) est resté fidèle au poste. Du côté des fortes têtes, Tim Schafer a signé pour faire de son studio Double Fine un first party de Microsoft, et Ted Price a définitivement rapproché son entreprise Insomniac Games de Sony. Les futures Xbox et PlayStation sont dans toutes les têtes, et les constructeurs se préparent afin de proposer des têtes d’affiche. Cette année, Nintendo a brillé par les excellentes ventes de sa Switch malgré l'affaire du Joy-Con Drift qui prend de l'ampleur. Un succès qui a permis de faire bondir généreusement la valorisation boursière de la firme de Kyoto (+50% par rapport à l’année dernière).

L'année de Carnbee : De nouveaux noms au service du jeu. Mais gare aux désillusions.

Mon top 5 de 2019 :

  1. Control

  2. Gears 5

  3. Luigi's Mansion 3

  4. Super Mario Maker 2

  5. Resident Evil 2 (2019)

Notre Video-test de Control

Chargement de la vidéo Test Control en vidéo
L'année de Carnbee : De nouveaux noms au service du jeu. Mais gare aux désillusions.

Mon coup de cœur : Les jeux reviennent au cœur des débats

Une année qui a vu la sortie de Shenmue III et l’annonce d’un nouvel Half-Life n’est forcément pas une année comme les autres au niveau du software. En 2019, nous avons beaucoup parlé des services avec le PS Now, le Game Pass ou encore Apple Arcade. Il ne faut pas oublier que sans jeu, il n’y a aucune raison de payer un abonnement donnant accès à un catalogue. Comme l’a prophétisé Jim Ryan de Sony, le contenu est donc plus que jamais important, que l’on y accède via une console de jeux ou un autre périphérique. Cette année, Microsoft comme Sony ont acquis de nouveaux studios pendant que Nintendo continue tranquillement son aventure Switch. Malgré les versions “Pro” et “X” des consoles, le discours s’oriente vers les studios. Microsoft a donné du temps supplémentaires aux équipes derrière Forza Motorsport pour que le prochain épisode parte sur de nouvelles bases. Gears 5 a réussi à intégrer du multi local comme en ligne pour chacun de ses modes de jeu, et Halo Infinite bénéficie d’un nouveau moteur (le Slipspace Engine) afin de mieux “rebooter” la saga, selon 343 Industries. Nous jugerons évidemment sur pièce mais les intentions nous paraissent louables et particulièrement orientées vers le plaisir des joueurs.

L'année de Carnbee : De nouveaux noms au service du jeu. Mais gare aux désillusions.

Mon coup de gueule : Les jeux de création de jeux se heurtent à un mur

Il est toujours surprenant de constater à quel point la création peut attirer dans un Minecraft ou un Fortnite, et à quel point elle peut repousser dans un Project Spark ou un Dreams. Disponible depuis le mois d’avril, l’Early Access de Dreams n’a attiré que 100 000 curieux. Il est trop réducteur d’expliquer ce désintérêt par le simple fait que le titre ne s’adresserait finalement qu’à une niche. En fait, les développeurs redoublent d’efforts pour démontrer que ce “logiciel” est pensé pour tout le monde. Néanmoins, l’approche jusqu’au-boutiste de l’aspect “fais-le toi-même” entre forcément en conflit avec l’envie de concevoir quelque chose rapidement de l’utilisateur lambda. Dreams préfère s’inspirer des moteurs professionnels plutôt que de proposer un langage immédiatement compréhensible, qu’il est extrêmement difficile à imaginer, avouons-le. Project Spark voyait en chaque joueur un créateur, et en chaque créateur un joueur. Au final, les joueurs n’ont pas voulu creuser les outils de développement, et les créateurs n’ont pas réussi à fournir un contenu suffisamment intéressant pour inspirer le tout-venant. Media Molecule a jusqu’au 14 février 2020 pour trouver comment respecter sa promesse initiale, à savoir “rendre la création de jeux aussi accessible et plaisante que d’utiliser une caméra, une guitare, ou un stylo”.

Mis à jour le 27/12/2019 à 19:07

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
vints17
vints17
MP
le 15 mai à 23:28

Un journaliste et chroniqueur calé et très humble. Merci Carnbee.

Lire la suite...
AceCombit
AceCombit
MP
le 02 janv. à 11:55

Yes ! Merci Carnbee pour tes analyses tout au long de l'année, j'aurai aimé que ce soit toi qui teste Shenmue 3, ou au moins savoir ce que tu en as pensé.

Bonne année !

Lire la suite...
HeloiJVC
HeloiJVC
MP
le 30 déc. 2019 à 02:02

Merci Carnbee pour tes articles cette année.
C'est assez rare de trouver un journaliste complet, juste, objectif au sujet de Xbox de nos jours.
D'ailleurs dommage que tu sois devenu le seul de la rédaction de JVC cette année à couvrir Xbox convenablement.

Lire la suite...
Top commentaires
HeloiJVC
HeloiJVC
MP
le 30 déc. 2019 à 02:02

Merci Carnbee pour tes articles cette année.
C'est assez rare de trouver un journaliste complet, juste, objectif au sujet de Xbox de nos jours.
D'ailleurs dommage que tu sois devenu le seul de la rédaction de JVC cette année à couvrir Xbox convenablement.

Lire la suite...
vints17
vints17
MP
le 15 mai à 23:28

Un journaliste et chroniqueur calé et très humble. Merci Carnbee.

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • L'année de 87 : le jeu vidéo accessible, la claque C-RPG, la déception Google
  • L'année d'Anagund : Un coup de génie et des axes d'améliorations
  • L'année d'Antistar : 2019 est morte, vive(ment) 2020 !
  • L’année d’Ayden : Du physique au dématérialisé, le jeu vidéo poursuit sa mue
  • L'année de Carnbee : De nouveaux noms au service du jeu. Mais gare aux désillusions.
  • L’année de Clementoss : la Switch en force, la grande épopée Final Fantasy XIV et le cross-play
  • L'année de Damien-Scaletta : 2019 l'année des annonces, 2020 l'année des réponses
  • L'année d'Indee : une "année de transition" pourtant riche en nouveautés
  • L'année de JeromeJoffard : Les services par abonnement et le grand retour de Capcom
  • L'année de Jiikaa : Un démarrage du tonnerre, un atterrissage en douceur
  • L’année de JustineChloe : Découvertes narratives, Ubisoft cultive votre esprit et le blâme du marketing
  • L'année de Kaaraj : une année riche en créativité, mais pauvre en conférences E3
  • L'année de LaPetitePelle : le retour de Capcom, le règne de la Switch et l'arrivée de Stadia
  • L'année de Logan : Jeuxvideo.com ou ma seconde famille, le passé revisité, un potentiel gâché
  • L'année de MalloDelic : l'aube d'une nouvelle ère pour le jeu vidéo
  • L'année de Midnailah : Sous le signe des concessions
  • L'année de naglaglasson : le retour des jeux de gestion/stratégie à l'ancienne
  • L'année de oliveroidubocal : les derniers jours de nos consoles actuelles
  • L’année de Panthaa : Les derniers changements à l'aube d'une nouvelle génération...
  • L'année de Rivaol : l'évolution de jeuxvideo.com, la fin des saisons...
  • L’année de Silent_Jay : Abondance, Solidarité & Tumulte
  • L’année de Sylvain : du changement, des surprises et une ( grosse ) déception
  • L'année de thegreatreview : quelques originalités au milieu de sorties sentant le réchauffé
  • L'année de Tiraxa : Nostalgie, attentes, et transition technologique