Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / 2019 : Tops, flops, coups de cœur et coups de gueule de la rédaction /

L'année d'Indee : une "année de transition" pourtant riche en nouveautés - 2019 : Tops, flops, coups de cœur et coups de gueule de la rédaction

Page Dossier
L'année d'Indee : une "année de transition" pourtant riche en nouveautés
L'année d'Indee : une "année de transition" pourtant riche en nouveautés
Partager sur :

Une année sur ma Switch

Entre la fin de mes études et mon recrutement à Jeuxvideo.com, 2019 est une année que je n’oublierai pas de si tôt ! Ces 365 jours ont également changé mes habitudes en tant que joueur. Passer de la fac au monde professionnel, c’est accepter que l’on ne pourra plus jouer à tous les jeux qui nous font envie. Et vivant entre Paris et l’Est de la France, j’ai presque autant joué dans les transports que dans le fond de mon canapé. C’est donc grâce à ma fidèle Switch que j’ai terminé mes principaux titres : Farewell, le sublime DLC de Celeste ; le portage de Cuphead que je n’avais pas encore eu l’occasion de faire ; Fire Emblem : Three Houses dans lequel j’ai englouti des dizaines d’heures. Je profite aussi de ces quelques lignes pour rendre hommage à mon “PC-tablette” dont la puissance est équivalente à celle d’un frigo connecté, mais qui a réussi à faire tourner le jeu qui m’a le plus marqué cette année.

Si j’ai dû faire quelques concessions sur certains jeux, je me suis en revanche gavé d’actualité vidéoludique : le pivot de Playstation qui zappe l’E3 et annonce les premiers détails de sa PS5 au média américain Wired ; cette Switch Mini trop mignonne mais toujours atteinte d’une maladie grave que l’on appelle “Joy-Con Drift” ; Epic Games qui tient le monde en haleine en interrompant Fortnite pendant quelques heures. Même si 2019 se coltine cette étiquette “année de transition”, voir le terrain se préparer avant l'arrivée de la next-gen fut définitivement passionnant.

L'année d'Indee : une "année de transition" pourtant riche en nouveautés

Mon top 5 de 2019 :

  1. A Short Hike

  2. New Super Lucky's Tale

  3. Sayonara Wild Hearts

  4. Creature in the Well

  5. Fire Emblem : Three Houses

A Short Hike : Trailer

Chargement de la vidéo A Short Hike trailer
L'année d'Indee : une "année de transition" pourtant riche en nouveautés

Mon coup de coeur : L’Apple Arcade

Alors oui, le Xbox Game Pass, tout ça, tout ça… Mais il ne faut pas oublier qu’un autre très bon service de jeux par abonnement a débarqué en 2019 : l’Apple Arcade. Pour rappel, il permet de bénéficier d’un large catalogue de titres contre 5€ par mois, que ce soit sur iPhone, iPad et bientôt sur Apple TV. Ayant réussi à subtiliser une tablette de la marque à la pomme pendant trente jours, j’ai eu l’occasion de m’y essayer. Et j’ai vraiment été enthousiasmé par la diversité et la qualité des jeux. Entre What the Golf, Sayonara Wild Hearts, Tangle Tower et Assemble With Care, je me suis surpris a grignoté des titres par dizaines. Bien que l’Apple Arcade ne propose pas de jouer en streaming (ou en tout cas encore), ce manque d'instantanéité est compensé par le poids des jeux, souvent modeste. Si bien qu’avec une bonne connexion internet, on tient le Netflix du jeu vidéo indépendant.

L'année d'Indee : une "année de transition" pourtant riche en nouveautés

Mon coup de gueule : Le lancement et le timing de Stadia

Stadia s’annonçait comme une révolution, telle une bascule entre aujourd’hui et une nouvelle consommation du jeu vidéo. Mais autant dire que c’est raté. Plusieurs éléments sont à prendre en compte : le lancement catastrophique du service avec ses retards de livraison, du 1440p à la place de la 4K et des Chromecast qui surchauffent ; la montée en puissance du Xbox Game Pass et du PS Now qui ont amélioré leur offre en 2019 et sont bien plus attractifs que Stadia ; et surtout la pauvreté du catalogue ainsi qu’une incompréhension autour du modèle économique, basé sur l’achat individuel de jeux. Certes, Google voit Stadia comme un service sur le long terme, capable de rester au top de la technologie et de concurrencer la PS5 et la Xbox Scarlett sur le terrain de la puissance. Mais le timing de la firme est tout simplement mauvais : aujourd’hui, les services par abonnement fleurissent et sont de plus en plus qualitatifs. Il faudrait à Stadia des exclusivités alléchantes pour donner envie. Mais ça, Google ne semble pas encore l’avoir compris.

Mis à jour le 27/12/2019 à 09:23

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
iIFlAczyqrLxYKh
iIFlAczyqrLxYKh
MP
le 27 déc. 2019 à 10:20

Indee a le visage du tueur en série que personne ne soupçonne. :rire:

Lire la suite...
Top commentaires
iIFlAczyqrLxYKh
iIFlAczyqrLxYKh
MP
le 27 déc. 2019 à 10:20

Indee a le visage du tueur en série que personne ne soupçonne. :rire:

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • L'année de 87 : le jeu vidéo accessible, la claque C-RPG, la déception Google
  • L'année d'Anagund : Un coup de génie et des axes d'améliorations
  • L'année d'Antistar : 2019 est morte, vive(ment) 2020 !
  • L’année d’Ayden : Du physique au dématérialisé, le jeu vidéo poursuit sa mue
  • L'année de Carnbee : De nouveaux noms au service du jeu. Mais gare aux désillusions.
  • L’année de Clementoss : la Switch en force, la grande épopée Final Fantasy XIV et le cross-play
  • L'année de Damien-Scaletta : 2019 l'année des annonces, 2020 l'année des réponses
  • L'année d'Indee : une "année de transition" pourtant riche en nouveautés
  • L'année de JeromeJoffard : Les services par abonnement et le grand retour de Capcom
  • L'année de Jiikaa : Un démarrage du tonnerre, un atterrissage en douceur
  • L’année de JustineChloe : Découvertes narratives, Ubisoft cultive votre esprit et le blâme du marketing
  • L'année de Kaaraj : une année riche en créativité, mais pauvre en conférences E3
  • L'année de LaPetitePelle : le retour de Capcom, le règne de la Switch et l'arrivée de Stadia
  • L'année de Logan : Jeuxvideo.com ou ma seconde famille, le passé revisité, un potentiel gâché
  • L'année de MalloDelic : l'aube d'une nouvelle ère pour le jeu vidéo
  • L'année de Midnailah : Sous le signe des concessions
  • L'année de naglaglasson : le retour des jeux de gestion/stratégie à l'ancienne
  • L'année de oliveroidubocal : les derniers jours de nos consoles actuelles
  • L’année de Panthaa : Les derniers changements à l'aube d'une nouvelle génération...
  • L'année de Rivaol : l'évolution de jeuxvideo.com, la fin des saisons...
  • L’année de Silent_Jay : Abondance, Solidarité & Tumulte
  • L’année de Sylvain : du changement, des surprises et une ( grosse ) déception
  • L'année de thegreatreview : quelques originalités au milieu de sorties sentant le réchauffé
  • L'année de Tiraxa : Nostalgie, attentes, et transition technologique