Menu
Sunset Overdrive
  • Tout support
  • PC
  • ONE
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview Sunset Overdrive

Les développeurs des séries Ratchet & Clank et Resistance sont de retour pour une aventure qui mélange action frénétique à la troisième personne et second degré cauchemardesque. Direction Sunset City, ville de tous les dangers mais aussi de tous les délires, pour un périple d’une petite heure de jeu, manette en mains…

Sunset Overdrive
Sunset Overdrive

En cette année 2027, Sunset City accueille un énorme concert pour célébrer le lancement d’une nouvelle boisson énergisante, l’Overcharge. En guise de promotion, les organisateurs distribuent donc gratuitement une immense quantité de cannettes qui ont rapidement un effet inattendu sur le public. Ainsi, tous ceux qui l’ingurgitent se transforment en horribles mutants qui contaminent le reste de la population. Par chance, vous êtes sauvé in extremis par Walter, un gaillard qui devient votre mentor. A partir de cet instant, vous êtes amené en permanence à lutter pour survivre. D’ailleurs, l’action du jeu, qui se déroule 17 jours après cet événement tragique, vous propulse au centre d’une Sunset City sous l’emprise des monstres…

Un gameplay défouloir

Sunset Overdrive
Maintenant elle va marcher beaucoup moins bien forcément.
Histoire d’impliquer davantage le joueur, les développeurs offrent dès le début de l’aventure la possibilité de personnaliser le héros : choix entre un homme ou une femme, 18 styles de visages différents, nombreuses coupes de cheveux… Parmi les différentes options figure même un filtre désactivant le sang et la vulgarité. Un peu paradoxal quand on sait que le jeu est d’office, selon le PEGI, déconseillé aux moins de 16 ans. Quoi qu’il en soit, une fois le héros défini, place à une prise en main plutôt agréable de celui-ci, dès lors que la légère inertie dans ses déplacements se trouve apprivoisée. Grâce aux boutons A, B, Y et X, le personnage peut donc respectivement sauter, donner des coups au corps-à-corps, interagir avec le décor et faire automatiquement une roulade ou un grind (sur les câbles électriques en hauteur, il est aussi possible de passer d’un grind normal à un grind suspendu à l’aide d’un pied de biche). Les touches LB / LT permettent de straffer et de sélectionner une arme via une roue qui apparaît en surimpression sur l’écran et RB / RT servent à tirer et à augmenter la vitesse de déplacement du personnage. Inutile de se leurrer : l’action apparaît rapidement bourrine dès lors que vous martelez les touches afin de zigouiller des ennemis. D’autant que le jeu dégage au premier abord une impression de fouillis tant il y a d’adversaires à l’écran parfois. Mais heureusement, vous pouvez prendre à tout moment de la hauteur en courant sur les murs ou en grindant sur les fils électriques, histoire d’analyser la situation et repérer les lieux où sont entreposés objets ou armes à collecter. Petit bémol toutefois : si l’univers du jeu est présenté comme ouvert, dans les faits, c’est un peu différent. Car lors d’une mission, il est souvent impossible de quitter la large zone où elle se déroule, sous peine de Game Over. Autres faits notoires : vous êtes incapable de faire exploser les véhicules même en les criblant de balles et lorsque vous tombez de haut, vous mourez brièvement puis vous vous retrouvez téléporté à l’endroit initial. En contrepartie, vous pouvez rebondir violemment sur n’importe quel véhicule, grinder sur de très nombreux éléments du décor (câbles, bancs, barrières, bordures…) mais aussi accélérer et donner des coups en passant aux créatures. Fun !

Un arsenal délirant

Sunset Overdrive
Et ça les enfants, c'est ce qui arrive quand vous buvez trop de cola.
Au fil du jeu, plusieurs missions (comme par exemple aider quelqu’un) apparaissent progressivement sur la carte et permettent de gagner de l’argent ainsi que de l’Overcharge. La finalité est de booster par tous les moyens les capacités et l’équipement de son personnage. D’abord, il y a les armes à acquérir – tout comme les munitions – auprès de l’armurier Jack. Ce dernier est aussi capable de les créer dès lors que vous lui apportez les pièces nécessaires, souvent disséminées dans le décor. Lors de la démo du jeu – le niveau Horror Night - le gaillard proposait un gicleur d’acide, une bombe glaçante et un magnum énorme appelé Dirty Harry (référence au personnage de cinéma l’inspecteur Harry incarné par Clint Eastwood). Chacune de ces armes peut voir son niveau augmenter et ainsi devenir plus puissante. Pour cela, il suffit de les utiliser au maximum afin de remplir une jauge spécifique à chaque arme. A noter qu’il est possible de porter jusqu’à huit armes à la fois. Le fun est évidemment de la partie lorsqu’il s’agit d’atomiser les ennemis en alternant les plaisirs (mini lance-flammes réduisant en cendres ou lance-disques tranchants sectionnant les membres). Bonne nouvelle : plus vous éliminez les adversaires avec style et plus vous remplissez la jauge du même nom, représentée sous la forme d’éclairs en haut à droite de l’écran. De même, plus il y a d’éclairs illuminés et plus votre capacité de destruction est grande. La seule obligation pour avoir accès à cela est de faire des attaques en combos et d’enchaîner sans discontinuer les cadavres. A tout cela s’ajoute enfin la possibilité de placer des pièges – hélas indisponible dans la démo – et d’agencer à loisir les compétences de votre personnage…

Des compétences variées

Sunset Overdrive
Toi, t'as une bonne tête de vieil expert en bidules technologiques un peu foufou.
Appelées AMPS dans Sunset Overdrive, les compétences sont partagées en quatre catégories : Arme, Héros, Epic et Corps-à-corps. Au fil de la partie, vous pouvez obtenir parfois gratuitement certaines compétences, telle la Damage Dodge Roll qui permet de littéralement rouler sur l’ennemi en lui infligeant des dommages. Lorsque vous en récupérez une, il est nécessaire de s’en équiper pour qu’elle soit effective et donc de la glisser dans l’un des cinq emplacements disponibles. Comme certaines armes, une poignée de compétences ne peut être débloquée qu’en collectant des objets spécifiques dans l’environnement, comme des rouleaux de papier toilettes. A ces nombreuses compétences se greffent des Overdrive, avantages spéciaux actifs en permanence dès qu’on les achète et les sélectionne. Il est possible d’en activer six en même temps à choisir parmi trois catégories. Ainsi, il y a 14 Overdrive de type Combat (augmentation des dégâts de 5% avec les armes qui se déploient…), 15 de type Héros (récupération de 0,2% de santé en plus par seconde…) et enfin 15 de type Style (augmentation de style de 10% au corps-à-corps…). Plus vous progressez dans le jeu et plus ces pouvoirs et améliorations se révèlent des atouts face aux ennemis de taille, forme et puissance différentes. Nommés OD, Scab, Blower, Herker ou encore Popper, car possédant des bulles explosives sur le corps, ces monstres contribuent beaucoup à l’ambiance série B décomplexée de l’aventure. Et ils semblent joliment alterner au cours de l’histoire et des quêtes annexes. Par exemple, lors d’une mission consistant à protéger un stock d’Overcharge, vous devez éradiquer plusieurs vagues de créatures dont certaines volantes ou encore particulièrement énormes. Libre à vous alors de vous déplacer en hauteur, suspendu aux fils électriques, et de tourner autour des monstres tout en les shootant. Ce type de mission renvoie directement au mode Chaos Squad, malheureusement inaccessible dans la démo. Celui-ci devrait permettre d’accueillir jusqu’à huit joueurs en coopération online pour – entre autres – repousser des ennemis de plus en plus belliqueux. En conclusion, Sunset Overdrive semble apparaître pour l’instant comme un sympathique défouloir aussi fun que soigné.

Nos impressions
Avec son esthétique de cartoon coloré, sa bande-son déjantée et son action non-stop, cette exclusivité Xbox One a toutes les chances de remporter l’adhésion d’un grand nombre de joueurs. D’ailleurs, Microsoft ne s’y trompe pas en proposant un bundle le 28 octobre contenant le jeu, une manette ainsi qu’une version blanche de la console dotée d’un disque dur de 500 Go. Il faut dire que Sunset Overdrive semble afficher bien des qualités, à commencer par une atmosphère déjantée se concrétisant, par exemple, par un arsenal surréaliste et pas moins de 54 challenges fantaisistes (collecte de 40 smartphones…). A suivre donc de près !
Profil de JackBradford
L'avis de JackBradford
MP
Journaliste jeuxvideo.com
22 septembre 2014 à 14:59:42
ONE Xbox Game Studios Insomniac Games Action Aventure Post-apocalyptique
Commander Sunset Overdrive
ONE
Amazon
4.90 €
Toutes les offres

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
arfanel
arfanel
MP
le 23 oct. 2014 à 18:20

infamous like

Lire la suite...
irongamer
irongamer
MP
le 19 oct. 2014 à 20:15

il doit vraiment être très bon :-)

Lire la suite...
bossvsboss
bossvsboss
MP
le 08 oct. 2014 à 10:41

:non2:

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 03 oct. 2014 à 17:27

Je me méfie d'un avis très bon, comme ça l'a été pour Destiny. Surtout qu'en plus on sait à quoi s'attendre avec le assaisonne pass. :noel:

https://www.jeuxvideo.com/news/2014/00074560-un-season-pass-pour-sunset-overdrive.htm#news

Lire la suite...
tnt00sex
tnt00sex
MP
le 26 sept. 2014 à 13:41

pour moi avec one blanche

Lire la suite...
Nickelbuck
Nickelbuck
MP
le 24 sept. 2014 à 18:22

ben ça s'arrange pas le syndrome " troll " sur jvc.. le plus effrayant c de voir que depuis 91 cette maladie de la dégénérescence cérébrale n'a pas évolué d'un poil.. le seul changement c qu'aujourd'hui ça se passe via le net, face de book, smartphones et autres hautes technologies.. sinon putain mais vous êtes tous les mêmes que ceux qui s'entretuaient à propos de la Super Nintendo et de la MegaDrive...et on est au 21eme siècle... Heeeeeeeelp !!!!

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 24 sept. 2014 à 13:36

le grand retour du ciel bleu nuage blanc ! de la couleur enfin !!

Lire la suite...
blek78
blek78
MP
le 24 sept. 2014 à 13:19

XBoxone, THE CONSOLE

Lire la suite...
king-Microsoft
king-Microsoft
MP
le 24 sept. 2014 à 12:51

Mon amour de Xbox One :coeur:

Lire la suite...
Axaenigma
Axaenigma
MP
le 24 sept. 2014 à 09:23

c'est marrant, entre l'ancienne gen (ps3 et xbox 360) et la nouvelle, les graphismes peuvent largement se correspondre...
La nouvelle génération est soit mal utilisée, soit moteur d'une incroyable fumisterie organisée...
en gros c'est comme l'Iphone 3G et 3GS, les différences sont minimes

Lire la suite...
Meilleures offres
Amazon ONE 4.90€ Fnac Marketplace ONE 7.99€ Amazon ONE 10.00€ Amazon ONE 10.96€ Amazon PC 19.42€ Fnac Marketplace PC 68.97€
Marchand
Supports
Prix
Derniers tests
15
TestRogue LordsSur PC
19
TestDisco Elysium : The Final CutSur Switch
15
TestBack 4 Blood
PS5 Xbox Series
Les jeux attendus
1
Gran Turismo 7
04 mars 2022
2
Battlefield 2042
19 nov. 2021
3
God of War : Ragnarok
2022