CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • JV Fan Contest
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
SMITE
  • Tout support
  • PC
  • Switch
  • PS4
  • ONE
  • Mac
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Preview Smite, Quand les dieux entrent en guerre
Profil de mrderiv,  Jeuxvideo.com
mrderiv - Journaliste jeuxvideo.com

Cette année, c'est Blizzard qui va entrer dans l'arène des MOBA avec Heroes of The Storm et son casting pioché dans les différents univers du géant américain. Alors que la guerre fait déjà rage entre League of Legends et Dota 2, d'autres MOBA moins médiatisés existent pourtant à côté : Heroes of Newerth, Super Monday Night Combat, Awesomnaut. Parmi eux se trouve Smite de Hi-Rez le développeur du FPS multijoueur Tribes Ascend. Si le studio semble aujourd'hui focaliser toutes ses ambitions sur ce jeu, c'est que le secteur du MOBA se porte particulièrement bien et représente un filon très lucratif pour l'avenir. Mais pour convaincre un public aux exigences affûtées par des années d'expérience de ganking et de solo lane, mieux vaut innover. Sur ce point, Smite dispose de deux atouts : un panthéon de personnages divins tout droit tiré des mythologies les plus connues accompagné d'une caméra à la troisième personne brisant les codes du genre. En bêta depuis maintenant plus d'un an, Smite se prépare à sortir en mars 2014 en suivant le modèle free-to-play habituel de ses illustres confrères. En route pour une preview.

Smite, Quand les dieux entrent en guerre
Smite, Quand les dieux entrent en guerre

J'ai découvert Smite quelque peu par hasard le jour de son arrivée en bêta fermée fin avril 2012. Pour y accéder à l'époque deux choix : s'inscrire en ligne et croiser les doigts pour recevoir un mail d'invitation, ou bien se montrer impatient et aller débourser quelques euros pour acheter des gemmes ou un "Ultimate God Pack" comprenant l'intégralité des personnages. Connaissant ma malchance légendaire à recevoir la moindre invitation bêta, j'ai donc mis la main à la poche pour acheter le fameux pack. Pourtant, je n'étais pas vraiment la cible de ce genre de jeux puisque mes rares expériences sur les MOBA pouvaient se compter sur les doigts de la main. Point de League of Legends ou de Dota 2 à mon actif, à peine quelques sessions désœuvrées sur Monday Night Combat. Comment expliquer alors cette envie soudaine de me lancer dans un jeu au genre si peu exploré par mes soins ? Honnêtement, je pense avant tout avoir été intrigué par la caméra à la troisième personne et les contrôles classiques (zqsd) que cela implique. Il faut dire que la vue céleste habituelle des MOBA, bien que très intéressante d'un point de vue purement stratégique, ne m'a jamais convaincu. Bien sûr, ces considérations sont personnelles et l'immense succès de LoL ou de Dota me donne tout à fait tort sur ce point. Mais que voulez-vous, les goûts et les couleurs... Tout ça pour dire que Smite représente selon moi une bonne opportunité de découvrir le genre.

Un modèle free-to-play classique pour du MOBA

Smite, Quand les dieux entrent en guerre
Des personnages pour tous les goûts.
Bref, je joue donc à Smite depuis ses débuts et malgré quelques pauses de temps en temps, j'ai pu assister à son évolution. Au fil de mises à jour régulières Hi-Rez s'efforce de peaufiner le projet pour rendre une copie soignée lors de la sortie en mars prochain. Le travail effectué depuis les premières heures de la bêta fermée est d'ailleurs plutôt important. Outre les modifications graphiques régulières des arènes de combat, la refonte visuelle des skins des dieux et l'ajout constant de nouveaux modes de jeu, c'est l'équilibrage général des personnages qui rend aujourd'hui Smite agréable à jouer en prévenant tout risque de frustration. Le joueur se connectant pour la première fois pourra choisir entre cinq dieux effectuant une rotation régulière. Comme dans la plupart des MOBA free-to-play, il faudra accumuler des points (appelés ici Points de Faveur) pour acquérir d'autres personnages ou bien acheter des gemmes pour les débloquer directement. Le modèle est exactement le même que celui d'un League of Legends ; pas de pay-to-win donc puisque chaque joueur a potentiellement accès à tous les dieux du catalogue en investissant du temps.

War of Gods !

Smite, Quand les dieux entrent en guerre
L'esprit de Noël Made in Smite.
Il y aura des personnages pour tous les goûts car divers panthéons sont à l'honneur dans Smite. Égyptien, Grec, Hindou, Maya, Chinois, Nordique, Romain, on retrouve une liste de dieux et de déesses plus ou moins connus dont l'effort apporté sur le background ravira les passionnés de mythologie. Saviez-vous par exemple que Fenrir, le loup gigantesque fils de Loki aimait porter un ravissant petit pull-over aux motifs de Noël ? A moins que ce ne soit l'une des nombreuses touches d'humour d'Hi-Rez qui semble prendre un malin plaisir à bourrer son jeu de facéties et de références pour quelque peu dédramatiser le fait d'utiliser des divinités "réelles" en guise de combattants. Quoi qu'il en soit, tous les personnages endosseront un rôle particulier sur le champ de bataille ; on retrouve les classiques mages, tanks, dps au corps-à-corps et à distance accompagnés de quelques hybrides servant le plus souvent de soutien. Toutefois, même si la fonction prédéfinie d'un personnage oriente son rôle dans une équipe, on pourra choisir de modifier la donne en le buildant de façon particulière grâce aux objets à acheter durant toutes les parties.

Smite, Quand les dieux entrent en guerre
Poséidon craque son Kraken.
Un personnage comme Vamana, le bébé le plus casse-pieds du panthéon hindou, pourra par exemple s'orienter tanking ou dommages selon ses choix de build. Smite repose en effet sur les principes classiques du MOBA à savoir deux équipes de X joueurs (cinq pour le mode Conquête du jeu) s'affrontant dans une arène fermée disposant de trois couloirs (des lanes) sur lesquelles des tourelles attaquent les joueurs adverses. La jungle en milieu de map permet de farmer quelques buffs bien utiles en combat et de planifier quelques attaques surprises. Le but pour une équipe sera d'avancer sur le terrain pour détruire le gardien ennemi (anciennement des Minotaures remplacés depuis peu par des titans au look plus agressif) eux-mêmes protégés par trois phénix. Les joueurs progressent sur 20 niveaux et débloquent des habilités à utiliser avec les raccourcis 1 à 4 du clavier. La dernière compétence appelée "Ulti" représente la capacité la plus puissante du personnage, elle dispose d'un temps de rechargement (cooldown) élevé et d'une animation en général assez travaillée.

Vise bien ou crève !

Smite, Quand les dieux entrent en guerre
Rock 'n' roll en arène de nuit.
Ce petit cours de MOBA pour les nuls ne fait qu'effleurer le contenu du jeu car le mode Conquête a été rejoint par quelques autres au fil des mois. L'arène par exemple représente à mon goût l'un des ajouts les plus fun puisqu'elle permet d'affronter cinq autres joueurs dans un Colisée aux spectateurs déchaînés. Pas de tourelles ici, il est essentiellement question de se mettre sur le coin de la tronche dans la joie et la "relative" bonne humeur propre aux MOBA (le chat n'est pas toujours un exemple de paix et d'amour). Ce mode est pour moi représentatif de ce qui fait la force de SMITE. Le dynamisme de ses combats induit par la caméra à la troisième personne donne une quasi-sensation d'affrontements PVP de MMORPG. De l'attaque basique et spammable à l'ulti dévastateur, la moindre action dans Smite est associée à un skillshot. Comprenez qu'il faudra toujours viser manuellement pour espérer toucher l'adversaire. Hi-Rez s'est d'ailleurs attelé à retravailler les repères des attaques au sol afin de clarifier leur portée et leur zone d'effet. On en retrouve de plusieurs types selon les personnages : des attaques en ligne droite touchant le premier ennemi rencontré, des attaques en cône devant soi (comme pour la nuée d'insectes d'Anubis ou le souffle glacial d'Ymir), des zones à placer librement au sol ou encore des effets autour de soi. La courbe de progression du joueur est donc énorme sur le jeu puisque la précision dans Smite est à la fois affaire de skill, de connaissance des personnages et d'anticipation des déplacements de l'adversaire. Tout cela peut être déstabilisant pour un joueur habitué à des années de MOBA en caméra céleste. Heureusement, les développeurs ont pensé à tout puisqu'une armée de tuto jouables et de vidéos explicatives se chargent de présenter les mécanismes du jeu au nouvel arrivant.

Smite, Quand les dieux entrent en guerre
Une flèche, un mort.
Continuons l'état des lieux des modes de jeu disponibles avec l'Assaut mixant la conquête et l'arène en proposant à deux équipes de s'affronter sur une seule lane avec une quelques tourelles et un phénix. Petite particularité venant pimenter la chose, votre personnage sera choisi de façon aléatoire dans la liste de vos dieux débloqués. Le mode Joute permet quant à lui de combattre un ami en duel ou de mettre face à face deux équipes de trois joueurs. Enfin, le jeu propose quotidiennement des petites parties à thème dans lesquelles les dieux sont prédéfinis et en accord avec le sujet (que des dieux à plumes, que des archers etc.). Bref, il y a déjà de quoi faire sans parler des parties classées permettant aux équipes de s'affronter dans des matchs au niveau bien plus élevé que les rencontres habituelles.

Gank Right Lane !

Smite, Quand les dieux entrent en guerre
Il va y avoir des morts !
La caméra de Smite à ça de particulier qu'elle oriente le gameplay vers le gank. On dispose d'un excellent rendu de ce qui se passe droit devant nous, mais qu'en est-il de derrière et des côtés ? A condition de se retourner ou de straffer, on peut facilement se faire surprendre par un ou plusieurs adversaires déboulant par derrière ou de la jungle pour vous coller une raclée divine en moins de deux. L'espérance de vie d'un personnage sous les assauts adverses n'est d'ailleurs pas bien élevée à moins d'être tanky ou de bénéficier de capacités de fuite. Il est donc crucial de toujours garder un œil attentif sur la minimap et de prévenir ses collègues d'éventuelles disparitions suspectes d'adversaires. En ce sens, les teamfights de Smite sont d'une importance capitale car ils peuvent permettre d'éradiquer l'intégralité d'une team en quelques secondes si les capacités sont bien coordonnées. Les entraves, ralentissements, grabs en arrière et autres joyeusetés sont légion et souvent synonymes de gros bobos sur votre personnage. Heureusement, il existe une flopée d'objets à activation manuelle à acheter en cours de partie offrant quelques précieuses secondes d'immunité. Comme indiqué un peu plus haut, l'équilibrage des personnages est plutôt satisfaisant pour le moment même si les nouveaux dieux introduits à chaque gros patch ont la fâcheuse tendance à être un chouïa trop puissants. Un défaut qu'Hi-Rez corrige en principe bien vite par quelques nerfs au cours des mises à jour suivantes. Dernier exemple en date, Geb le Dieu de la terre Egyptien et son bouclier protecteur absorbant beaucoup trop de dégâts vient de faire les frais d'une mise à jour diminuant sa puissance.

Des évolutions constantes depuis la bêta fermée

Smite, Quand les dieux entrent en guerre
Les arrière-plans sont désormais beaucoup plus riches en détails.
Au fil des mois, Hi-Rez a tâtonné et cherché ses marques pour l'aspect graphique du jeu, abandonnant le côté cel-shading des premiers temps pour passer à des modèles plus fins aux ombres plus douces. Les mutations les plus profondes concernent l'architecture des zones de combat et la skin de certains dieux présents depuis le départ. Alors que l'on commençait chaque partie dans une acropole fermée gardée par notre Minotaure, on débute maintenant dans une zone à ciel ouvert gardée par un immense titan. Cette ouverture s'accompagne d'une profondeur de champ plus importante permettant d'observer des environnements assez convaincants, riches en détails mais toujours très lisibles.La semaine dernière, un mode d'arène de nuit a été ajouté et s'il ne change pas la manière d'aborder ces matchs, il permet néanmoins de diversifier l'expérience de jeu. Au rang des attentes pour la sortie, espérons qu'une version française pointera le bout de son nez d'ici mars. Du côté des Dieux, Hi-Rez remet régulièrement au goût du jour les modèles et les capacités des personnages afin de conserver une unité artistique au fil des mises à jour. Bref, rien ne semble gravé dans le marbre pour le moment et les changements d'aujourd'hui peuvent très bien être balayés d'un revers de la main demain dans un souci de qualité globale du jeu.

Nos impressions

Smite représente une alternative très intéressante aux traditionnels MOBA vus du ciel. Bien loin d'être un simple moyen de différenciation vis-à-vis des ténors du genre, sa caméra à la troisième personne lui confère une véritable profondeur de gameplay basée sur des rencontres dynamiques où le skill du joueur dépendra de sa capacité à bien viser. Hi-Rez studios semble croire dur comme fer en son projet et le jeu suit une courbe de progression qualitative notable depuis les débuts de sa bêta fermée. Le jeu sort en mars, mais vous pouvez tout à fait le lancer dès maintenant, votre progression et vos personnages ne seront pas supprimés lors de la sortie. Une très bonne pioche à savourer de manière totalement gratuite comme la plupart des bons MOBA.

L'avis de la rédaction
Très bon
PC Hi-Rez Studios Stratégie Action Multi en ligne Mythologie
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
KazeGaming KazeGaming
MP
le 28 févr. 2016 à 23:02

Smite Excellent jeu je suis impatient qu'il arrive sur ps4 car c'est un jeu trés gourmand en performance du coup mon pc ne tient plus le choc mais je le recomande grandement ^^

Lire la suite...
Meilleures offres
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Derniers tests
15
TestThe Callisto Protocol
PC PS5 Xbox Series
17
TestMarvel's Midnight Suns
PC PS5 Xbox Series
16
TestWRC Generations
PC PS5 Xbox Series
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
2
Resident Evil 4 (2023)
24 mars 2023
3
Final Fantasy XVI
3ème trimestre 2023
La vidéo du moment