Menu
Robotrek
  • SNES
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Robotrek sur SNES /

Test du jeu Robotrek sur SNES

Robotrek
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Pseudo supprimé
L'avis de Pseudo supprimé
16 mai 2012 à 15:04:26
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (1)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15/20
Test Robotrek

Robotrek est ce qu'on appelle une EVD : une expérience vidéoludique déroutante. Débutant de manière plutôt conventionnelle pour une aventure qui semble déjà courue d'avance, le nouveau titre du studio Quintet prend finalement le joueur à revers et le plonge dans un univers futuriste complètement loufoque et bourré d'humour. Va y avoir du grabuge dans la galaxie, moi j'vous l'dis !

Robotrek

L'histoire prend place dans une galaxie lointaine, plus précisément sur une planète nommée... Quintenix. Prospères et technologiquement avancées, les différentes îles de la planète sont de véritables havres de paix. Malheureusement, un clan de pirates prénommé les Hackers investit les lieux et sème le trouble parmi les peuples. Personne ne sait exactement ce qu'ils veulent ni pourquoi ils sont ici. De votre côté, vous incarnez le fils du grand inventeur Hakihabara, qui vient de réemménager dans sa ville natale de Rococo. A l'effigie de votre père, vous vouez une passion certaine pour les inventions et plus particulièrement pour tout ce qui concerne la robotique. Dans un premier temps, les habitants du village n'ont pas tellement confiance en vous. Notamment le Maire et son conseiller le Dr. Einst, qui prend un malin plaisir à vous rabaisser du fait de votre peu d'expérience. Mais un jour, quatre jeunes enfants décident de découvrir le repaire des Hackers. L'imminent Einst ne parvenant pas à libérer le passage menant sur la trace des enfants, vous décidez de leur porter secours avec les moyens du bord.

Robotrek
Vous pouvez combiner deux objets entre eux afin d’en créer un nouveau plus performant.
Et par moyens du bord, il faut comprendre grâce à vos inventions. Car l'innovation de ce titre, c'est que le joueur peut combiner des objets de toutes sortes afin d'en créer de nouveaux. Sous réserve d'avoir les plans nécessaires à la conception, de l'argent et un laboratoire dans le coin, vous avez carte blanche pour construire des objets de quêtes et des consommables. Et cela ne s'arrête pas là puisque, plus important encore, vous pouvez créer des robots et des pièces pour ces derniers. Dans quel but ? Pour les faire combattre bien évidemment ! Non sans rappeler Pokémon ou encore Dragon Quest Monsters, ce n'est pas le héros qui combat ici mais bien sa petite troupe de robots fraîchement sortis du laboratoire. Vous ne pouvez cependant en construire que trois maximum, chacun embarquant une arme ou un bouclier dans chaque main, des missiles dans le dos, et des jambes. Chacune de ces parties peut donc être ensuite remplacée par une nouvelle plus puissante, le tout étant de trouver de nouvelles recettes et surtout d'expérimenter. De nombreuses pièces sont en effet à découvrir par vous-même.

Robotrek
Equilibrer ses statistiques reste le meilleur compromis pour tous vos robots.
Pour récolter de nouvelles recettes, vous devez lire des ouvrages dispersés à des endroits clés de votre aventure. Mais attention, vous ne pouvez prendre connaissance du contenu de chacun d'eux que si vous possédez le niveau requis. Pour gagner des niveaux, rien de plus simple, il faut comme dans n'importe quel autre jeu de rôle éliminer des ennemis. A la différence près qu'on ne parle pas ici d'expérience récoltée mais plutôt de Megs. Outre l'accès à de nouvelles recettes, la montée de niveau permet également d'augmenter les statistiques de chacun de vos robots. Ce sont donc 10 points à répartir à chaque fois parmi l'énergie, la puissance, la défense, la vitesse et la charge. Malheureusement, on se rend très vite compte qu'on ne peut pas réellement monter une statistique au profit d'une autre sans devenir rapidement inopérant. Trop de puissance et votre défense en deviendra risible, trop de résistance et votre attaque en pâtira. En d'autres termes, vous êtes obligé de garder un certain équilibre. Et c'est bien là le problème, car vos robots finissent irrémédiablement par être tous identiques.

Robotrek
Un seul robot suffit amplement pour la majorité des combats.
Mais pour mieux comprendre ce souci, attardons-nous sur le système de combats. Lorsque vous croisez un ennemi, vous passez sur un nouvel écran pour un affrontement au tour par tour. Première surprise, vous ne pouvez appeler qu'un seul robot au sein d'un même combat alors que les ennemis sont presque toujours au nombre de trois. Vos deux autres robots restent en réserve, mais peuvent à tout moment remplacer celui qui est en attaque. De par ce système, on s'attend à ce que chaque robot possède un rôle spécifique et soit appelé en fonction de la situation. Mais justement, vu que les statistiques de vos robots s'uniformisent sur la longueur, on ne peut en aucun cas se créer une équipe polyvalente. De plus, et mis à part quelques cas ciblés, le jeu reste relativement simple et peut être parcouru du début à la fin avec un unique robot. En pratique, vous n'avez qu'à déplacer votre combattant vers l'ennemi puis sélectionner une des attaques associée à une touche. Un coup bien placé suffit ensuite dans la majorité des cas à anéantir n'importe quel assaillant. Bien que les déplacements fassent vaguement penser à du tactical RPG, il n'y a strictement aucune notion tactique dans Robotrek. Après, il est vrai que les boss changent la donne du fait du challenge qu'ils apportent. C'est d'ailleurs le seul moment où vos autres robots servent à quelque chose, mais simplement pour gagner un peu de temps afin de remettre en état l'éventuel robot principal s'il est hors service. En résumé, vous avez certes trois robots, mais surtout un sur lequel est concentré le meilleur équipement possible et deux autres à côté qui font office de figurants.

Robotrek
Des capsules apportant différents bonus sont disséminées temporairement sur les zones de combats.
Malheureusement, la diversité des équipements n'aide pas non plus à changer cette donne. Même si la différence n'est pas frappante en début de jeu, le fait est que les armes de contact sont bien plus puissantes que les armes à distance. Il existe pourtant un système fort sympathique qui permet de créer soi-même des skills. Cela consiste à combiner votre attaque de main gauche, de main droite et vos missiles afin de créer un tout nouvel effet bien plus dévastateur. Leur utilisation est cependant contrôlée par une jauge qui se vide plus ou moins à chaque attaque ou action effectuée. Vous devez ensuite attendre que celle-ci se remplisse de nouveau pour attaquer, ce qui laisse pendant ce temps-là le champ libre aux adversaires. Malheureusement, tout ce système se sabote de lui-même puisque les skills vident considérablement cette jauge, ce qui permet aux ennemis non atteints d'attaquer plusieurs fois d'affilée les uns après les autres. Il en va d'ailleurs de même avec les missiles, ce qui laisse finalement peu de choix lorsque l'on ne désire pas passer trop de temps sur un affrontement. Du coup, il est préférable d'utiliser ce type d'attaques uniquement contre les boss afin de leur infliger d'énormes dégâts. Du moins quand le jeu le veut bien. Car pour on ne sait quelles raisons, certaines attaques font quelquefois des dégâts complètement ridicules. Il faut attendre un coup critique pour réellement infliger des dégâts importants, qui peuvent parfois être 100 fois supérieurs à une attaque de base et tuer instantanément un boss. Au final, le titre subit tellement d'incohérences de ce style qu'on ne prend plus de réel plaisir à écumer les combats. Triste constat lorsque l'on voit le potentiel initial du jeu et les idées originales pensées autour du gameplay.

Robotrek
Vous débloquez vos destinations les unes après les autres.
Pourtant on ne peut en aucun cas qualifier Robotrek de mauvais jeu. Bien au contraire, les aléas du gameplay sont largement compensés par un travail scénaristique des plus surprenants. Lorsque l'on se penche sur les précédents jeux du studio Quintet, on voit clairement que les thèmes abordés restent assez matures malgré leur approche plutôt naïve à chaque fois. Mais pour Robotrek, Quintet opère un gros virement de cap et nous offre un jeu qui se veut avant tout axé sur l'humour et ne se prenant jamais au sérieux. Après une première approche très ordinaire et comparable à n'importe quel autre jeu de rôle, le titre va petit à petit amener le joueur dans des situations de plus en plus cocasses et propices à la dérision la plus totale. Prenant la forme de stages directement accessibles via la mappemonde, votre aventure donnera l'impression de subir une certaine linéarité. Pourtant, grâce à un fil rouge très bien maîtrisé avec différents personnages récurrents croisés tout au long de votre aventure, vous n'aurez jamais l'impression de tourner en rond ou de vous ennuyer durant votre quête. Surtout que les stages, bien que très courts en début de jeu, prendront ensuite de plus en plus de consistance. De la petite grotte que vous traversez en quelques minutes, vous passerez à l'énorme forteresse labyrinthique où se côtoient énigmes, combats en masse et situations loufoques. En conclusion, Robotrek s'est malheureusement perdu dans un gameplay qui s'annonçait à la base ingénieux. Mais à côté, il n'en reste pas moins que la réelle force du titre réside dans cette aventure tellement improbable, amusante et très rafraîchissante.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    A défaut d'être d'une beauté ahurissante, Robotrek parvient à nous faire voyager dans plusieurs environnements radicalement opposés les uns aux autres. Le level design reste sans doute le plus impressionnant, passant de la petite grotte à visiter en quelques minutes à l'énorme forteresse tortueuse de plusieurs étages. Seuls les effets ou les animations durant les combats peinent à convaincre.

  • Jouabilité 13 /20

    Partant d'un concept intéressant, Robotrek propose des idées certes originales mais qui restent finalement très mal exploitées. Autant les phases d'invention sont un pur régal sans être non plus ultra recherchées, autant une fois en combat, c'est l'ennui assuré. Même le fait de pouvoir créer ses propres skills ne parvient pas à rendre le tout vraiment attractif.

  • Durée de vie 16 /20

    Robotrek est typiquement le genre de jeux où l'on ne voit pas les heures défiler. Amusant et surprenant, les évènements s'enchaînent sans aucun temps mort, poussant parfois le joueur à chercher de lui-même où aller et quoi faire. Le côté loufoque du titre y est évidemment pour beaucoup d'un point de vue immersion. Il n'y a que les combats un poil trop présents qui peuvent vraiment finir par agacer.

  • Bande son 14 /20

    Les musiques ne sont clairement pas là pour rendre le tout épique, mais plutôt dans l'optique de renforcer le côté humoristique du soft. Le pari est réussi, mais gros bémol tout de même pour la musique de combat vraiment horripilante à la longue.

  • Scénario 15 /20

    Bien que l'humour soit omniprésent, il reste néanmoins suffisamment dosé pour ne pas prendre le dessus sur la trame scénaristique du jeu. En effet, que cela soit par les rêves énigmatiques du héros ou encore les différentes phases de dialogues, à aucun moment la quête principale n'est perdue de vue. Elle se complexifie même au fur et à mesure, à un tel point que l'on a du mal à en saisir les subtilités par moments. On mentionnera en outre quelques rebondissements sympathiques, mais sans être non plus renversants.

On connaissait Quintet pour son brillant travail sur ActRaiser ou Soul Blazer, mais le studio montre avec Robotrek qu'il sait également manier des registres beaucoup plus légers. Malgré de très gros soucis de gameplay, on ne retiendra finalement qu'une seule chose. Robotrek est une bonne grosse parodie du jeu de rôle, avec ses grands méchants totalement idiots, ses monstres attachants et ses situations parfois sans queue ni tête.

Note de la rédaction

16
15

L'avis des lecteurs (1)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Profil de Pseudo supprimé,  Jeuxvideo.com
Pseudo supprimé
SNES RPG Enix Quintet Rétrogaming
Dernières Preview
PreviewDice Legacy : un étonnant mélange de gestion, de survie et de dés 23 juil., 09:01
PreviewBattlefield 2042 : Le mode Portal est la promesse enivrante d'un contenu communautaire gigantesque 22 juil., 20:00
PreviewFIFA 22 : premières impressions, droit au but ? 20 juil., 19:12
Les jeux attendus
1
Horizon : Forbidden West
4ème trimestre 2021
2
Battlefield 2042
22 oct. 2021
3
Far Cry 6
07 oct. 2021