Menu
Dragon Quest V
  • Tout support
  • DS
  • iOS
  • Android
  • PS2
  • SNES
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Dragon Quest V
SNES
Dragon Quest V
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Pseudo supprimé
L'avis de Pseudo supprimé
13 décembre 2011 à 23:51:32
18/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.5/20
Partager sur :

Après quatre premiers épisodes sur NES, la série des Dragon Quest débarque enfin sur la console 16 bits de Nintendo. Ce passage sur Super NES est donc l'occasion rêvée pour Enix d'apporter un petit lifting graphique à son bébé, et de proposer en plus tout un lot de nouveautés. Tellement de nouveautés d'ailleurs qu'on ne sait plus où donner de la tête !

Dragon Quest V

Sorti deux ans auparavant, le quatrième épisode de la saga avait clairement divisé les joueurs à sa sortie. Il tranchait en effet radicalement avec ce que nous avait toujours proposé la licence au point d'en perdre une certaine magie malgré de très bonnes idées. Ce passage sur Super NES est donc l'occasion de renouer pleinement avec ce qui a fait le succès légendaire des Dragon Quest, à savoir une aventure classique mais toujours aussi riche et trépidante. Cependant, pour ce second épisode de la trilogie zénithienne, le scénario gagne en profondeur et prend en compte un tout nouvel élément : le temps. En effet, l'histoire de Dragon Quest V se déroule sur plusieurs générations ! L'aventure débute alors que vous n'êtes qu'un enfant âgé de six ans. Lors d'une nuit sur un navire, vous rêvez de votre naissance et surtout de votre mère décédée en vous mettant au monde. Une fois revenu de ce douloureux cauchemar, vous accostez et partez à l'aventure en compagnie de votre père dans différentes villes aux alentours afin de leur apporter de l'aide. Vous vous rendez alors compte que votre père est adulé de tous, voire considéré comme un véritable héros. Malheureusement, un triste dénouement vous attend. Vous apprenez alors à ce moment-là que votre mère n'est finalement pas morte…

Dragon Quest V
En début de jeu, les traversées entre villages se font automatiquement.
A partir de là, il est inconcevable d'expliquer ce qui se passe sous peine de vous gâcher la suite de cette incroyable aventure. Sachez juste qu'il se dégage trois grands axes du scénario, chacun renvoyant à une période de la vie de votre héros. La première, comme expliquée précédemment, englobe votre jeunesse en compagnie de votre père. Celle-ci se résume généralement à ce que votre père soit appelé dans un village pour y résoudre un problème, moment où il vous laissera seul quelques temps. Jeune et insouciant que vous êtes, vous en profitez soit pour suivre votre père au fin fond d'une grotte sans son accord et en dépit du danger, soit pour quitter le village en pleine nuit afin de visiter un donjon avec une amie. C'est vraiment amusant d'imaginer le père et son fils faire chacun leurs petites affaires et se retrouver le lendemain matin comme si de rien n'était. Cette première partie constitue en outre une belle mise en bouche et permet de s'imprégner doucement du gameplay du jeu. D'habitude, le joueur est obligé de faire un brin de leveling avant de véritablement amorcer son périple. Ici, ce passage obligatoire prend une tout autre tournure et s'imbrique dans le scénario en lui-même. Dès le début du jeu, les traversées entre chaque village se font automatiquement en compagnie de votre père et vous empêchent donc de combattre des monstres sur la mappemonde. Ou du moins presque, car il y a bien quelques combats scriptés sur votre trajet. Mais vous n'avez pour ainsi dire rien à y faire ou à craindre puisque votre père, alors quasiment invulnérable, s'occupe des ennemis qui vous barrent la route. Vous engrangez ainsi à différents moments quelques niveaux en ne faisant vraiment rien de spécial. Vous êtes mêmes soigné à chaque fin de combat. Bien que ces phases de leveling facile puissent paraître sans intérêt, tout ce que l'on voit finalement c'est un père qui protège son jeune fils d'un monde hostile. Cela en devient vraiment attendrissant, le lien paternel étant très bien retranscrit.

Dragon Quest V
Le bestiaire est toujours aussi emblématique.
La seconde partie du jeu se déroule 10 années plus tard. Vous avez alors comme but premier de retrouver votre mère mais aussi le héros capable de porter l'équipement zénithien. S'ensuit une dernière partie qui fait office d'ultime ligne droite avant le boss final. Encore une fois, il est regrettable mais préférable dans ce test de passer sous silence de nombreux éléments du scénario. Mais dites-vous bien que cette aventure est bien plus énorme que tout ce que la série nous a déjà proposé, c'est même incomparable à tous points de vue. De toute façon, si vous comprenez bien la notion de génération, vous avez une petite idée de ce qui vous attend au bout du chemin. Le soft est vraiment bourré de surprises, de choix influant même sur le gameplay et on retrouve surtout l'humour typique de la série. Qui n'a d'ailleurs pas souri au sacré clin d'œil des développeurs lorsque le père du héros reprend maladroitement des escaliers derrière lui ? Ne parlons même pas du bestiaire, les ennemis ayant parfois des réactions totalement burlesques. Ce passage sur Super NES n'a en rien entaché l'univers et la magie du jeu. On peut même dire qu'avec ces nouveaux moyens techniques, Enix apporte un autresouffle à sa série et nous sert un titre incroyablement riche scénaristiquement. Notez que les trois épisodes de la trilogie zénithienne semblent assez indépendants les uns des autres malgré un thème commun, contrairement à ceux de la trilogie de Roto.

Dragon Quest V
Le côté religieux est de plus en plus prononcé à chaque nouvel épisode.
Mais un bon scénario ne fait pas tout, attardons-nous à présent sur le gameplay. De manière générale, l'ergonomie prend un coup de jeune. Première chose, le menu d'exploration est toujours présent mais pas de panique puisque les développeurs ont eu la bonne idée d'utiliser intelligemment la manette de la Super NES en assignant quelques actions aux touches. En clair, vous n'avez plus besoin de passer par le menu pour ouvrir une porte ou un coffre, ou encore pour parler à qui que se soit dans le jeu ! Une véritable libération face à ce menu autrefois si contraignant et laborieux. Le reste des informations que contient ledit menu n'a de son côté que très peu changé, vous y trouvez toujours un inventaire très limité pour chaque personnage, ainsi que vos magies disponibles et les différentes fiches d'équipement et de statistiques. Bien entendu, la banque est toujours présente pour vous soulager des objets inutiles encombrant vos sacs. Notez également que lors de vos achats d'équipement en tout genre, la différence de statistiques s'affiche désormais à l'écran et permet donc de voir très rapidement quelle arme ou armure convient pour tel personnage, et si celle-ci est plus ou moins puissante. Sachez pour finir qu'on connaît enfin la consommation des MP de chaque magie, ce qui, mine de rien, permet d'avoir un œil plus avisé et stratégique sur les combats.

Dragon Quest V
Vous pouvez laisser votre équipe agir par elle-même grâce à différentes tactiques.
En parlant des combats, le système de compagnons a une nouvelle fois été repensé. Toujours dans le but d'offrir une expérience de jeu complète et pertinente, le scénario influe sur les personnages qui vous accompagnent durant votre aventure. C'est du moins une réalité au début, le jeu proposant des personnages fixes par la suite même si certains choix scénaristiques jouent sur leur identité et même leur pouvoir. Mais la réelle nouveauté, c'est le fait de pouvoir rallier les monstres à votre cause et de les entrainer comme n'importe quel autre personnage. Il possède donc un niveau et des magies à débloquer, et se recrutent aléatoirement en fin de combat. Vous ne pouvez cependant en garder qu'une poignée avec vous, les autres devant être stockés chez un PNJ. Notez que vous devez acheter une caravane à un homme en particulier pour pouvoir enrôler et transporter ces monstres. Concernant les affrontements en eux-mêmes, ils sont à la fois plaisants et expéditifs. D'une part, parce que le jeu reste très abordable et ne nécessite pas des heures intensives de leveling. Et d'autre part, parce que les combats sont très dynamiques et que l'apparition des armes à effet de zone (boomerang et fouet) permet de faire de gros dégâts très rapidement. Vous pouvez d'ailleurs choisir des tactiques automatiques à chaque début de combat, laissant votre équipe agir toute seule selon l'ordre donné. De manière générale, cet opus renforce les bases de son gameplay et apporte également une certaine stabilité à la série. Il aura fallu attendre deux ans, mais l'attente n'aura pas été vaine loin de là.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Le rendu visuel de ce Dragon Quest est très joli mais n'exploite pas pleinement les capacités de la console. Le passage de la NES à la Super NES est quand même très marquant, donnant bien plus de relief et de vie au monde. C'est coloré, animé et l'on prend encore plus de plaisir à découvrir les différents éléments de ce nouvel univers. On remarquera que l'écran de combat est repris du premier Dragon Quest, directement superposé sur la mappemonde et non complètement à part. Petit bémol quand même, les rencontres aléatoires déclenchent un bref flash lumineux qui picote vraiment la rétine.

  • Jouabilité 17 /20

    Qui dit manette de Super NES dit deux fois plus de boutons. Vous pouvez donc enfin ouvrir une porte ou parler à un PNJ d'une simple touche. Plus généralement, l'ergonomie est de plus en plus travaillée et allie un menu mieux pensé à des combats toujours plus attractifs. Vous pouvez d'ailleurs recruter des monstres et les enrôler comme compagnon, système vraiment amusant et qui permet de se forger n'importe quel genre d'équipe au vu de la diversité du bestiaire.

  • Durée de vie 16 /20

    La durée de vie avoisine celle du précédent opus, mais l'intérêt porté à cet épisode est complètement différent. En effet, le jeu est tellement bien ficelé et prenant que vous ne verrez pas les heures passés. Tout est vraiment maitrisé, jamais trop de blabla, jamais trop de leveling ni encore de quête trop longues avec des allers-retours incessants.

  • Bande son 17 /20

    Le travail de Koichi Sugiyama est toujours d'une très grande qualité. Coupler un scénario rudement bien construit à une bande-son aux petits oignons, et cela vous donne une immersion sans faille où le joueur se retrouve complètement absorbé d'un bout à l'autre de l'aventure.

  • Scénario 17 /20

    Beaucoup plus profond et mieux pensé, ce Dragon Quest V transporte le joueur dans une aventure se déroulant sur plus de 20 années. Trois générations sont ainsi représentées, donnant lieu à autant d'aventures inédites en compagnie d'un héros plus attachant que jamais. On remarquera par ailleurs que des thèmes un peu plus adultes sont de la partie, tels que la vie et la mort ou encore le sacrifice et l'esclavage. Cela tranche assez avec l'habituel côté naïf de la série, qui n'en reste pas moins très présent quand même.

Dragon Quest parvient à faire une très belle transition entre les deux consoles de Nintendo. Techniquement, on reste encore en deçà de ce que peut proposer la Super NES, mais la trame principale est de son côté parfaitement maîtrisée et propose une aventure jamais vue auparavant dans la série. On ne décroche plus, suivre la vie entière de notre héros est une idée fabuleuse tant elle implique d'innombrables rebondissements.

Profil de Pseudo supprimé
L'avis de Pseudo supprimé
13 décembre 2011 à 23:51:32
18/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (6)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
18.5/20
Mis à jour le 13/12/2011 à 23:51
Super Nintendo RPG Enix Chunsoft
Dernières Preview
PreviewRollerCoaster Tycoon 3 - Complete Edition : un portage Switch sur de bons rails 14 sept., 15:00
PreviewRide 4 : L'épisode de transition prometteur pour Milestone ? 11 sept., 14:00
PreviewImmortals Fenyx Rising : entre Zelda et Assassin's Creed, son coeur balance 10 sept., 21:45
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Gotham Knights
2021
3
Call of Duty : Black Ops Cold War
13 nov. 2020