Menu
Ratchet & Clank : All 4 One
  • PS3
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Ratchet & Clank : All 4 One
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
18 octobre 2011 à 19:00:00
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (161)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.2/20
Fnac Marketplace PS3 19.90€ Amazon PS3 49.20€ Rakuten PS3 70.00€
Marchand
Supports
Prix
Voir toutes les offres
Aussi disponible sur :PS Now
Test : Ratchet & Clank : All 4 One
PS3
Partager sur :

Depuis bientôt dix ans, Insomniac Games nous régale à nous compter les aventures d'une boule de poils et d'un tas de boulons. Après avoir traversé et sauvé des dizaines et des dizaines de galaxies, après s'être improvisés gladiateurs, le duo pensait avoir pris une retraite bien méritée. C'était sans compter sur une improbable pirouette scénaristique qui va les amener à coopérer avec Qwark et le Docteur Nefarious !

Ratchet & Clank : All 4 One

La série Ratchet & Clank a réussi à se renouveler sans aucune difficulté au fil des épisodes, sur deux générations de Playstation, s'exportant également plutôt pas mal sur portable. Mais il faut admettre que A Crack in Time, sans même tenir compte de son issue, apparaissait clairement comme l'opus final d'une série dont Insomniac a fait le tour, que ce soit en termes d'univers, de gadgets ou de personnages. Mais voir disparaître un jeu de plates-formes/action tel que celui-ci eut été un crève-cœur pour ses nombreux fans ! Ainsi, sans risquer l'épisode de trop tout en contentant les joueurs amoureux du Lombax et du petit robot, les développeurs ont imaginé le pendant PS3 de New Super Mario Bros. Wii. Ce sont donc quatre joueurs qui peuvent prendre part à l'aventure et progresser ensemble sur un seul écran, une première dans l'histoire de la série dont le multijoueur n'a jamais été une force ou un principe fondamental. Pourtant, tout en étant conçu pour être joué à plusieurs, ce volet peut-être tout aussi bien apprécié en solo, accompagné d'une IA. C'est un véritable tour de force que réalise Insomniac, ayant fait en sorte que chaque obstacle puisse être franchi aisément, que vous jouiez seul ou entre amis. Pour les solitaires, All 4 One s'inscrit dans la continuité de ses aînés, avec ses particularités. Pour les autres, il est un bon moyen de s'éclater entre potes dans un titre très largement coopératif et un chouia compétitif.

Ratchet & Clank : All 4 One
La coopération est indispensable pour avancer.
S'il n'est pas plus surprenant que ça de voir Qwark accompagner Ratchet et Clank, la présence de Nefarious, ennemi historique du couple de héros, mérite justification. Le vil docteur, déterminé à se débarrasser de Qwark, devenu chef d'état aussi "grotesquement" que héros inter-planétaire, tente de piéger ce dernier, accompagné alors du Lombax et du robot, mais son plan échoue. Alors que Z'Grute, sorte d'hybride entre un poisson et un coléoptère était censé exterminer les trois gentils à Luminopolis, il se retourne également contre Nefarious et voici les quatre personnages propulsés sur la planète Magnus ! Bon d'accord, la pirouette n'a rien de très recherchée et il ne fait aucun doute qu'Insomniac aurait pu imaginer un autre intérêt commun au quatuor. Mais qu'importe, le fait qu'ils coopèrent n'altère en rien leur rivalité puisque tout au long du jeu, nous nous délectons des cinématiques qui voient Nefarious tenter à plusieurs reprises d'éliminer un Qwark toujours aussi crédule mais diablement attachant. L'humour, parfois un peu facile certes, est omniprésent et les répliques des héros superbement mises en valeur par un doublage tout simplement magistral. Les personnages secondaires ne sont pas en reste puisque Cronk et Zéphir, en tant que superviseurs, nous gratifient de quelques boutades tout simplement fameuses. Mention spéciale à M. Zurkon qui, sans être une arme aussi efficace que dans le précédent volet, nous amuse toujours à vanner Ratchet avec des répliques totalement mégalo.

Ratchet & Clank : All 4 One
Il n'a pas l'air dans son assiette le monsieur, si ?
La progression, à deux, trois ou quatre, se fait toujours sur un seul et même écran. Les joueurs doivent alors rester groupés et coopérer pour franchir les obstacles sans difficulté. L'objectif, pour que la partie continue, est qu'un héros au moins soit en vie, ce qui suffit à faire réapparaître celui ou ceux qui viennent de mourir. Destiné à tous les publics, All 4 One ne frustre pas les joueurs accompagnés de boulets car si l'un des utilisateurs est à la traîne, il lui suffit d'appuyer sur triangle pour que son swingueur l'accroche et le hale jusqu'à un de ses potes. Dans le cas où vous jouiez Online, appuyer sur L2 signifie votre position à un joueur qui est perdu ou n'a pas saisi son rôle. Vous l'aurez compris, les moyens de communiquer et de se sortir d'impasses sont efficaces, ce qui contribue à rendre la marche en avant extrêmement fluide. En effet, All 4 One est un titre dénué de toute frustration dans lequel on progresse 11 heures durant sans jamais buter deux fois sur la même situation, les indications étant limpides, le niveau de difficulté relativement bas. S'amuser sans se prendre la tête, tel est le crédo de ce soft, une accessibilité qu'on retrouvait déjà dans les précédents volets. La rapidité qu'on a à terminer les segments est également liée à la possibilité de courir quelques secondes, nécessitant à chaque fois une petite récupération, ce qui remplace plus ou moins les Hoverboots chers à Ratchet dans A Crack in Time.

Ratchet & Clank : All 4 One
Grâce à son réflecteur, Ratchet peut repousser les lasers ennemis.
Autre facilité qu'on ne trouvait pas dans les autres Ratchet & Clank, les munitions sont gratuites et se récupèrent à des points de réapprovisionnement définis. En revanche, les armes s'achètent via un vendeur mobile et grâce aux fameux boulons récupérés ça et là. Puis, pour les joueurs les plus riches, elles peuvent être améliorées sur trois paliers afin de devenir plus puissantes et plus efficaces, en parallèle de l'opposition croissante au fil des niveaux. Notons d'ailleurs que le bestiaire est un petit peu moins varié et inspiré que de coutume, certains ennemis étant franchement trop récurrents à notre goût. D'ailleurs, la "déception" est la même en ce qui concerne les armes et les gadgets, certes nombreux, mais assez redondants et parfois cheatés. On pense principalement au pacificateur, qui permet de transformer n'importe quel ennemi en animal inoffensif, même les plus puissants, et ce en quelques secondes. Et lorsqu'on sait qu'il est possible de combiner les flux si les joueurs utilisent la même arme (ce qui est possible avec toutes les armes), la dévastation est totale ! Parmi les outils les plus marquants, notons le Double Infernal qui projette un hologramme de votre héros ou le réflecteur, un bouclier qui inhibe ou renvoie les tirs ennemis, pratique pour franchir certains passages définis.

Ratchet & Clank : All 4 One
Les spots publicitaires dédiés aux armes sont un pur régal.
Multijoueur oblige, All 4 One ne pouvait pas être qu'un enchaînement de niveaux dans lesquels on shoote sur à peu près tout ce qui bouge, entraînant des effets de bullet-time assez sympa. La variété des situations est l'une de ses forces puisque outre les classiques phases en rail, on retrouve du rail-shooting aux commandes d'un robot de taille colossale, une séquence en ski nautique, d'autres à la Métroid dans une boule métallique, un passage vertical à l'aide de réacteurs, pas de shoot galactique mais un niveau dédié à l'espace ou encore deux descentes d'un glacier sur les Grind Boots. Bref, on ne s'ennuie pas une seconde et malgré quelques passages très bourrins dans lesquels on utilise en masse le combustor (l'arme principale) et le bombardeur plasma, le situations se renouvèlent avec une grande efficacité. Par exemple, la sombre forêt Terawatt exige des joueurs qu'ils déplacent une source lumineuse et reste à sa proximité pour repousser les attaques de plantes sauvages. La coopération est alors indispensable, pendant que deux déplacent la source, les autres luttent contre les ennemis qui tentent de réduire son énergie. Idem lors des phases de plates-formes où le swingueur pourra être le meilleur moyen de mourir si votre timing n'est pas bon, a fortiori lorsque les quatre joueurs sont liés les uns aux autres ! Morts idiotes et fous rires en perspective.

Ratchet & Clank : All 4 One
C'est aussi ça Ratchet & Clank, un grand n'importe quoi !
Malgré toutes ses qualités, Ratchet & Clank : All 4 One est loin d'être parfait. De gros soucis inhérents au gameplay et dont on n'avait pas l'habitude gâchent certains passages de l'aventure. Cela peut être lié à des touches qui font double emploi et que l'IA gère très mal, comme le rond qui sert à la fois à utiliser l'aspiro-canon et à briser certaines caisses. Problème, si vous souhaitez casser une caisse, l'IA sera souvent aspirée dans votre canon ! Pas terrible... D'ailleurs, on ne saurait que trop vous conseiller de débaucher quelques potes pour remplacer l'IA au comportement parfois ridicule, qui reste immobile à l'instant où vous mourrez (choix incompréhensible sur des plates-formes instables), qui se coince dans certaines parties du décor ou qui vous laisse gérer des situations qui nécessitent pourtant d'être deux. En revanche, on ne pourra pas lui reprocher sa gestion des armes puisque dans le but d'éliminer vos assaillants plus facilement, elle sélectionne systématiquement la même arme que vous. Et lorsqu'elle le peut, l'IA n'hésite jamais à vous porter secours pour vous permettre de reprendre vos esprits et de réintégrer la partie. Enfin, notons que le jeu souffre de quelques problèmes de caméra, empêchant parfois de découvrir une zone précise de la map ou de revenir suffisamment en arrière, et de ralentissements très localisés. Personne n'est parfait !

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Tout en proposant son lot de lieux enchanteurs et colorés, cet épisode est peut-être un peu moins varié et inspiré que ses aînés. Toutefois, la patte d'Insomniac n'a rien perdu de son savoir-faire et on apprécie cette volonté constante de transformer chaque niveau en un site unique reconnaissable au premier coup d'œil. Le soin apporté aux cinématiques et aux spots publicitaires dédiés aux armes du vendeur est également remarquable. Les effets de flou et d'explosions un peu bâclés auraient en revanche nécessité davantage de travail.

  • Jouabilité 16 /20

    S'il a été pensé pour jouer essentiellement avec deux ou trois humains, All 4 One peut se transformer en Ratchet & Clank classique si vous le vivez en solo. Toutefois, il vous faudra composer avec une IA pas totalement au point et des problèmes de caméra récurrents. C'est donc à plusieurs qu'on vous le conseille, d'autant que la coopération est équilibrée et pensée de sorte à ce que les boulets soient systématiquement aidés par leurs partenaires. La compétition est également au rendez-vous avec des primes de boulons accordées aux joueurs les plus méritants.

  • Durée de vie 16 /20

    Comptez entre 10 et 12 heures pour voir le bout de l'aventure une première fois, ce qui vous permettra de débloquer toutes les armes sauf une et de les faire progresser aux deux tiers. Comme on en a l'habitude, la rejouabilité est importante puisque deux quêtes annexes vous occuperont quelques heures. Ajoutez à cela la possibilité de jouer en ligne et vous obtenez une durée de vie assez conséquente.

  • Bande son 18 /20

    Les doublages sont sans aucun doute l'un des gros points forts de cet épisode qui s'appuie en plus sur des thèmes musicaux magnifiques, en parfaite adéquation avec l'ambiance onirique et mystérieuse de certains segments. Drôle et rythmé, All 4 One bénéficie d'une ambiance sonore vraiment réussie, plus encore que ses aînés.

  • Scénario 12 /20

    L'histoire ne tient pas autant de place que dans les précédents volets et la pirouette scénaristique pour justifier l'alliance entre Ratchet et Clank d'un côté et Qwark et Nefarious de l'autre est un peu minable. En revanche, le soin apporté aux cinématiques et au respect de la personnalité des quatre héros est juste impressionnant. Allié à un humour omniprésent bien qu'un peu facile par moment, cela donne un résultat finalement de qualité.

Ratchet & Clank : All 4 One parvient à nous laisser une impression doublement positive. S'il est un titre à part dans l'histoire de la série du fait d'être largement orienté multijoueur et coopération, il plaira également, de part sa souplesse, aux fans historiques habitués à jouer en solo. Toutefois, ceux-ci devront composer avec une IA un peu trop souvent gaffeuse. Si les problèmes de caméra rendent la progression brouillonne par moment, on retiendra surtout que le gameplay est bien pensé et équilibré, ne frustrant ni les néophytes ni les initiés. L'heure de la retraite n'a donc toujours pas sonné pour notre duo préféré...

Profil de Rivaol
L'avis de Rivaol
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
18 octobre 2011 à 19:00:00
16/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (161)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.2/20
Mis à jour le 18/10/2011 à 19:00
PlayStation 3 Action Plate-Forme Insomniac Games Sony
Dernières Preview
PreviewCyberpunk 2077 : Nos impressions après les 15 premières heures de jeu en exclu 19 nov., 18:30
PreviewFootball Manager 2021 : Simple affinage à l'horizon 10 nov., 09:15
PreviewHyrule Warriors : L'Ère du Fléau - La préquelle de BOTW inquiète autant qu'elle fait envie 09 nov., 15:19
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
10 déc. 2020