Menu
Big City Adventure : Sydney, Australie
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / Big City Adventure : Sydney, Australie sur PC /

Test du jeu Big City Adventure : Sydney, Australie sur PC

Big City Adventure : Sydney, Australie
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Pseudo supprimé
L'avis de Pseudo supprimé
22 août 2010 à 16:27:04
7/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs
Donnez votre avis sur ce jeu !
Test Big City Adventure : Sydney, Australie

Après avoir sillonné les rues pentues de San Francisco, la charmante famille de Big City Adventure nous revient avec une nouvelle destination. Cette fois-ci cap sur l’Australie, direction Sydney plus précisément où nos chers touristes vont pouvoir épancher leur soif de savoir. Car ces gens-là ne sont pas du genre à se faire dorer la pilule sous le soleil australien, ah ça non! Laissant la plage aux surfeurs et la farniente aux étudiants, notre sympathique famille (qui n’a pas de nom soit dit en passant) a la ferme intention de squatter les hauts lieux historiques de la ville. Alors en route pour un marathon culturel qui risque fort de vous coûter la vue...

Big City Adventure : Sydney, Australie

Jeu d'objets cachés oblige, vos yeux seront mis à rude épreuve pour déceler le moindre détail mais aussi et surtout car les images que vous devrez fouiller du regard sont pour la plupart très laides. Hormis quelques tableaux qui rehaussent légèrement le niveau esthétique du jeu, le tout reste fade et sans saveur. Je m'explique, là où l'on serait en droit d'attendre des lieux de Sydney fidèlement retranscrits, nous avons en fait droit à des scènes rappelant la décoration bien trop chargée de certaines vitrines d'antiquaires où les objets les plus anodins côtoient certaines raretés dans un joyeux chaos. Vous l'aurez compris, les décors fourmillent de détails (et c'est bien la moindre des choses pour un jeu d'objets cachés) mais ils sont d'une incohérence totale. Dans BCA Sydney, il n'est pas anormal de croiser une baignoire collée au plafond d'un musée, un pingouin dans un théâtre ou même un char d'assaut trônant aux côtés d'un ravioli, le tout sur la cime d'un arbre... Je sais bien que l'Australie est loin de chez nous mais là c'est quand même le monde à l'envers (sans mauvais jeu de mots) ! Passons sur ses graphismes d'un goût douteux pour nous concentrer sur le cœur du soft, à savoir son gameplay.

Big City Adventure : Sydney, Australie
Toi c'est la dernière fois que tu touches à ma tarte !
Et là, c'est un véritable miracle qui s'opère sous nos yeux ébahis... non je plaisante, le gameplay reste basique et s'articule autour de deux phases bien distinctes: d'abord un mini-jeu permettant de découvrir la prochaine destination ensuite, une fois sur place, il s'agira de découvrir les seize objets requis pour terminer le niveau. Puis, rebelote avec un autre mini-jeu. Répétitif vous dites ? Oui ça l'est. En tout, c'est six mini-jeux qui vous attendent. Au classique puzzle s'ajoute d'abord un jeu de mémoire dont le but est de faire des couples d'images identiques. Vous aurez également droit à une variante du jeu des sept erreurs dans laquelle vous devrez repérer la bonne image parmi les quinze proposées, l'objectif à atteindre augmentant et le temps imparti diminuant à mesure que vous avancez dans l'aventure. Vous souvenez-vous de ce jeu qui consistait à taper à l'aide d'un marteau sur le crâne des pauvres taupes qui osaient sortir la tête de leur terrier ? Et bien vous y aurez droit aussi sauf que là, Australie oblige, c'est sur des crocodiles qu'il faudra taper pour faire tomber dans votre panier les tartes qu'ils détiennent, tout en évitant l'ornithorynque qui traîne dans les parages, vous me suivez toujours ? Ajoutez à cela deux autres mini-jeux très inspirés, l'un d'entre eux étant un ersatz de Tetris dans lequel il faudra créer des lignes ou des colonnes de figures identiques pour ensuite les détruire; l'autre étant probablement le plus intéressant de tous à savoir une version simplifiée du Mah-jong. Bien entendu, le challenge augmente à mesure des soixante-seize niveaux que compte cet opus.

Big City Adventure : Sydney, Australie
Les cartes postales restent le principal intérêt du jeu...
Oui vous avez bien lu, soixante-seize niveaux (entendez par là « tableaux ») forment ce voyage. Mais ne jubilez pas trop vite: soixante-seize tableaux, oui mais que vous devrez visiter pour la plupart trois fois en cherchant des objets différents de vos précédentes visites. Dans les faits, vingt-six lieux distincts s'offrent à vous en comptant l'aéroport par lequel vous repartez. Pour vous consoler, vous pourrez toujours refaire le jeu avec un nouveau personnage parmi les huit proposés mais encore une fois, la déception est au rendez-vous car l'histoire ne bougera pas d'un iota. J'ai dis histoire ? Pardonnez-moi, il n'y a en fait pas une once de scénario sur cette galette. Les petits gars de Jolly Bear Games se sont contentés de nous asséner une succession de lieux sans même chercher à y insuffler un minimum de sens. En gros, la famille débarque avec papa, maman, le fils, la fille, pépé et mémé mais également le kangourou photographe (très populaire chez nos amis australiens) et le koala à casquette. Pas de jaloux, ils ont tous un look et des animations à coucher dehors. On choisit le personnage qui nous parle le plus (disons le père pour son joli chapeau d'aventurier) et c'est parti pour le premier tableau... Je vous parlais plus haut d'un « marathon culturel »et effectivement, ce jeu à vocation intellectuelle nous en apprend beaucoup sur les lieux que nous visitons par le biais de petites cartes postales envoyées par vous-même à un correspondant anonyme. Cette douce attention viendra récompenser chaque niveau que vous aurez complété et vous apprendra, entre autres, que le célèbre opéra de Sydney n'aurait pas dû ressembler à la merveille architecturale qu'il est ou encore que les jardins botaniques royaux ont plus de deux cents ans... Bref, nous voilà devant le principal intérêt du jeu : apprendre de véritables anecdotes qui nous permettront de briller en société !

Big City Adventure : Sydney, Australie
Les pièces bonus vous seront d'une aide précieuse tout au long de l'aventure.
Le design du jeu s'adresse clairement à un public jeune voire très jeune. Cependant, la difficulté de certains passages est déconcertante. Allez demander à un enfant de huit ans de trouver la « racine de taro » cachée au fin fond de l'aquarium... Pas d'inquiétude, c'est là qu'interviennent les pièces bonus. Ces petits disques dorés, déjà présents dans l'aventure précédente, sont disséminés dans les décors que vous rencontrerez tout au long de vos pérégrinations et ils sont là pour vous faciliter la tâche. Au nombre de quatre, ils se divisent en deux catégories. La première représente un bonus de temps, au choix, deux ou cinq minutes de plus pour découvrir les items (en mode chrono seulement). La seconde catégorie quant à elle, vous indique l'emplacement d'un ou de trois objets. Une cinquième et nouvelle sorte de pièce fait son apparition et vous donne l'opportunité de passer un mini-jeu pour vous rendre directement à votre prochaine destination. A noter que vous pouvez transporter jusqu'à cinq pièces de chaque. Malgré ce coup de pouce bienvenu, le soft reste long à mourir, pire, il peine à intéresser plus d'une demi-heure et dans la marée des jeux d'objets cachés disponibles sur PC, ce Big City Adventure Sydney risque fort de boire la tasse.

Les notes
  • Graphismes 9 /20

    Extrêmement simplistes, les graphismes auraient gagnés à être plus fins. Les personnages dénués de charisme ne peuvent relever le niveau. De plus, leur animation va de pair avec leur style à mourir de rire. Pour ce qui est des objets à découvrir, ils auraient mérité une apparence plus réaliste. Par exemple, il n’est pas rare de s’énerver à cause d’un sushi ressemblant à une médaille...

  • Jouabilité 12 /20

    Rien à redire hormis un petit temps de latence entre chaque clic, ce qui est tout de même préjudiciable pour la rapidité et par extension, pour le score.

  • Durée de vie 10 /20

    Comptez entre six et huit heures pour venir à bout des soixante-seize tableaux que compte l’aventure. Par contre une heure suffit à s’ennuyer sur ce jeu. La rejouabilité est presque nulle : malgré les huit personnages disponibles, les tableaux restent identiques. Seule change la liste d'objets à y trouver.

  • Bande son 13 /20

    Agréables, la plupart des thèmes du jeu sont joués à la guitare. A noter aussi une alternance bienvenue entre musique et sons d’ambiance.

  • Scénario 3 /20

    Inexistant. Le soft se contente de deux phrases en guise d’introduction. Une petite histoire n’aurait pas été de trop pour maintenir le peu d'intérêt que suscite le jeu dès la première demi-heure.

Ce Big City Adventure n’a de Sydney que le nom tant les lieux visités sont quelconques. Rien ne permet d’identifier la plus grande métropole australienne à part peut-être la carte de la ville elle-même. Le quartier chinois est représenté par un simple restaurant, idem pour l’opéra qui se cantonne à une vulgaire terrasse de café... Les objets à découvrir sont tout aussi impersonnels : une poupée, un bougeoir où même une balle de pistolet, bref que des objets typiques de Sydney n’est-ce pas ? Pour faire court, le soft pourrait se dérouler n’importe où si seulement les cartes postales informatives n’étaient pas là pour le sauver du néant. Le jeu se targue sur sa jaquette d’être « le meilleur jeu d’objets cachés » mais ne vous y trompez pas, en passant votre chemin, vous tomberez sur de bien plus dignes représentants du genre.

Note de la rédaction

7
--

L'avis des lecteurs

Donnez votre avis sur le jeu !
Profil de Pseudo supprimé,  Jeuxvideo.com
Pseudo supprimé
PC Aventure Réflexion Mindscape Elephant Games
Dernières Preview
PreviewDice Legacy : un étonnant mélange de gestion, de survie et de dés 23 juil., 09:01
PreviewBattlefield 2042 : Le mode Portal est la promesse enivrante d'un contenu communautaire gigantesque 22 juil., 20:00
PreviewFIFA 22 : premières impressions, droit au but ? 20 juil., 19:12
Les jeux attendus
1
Horizon : Forbidden West
4ème trimestre 2021
2
Battlefield 2042
22 oct. 2021
3
Far Cry 6
07 oct. 2021