CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Créer un contenu
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Preview Amy
Profil de JackBradford,  Jeuxvideo.com
JackBradford - Journaliste jeuxvideo.com

Après une trop longue absence, l’illustre créateur de Flashback (1992), de Fade to Black (1995) et de la série des Moto Racer revient sur le devant de la scène vidéoludique. Préparez-vous donc à une expérience horrifique et sensorielle dans la droite ligne des premiers épisodes de Silent Hill...

Amy
Amy

Véritable figure de la scène vidéoludique française aux côtés d'Eric Chahi (Another World) et Frédérick Raynal (Alone in the Dark), Paul Cuisset a marqué de son empreinte l'univers du jeu vidéo avec au moins un titre parmi la quinzaine à son actif : Flashback. Une aventure incontournable qui a été déclinée à travers quasiment tous les supports de l'époque (PC, Super Nintendo, Megadrive, Mega-CD, 3DO et même Jaguar) et qui peut se targuer d'être le jeu français le plus vendu à travers le monde, selon le très officiel livre Guiness des Records. Après un changement d'horizon à partir de 2004 suite à la disparition de la société Delphine Software dont il était le vice-président, puis un timide retour en 2008 avec Slime sur DS, le bonhomme fait véritablement son come-back aujourd'hui avec Amy. Un jeu ambitieux qui compte bien remettre au goût du jour le genre du survival-horror, le vrai…

Amy
A vous de batailler contre ce virus transformant les gens en morts-vivants.
Segmentée en six chapitres correspondant à autant d'heures de jeu, l'aventure se déroule quasiment en temps réel et suit les pérégrinations de Lana, une jeune femme âgée d'une vingtaine d'années. Nous sommes en 2034, Lana est à l'intérieur d'un train qui se retrouve brutalement frappé par une météorite. A son réveil, la voilà au beau milieu d'une gare qui pullule de zombies. Pire : la ville tout entière semble victime d'un virus métamorphosant les gens en morts-vivants, et Lana, elle-même, en est atteinte. Seul moyen de survivre et de stopper cette transformation en cadavre ambulant : la collecte et l'usage de médikits (ou de masques à oxygène) laissés par les militaires et contenant un antidote temporaire. Ou – plus étrange – la proximité d'Amy, une fillette autiste que l'héroïne rencontre par hasard. En effet, lorsqu'elle lui tient la main (on appuie sur une touche à cet effet), Lana semble immunisée contre les effets néfastes du virus qu'elle transporte. A l'inverse, si elle s'éloigne d'Amy trop longtemps et surtout si elle pénètre dans des zones rougeâtres très contaminées, Lana voit son corps se transformer, ses veines gonfler, sa peau se tuméfier, sa vision subir une distorsion et son ouïe se laisser envahir par des voix de plus en plus fortes. Flippant. A ce propos, on peut remarquer que tous ces effets étonnants se produisent en temps réel. Belle prouesse de développement ! En réalité, il y a tout de même un avantage à se transformer progressivement en zombie : c'est de passer inaperçu aux yeux des autres morts-vivants et ainsi de poursuivre son chemin sans être inquiété. A noter enfin que, parallèlement à ces dégradations physiques, la jeune femme arbore un petit appareil planté derrière l'épaule qui renseigne sur son état de santé via un code de couleurs. Tout va bien si le vert s'illumine. Par contre, lorsque le jaune apparaît, cela signifie que le danger est présent et que la contamination est en cours, alors que la couleur rouge sonne le glas du personnage dans la poignée de secondes qui suit.

Amy
Les antidotes vous protégeront du virus durant quelques temps.
La coopération entre Lana et Amy apparaît donc comme la clé de voûte de cette aventure. Ainsi, outre le fait de lui tenir la main pour se sentir revigorée, Lana doit parfois envoyer la petite fille chercher des objets ou des passes dans des salles où elle est la seule à pouvoir entrer à cause de sa petite taille. Ces ordres mais aussi globalement l'interaction possible avec le décor prennent la forme d'icônes qui apparaissent régulièrement à l'écran. Il suffit alors de presser la touche correspondante pour qu'une action se déclenche : collecte d'un pistolet ou d'un médikit sur le sol, déclenchement d'un mécanisme contre un mur ou envoi d'Amy dans un conduit étroit afin de récupérer un objet. Tous les éléments récupérés se retrouvent ensuite dans l'inventaire accessible via la croix directionnelle.

Amy
La menace n'est jamais bien loin.
Bien évidemment, il est conseillé de garder précieusement n'importe quelle arme (bâton, revolver, couteau…), histoire de pouvoir faire face aux créatures qui surgissent de la nuit (il devrait être aussi possible d'esquiver les coups des ennemis). Une bonne indication quant à la présence de ces monstruosités demeure les battements de cœur d'Amy qui s'accélèrent en cas de danger imminent (vibrations de la manette à l'appui). Parfois même, l'écran se scinde en deux pour montrer l'horreur qui déboule ou simplement ce qui se passe dans un autre endroit. Un effet de mise en scène efficace qui ajoute encore à l'angoisse ambiante. D'autant que le joueur avance la plupart du temps dans la pénombre, seulement muni d'une lampe. Néanmoins, face à certains êtres, comme cette espèce de gorille musculeux criblé de tubes, il est vivement conseillé de se cacher pour éviter une mort certaine. Une armoire ou une salle vide font parfaitement l'affaire. En réalité, la plupart du temps, le joueur a le choix entre progresser en usant de la manière forte (par exemple en frappant les ennemis par surprise) ou en jouant la carte de l'infiltration, c'est-à-dire en esquivant le danger. Non content de proposer plusieurs personnages secondaires, dont un prêtre qui pense que l'Apocalypse est arrivée et des soldats qui veulent s'emparer d'Amy, le jeu offre aussi plusieurs décors (une gare, les rues d'une ville et un hôpital militaire) ainsi qu'une poignée d'énigmes et puzzles dans la tradition Silent Hill. Au final, Amy semble donc promettre aux joueurs une sacrée aventure entre terreur, fascination et réflexion…

Nos impressions

Le revival du survival ! Voilà comment on pourrait qualifier ce titre étonnant ! En effet, après la démo à laquelle nous avons assisté, rien de plus normal que de se montrer enthousiaste. Car cette aventure angoissante, dont l’action se déroule quasiment en temps réel, semble bénéficier d’un soin extraordinaire, autant au niveau du gameplay que du côté esthétique (graphismes et bande-son évoquent clairement les premiers Silent Hill). Un vrai challenge quand on sait que le jeu est réalisé par la toute petite structure du studio VectorCell (dix personnes) et qu’il sera proposé sur le Playstation Store à moins de 10 € ! Bref, un titre à suivre de très très près...

L'avis de la rédaction
Très bon
PS3 Vector Cell Lexis Numérique Survival-Horror Jouable en solo
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
A-Serbian-Film A-Serbian-Film
MP
Niveau 10
le 08 janv. 2012 à 14:03

Je vais le prendre DAY ONE :bave:

Lire la suite...
A lire aussi
Wiki de AMY 07 déc. 2014, 17:14
Amy : prix et date de sortie 05 janv. 2012, 17:27
Derniers tests
17
TestSplatoon 3 : Tour de l'OrdreSur Switch
19
TestFinal Fantasy VII RebirthSur PS5
15
TestPacific Drive
PC PS5
Les jeux attendus
1
Grand Theft Auto VI
2025
2
Stellar Blade
26 avr. 2024
3
Rise of the Ronin
22 mars 2024
La vidéo du moment