Menu
Grimm : Ride of The Perambulator
  • iOS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Grimm : Ride of The Perambulator
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 janvier 2011 à 16:56:39
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.8/20
Test Grimm : Ride of The Perambulator

Grimm : Ride of The Perambulator : Une ambiance plutôt étrange

28 045 vues

Partant d'un postulat de départ très sombre, Grimm : Ride of The Perambulator nous plonge dans un univers fantastique (dans tous les sens du terme) où la survie d'un bambino tiendra à notre capacité de diriger un landau. Surréaliste ? Absolument même si le monde admirablement dépeint semble être issu de l'imaginaire des Frères Grimm ou de Lewis Carroll. Du coup, difficile de refuser le voyage tant il se montre enivrant.

Grimm : Ride of The Perambulator

Cruel que ce monde qui voit les bébés abandonnés sur le quai d'une gare. Mais alors qu'il eut été très facile de critiquer les parents indignes ayant oublié leur progéniture dans un landau de fortune, Grimm : Ride of The Perambulator nous propose plutôt d'arranger les choses. Comment ? Tout simplement en dirigeant ledit landau renfermant le bambin afin que la tête blonde rejoigne au plus vite son pOpa et sa mOman. Comme vous vous en doutez, la tâche ne sera pas aisée d'autant qu'un sinistre bonhomme, le Grimm du titre, nous mettra constamment des bâtons dans les roues. Ainsi, au-delà du côté ludique, le titre lorgne beaucoup plus vers le conte sordide que vers une histoire guillerette baignant dans une naïveté enfantine. Ici, le propos est dur d'autant qu'il s'appuie sur un univers graphique renvoyant autant aux Mésaventures de P.B. Winterbottom qu'aux Misérables de Victor Hugo. Pour autant, le principe du jeu se veut extrêmement fun car basé sur un gameplay adapté et simple comme bonjour à l'image du concept de base.

Grimm : Ride of The Perambulator
Les pièges devenant de plus en plus pervers, ne perdez pas de vue votre bambino une seule seconde !
De fait, comme précisé plus haut, vous allez devoir diriger le landau afin d'arpenter la dizaine de chapitres proposés. Pour avancer, vous devrez simplement basculer l'iPhone, ou l'iPad, à droite ou à gauche et utiliser deux boutons virtuels pour sauter ou freiner le véhicule. Une fois ceci fait, vous pourrez alors catapulter le bébé afin que celui-ci actionne des mécanismes vous permettant d'avancer de plus belle. Cependant, on notera ici une façon de faire assez étrange, le glissement de doigt sur l'écran étant opposé à la direction qu'on souhaite donner au lancer. C'est une question d'habitude mais on déplorera également que le tout soit parfois un peu trop sensible. Rien de bien notable cependant. Ainsi, on ne se privera pas d'utiliser cette technique pour assommer les quelques ennemis épars (druides armés de couteaux, ivrognes nous balançant leurs binouzes !). A ce sujet, on signalera tout de même un manque de renouveau dans le level design ou du moins dans les énigmes proposées. Par exemple, durant le premier chapitre, on devra à intervalles réguliers utiliser des ascenseurs, faire boire des poivrots afin de profiter de leur poids pour débloquer la situation, éviter des tonneaux, etc. Par la suite, le tout évoluera quelque peu en fonction de l'environnement traversé même si dans le fond, l'homogénéité des «énigmes» pourra quelque peu lasser.

Grimm : Ride of The Perambulator
Le catapultage de bébé est parfois assez fastidieux à cause d'une sensibilité à fleur de peau.
Toutefois, retenons qu'à chaque fin de stage, on devra affronter Grimm. Le tout ne passera pas par un combat en bonne et due forme mais plutôt par le biais d'une course-poursuite où il faudra user de bons réflexes pour éviter de nombreux obstacles. De plus, en ajoutant quelques passages récurrents (corbeaux à tapoter du doigt pour éviter qu'ils n'enlèvent bébé, secousse de la machine pour échapper à des mains crochues sortant du sol), on obtient un bon équilibre ne pouvant éviter une certaine redondance mais s'appuyant toutefois sur la notion addictive inhérente au concept. Car oui, une fois qu'on commence l'aventure, il est très difficile de décrocher, ceci venant autant du principe hypnotique que de la difficulté bien gérée synonyme de véritable challenge. Rien de bien insurmontable même s'il ne faudra pas oublier qu'on profitera simplement de trois crédits par chapitre et d'une réserve de trois coeurs par vie. Ne vous privez donc pas pour récolter les biberons tout au long de l'aventure afin de remonter votre jauge de santé. Au final, si Grimm ne recherche à aucun moment l'originalité, la forme délicieusement surannée couplée à des idées de gameplay parfaitement adaptées au support devraient suffire pour vous convaincre que nous tenons là un excellent titre à côté duquel il serait cruel de passer...

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    A l'instar d'un Winterbottom, Grimm fait partie de ces jeux proposant un design atypique perdu dans un lointain passé. Evoquant par moments l'univers de Lewis Carroll, le titre ici présent profite d'une superbe touche artistique offrant à la simplicité des environnements une grâce devant énormément à un beau coup de crayon et un noir & blanc enchanteur.

  • Jouabilité 16 /20

    Le gameplay ayant été conçu dans un moule de simplicité, on n'aura aucun mal à le dompter. Il suffira en effet de pencher la machine à droite ou à gauche pour faire avancer le landau, d'utiliser deux boutons virtuels pour sauter ou s'arrêter et de tapoter l'écran pour effectuer quelques interactions. On regrettera tout de même que le lancer de bébé doive composer avec une maniabilité un peu trop sensible et une inversion des commandes, un lancer à droite étant par exemple synonyme de «glissage» de doigt à gauche.

  • Durée de vie 14 /20

    Une dizaine de chapitres vous attendent mais n'allez pas croire que vous en ferez rapidement le tour. Certes, on dispose de 3 crédits en début de chaque niveau mais comme il est très facile de perdre de l'énergie, on aura tôt fait de recommencer un level depuis le départ et ce malgré un checkpoint généralement placé en plein milieu. En somme, on appréciera d'avoir un vrai challenge d'autant que la difficulté se montre exponentielle.

  • Bande son 14 /20

    Les musiques sont peu nombreuses mais parfaitement adaptées à l'ambiance surannée du jeu. De plus, les compositions de qualité permettront au joueur de s'immerger plus facilement. Les bruitages restent, eux, minimalistes.

  • Scénario /

Disposant d'un univers graphique enivrant et d'un gameplay parfaitement adapté au concept, Grimm : Ride of The Perambulator fait partie de ces jeux hypnotiques. Avec ce véritable conte de fées de pixels digne d'une histoire des frères Grimm, les développeurs de ROBOX Studios ont réussi à mélanger plusieurs influences littéraires et vidéoludiques pour nous offrir un fabuleux voyage.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 janvier 2011 à 16:56:39
15/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.8/20
iOS Action Plate-Forme ROBOX Studios
Dernières Preview
PreviewOlliOlli World : Le jeu de skate arcade prend une nouvelle dimension 17 juin, 18:00
PreviewMetroid Dread : Le retour en grâce de la licence culte ? 17 juin, 15:00
PreviewTunic : La démo du Zelda-like mignon et exigeant nous a emballés 16 juin, 15:16
Les jeux attendus
1
Horizon : Forbidden West
4ème trimestre 2021
2
Far Cry 6
07 oct. 2021
3
Battlefield 2042
22 oct. 2021