Menu
Invizimals : Shadow Zone
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Invizimals : Shadow Zone sur PSP /

Test du jeu Invizimals : Shadow Zone sur PSP

Test : Invizimals : Shadow Zone
PSP
Invizimals : Shadow Zone
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de dharn
L'avis de dharn
MP
Journaliste jeuxvideo.com
16 novembre 2010 à 17:38:50
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (68)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.8/20
Partager sur :

Clairement destiné à un public jeune, Invizimals avait également réussi à surprendre les joueurs plus âgés l'an passé avec son utilisation judicieuse de la réalité augmentée. Nous permettant de faire apparaître d'étranges créatures en 3D au beau milieu de notre salon, ce jeu inspiré de Pokémon donne aujourd'hui naissance à une suite somme toute assez convaincante.

Invizimals : Shadow Zone

Pour ceux qui ne seraient toujours pas au courant un an après les révélations rapportées dans le premier épisode, nous sommes sans le savoir entourés en permanence de créatures contituées d'énergie pure. Grâce aux travaux de l'ingénieur Kenichi Nakamura (Keni pour les intimes), ces curieuses bestioles connues sous le nom d'Invizimals peuvent dorénavant être détectées et même capturées à l'aide d'une simple PSP. Ca tombe bien, nous en avons justement une entre les mains ! Et par chance, notre aura attire justement ces curieuses bestioles par dizaines. La grande originalité du soft cependant, c'est que ces dernières ne se cachent pas dans les hautes herbes d'une région virtuelle comme dans Pokémon. Elles ne sont pas non plus enterrées dans le sous-sol façon Spectrobes. Non, dans Invizimals, les créatures que l'on doit traquer sont directement intégrées dans notre environnement réel. Il suffit donc de se balader dans notre chambre ou notre cuisine pour les voir soudain apparaître au détour d'un classeur ou d'une casserole.

Invizimals : Shadow Zone
Voir combattre nos créatures sur notre bureau est toujours aussi grisant.
Concrètement, Invizimals : Shadow Zone fonctionne sur le même principe que son prédécesseur. La caméra PSP est mise à contribution pour filmer et analyser le monde extérieur tandis qu'un piège fourni avec le soft nous permet de matérialiser diverses créatures en trois dimensions une fois que notre scanner commence à s'affoler (généralement en s'approchant d'une couleur particulière ou d'une source de lumière vive). Tout comme l'an dernier, le résultat est vraiment impressionnant puisque chacune d'elles possède ses propres animations et que l'on peut les observer sous toutes les coutures simplement en tournant autour du piège. Trouver un Invizimals n'est pourtant que la première étape d'un processus de capture nettement plus complexe. En fonction de l'espèce rencontrée, il faudra en effet réussir divers défis nécessitant par exemple de viser des cibles avec la caméra, de souffler dans le micro au bon moment, ou tout simplement de franchir des séries d'obstacles avec les commandes classiques. La quarantaine d'épreuves auxquelles on aura l'occasion de s'essayer ne seront pas toujours passionnantes mais elles sont variées et parfois assez originales (faire rire une hyène, hydrater un hippopotame, etc.). De plus, les Invizimals rares appelés boss nous donneront généralement pas mal de fil à retordre.

Invizimals : Shadow Zone
Il y a des dizaines de façons de capturer les Invizimals.
Mais avant de rencontrer de telles créatures, il faudra déjà avoir remporté pas mal de combats ponctuant un scénario hélas tout aussi affligeant que celui de l'opus précédent. Tournée à la manière d'un petit film découpé en plusieurs épisode, l'aventure manifestement destinée à de très jeunes joueurs est aussi niaise qu'ennuyeuse. Acteurs sous amphétamines, doublages français excessifs, dialogues à vingt centimes, on n'a qu'une envie : zapper toutes les vidéos. En dépit de la variété des régions visitées (Espagne, Kenya, etc.), seul un enfant de 7 ou 8 ans trouvera un quelconque intérêt à suivre les tribulations exotiques de Keni, Yasmin et leurs amis. Ceci étant précisé, attardons-nous à présent sur les fameux combats qui nous permettent de progresser dans l'histoire. Mis en scène eux aussi en réalité augmentée, les divers affrontements à un contre un auxquels on prendra part se déroulent donc une fois de plus en temps réel sur notre bureau ou notre édredon (ou sur le rebord de notre baignoire si l'on est assez fou pour jouer dans son bain). Tout comme dans le premier épisode, le joueur peut lancer quatre attaques différentes attribuées aux boutons de la console mais aussi parer ou utiliser des objets offensifs et défensifs nécessitant parfois des manipulations avec la caméra ou le micro. Sachant que la plupart de nos actions consomment une certaine quantité d'endurance, il faudra garder un oeil en permanence sur la jauge qui se remplit lentement afin de ne jamais se retrouver vulnérable aux assauts adverses. Moins creux qu'il n'y paraissent, notamment en raison des divers types d'attaques et des attributs des créatures, ces mécanismes de jeu n'ont guère évolué depuis 2009. On peut le regretter car le potentiel de la série est évident.

Invizimals : Shadow Zone
On peut faire muter les différentes espèces.
Alors, finalement, qu'est-ce qui a vraiment changé dans Shadow Zone ? Eh bien tout d'abord, le bestiaire est différent. Une bonne centaine de créatures font ici leur première apparition, sur un total d'environ 130 Invizimals. On peut capturer les espèces connues autant de fois qu'on le souhaite, donner un nom à nos prises, les faire progresser jusqu'au niveau 12 en choisissant quelles caractéristiques augmenter à chaque palier, etc. Il est également possible de customiser nos créatures, de les faire muter ou de les échanger avec d'autres joueurs en réseau local comme online. Enfin, on devra désormais résoudre divers puzzles pour accéder à certaines fonctionnalités et débloquer de nombreux bonus. Bizarrement, certains d'entre eux sont particulièrement ardus et il est probable que les enfants auxquels le soft se destine aient tôt ou tard besoin d'aide. On le voit, Shadow Zone ne bouscule en rien le concept du premier opus mais bon, pour moins de 30 euros, si vous êtes en manque de compagnons virtuels et que vous avez une caméra PSP sous la main, pourquoi ne pas se laisser tenter ?

Les images qui illustrent ce test sont des screenshots éditeur.

Les notes
  • Graphismes 15 /20

    Voir nos créatures apparaître en 3D sur notre bureau et se battre sous nos yeux est toujours aussi bluffant, même après avoir joué au premier épisode. On peut tourner autour d'elles, les incliner, les poser sur n'importe quelle surface... Bref, c'est un petit exploit technique.

  • Jouabilité 13 /20

    Les mini-jeux de capture sont loin de tous être captivants et certains défis sont trop ardus pour le jeune public auquel s'adresse Shadow Zone. Les combats sont bien équilibrés et plus stratégiques qu'on pourrait le penser mais on aurait aimé découvrir de nouveaux mécanismes de jeu.

  • Durée de vie 15 /20

    Avec plus de 40 espèces à entraîner, à faire évoluer et à customiser, les amateurs de Pokémon-like seront à la fête. Il y a de nombreux dresseurs à affronter et pas mal de bonus à débloquer.

  • Bande son 13 /20

    Bien que les doublages français soient souvent surjoués et que les bruitages ne cassent pas trois pattes à un canard, les musiques qui nous accompagnent durant les combats ou dans les menus sont assez plaisantes à écouter.

  • Scénario 8 /20

    Si vous avez plus de 8 ans, il est probable que vous allez mourir d'ennui (ou de rire) devant l'histoire filmée dont il est ici question. Le jeu des acteurs est volontairement caricatural et les dialogues sont terriblement niais.

Véritable Invizimals 1.5, Shadow Zone ne propose pas assez de nouveautés pour se rendre réellement indispensable. Toutefois, les amateurs de créatures virtuelles et de combats de bébêtes en 3D seront sans doute ravis de pouvoir faire apparaître un bestiaire inédit au beau milieu de leur salon.

Profil de dharn
L'avis de dharn
MP
Journaliste jeuxvideo.com
16 novembre 2010 à 17:38:50
13/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (68)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.8/20
Mis à jour le 16/11/2010 à 17:38
PlayStation Portable Autres Novarama
Dernières Preview
PreviewPGA Tour 2K21 : cap en vue pour la simulation de golf ? Hier, 09:00
PreviewMarvel’s Avengers : En route vers le Endgame ? 05 août, 15:00
PreviewFIFA 21 : Le gameplay se dessine, rassurant ou inquiétant ? 04 août, 17:16
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Microsoft Flight Simulator
18 août 2020
3
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020