Menu
Worms 2 : Armageddon
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • 360
  • iOS
  • Android
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Worms 2 : Armageddon
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
13 septembre 2010 à 16:02:48
16/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (39)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.9/20
Test Worms 2 : Armageddon

Worms HD : Une collection détonante

3 998 vues

Adaptation PS3 du titre paru l'an dernier sur Xbox 360, Worms 2 : Armageddon nous invite à redécouvrir les joies de la guerre en 2D à grands coups de bombes bananes et autres moutons explosifs. Qu'on soit fan de la série ou néophyte, force est de constater que le fun est toujours au rendez-vous.

Worms 2 : Armageddon

Voilà près de 15 ans que les vers enragés de la série Worms se livrent à une guerre sans merci dont ils ont depuis bien longtemps oublié la cause. Ne reculant devant aucune fourberie, ces combattants aussi teigneux que délirants se sont à peu près écharpés sur toutes les plates-formes de jeu parues à ce jour, Gizmondo incluse. Après le succès phénoménal des épisodes Armageddon et World Party, la série a malheureusement beaucoup souffert de son passage à la 3D en 2003. La jouabilité n'était plus aussi attractive et beaucoup de joueurs n'ont pas adhéré au concept. Heureusement, le studio Team 17 a su faire marche arrière à temps en concevant dès 2006 de nouveaux épisodes 2D, dits de troisième génération : Open Warfare (DS/PSP), L'Odyssée Spatiale (Wii) et Worms 2 : Armageddon (Xbox 360). Par chance, ce dernier, que l'on croyait perdu, s'attaque maintenant au PSN.

Worms 2 : Armageddon
Avec de la dynamite bien placée, on obtient toujours un résultat des plus satisfaisants.
Après un bref entraînement, destiné à nous remettre en tête les différentes commandes, on foncera logiquement vers la Campagne et ses 35 niveaux à la difficulté progressive. Effectivement, au début, on explose sans la moindre difficulté des équipes réduites, dont les membres disposent en général de moins de points de vie que vos ouailles. Relativement peu combative, prompte à se planter lamentablement en tirant sur ses propres vers, l'IA tend évidemment à se durcir une fois passée la dizaine de niveaux. Vous en serez alors pour de généreuses bastons truffées de moments d'anthologie, de triomphes et de tragédies. A intervalles réguliers, on aura également droit à quelques missions qui sortent un peu de l'ordinaire. On devra par exemple tenter de rejoindre la sortie d'un niveau avant la fin du temps imparti et ce en ne se servant que d'un unique jetpack ou d'une simple corde ninja. Dans d'autres cas, il vous sera demandé de pulvériser deux vers immobiles en ne vous servant que d'une mine et d'un kamikaze. Pas toujours très inspirés, ces petits défis permettent néanmoins de varier les plaisirs.

Worms 2 : Armageddon
En partie personnalisée de base, certaines ne se débloquent qu'après un nombre précis de tours.
Chaque victoire dans la campagne vous permettra d'empocher quelques piécettes que vous vous empresserez évidemment d'investir dans la boutique du jeu. La petite échoppe virtuelle renferme en effet un bon nombre d'accessoires rigolos, tels que des couvre-chefs, de nouvelles pierres tombales et même de nouvelles couleurs, qui serviront évidemment à rendre votre commando absolument unique. Mais ce n'est pas tout, le commerce de nos chers lombrics vous permettra également d'acquérir des environnements (le jeu en compte 6 au total) pour vos parties personnalisées, de nouveaux niveaux ainsi que des armes surpuissantes bien connues des amateurs de la série. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, comptez donc sur la Sainte Grenade, le Super Mouton téléguidé, l'Âne de ciment, la rebondissante Bombe banane et l'Armageddon. Cette dernière arme ultime prend en fait la forme d'une pluie de météorites incandescentes qui s'abat sur le champ de bataille, pulvérisant indistinctement vos vers comme ceux de l'ennemi.

Worms 2 : Armageddon
Un décor que n'auraient sans doute pas renié Wallace & Gromit.
Vous retrouverez également avec plaisir les grands classiques comme les missiles téléguidés, les grenades à fragmentation, les mandales de feu, les battes de base-ball, les raids aériens (à l'explosif classique ou au napalm), le tout accompagné par les traditionnels téléporteurs, jetpacks et autres cordes ninja. On appréciera également la présence dans ce beau râtelier d'équipements apparu sur DS et PSP. On retrouvera donc entre autres un aimant capable d'attirer ou de repousser les projectiles métalliques, une tourelle défensive qui sulfatera allègrement tous les ennemis passant à sa portée ou encore le concasseur (une bombe qui servira à déloger les vers planqués dans les galeries et les cavernes). En somme, tous les éléments sont là pour nous permettre de produire de magnifiques batailles endiablées à travers divers modes de jeu dont un mode "Tuez-les Tous" nous mettant au défi d'abattre le plus de vers possible avec un seul combattant.

Worms 2 : Armageddon
Il faut toujours prendre en compte le sens du vent lorsqu'on expédie une roquette à l'autre bout du terrain.
Agréable en solo, c'est bien sûr en multijoueur que Worms 2 : Armageddon prend toute sa dimension. Contre des potes sur la même PS3 ou des inconnus en ligne, se confronter à toute la perversité d'un ou plusieurs esprits humains change tout. Mais au-delà des simples sessions de massacre classiques, la Team 17 a tout de même cherché à nous offrir d'autres modes de jeu. En premier lieu, on retrouve le mode Forteresse, qui voit s'affronter de deux à quatre escouades de Worms, bien installées dans leur côté du terrain. Mais on comptera aussi sur la très sympathique Course à la corde, qui verra deux vers tenter de rejoindre la sortie d'un niveau en ne se servant que d'une corde ninja. A tour de rôle, chaque participant tentera d'aller plus vite que son adversaire.

Worms 2 : Armageddon
Un compte-rendu comme on les aime.
Le dernier mode de Worms 2 : Armageddon répond quant à lui au doux nom de "Caisse à la folie". Il oppose deux équipes modestement armées sur un champ de bataille bourré de caisses de ravitaillement. L'idée sera alors de s'emparer des fameuses caisses afin de disposer d'un équipement digne de ce nom, puis de s'en servir pour répandre les entrailles des vers ennemis. Le mix est intelligent, puisqu'il force les joueurs à choisir entre la facilité d'un coup de bazooka dans les gencives ou la volonté de doter son équipe d'armes vraiment destructrices. Bref, Worms 2 : Armageddon possède véritablement tous les atouts pour remettre la série sur le droit chemin, puisqu'il reprend le meilleur d'Open Warfare 2 et promet ainsi d'écourter sérieusement nos nuits.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Une 2D de grande classe, accompagnée par des arrière-plans vivants en 3D, mais pas toujours très inspirés (certains diront carrément moches). Le résultat global reste agréable sans pour autant être exceptionnel. Cela dit, on appréciera tout de même quelques effets très réussis, mais surtout les frimousses et les mimiques de nos chers lombrics. Ces derniers s'agitent et hurlent leur désarroi à la vue d'une mine qu'on vient de leur coller dans les pattes et se vautrent avec une classe qui les honore à la moindre explosion. Enfin, les nombreuses options de personnalisation renforcent de fort belle manière l'atmosphère déjà bien décalée du jeu.

  • Jouabilité 16 /20

    A l'instar des épisodes PSP et DS de 2007, ce nouveau Worms nous permet de retrouver les sensations du premier volet PC. Or ça, c'est tout de même un sacré point positif. Les parties sont intenses et se renouvellent agréablement grâce à des modes réussis. En termes de prise en main, il n'y a pratiquement rien à reprocher au dernier bébé de la Team 17. Les aficionados remarqueront cependant quelques petites nuances dans le comportement des mines et de la corde ninja, mais tout cela devrait être rapidement maîtrisé.

  • Durée de vie 15 /20

    Un critère difficile à évaluer, puisque le coeur du jeu réside bien évidemment dans les parties multijoueurs, que cela soit sur la même console ou sur le PSN. Pour le reste, Worms 2 : Armageddon offre un contenu conséquent, un contenu qu'on prendra d'ailleurs plaisir à débloquer intégralement.

  • Bande son 15 /20

    Des morceaux élégants et agréables vous accompagneront tout au long de vos nombreux lombricides. Les bruitages cartoonesques ne sont pas en reste et permettent de se plonger efficacement en pleine mêlée. Mention spéciale aux commentaires des Worms, qui comme à leur habitude, s'amusent à ponctuer l'action de réflexions rigolotes, parodiques ou simplement débiles. Il existe d'ailleurs de nombreuses pistes différentes (à dominante anglophone) que vous pourrez choisir lorsque vous créerez votre équipe.

  • Scénario /

Ah quand même ! Nous profitons enfin d'un véritable Worms digne de ce nom ! Worms 2 : Armageddon est véritablement tout ce que nous étions en droit d'attendre : complet, équilibré et démesurément fun. Le jeu parvient en effet à retrouver l'essence des vieux épisodes de la série et promet donc d'écourter sérieusement nos nuits. Alors certes, les nouveautés proprement dites se comptent sur les doigts d'une main de lépreux, mais le résultat fonctionne si bien qu'on ne peut finalement que s'incliner. L'un des meilleurs épisodes de Worms à ce jour.

Note de la rédaction

16
15.9

L'avis des lecteurs (39)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Profil de hiro,  Jeuxvideo.com
Par hiro, Journaliste jeuxvideo.com
MP
Dernières Preview
PreviewChorus : les fans de combats spatiaux pourraient en prendre plein les yeux 23 sept., 16:00
PrevieweFootball 2022 : nos impressions sur le concurrent free-to-play de FIFA 22 23 sept., 15:00
PreviewLes Gardiens de la Galaxie : Aussi bon que les films du MCU ? 22 sept., 15:00
Les jeux attendus
1
Gran Turismo 7
04 mars 2022
2
God of War : Ragnarok
2022
3
FIFA 22
01 oct. 2021