CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Madballs in Babo Invasion
  • Tout support
  • PC
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Madballs in Babo Invasion
Appréciations du jeu
17
L'avis de la rédaction
14.5
L'avis des lecteurs (6)
Test Madballs in Babo Invasion

Madballs in Babo Invasion : Trailer

2 398 vues
Profil de Zorglomme,  Jeuxvideo.com
Zorglomme - Journaliste jeuxvideo.com

Connaissez-vous les Madballs, ces têtes en caoutchouc que l'on presse jusqu'à en faire jaillir la cervelle ? Si ce n'est pas le cas, c'est normal, car ces jouets sont totalement inconnus sous nos latitudes. Néanmoins, on est en droit de s'inquiéter lorsque l'on apprend qu'un petit studio comme PlayBrain se voit chargé d'adapter ces petites créatures, qui ne sont rien d'autre que des peluches gore, en jeu vidéo.

Madballs in Babo Invasion

Ayant le champ totalement libre quant au type de jeu à créer, le studio de développement a choisi la voie du TPS pour mettre en scène les petites mais féroces Madballs. C'est ainsi que vous prenez le contrôle d'Occulus, un oeil répugnant qui écrase malencontreusement son vaisseau sur une planète inconnue. En plus d'être attaqués par la faune local, Occulus et son équipage sont rapidement pris à parti par les redoutables Mercs, des Madballs robotiques. Finalement, tout ce petit monde va se mettre à la recherche d'un artefact mystérieux. Si le scénario ne réinvente rien, il a le mérite d'être narré régulièrement par des messages assez humoristiques provenant du centre de commandement, et on comprend dès la cinématique d'introduction que le jeu ne se prend pas au sérieux.

Madballs in Babo Invasion
En progressant dans l'aventure, il est possible de débloquer de nouvelles attaques spéciales, armes et personnages.
Le fait d'incarner un avatar dépourvu de jambes a pour conséquence directe d'instaurer un gameplay tout particulier, qui fait d'ailleurs la force principale du jeu. Ici, pas question de sauter ou d'effectuer le moindre mouvement d'esquive habituel, vous devez vous contenter de rouler, tout en dézinguant un maximum d'ennemis, qui lâchent derrière eux des bonus multiplicateurs de points, encourageant ainsi le scoring intensif. D'ailleurs, chaque niveau de la campagne est rejouable seul ou en coopération, et vous pouvez comparer vos scores avec vos amis Steam. Il faudra aussi prendre garde au recul provoqué par les armes, car vos Madballs étant dépourvues de membres, elles ne disposent pas de point d'appui et donc tirer une roquette pourra très bien faire reculer d'une dizaine de mètres. L'architecture des niveaux a donc été pensée de manière très habile afin que le joueur puisse se déplacer librement sans jamais être entravé par les mouvements très limités des personnages. Oui, « personnages » au pluriel, car Madballs in Babo Invasion (MiBI) permet à intervalles réguliers dans l'aventure de changer d'avatar en fonction des situations à aborder. Vous sentez le gros carnage approcher ? Penchez pour Robo, la grosse brute de la bande. Besoin d'un compromis entre vitesse et résistance ? Choisissez Boba, véloce et résistant. Votre choix devra être d'autant plus réfléchi que chaque personnage dispose de deux habilités spéciales qui lui sont propres (jetpack, flashbang, invisibilité...). Au total, c'est entre cinq personnages radicalement différents que vous pourrez faire votre choix lors de la campagne, et cinq autres supplémentaires une fois l'aventure terminée, car vous pouvez alors opter pour le camp des méchants. En sus, MiBI propose une dizaine d'armes différentes disposant chacune d'un second mode de tir, dans la plus pure tradition des FPS et TPS de la fin des années 90 et début 2000. Mais ce choix de gameplay n'est pas anodin : vos ennemis sont tous résistants à un élément et vulnérables à un autre. Les affrontements, très nerveux, requièrent donc non seulement des réflexes, mais aussi un minimum de réflexion. Et tout ceci n'est que la face émergée de l'iceberg, car MiBI se veut avant tout être un TPS... massivement multijoueur !

Madballs in Babo Invasion
Si le lance-roquettes est inadapté à la situation, il suffit de se servir de son mode de tir secondaire : le laser !
Une fois la courte mais intense campagne pliée, comptez six ou sept heures, le triple si vous souhaitez récupérer tous les secrets et battre les scores de vos amis, vous aurez sans doute débloqué quelques éléments pour le multijoueur (armes, personnages...). Et là, c'est toute l'essence du jeu qui se révèle à vos yeux ébahis. Le soft propose en effet des joutes ultra-nerveuses dans lesquelles jusqu'à seize joueurs peuvent s'étriper dans la joie et la bonne humeur. Chaque camp propose cinq classes de Madballs uniques, n'ayant pas leur équivalent chez l'adversaire, et le joueur doit choisir son arme lors de chaque respawn, ce qui ne l'empêche pas d'en dérober une à un cadavre sur le champ de bataille. Le choix de classe et d'arme doit être judicieusement décidé en fonction des joueurs présents. En effet, tout comme en solo, chaque classe est plus ou moins sensible à tel ou tel élément. Lors d'un face-à-face avec un gros costaud, mieux vaudra privilégier l'élément Protonique, tandis qu'une bonne vieille salve de roquettes, délivrée par le second mode de tir, suffira amplement pour abattre un Technicien, par exemple. Le résultat : des affrontements oscillant entre l'épique, le technique et le bordélique, mais toujours jouissifs. D'autant que le contenu multi est conséquent. On dénombre tout de même 27 maps, jouables dans les 5 modes de jeu proposés. On retrouve ainsi les classiques Deathmatch, Team Deathmatch, Capture the Flag, mais aussi un mode Assaut addictif et un mode Siège original dans lequel chaque équipe construit sa portion d'arène en début de partie. Et c'est sans compter le mode Survie dans lequel 4 joueurs doivent résister à des vagues d'ennemis, et le mode Coopération, qui permet de rejouer l'aventure avec d'autres joueurs. De plus, PlayBrain se paye le luxe d'offrir gratuitement de nouvelles maps régulièrement ! Bref, en long en large comme en travers, le multijoueur de Madballs in Babo Invasion est un véritable must-have.

Madballs in Babo Invasion
Pour faire monter la jauge de combo, il n'y a pas de secret : il faut enchaîner les frags.
Venons-en à la technique, qui n'est clairement pas le point fort du jeu. Loin des standards actuels, MiBI affiche un aspect plus ou moins cartoon et chatoyant. Notez que cela sert à merveille le game design du jeu et l'univers Madballs, mais même poussés au maximum, la plupart des effets visuels sont assez pauvres, et les ombres font parfois peine à voir. Mais de toute façon, Madballs ne mise pas sur ses atours pour conquérir son public et c'est tant mieux, car le jeu est ainsi accessible au plus grand nombre de configurations. Côté bande-son, la critique est mitigée. Certains trouveront qu'elle colle bien à l'action et s'inscrit bien en décalage par rapport à cet univers à la fois cartoon et violent qu'est celui de MiBI, rendant l'ambiance plus sympa et les gunfights plus rythmés. D'autres la trouveront générique voire anecdotique, peut-être même énervante. Mais dans les deux cas elle ne laissera personne indifférent. Enfin, et c'est peut-être là le plus grave pour un jeu qui se veut très orienté multijoueur : l'outil permettant de créer des serveurs dédiés n'est pas fourni par défaut avec le jeu, il faut le télécharger (gratuitement) à part, ce qui exclut directement quelques bonnes âmes qui ne penseront pas à se procurer l'outil, d'autant que celui-ci n'est pas des plus simples à configurer. Résultat, il n'y a que peu de serveurs dédiés de qualité, et les places y sont rares car tout le monde se précipite dessus.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Le moteur du jeu est dépassé, c'est un fait. Mais Madballs in Babo Invasion étant un titre très orienté multijoueurs, il est logique que la volonté des développeurs soit de le rendre accessible au plus grand nombre. De plus, le design général colle parfaitement avec cet aspect graphique cartoon juste ce qu'il faut, et les joutes multijoueur en mettent parfois plein la vue, à tel point qu'on ne peut que féliciter les développeurs de ne pas avoir inclus d'effets HDR tape-à-l'oeil, sans quoi on n'aurait plus rien distingué de l'action.

  • Jouabilité 18 /20

    Déroutante les cinq premières minutes (quel choc de ne pas pouvoir sauter !), la maniabilité du jeu se révèle instinctive au possible et permet des joutes multijoueur endiablées d'un genre jusqu'alors inconnu. De plus, cette maniabilité particulière a permis à PlayBrain de construire des niveaux plus ou moins originaux mais toujours plaisants à parcourir. Enfin, le gameplay est vraiment différent d'une classe à l'autre. Cela ne parvient néanmoins pas à cacher éternellement le côté redondant de l'action.

  • Durée de vie 18 /20

    L'aventure solo est plutôt courte, mais la rejouabilité est énorme entre la coopération en multi, le scoring encouragé et la masse de secrets à trouver. Le multijoueur, quant à lui, est tout simplement dantesque. Une trentaine de maps, une dizaine de classes de personnages, des modes de jeu à foison et un suivi prononcé des développeurs. Il faudrait néanmoins que l'outil de serveurs dédiés soit plus mis en avant et que les serveurs gérés par le studio de développement soient plus performants, car en l'état, les premiers arrivés sont les premiers servis en termes de qualité de connexion.

  • Bande son 14 /20

    On aime ou on n'aime pas. Certains thèmes collent bien à l'action, d'autres sont plus décalés, mais les musiques ne laisseront personne indifférent. Mention spéciale pour la musique du menu principal, magnifique. Dommage toutefois que la bande-son tourne rapidement en boucle.

  • Scénario 14 /20

    Saluons la réussite de PlayBrain qui parvient à nous livrer un scénario bateau mais marrant et qui nous pousse à aller de l'avant, à partir de jouets dénués de toute histoire et même de tout intérêt ! On veut une suite !

Proposé à un tarif défiant toute concurrence (9€) sur Steam, Madballs in Babo Invasion est une excellente surprise que l'on n'attendait pas du tout, et qui aurait pu sortir en version boîte à prix normal sans avoir à rougir de son contenu. Sympa en solo, jouissif en multijoueur, les fanas d'action et les joueurs en mal d'originalité peuvent se ruer sans risque sur ce soft. Des serveurs dédiés plus rapides de la part des développeurs seraient néanmoins bienvenus.

Note de la rédaction

17
14.5

L'avis des lecteurs (6)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
PC Playbrains Action
Dernières Preview
PreviewUn mélange de Game of Thrones et Fire Emblem signé Square Enix ? Premières impressions sur The DioField Chronicle 09 août, 14:00
PreviewOn a essayé l'étonnant jeu vidéo de tir et rollers que personne n'a vu venir cet été 26 juil., 15:34
PreviewSaints Row : Le jeu d'action-aventure en monde ouvert à surveiller avant GTA 6 ? 21 juil., 16:00
Les jeux attendus
1
God of War : Ragnarok
09 nov. 2022
2
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
4ème trimestre 2022
3
FIFA 23
30 sept. 2022
La vidéo du moment