Menu
Final Fight : Double Impact
  • Tout support
  • PS3
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Final Fight : Double Impact
PS3
Final Fight : Double Impact
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
21 avril 2010 à 16:40:53
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (17)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.3/20
Disponible à l’achat ou en téléchargement sur :
Télécharger sur le Playstation StorePlaystation Store
Voir toutes les offres
Aussi disponible sur :PS Now
Partager sur :

Profitant de l'engouement dépensier généré par le PSN et le Xbox Live, Final Fight : Double Impact s'inscrit dans une logique évidente consistant à faire du neuf avec du vieux. Toutefois, dans ce cas, outre un lifting graphique, Capcom nous propose deux jeux en un. Mais y'a-t-il vraiment de quoi se frotter les mains ?

Final Fight : Double Impact

Bien que Capcom nous ait gratifiés de plusieurs compilations, sur PS2 et PSP notamment, cela faisait un pt'it moment que la société japonaise ne s'était pas essayée à l'exercice. Pour la peine, ils sont à nouveau partis débaucher une société occidentale puisque ce sont les Écossais de Proper Games qui se sont chargés de mettre un coup de polish à deux gloires des salles d'arcade des années 80. Toutefois, Capcom a jugé bon de mettre en avant Final Fight, plus connu que Magic Sword, sorte de clone de Golden Axe. Ainsi donc, dans un cas comme l'autre, vous aurez droit à diverses versions afin de mieux apprécier chacun des titres. De fait, vous pourrez opter pour les rendus arcade, classique, lifté, etc. Pour les plus nostalgiques d'entre vous, il sera même question de jouer via une borne d'arcade simulée à l'instar de ce qu'on peut trouver dans la Game Room de la Xbox 360. En sus, il sera possible de jouer seul ou avec un compagnon d'infortune afin de rallonger la durée de vie. Malheureusement, cette dernière reste limitée puisqu'il vous faudra grosso modo 3 à 4 heures pour faire le tour des deux jeux. Ceci m'amène d'ailleurs à vous parler du premier écueil de cette compilation.

Final Fight : Double Impact
La netteté de l'image variera en fonction du rendu choisi.
En effet, on ne comprend pas vraiment pourquoi les développeurs se sont évertués à nous proposer une version de Final Fight bloquée en mode Difficile puisqu'on peut ici profiter de continus infinis. Il eut été plus judicieux d'opter pour divers modes de difficulté ou un nombre un peu plus important de crédits à l'image de ce qui avait été réalisé pour les Capcom Classics Collection. Sachant que Magic Sword profite de la même astuce, à laquelle on rajoutera des checkpoints déjà présents dans la version arcade, on comprend mieux pourquoi on en fera vite le tour. Néanmoins, en réussissant plusieurs défis, on pourra débloquer des pt'its cadeaux comme des plaquettes d'informations faisant office de notices envoyées aux gérants de salles d'arcade de l'époque. Mais ici aussi, on pourra trouver un peu risible de devoir trimer pour obtenir ces "bonus" vu qu'on aurait aimé en profiter d'entrée de jeu pour savoir, par exemple, l'utilité des items débloqués dans Magic Sword. De plus, il est horripilant de devoir se coltiner la liste des défis restants à chaque début de stage, ceux-ci apparaissant en surimpression à l'écran et ne pouvant pas être désactivés.

Final Fight : Double Impact
De boss dans Final Fight, Rolento passera ensuite à un combattant comme un autre dans Street Fighter.
Pour autant, il est difficile de ne pas pousser un soupir de contentement en retrouvant ces deux légendes du beat'em all. On sera même enclin à fermer les yeux sur la simplicité du gameplay de Final Fight ne proposant finalement que d'appuyer comme un forçat sur une touche d'action pour asséner une multitude de mandales. Eh oui, que voulez-vous, la nostalgie a ses raisons que la raison ignore. De plus, il est sympathique que Capcom ait pensé à rajouter Magic Sword, jeu d'action se déroulant dans une fantasy héritée de celle de Robert E. Howard. Moins connu que son pendant contemporain, il n'en reste pas moins plus intéressant que Final Fight de par son petit aspect évolutif et surtout la possibilité de délivrer plusieurs compagnons de route. Dans l'absolu, le principe du "j'avance, je frappe" reste le même mais on appréciera de pouvoir avoir à ses côtés un sorcier, un voleur, un ninja, une amazone, un barbare ou un saurien devenant de plus en plus fort à mesure qu'on sauve ses homologues. Bref, si vous parvenez à passer outre une jouabilité représentant un peu l'Alpha et l'Oméga de la simplicité et surtout un prix de vente un peu prohibitif, vous aurez entre les mains deux jeux qui ont contribué à vider les poches de vos serviteurs. Et ça, ci ce n'est pas un gage de qualité...

Les notes
  • Graphismes 13 /20

    Si on retrouve les graphismes d'époque, on appréciera les efforts fournis par Proper Games qui ont ici proposé plusieurs versions utilisant divers filtres. Ainsi, outre la possibilité de jouer via une borne d'arcade simulée, c'est également le rendu graphique associé qui fera verser une petite larmichette aux plus nostalgiques d'entre vous.

  • Jouabilité 14 /20

    A l'instar des graphismes, la jouabilité d'antan fait encore recette. On pourra pester contre la simplicité d'ensemble ne permettant, dans aucun des deux jeux, d'effectuer des combos mais malgré tout, les contrôles répondent au doigt et à l'oeil. De plus, si Final Fight reste très basique, Magic Sword profite d'un petit aspect évolutif ainsi que d'un système d'aide associé à divers compagnons qui lui donne un certain charme.

  • Durée de vie 9 /20

    Grâce (à cause ?) aux continus infinis, vous ferez le tour de Final Fight en une heure environ. Magic Sword, lui, vous réclamera deux bonnes heures. S'il est possible de jouer dans les deux cas avec un ami, le potentiel de rejouabilité reste malgré tout relativement faible.

  • Bande son 13 /20

    En parallèle des bruitages arcades typiques des beat'em all sortis durant les années 80, on retrouve des musiques stigmatisant à grands coups de synthétiseurs un trop plein d'hormones synonymes de bourre-pifs à répétition. Notez que vous pourrez profiter des thèmes originaux et de leurs homologues remixés.

  • Scénario /

    ... Non, sans rire, vous vous attendiez à quelque chose de ce côté-là ?

Si Proper Games a fait du très bon boulot, on regrettera le prix de vente un peu élevé de l'ensemble. En effet, bien que profitant de plusieurs filtres graphiques, de divers bonus et d'un bon potentiel fun, seul ou avec un pote, on aura bien du mal à revenir sur cette compilation une fois terminé les deux titres. Du coup, il eut été plus sage de diviser la somme de deniers nécessaire à l'achat par deux même si nous parlons ici de deux très bons jeux. Dans tous les cas et malgré un petit coup de vieux, Final Fight et Magic Sword devraient faire frétiller les trentenaires et permettre aux plus jeunes de découvrir ce que pouvait donner un "simple" jeu d'action dans les années 80.

Profil de Logan
L'avis de Logan
MP
Journaliste jeuxvideo.com
21 avril 2010 à 16:40:53
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (17)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
12.3/20
Mis à jour le 21/04/2010 à 16:40
PlayStation 3 Beat'em All Capcom Proper Games
Dernières Preview
PreviewHyper Scape : Vertical et nerveux, le BR d'Ubisoft en a dans le ventre ! 02 juil., 22:07
PreviewDeath Stranding : Le combo clavier-souris pour un pari réussi ? 01 juil., 09:00
PreviewFuser : Un second contact très convaincant pour le jeu de mix musical d’Harmonix 30 juin, 15:00
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Ghost of Tsushima
17 juil. 2020
3
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020