CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • French days
    • Find Your Next Game
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourHigh-Tech
    • French days
    • Actus Hardware
    • Bons plans
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • Tout JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Fortnite
    • FUT 21
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Scrap Metal
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Scrap Metal
Appréciations du jeu
13
L'avis de la rédaction
12.5
L'avis des lecteurs (4)
Test Scrap Metal

Scrap Metal : Second trailer

8 556 vues
Profil de Rivaol,  Jeuxvideo.com
Rivaol - Journaliste jeuxvideo.com

Inspirés par les grands classiques que sont MicroMachines, Twisted Metal ou encore Destruction Derby, les développeurs de N+ ont donné naissance à un tout nouveau jeu de courses, Scrap Metal. Sans grande prétention, celui-ci n'a qu'une seule ambition : divertir les joueurs abonnés aux téléchargements XBLA.

Scrap Metal

Débarqué dans l'anonymat quasi total, Scrap Metal fait partie de ces nombreux titres Xbox Live Arcade qui prennent une place laissée vacante sur la machine de Microsoft. Présentant le profil idéal d'un candidat au catalogue XBLA, le jeu de Slick Entertainment Inc. propose des courses miniatures dans des environnements relativement sombres et crasseux, sur un fond de musique qui plaira aux métalleux et uniquement aux métalleux. Récupérés dans une casse, les bolides n'ont d'apparence rien de très sexy, d'autant qu'ils sont destinés à être sacrifiés dans des courses entre barbares. Pourtant, le garage du joueur propose deux options de personnalisation qui permettent de choisir parmi quelques combinaisons de couleurs et des objets totalement gadgets comme une galerie à fixer sur le toit de votre épave ou une paire de drapeaux américains qui font évidemment référence aux events du genre qui cartonnent au pays de l'Oncle Sam. La suite est simple puisqu'il s'agit d'une succession d'épreuves, 60 au total, réparties dans huit quartiers différents.

Scrap Metal
L'une des rares courses où la caméra est suffisamment éloignée du joueur.
Dans la plupart des courses, le joueur devra composer avec la motivation de sept autres furieux. Mais il existe des épreuves dans lesquelles il devra lutter contre-la-montre, jouer les gardes du corps sur quatre roues ou encore affronter en tête-à-tête la personnalité qui domine le quartier pour le déposséder de son acquis. L'essence même de Scrap Metal tourne toutefois autour de deux types d'épreuves : les courses et les derbys. Les premières se déroulent sur de petits circuits souvent alambiqués, cachant de nombreuses épingles à cheveux, quelques tremplins et de petits pièges bien vicieux. Les secondes prennent place dans des arènes rapidement transformées en sanctuaire automobile. Vous l'aurez compris seul, Scrap Metal, ce n'est pas uniquement de la course, c'est aussi des contacts rugueux et l'utilisation d'une arme spécifique à chaque modèle : mitraillette, ouvre-boîte, lance-flammes, fusil mitrailleur, lance-grenades, tronçonneuse, pulvérisateur, lame, bélier, etc. La véritable originalité du jeu, c'est la personnalité des bolides puisqu'en mixant leur gabarit, leurs caractéristiques (vitesse, contrôle et carrosserie) et l'arme dont ils ont hérité, on obtient une multitude de profils, efficaces dans certaines courses, beaucoup moins dans d'autres. La mission du joueur est donc d'opter pour le bon cheval afin de maximiser ses chances de victoire.

Scrap Metal
Le garage permet de stocker 4 voitures et de les personnaliser un tantinet.
Mais pas seulement. En effet, à chaque place sur le podium, l'utilisateur obtient un certain nombre de médailles qui sont transformées en monnaie au moment de booster les caractéristiques de ses bagnoles. Impossible pour lui de sauter cette étape ou de trop capitaliser car la difficulté progressive de l'IA lui impose de se mettre à niveau. Lorsqu'il a la bonne voiture, il ne lui reste plus qu'à se lancer en course et à subir les foudres d'une IA justement très agressive. L'autre ennemi du joueur, c'est la caméra, honnêtement trop rapprochée de la voiture pour permettre d'anticiper sans connaître le tracé sur le bout des doigts. Un choix assumé par les développeurs plus qu'un défaut en soi mais qui peut faire naître une certaine frustration chez le joueur tant qu'il n'a pas assimilé chaque courbe et chaque virage du circuit en question. Tout en tentant de rester dans l'axe de la piste (toute escapade involontaire pourra être corrigée en appuyant sur Y, une touche qui réinitialise la position de la voiture), il doit zieuter avec attention le coin inférieur droit de l'écran où sont regroupées les infos suivantes : la santé de son bolide, le niveau de chargement de son arme et le nombre de bonbonnes de nitro disponibles. Eh oui, Scrap Metal fait également appel à ce genre d'items qui peut être ramassé sur la piste ou carrément acheté en boutique juste avant chaque course !

Scrap Metal
Le split-screen est une catastrophe.
Outre les petits problèmes de caméra, Scrap Metal souffre d'une réalisation qui n'emballe pas franchement et d'une certaine répétitivité. Pourtant, les développeurs ont fait en sorte d'éviter toute lassitude en changeant systématiquement les règles à chaque course mais force est de constater qu'une fois les 60 épreuves dominées en 5 ou 6 heures, le joueur n'a pas nécessairement envie de reprendre l'affaire depuis le début. Il se tournera de facto vers le multijoueur qui se présente comme la grosse déception du soft. S'il est toujours possible de passer par la liaison multiconsole pour éviter l'écran splitté, ceux qui joueront à plusieurs sur le même écran risquent d'abandonner rapidement. La faute encore une fois à un angle de caméra inadapté qui rend les courses en multi injouables et dans lesquelles les joueurs n'ont pas le droit à l'erreur. Il demeure d'ailleurs incompréhensible qu'on nous impose un splitté vertical sans même proposer un découpage horizontal de l'écran. En ce qui concerne le jeu en ligne, les serveurs étant totalement déserts durant notre test, nous ne pourrons que mentionner la possibilité de créer une partie publique ou privée, de joindre une partie personnalisée ou une partie rapide et d'inviter vos amis connectés à vous accompagner le temps de quelques mitraillages. En somme, il manque trop de choses à Scrap Metal pour s'imposer comme un jeu indispensable à votre ludothèque, surtout à 1 200 MS Points pièce.

Les notes
  • Graphismes 13 /20

    Bien qu'il s'agisse d'un parti pris manifeste, la redondance des environnements et la morosité des textures n'aident pas Scrap Metal. Certes, le jeu a une certaine identité. Cela dit, cette même personnalité lui nuit plus qu'autre chose. De plus, quelques chutes de framerate peuvent être constatées çà et là, notamment en Derby, dans les arènes. Dommage car le design des bolides est un petit régal.

  • Jouabilité 14 /20

    En soi, le gameplay est plutôt bien pensé et les véhicules répondent au doigt et à l'œil, sans trop de latence. On apprécie notamment qu'il soit possible de les contrôler comme des voitures télécommandées ou au contraire, en s'orientant simplement à gauche ou à droite de l'écran. Mais au final, le tout manque sans doute un peu de fantaisie et les mécanismes peinent à se renouveler de la première à la dernière course en solo. En multi, la caméra rend les épreuves totalement injouables.

  • Durée de vie 12 /20

    Comptez entre 5 et 6 heures pour venir à bout des 60 courses du mode solo. La valeur ajoutée du multi est quant à elle très discutable dans la mesure où le split-screen est raté et le Online déserté.

  • Bande son 14 /20

    Comme son nom l'indique, Scrap Metal s'accompagne d'une tracklist orientée métal. Toutefois, celle-ci sait se faire discrète au profit de l'action, elle-même essentiellement composée de bruits de moteurs et d'explosions.

  • Scénario /

Scrap Metal a quelques bons arguments à faire valoir, à commencer par son originalité et sa prise en main quasi immédiate. De plus, l'IA est parfaitement équilibrée, offrant une vive opposition sans être cheatée. Pourtant, l'expérience n'a rien d'inoubliable, répétitive en solo et complètement loupée en multi. Au final, on retient les efforts concédés dans le design des bolides et le soin apporté à la progression, notamment au niveau de la customisation mécanique. A essayer avant d'acheter !

Note de la rédaction

13
12.5

L'avis des lecteurs (4)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
360 Slick Entertainment Inc. Action Course
Dernières Preview
PreviewNintendo Switch : Mario + The Lapins Crétins Sparks of Hope, le jeu vidéo pensé pour tous les types de joueurs ? 22 sept., 18:00
PreviewValkyrie Elysium : l'action-RPG inattendu de la rentrée sur PS5 ? - TGS 2022 21 sept., 19:00
PreviewScorn : Une descente aux Enfers qui ne nous fait pas de cadeau, mais qui devrait plaire aux fans d'Alien 21 sept., 15:00
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
2
FIFA 23
30 sept. 2022
3
Call of Duty : Modern Warfare 2 (2022)
28 oct. 2022
La vidéo du moment