CONNEXION
  • RetourJeux
    • Tests
    • Soluces
    • Previews
    • Sorties
    • Hit Parade
    • Les + attendus
    • Tous les Jeux
  • RetourActu
    • Culture Geek
    • Astuces
    • Réalité Virtuelle
    • Rétrogaming
    • Toutes les actus
  • RetourSoldes
    • Toutes les offres
    • Meilleures offres
  • RetourHigh-Tech
    • Actus JVTECH
    • Bons plans
    • Tutoriels
    • Tests produits High-Tech
    • Guides d'achat High-Tech
    • JVTECH
  • RetourVidéos
    • A la une
    • Gaming Live
    • Vidéos Tests
    • Vidéos Previews
    • Gameplay
    • Trailers
    • Chroniques
    • Replay Web TV
    • Toutes les vidéos
  • SAMSUNG
  • RetourForums
    • Hardware PC
    • PS5
    • Switch
    • Xbox Series
    • Overwatch 2
    • FUT 23
    • League of Legends
    • Genshin Impact
    • Tous les Forums
  • PC
  • PS5
  • Xbox Series
  • PS4
  • One
  • Switch
  • Wii U
  • iOS
  • Android
  • MMO
  • RPG
  • FPS
En ce moment Genshin Impact Valhalla Breath of the wild Animal Crossing GTA 5 Red dead 2
Boogerman
  • Tout support
  • Wii
  • MD
  • SNES
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Boogerman
Appréciations du jeu
15
L'avis de la rédaction
14.6
L'avis des lecteurs (12)
Test Boogerman
Profil de pargonis,  Jeuxvideo.com
pargonis - Journaliste jeuxvideo.com

Le jeu vidéo donne parfois naissance à des choses étranges et à des univers si improbables que même avec l'habitude, nous en sommes désarçonnés. On pouvait s'attendre à beaucoup de choses mais pas à Boogerman. Amateurs de bon goût, de classe et de savoir-vivre, passez votre chemin. Si vous vous attendiez à un super héros classique, vous allez tomber de haut.

Boogerman

Snotty Ragsdale, milliardaire excentrique se fait passer pour un humble technicien de surface dans le laboratoire du professeur Stinkbaum afin d'enquêter sur sa dernière invention : une machine capable de sauver la Terre de la pollution en la téléportant dans la dimension X, monde parallèle à la Terre. Soudain, un terrible événement se produit sous ses yeux. Boogermeister, chef de la dimension X, vient de dérober la machine et compte bien s'en servir pour conquérir notre planète. Sans perdre une seconde, notre homme à tout faire fonce alors aux toilettes, tire la chasse et ressort aussi vite qu'il est entré, mais déguisé en son alter ego : Boogerman. Utilisant des armes 100% naturelles, notre héros se lance dans le passage inter-dimensionnel et poursuit Boogermeister dans son monde étrange, recouvert d'immondices en tout genre.

Boogerman
Vous êtes sale, repoussant et avez des problèmes intestinaux ? Qu'importe, vous deviendrez un héros !
La qualité de la jouabilité est pour la première fois au service d'un pétomane grossier dont l'hygiène corporelle laisse à désirer, dans un jeu d'action et plates-formes. En effet, pour braver le danger, Boogerman a la possibilité d'utiliser ses fluides corporels et son gaz naturel pour tuer ses ennemis... En plus de courir, de sauter de plate-forme en plate-forme et de s'accrocher aux cordes, le héros peut, au choix, se servir de sa morve ou de son gaz pour éliminer ses ennemis. Un bouton étant attribué respectivement à chaque pouvoir, il n'est pas difficile de s'en souvenir. En appuyant sur la touche gaz, votre personnage émettra un rot, et pour émettre un pet, il suffit de presser la même touche une fois que vous êtes accroupi. Maintenant, pour augmenter la puissance de vos attaques, il vous suffit tout simplement de laisser appuyée la touche en question. Le super pet fait gonfler le derrière de Boogerman et le fait transpirer d'effort avant de lâcher un bruit immonde, le super rot, faisant lui, ouvrir la bouche du personnage de manière exagérément grande afin de nous laisser mieux entendre sa douce voix. Monstrueux n'est-ce pas ? Mais ce n'est pas tout, le héros dispose d'une réserve de morve qui lui permet d'envoyer des crottes de nez mortelles, mais aussi de cracher des glaviots lorsque vous avez récupéré une bouteille de lait. Votre progression sera également ponctuée à la fin de chaque zone par un boss haut en couleur équivalent à un super-méchant classique comme par exemple le garçon-mouche ou le terrible Deodor Ant.

Boogerman
Boogerman est souvent content. On se demande encore pourquoi.
Ce qui fait rire dans ce jeu, ce n'est pas tant le son des pets et des autres festivités, c'est simplement le fait que des développeurs aient pu avoir le culot de placer ces éléments dans un jeu. C'était osé et la provocation fait sourire. Bon, d'un autre côté il serait hypocrite de dire que les rots et le jeter de crottes de nez ne sont pas amusants. Voir Boogerman suer sang et eau, serrer les dents sous la douleur pour sortir un pet monstrueux est terriblement drôle. Car le jeu, au-delà de son style pipi-caca, développe un humour assez plaisant utilisant une animation très cartoon de fort bonne qualité d'ailleurs. Prenez par exemple les mimiques des ennemis qui prennent un air sadique en essayant de vous donner des coups de lance, ou bien Boogerman lui-même et ses sourires de 3 mètres de long, mais aussi son air gêné lorsqu'il fouille dans son nez sauvagement et qu'il s'aperçoit que le joueur l'observe. Le jeu en vient même à parodier Super Mario Bros en remplaçant les célèbres tuyaux par des cuvettes de toilettes menant aux égouts.

Boogerman
La morve est omniprésente dans Boogerman. Bon appétit.
L'humour flatulent de Boogerman finit malheureusement par lasser au bout d'une heure ou deux, et on finit par n'utiliser que ses crottes de nez pour neutraliser ses adversaires ou le plus classique saut sur les ennemis, toujours efficace. Le soft n'en est pas moins agréable à jouer et la collecte de divers objets augmentant votre score est toujours bienvenue. Le jeu est assez sympathique à regarder et l'animation, que nous évoquions précédemment, est très fluide et de circonstance face à l'humour gras de l'univers de Boogerman. Quant à la réalisation sonore, elle est globalement assez réussie, mises à part les onomatopées fleuries du personnage, les musiques sont bien composées et d'une qualité bien plus que convenable. A noter cependant qu'il s'agit ici de la version d'origine sur Megadrive. La version adaptée sur Super Nintendo étant, pour une raison inconnue, particulièrement calamiteuse aussi bien visuellement que musicalement, il est donc déconseillé de vous y essayer.

Le titre possède toutefois une durée de vie honorable pour un jeu de plates-formes. Les 20 niveaux du jeu sont assez vastes et d'une difficulté croissante, ils vous tiendront en haleine pendant plusieurs heures. Vous aurez également droit à quelques boss assez corsés, mais heureusement, il existe un système de sauvegarde par mot de passe qui est bienvenu car le titre propose un contenu assez riche et un challenge plutôt relevé mais faisable. Un jeu qui va bien au-delà de son concept scatophile qui, si l'on en fait abstraction, laisse la place à un jeu de plates-formes assez plaisant.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Le jeu possède un style visuel soigné qui lui est propre et une animation cartoon de très bonne qualité, utilisée de manière plutôt humoristique. L’ensemble est assez satisfaisant et octroie au titre une ambiance et une identité particulières.

  • Jouabilité 16 /20

    Les attaques du personnage sont variées mais faciles à réaliser. Le héros est capable de faire beaucoup d’actions différentes et le gameplay est assez léger, rendant ainsi les passages de plates-formes assez amusants et accessibles. La difficulté consiste surtout à ne pas se faire surprendre par ses ennemis et non à réussir des passages de plates-formes millimétrés.

  • Durée de vie 15 /20

    Le jeu est assez long et la difficulté augmente au fil de la partie. Des mots de passe existent pour vous éviter de tout reprendre depuis le début à chaque fois, car finir le jeu en une seule partie demanderait de passer trop d’heures devant l‘écran. Cependant il faut avouer que le jeu peut lasser sur le long terme, et dans ce cas, la durée de vie peut paraître trop grande par moments.

  • Bande son 16 /20

    Les musiques sont de très bonne qualité et sont entraînantes: chaque morceau comporte de nombreux passages variés, ce qui démontre un réel effort sur la composition musicale. Les bruitages sont évidemment excellents - enfin, autant qu'un pet ou un rot puisse être qualifié ainsi - et sont assez drôles. Les bruitages ne concernant pas des flatulences sont quant à eux plus discrets et conviennent très bien à l'action. Les quelques voix des personnages ont un effet comique assez plaisant mais sont assez discrètes dans l'ensemble du jeu.

  • Scénario /

    Le point de départ est original et assez critique en réalité. L’invention du professeur a pour but de se débarrasser des déchets impunément dans une autre dimension sans réfléchir aux conséquences. Le but de Boogerman n’est pas si généreux puisqu’il s’agit de récupérer la machine afin de polluer tranquillement une autre planète. Une intrigue amusante mais cependant insuffisante pour établir une note.

Le jeu surprend par son humour scatophile que l’on n'attendait pas dans un jeu vidéo mais il ne se limite pas à cela. Passé le moment de rigolade fasse aux élucubrations sonores de Boogerman, le titre révèle un univers visuel accrocheur et s’avère être un bon petit jeu de plates-formes dont la prise en main facile se corse au fil des heures. Bien qu’amusant au début, certains joueurs pourront se lasser car le titre est légèrement répétitif. Un jeu sans prétention qui distrait et c’est tout ce qu’on lui demande.

Note de la rédaction

15
14.6

L'avis des lecteurs (12)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
MD Interplay Plate-Forme Jouable en solo Rétrogaming
Dernières Preview
PreviewHogwarts Legacy : On y a joué, est ce vraiment le jeu Harry Potter que tout le monde attendait ? 25 janv., 15:00
PreviewTchia : Ce jeu à la Zelda Breath of the Wild sur PS5 va vous surprendre 19 janv., 18:25
PreviewAtomic Heart : la nouvelle bombe du Game Pass en 2023, on y a joué ! 17 janv., 10:00
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
10 févr. 2023
2
Final Fantasy XVI
22 juin 2023
3
The Legend of Zelda : Tears of the Kingdom
12 mai 2023
La vidéo du moment