Menu
The Conduit
  • Tout support
  • Wii
  • Android
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
The Conduit
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de miniblob
L'avis de miniblob
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
10 juillet 2009 à 17:59:28
15/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (147)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.3/20
Test The Conduit

The Conduit : Le character design, le retour

129 359 vues

Si les FPS se font plutôt rares sur Wii, ceux qui proposent un mode multijoueur alléchant se comptent tout simplement sur les doigts d'une main. C'est donc tout naturel qu'un titre comme The Conduit attise la curiosité des possesseurs de la console de Nintendo. Certains d'entre eux y verront certainement le digne successeur de Perfect Dark tandis que d'autres trouveront tout de même que le mode solo ne tient pas toutes ses promesses.

The Conduit

Si la Wii ne manque pas de party-games, elle se montre en revanche bien moins généreuse en ce qui concerne les FPS, et la grande majorité de ceux-ci ne proposent pas de mode online. Les amateurs de frags en ligne qui ne possèdent que la console de Nintendo ont donc souvent un peu de mal à trouver quoi que ce soit à se mettre sous la dent. Dans ce contexte, le studio High Voltage a fait quelques heureux en annonçant The Conduit : le jeu nous était d'emblée présenté comme le plus beau de la Wii et il devait proposer un mode multijoueur digne de ce nom. C'est donc avec les mains tremblantes d'appréhension que l'on s'apprête à vérifier que le titre tienne bien toutes ses promesses.

The Conduit
Le Président des Etats-Unis est en danger.
La première bonne surprise concerne justement la prise en main du jeu. On retrouve le classique duo Wiimote/Nunchuk pour viser et se déplacer mais vous pouvez entièrement paramétrer la vitesse de déplacement du réticule pour trouver un réglage qui vous convienne. On a déjà vu des FPS plus nerveux sur d'autres supports mais le rythme du jeu est ici tout à fait adapté à ce gameplay un peu particulier. Notez aussi que la reconnaissance des mouvements est elle aussi exploitée : donnez un coup sec avec le Nunchuk pour lancer une grenade ou gigotez la Wiimote pour frapper d'un coup de crosse. La croix directionnelle est utilisée pour choisir les armes ou pour zoomer et c'est le bouton "–" qui vous permettra de recharger. Il existe enfin un système de verrouillage des cibles à peu près identique à ce que l'on a pu voir sur le dernier Metroid Prime : vous pouvez ainsi garder l'ennemi en question au centre de votre champ de vision mais il vous faudra tout de même pointer votre Wiimote avec précision pour l'aligner. On se retrouve finalement avec un gameplay assez bien pensé qui est tout à fait adapté à la prise en main particulière de la Wii.

The Conduit
Ces mines invisibles vous donneront quelques cheveux blancs.
Malheureusement tout n'est pas aussi bien réussi dans The Conduit et le mode solo du jeu nous entraîne dans une histoire qui a de nombreux airs de déjà-vu. Vous incarnez un certain Michael Ford, un agent secret travaillant pour une obscure organisation connue sous le nom de "Cartel". Il vous faudra contrer rien de moins qu'une invasion extraterrestre qui a rapidement mis la ville de Washington sens dessus dessous. Les aliens en question ne se contentent pas d'ouvrir des portails dimensionnels pour faire rappliquer leurs petits camarades, ils asservissent aussi les soldats humains à l'aide d'une étrange toxine. Vous aurez donc du pain sur la planche pour débarrasser la ville de tous ces malotrus tout en sauvant le Président des Etats-Unis et en déjouant un infâme complot. Vous l'aurez compris, le scénario de The Conduit n'a rien de très novateur et rappelle d'ailleurs fortement celui de Perfect Dark, l'humour en moins. Cette comparaison s'impose notamment lorsque l'on jette un coup d'œil du côté des divers objets que l'on peut récupérer. Les aliens et les agents du Cartel laisseront en effet derrière eux des armes terriblement puissantes aux looks plutôt réussis. Vous aurez aussi très vite entre vos mains un étrange artefact sphérique : l'OEIL. Celui-ci vous permettra de pirater des systèmes informatiques ou de vous révéler ce que vos yeux ne sont pas capables de voir.

The Conduit
L'OEIL vous permet de dévoiler certains passages secrets.
Si l'instrument en lui-même est plutôt sympathique et qu'il donne accès à quelques bonus agréables à découvrir, son utilisation peut devenir une véritable plaie quand elle est contrainte et forcée. Vous serez ainsi amené à traverser de véritables champs de mines invisibles tout en vous faisant joyeusement canarder par des hordes d'ennemis. Seul l'OEIL vous permet de les faire exploser à distance, or son maniement est incompatible avec l'usage de vos armes. Vous vous retrouvez donc démuni face à des cohortes d'aliens qui ne cessent de respawner tant que vous n'avez pas détruit les passages qui les mènent à notre monde. Notez enfin que le level-design laisse peu de place à l'improvisation : vous déambulez tout simplement dans des couloirs sans jamais pouvoir choisir la manière d'aborder les affrontements. Si ce procédé nous rappelle un peu trop les FPS du temps jadis, il nous permet tout de même de profiter des neuf niveaux du jeu sans jamais souffrir de temps de chargements. Tous ces petits défauts mis bout à bout nous peignent le portrait d'un mode solo correct mais loin d'être mémorable, on pourra toujours admirer les graphismes particulièrement soignés pour un titre Wii mais cet emballage chatoyant ne fait malheureusement pas tout.

The Conduit
Le mode multijoueur online est vraiment sympathique.
Finalement le plus gros atout de The Conduit concerne bel et bien son mode multijoueur. Si des titres tels que Perfect Dark ou GoldenEye ont marqué la Nintendo 64 par leur multi en local, The Conduit est lui tout entier tourné vers le online. N'espérez donc pas croiser le fer avec vos amis si vous ne disposez pas d'une connexion suffisamment stable et puissante. Si vous répondez à ce préalable, vous pourrez vous lancer dans des parties relativement fluides qui peuvent accueillir jusqu'à 12 joueurs. Notez au passage que le titre est compatible avec le Wii Speak et que vous pourrez entendre vos camarades même si vous ne disposez pas vous-même du fameux accessoire. Les sept cartes proposées sont des déclinaisons des environnements que vous aurez croisés pendant la campagne, la qualité graphique a toutefois été revue légèrement à la baisse pour l'occasion afin d'optimiser les parties. De nombreux modes de jeu sont au rendez-vous pour vous massacrer librement ou en équipe. Ne vous attendez à rien de très original : vous retrouverez surtout des déclinaisons de Deathmatch ou de Capture The Flag. Mais il existe aussi un mode RugbOEIL dans lequel on doit tenir le fameux artefact le plus longtemps possible sans pouvoir riposter face aux tirs ennemis, ou un mode Chasseur de primes dans lequel vous devez assassiner une victime attitrée sans blesser les autres joueurs. Ces matchs en ligne ne font pas dans la finesse et les combats se terminent très souvent à coups de grenades. Ce mode online n'en est finalement que plus jouissif et les amateurs d'action bien rythmée devraient y trouver leur bonheur.

Les notes
  • Graphismes 16 /20

    Ce n'est certainement pas le plus beau jeu de la Wii mais il faut tout de même reconnaître que le mode solo propose des graphismes très soignés. Les choses se gâtent un peu lors des parties multijoueurs mais cette baisse de qualité est un passage obligé pour nous permettre de nous affronter dans de vastes maps en toute fluidité.

  • Jouabilité 15 /20

    C'est le point fort du titre : la sensibilité du pointeur et des déplacements est entièrement paramétrable. La prise en main rappellera quelques souvenirs aux amateurs du dernier Metroid Prime et on ne peut pas dire qu'il s'agisse là d'une inspiration honteuse. Malheureusement, l'IA des adversaires ne suit pas et vous aurez très souvent l'impression de combattre des hordes de lemmings suicidaires qui se jettent sous vos tirs.

  • Durée de vie 13 /20

    Comptez un peu moins de 8 heures pour boucler le scénario sans rechercher tous les objets cachés, c'est court mais c'est malheureusement monnaie courante pour un FPS. Vous pourrez toujours faire durer le plaisir avec un multijoueur online qui propose pas moins de 13 modes de jeu sur 7 cartes différentes.

  • Bande son 15 /20

    Les musiques sont plutôt bien rythmées et le doublage anglais est de bonne qualité. Malheureusement les messages d'ambiance diffusés par les radios ou les haut-parleurs ne sont pas sous-titrés.

  • Scénario 11 /20

    Le scénario de The Conduit est un amoncellement de clichés et d'idées déjà digérées. L'invasion alien, la société secrète et le complot visant le Président des Etats-Unis ne sont pas sans rappeler l'histoire de Perfect Dark. Malheureusement, il faudra vous passer de l'humour et de la jolie pépé qui faisaient le sel de ce dernier.

On nous annonçait The Conduit comme une véritable révolution sur la Wii : il faut bien reconnaître que le titre s'apparente finalement à une bonne pioche mais on est tout de même loin de la perfection. Si le jeu propose une prise en main particulièrement bien pensée, il pèche cependant par une campagne qui manque de personnalité. Heureusement, le mode multijoueur online est là pour vous réserver quelques émotions fortes.

Note de la rédaction

15
15.3

L'avis des lecteurs (147)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Profil de miniblob,  Jeuxvideo.com
Par miniblob, Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter
Wii Sega High Voltage FPS
Dernières Preview
PreviewWartales : un RPG médiéval qui vous veut du mal 30 nov., 16:00
PreviewHalo Infinite va-t-il s'imposer comme le FPS de cette fin d'année ? 19 nov., 09:01
PreviewBabylon's Fall : vers un Platinum en demi-teinte ? 18 nov., 17:05
Les jeux attendus
1
Elden Ring
25 févr. 2022
2
Halo Infinite
08 déc. 2021
3
Gran Turismo 7
04 mars 2022