Menu
Unsolved Crimes : Affaires non Classés
  • DS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Unsolved Crimes : Affaires non Classés sur DS /

Test du jeu Unsolved Crimes : Affaires non Classées sur DS

Unsolved Crimes : Affaires non Classés
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de pixelpirate
L'avis de pixelpirate
MP
Journaliste jeuxvideo.com
26 novembre 2008 à 17:55:53
12/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (12)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.3/20
Test : Unsolved Crimes : Affaires non Classées
DS

Unsolved Crimes : Affaires non Classés : Trailer

Chargement du lecteur vidéo...
Partager sur :

Avis aux détectives en herbe. Oui, vous qui avez retourné Hotel Dusk et la saga des Phoenix Wright dans tous les sens et qui attendez avec une vive impatience la sortie de Perfect Prosecutor. En cette fin d'année, un nouveau jeu d'enquêtes sur DS tente de vous séduire : il s'agit de Unsolved Crimes, un recueil d'affaires criminelles dans l'ambiance des séries policières des années 70.

Unsolved Crimes : Affaires non Classées

Nous sommes en 1976. L'inspecteur débutant que vous êtes, tout frais débarqué de l'école de police, rejoint la section criminelle du New York Police Department. Votre chef, le capitaine Abbot, ne dépareillerait pas dans une série télévisée : les sourcils froncés, la cravate nouée à l'arrache et les manches de sa chemise retroussées, il rivalise souvent de métaphores de mauvais goût, sans doute pour éviter d'employer un langage plus châtié. Il ne tarde pas à vous présenter votre partenaire : Marcy Blake, une inspectrice intelligente et très professionnelle qui vous aidera à dénouer la série d'affaires criminelles auxquelles vous serez confrontés. Enfin, pour être exact, avouons que c'est surtout elle qui prendra les choses en main du début à la fin, suggérant et encadrant chacune de vos investigations. Soyez prévenu : la linéarité du jeu, encore plus prononcée que celle d'un Hotel Dusk ou d'un Phoenix Wright, est assez désarmante. Mais sans égaler la qualité de ces deux illustres références, Unsolved Crimes se révèle agréable à jouer, comme nous allons le constater.

Unsolved Crimes : Affaires non Classées
Dès le début de l'enquête, votre équipière fait appel à votre intuition.
Chacune des enquêtes commence dans un des bureaux du commissariat. Le capitaine Abbot vous présente, tableau noir à l'appui, tous les rouages de l'affaire : description, profil de la victime, rapport d'autopsie, indices, suspects... A l'issue de ce topo, l'ensemble des éléments est référencé dans un dossier auquel vous pouvez accéder à loisir : la navigation pratique via un système d'onglets et la possibilité (un peu superflue) d'y conserver ses propres notes écrites rendent cette interface assez convaincante. Puis c'est le départ vers la scène de crime. Entièrement modélisée dans une 3D pas folichonne mais qui suffit au propos, elle est généralement constituée d'une ou deux pièces, vide(s) de toute présence, que vous pouvez explorer et dans laquelle (lesquelles) vous trouverez tous les éléments nécessaires pour mener à bien votre enquête. Ne comptez donc pas évoluer librement entre plusieurs environnements dans lesquels vous interrogeriez les témoins et cuisineriez les suspects potentiels. Ici, les suspects vous sont déjà désignés (et l'un d'eux sera forcément coupable), ont déjà fait leur déposition, et si interrogatoire complémentaire il doit y avoir, il sera assuré par votre charmante coéquipière qui s'éclipsera quelques instants puis reviendra vous fournir les nouvelles déclarations. Du coup, vous n'aurez jamais aucun contact direct avec les faciès de vainqueurs qui s'illustrent sur les photos. Un peu frustrant quand même...

Unsolved Crimes : Affaires non Classées
La traduction française, peu précise, est source d'irritants ratés.
Vos investigations sur les lieux du crime se révèlent tout de même amusantes. Armé de votre stylet, vous commencez par partir à la chasse aux indices. La vue à la première personne vous permet de fouiller les moindres recoins. Vous finissez donc inéluctablement par déceler un élément intéressant, sur lequel votre équipière s'empresse d'émettre des hypothèses. C'est le début d'une longue série de questionnements successifs, auxquels vous ne pouvez couper même si vous pensez avoir déjà découvert le pot aux roses. Ils prennent invariablement la forme de QCM où vous devez choisir une réponse parmi les quatre proposées. Une mauvaise déduction ? Marcy vous fait preuve de son scepticisme et vous perdez une des étoiles qui matérialisent votre niveau de confiance (il ne doit pas tomber à zéro sinon c'est le game over). Si vous avez visé juste, l'enquête se poursuit. Bien qu'elles sollicitent en général vos capacités de réflexion (elles ont tendance à se corser au fur et à mesure de la progression dans le jeu), ces phases de questionnements connaissent des ratés. Certains QCM affichent des choix tellement hors de propos que la bonne réponse se voit comme le nez au milieu de la figure ; d'autres proposent au contraire des réponses au sens si proche que vous ne savez laquelle choisir. La faute à une traduction française qui, outre les fautes d'orthographe, de syntaxe et les oublis de mots, se révèle souvent trop imprécise dans ses formulations.

Unsolved Crimes : Affaires non Classées
Certaines séquences sollicitent votre sens de l'observation.
Par moments, la progression de l'enquête passe par des mini-jeux auxquels il vous faut vous adonner : reconstituer une note déchirée, ouvrir un coffre-fort, tracer un trait sur un plan pour y indiquer la trajectoire d'une balle... Ils sont plutôt variés et amusants. Le jeu vous donne aussi la possibilité, comme dans Phoenix Wright, d'analyser vos preuves sous toutes les coutures pour y déceler l'élément décisif. Les occasions d'utiliser le stylet sont donc fréquentes et vous donnent l'impression d'être un minimum actif en dépit du déroulement linéaire et de l'aspect pré-mâché des enquêtes. Quoiqu'il en soit, vous êtes amené au fur et à mesure de vos déductions successives à innocenter certains suspects, pour finalement parvenir à identifier le coupable. Marcy et vous devez alors aller faire votre rapport à votre supérieur. Celui-ci vous demande systématiquement de fonder vos accusations : comme dans Phoenix Wright (une fois de plus), il s'agit alors de montrer la bonne preuve. Toutes les affaires se déroulent selon cette mécanique bien huilée. L'originalité de Unsolved Crimes, c'est qu'il propose en parallèle une enquête plus globale qui débute à l'occasion du kidnapping de la propre soeur de Marcy, mannequin de son état. Source de quelques phases d'action (dont une sympathique course-poursuite en voiture), elle apporte surtout un liant appréciable entre les différents dossiers, le tout disposant d'une durée de vie plus que correcte pour un jeu DS.

Les notes
  • Graphismes 11 /20

    Sur le plan technique, la 3D de Unsolved Crimes n'a pas forcément à rougir à côté de celle d'un Hotel Dusk. Mais le rendu visuel se révèle décevant sur le plan artistique : les environnements trop vides et trop génériques ne parviennent pas à mettre dans l'ambiance des 70's. De même, les rares personnages visibles à l'écran auraient pu bénéficier d'un soin plus prononcé.

  • Jouabilité 13 /20

    Le déplacement à la première personne, qui implique la croix directionnelle et le stylet, fonctionne assez bien. Les menus, clairs et complets, servent comme il le faut le gameplay bien rodé mais particulièrement linéaire et directif. Le stylet manque par contre un peu de précision dans les situations où cette dernière est primordiale (ouverture d'un coffre-fort par exemple).

  • Durée de vie 13 /20

    Une douzaine d'heures de jeu sont nécessaires pour boucler l'aventure, ce qui n'est pas si mal. Une enquête "secrète" vous permettra même de rallonger cette durée de vie si vous parvenez à mettre le stylet dessus. A noter que comme dans Phoenix Wright, les enquêtes débloquées peuvent être rejouées, mais leur replay-value semble particulièrement faible étant donné leur linéarité.

  • Bande son 13 /20

    Sur ce plan, Unsolved Crimes se révèle assez convaincant. Certes les dialogues ne sont pas doublés : on aurait apprécié entendre les coups de sang du capitaine Abbot. Mais la musique, un tantinet décevante, a le bon goût de laisser la place à des effets sonores réussis (certains bruitages rappellent curieusement ceux de Hotel Dusk).

  • Scénario 12 /20

    Plus proches, au départ, de la simplicité d'un Mickey Enigme que des affaires tortueuses d'un Phoenix Wright, les enquêtes de Unsolved Crimes se complexifient tout de même progressivement et ont le mérite de converger vers une affaire plus globale qui maintient le joueur en haleine. Dommage que le background 70's ne soit pas mieux exploité.

Au bout du compte, Unsolved Crimes est un jeu d'enquêtes sans prétention auquel il est agréable de s'adonner. Ses affaires n'ont pas la profondeur d'un Phoenix Wright, l'ambiance n'a pas la saveur d'un Hotel Dusk et son gameplay linéaire et dirigiste le destine avant tout à un public peu exigeant. Mais une fois le jeu lancé, on a un peu de mal à lâcher sa DS, et ça c'est un signe qui ne trompe pas.

Profil de pixelpirate
L'avis de pixelpirate
MP
Journaliste jeuxvideo.com
26 novembre 2008 à 17:55:53
12/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (12)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11.3/20
Mis à jour le 26/11/2008 à 17:55
Nintendo DS Action Aventure Empire Interactive Nowpro
Dernières Preview
PreviewLegends of Runeterra : Un prochain set qui s'annonce dantesque ! 03 mars, 20:30
PreviewIt Takes Two : Une bouffée d'air frais sur la coop par Hazelight (A Way Out) ? 02 mars, 17:00
PreviewMonster Hunter Rise : un épisode plein de ressources 26 févr., 09:01
Les jeux attendus
1
Resident Evil Village
07 mai 2021
2
Mass Effect : Legendary Edition
14 mai 2021
3
Biomutant
25 mai 2021