Menu
Code Lyoko : X.A.N.A Destruction Finale
  • DS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Code Lyoko : X.A.N.A Destruction Finale sur DS /

Test du jeu Code Lyoko : X.A.N.A Destruction Finale sur DS

Code Lyoko : X.A.N.A Destruction Finale
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 septembre 2008 à 16:48:53
9/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (25)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
9.1/20
Test Code Lyoko : X.A.N.A Destruction Finale

Lorsqu'un super virus se met en tête de dominer le monde en piratant tout le matériel électronique à sa portée et que seul un quatuor de collégiens au grand coeur se montre capable de l'en empêcher, cela donne Code Lyoko, une série animée qui rencontre depuis quelques années un fort joli succès en France, son pays d'origine, mais surtout aux Etats-Unis où elle semble particulièrement plébiscitée par les jeunes téléspectateurs. Dès lors, on ne sera guère surpris de voir cette dernière tenter régulièrement d'investir nos consoles. Après un premier essai de DC Studios, voici donc venir X.A.N.A. Destruction Finale qui, sous la houlette de Neko Entertainement, prend la forme d'un jeu de rôle à destination des plus jeunes.

Code Lyoko : X.A.N.A Destruction Finale

Avant de nous lancer à corps perdu dans la description de cette petite cartouche, prenons quelques secondes pour énoncer les précautions d'usage. Ainsi, sachez que seuls les fans les plus dévoués de Code Lyoko seront à même de saisir le scénario d'un jeu qui s'inspire dans une large mesure de la quatrième et ultime saison du série. Le soft ne fait effectivement rien pour familiariser les profanes avec cet univers dense qui emprunte allégrement aux mangas et à Matrix. Pour les développeurs, il est donc entendu que le joueur connaît déjà tous les mécanismes du dessin animé, comme le retour dans le temps, la virtualisation des collégiens dans le monde numérique de Lyoko, les sournoises attaques du virus X.A.N.A., l'insatiable appétit d'Odd et l'existence des Replikas, sortes de copies corrompues du monde virtuel que les fans ont appris à apprécier. Même constat pour les personnages, parfaitement fidèles aux originaux et dont les rôles et les relations sont considérés comme acquis, et ne sont donc pas explicités.

Code Lyoko : X.A.N.A Destruction Finale
Toujours fidèle au poste, Sissi s'évertue toujours à vous mettre des bâtons dans les roues.
Bref jusqu'ici, rien de bien surprenant. Le jeune fan fera sans doute une syncope en découvrant, comme dans le précédent jeu DS, des séquences directement empruntées à la série et parfaitement compressées sur la cartouche, alors que le novice lui, ne comprendra pas un traître mot à l'aventure. Mais qu'en est-t-il justement de cette aventure ? Eh bien là encore, on retrouve le schéma type d'un épisode de la série : on débute donc au collège Kadic, affiché en 2D, mais cette fois, on ne pourra pas s'y balader librement. En fait, ces séquences ne vous permettent que de discuter avec les personnages présents sur chaque écran. Vous pourrez ainsi entendre parler de la dernière bévue de Sissy ou du dernier clip à la mode. Si les conversations sont parfaitement dans le ton de la série, on regrette tout de même que ces scènes soient si limitées. Le précédent jeu, même s'il n'était pas exempt de défauts, avait tout de même le mérite de laisser le joueur profiter des décors. Ici, on se contentera de quelques plans fixes et de quelques dialogues qu'on pourra passer sans le moindre remord, puisqu'ils n'apportent rien à l'intrigue. Une fois le bla-bla terminé, vous aurez enfin le loisir de vous rendre sur Lyoko, le monde virtuel, pour en remontrer aux sbires numériques de X.A.N.A..

Code Lyoko : X.A.N.A Destruction Finale
Ben ouais, on dirait pas comme ça, mais ce petit tas de pixels représente bien Ulrich.
De la 2D, on passera alors à un monde en 3D reprenant toutes les thématiques des territoires présents dans la série (désert, forêt, montagne, terrain enneigé, le monde des volcans). Le jeu adopte cependant une toute autre optique que celle de son prédécesseur. Car là où le premier Code Lyoko proposait des scènes d'action mâtinées de phases de plates-formes, Destruction Finale adopte l'optique d'un jeu de rôle pour les 12-13 ans. Aux commandes d'un unique personnage (ignoblement déformé soi-dit en passant) censé représenter votre groupe de LyokoGuerriers, vous devrez progresser dans des environnements ternes et uniformes, en quête d'interrupteurs et d'objets bonus, tout en participant à des combats ponctuels contre des monstres sans IA. Voilà en gros ce à quoi vous aurez droit pendant la huitaine d'heures nécessaires pour boucler l'aventure. Lorsque vous rencontrerez un ennemi, le jeu passera alors dans un mode qui s'apparente à du tour par tour. L'écran du bas vous donnera alors accès aux options de combat (attaques, pouvoir spéciaux, compétences et objets), tandis que celui du haut se chargera péniblement de mettre en scène l'affrontement.

Code Lyoko : X.A.N.A Destruction Finale
On se lasse rapidement des combats.
Le système de combat, hélas, montre vite ses limitations. La seule petite subtilité venant du fait qu'après chaque action, un personnage ne pourra plus rien faire pendant un petit moment. Cette période d'inaction forcée dépendra bien évidemment de la nature de l'action que vous aurez choisie. Ulrich par exemple, mettra moins de temps à reprendre son souffle après une attaque de base qu'après s'être dédoublé. Mais quoi qu'il en soit, les combats se montrent tous trop faciles, les ennemis, de même que les boss, n'étant généralement pas capables de survivre bien longtemps à vos assauts. Et si d'aventure, vous vous retrouvez en danger, une petite visite dans le laboratoire vous permettra d'acquérir des objets capables de vous redonner de la vie ou de la puissance pour vos attaques spéciales. Ajoutons à cela des "plug-in", petits objets qu'on associera aux collégiens pour leur faire profiter de divers bonus et vous obtenez un jeu extrêmement facile, voire même abrutissant. Ce dernier commentaire tenant aussi à la structure des niveaux, comme nous l'évoquions plus haut. En effet, dans ce Code Lyoko, on se contentera généralement d'avancer de zone en zone, de faire quelques combats pour atteindre un interrupteur qui, une fois activé, vous permettra d'accéder à une nouvelle partie du niveau. En somme, rien de palpitant.

Code Lyoko : X.A.N.A Destruction Finale
Votre barre de vie fait grise mine ? Venez faire un petit tour au labo.
Le seul véritable attrait du jeu nous vient de son mode multi, que l'on pourra pratiquer à deux, pour peu que chaque joueur dispose de sa propre cartouche. Il s'agira là d'affronter les personnages de l'autre, en sachant que ceux-ci conserveront toutes les capacités, pouvoirs et objets acquis en solo. Et si l'un des deux joueurs se retrouve totalement surclassé, le soft permettra d'activer des handicaps sur le plus fort des deux joueurs, afin d'équilibrer la partie. En plus de ce mode Classique, Code Lyoko : X.A.N.A. Destruction Finale propose deux variantes. En mode Pari, chaque joueur parie sur un ou plusieurs objets et remporte la mise du perdant. Le mode Défi enfin, permet d'imposer des conditions particulières à un affrontement : deux personnages seulement, pas de pouvoirs spéciaux, pas d'objets etc. Affronter un autre joueur, capable de décisions relativement cohérentes, à l'inverse des monstres du jeu, s'avère tout de suite plus agréable, mais ne constitue pas pour autant une raison suffisante d'acheter le soft. Car au fond, même les fans les plus dévoués de la série auront du mal à adhérer à cette étrange formule, franchement très éloignée de leur série préférée.

Les notes
  • Graphismes 10 /20

    Les graphismes de Code Lyoko : X.A.N.A. Destruction Finale sont très clairement en dessous de ceux du premier jeu DS. Pourtant, les quelques écrans fixes représentant ce bon vieux collège Kadic sont superbes, de même que les brèves séquences vidéos qui émaillent l'aventure. Le problème découle du fait que l'essentiel de l'action se situe sur Lyoko même, dans des environnements tristounets, plus vides encore que ceux de la série. Même les personnages y apparaissent déformés.

  • Jouabilité 12 /20

    Si le soft est extrêmement simple à prendre en main, puisqu'il ne sollicite que le stylet, il ne nous offre malheureusement que des séquences de jeu inintéressantes, calquées sur les RPG, mais passées à la moulinette d'une simplification outrancière. Et à trop vouloir rendre le jeu accessible, Neko a fait de Destruction Finale un titre terne et sans relief.

  • Durée de vie 12 /20

    Comptez entre 8 et 9 heures pour voir la fin du jeu, si toutefois, vous n'avez pas succombé à l'ennui avant. Le soft propose également un mode multi, sympathique, mais qu'on ne pourra pratiquer que si l'on possède deux cartouches.

  • Bande son 12 /20

    Vous retrouvez avec plaisir la plupart des thèmes de la série ainsi que quelques compositions inédites et bien moins inspirées. Toujours aucune voix à signaler.

  • Scénario 13 /20

    Le scénario reprend les événements de la saison 4. L'histoire paraîtra très agréable aux fans qui profiteront de l'usage régulier de très courts extraits du dessin animé. Hélas, les profanes ne comprendront pas un traître mot du scénario, puisque rien n'est véritablement fait pour leur expliquer la situation.

Code Lyoko : X.A.N.A. Destruction Finale est le plus dispensable des titres inspirés de la célèbre série. Il se montre en effet moins attachant que les autres, et peut-être un petit moins fidèle puisqu'il substitue un système de combats maladroitement inspiré des jeux de rôle aux virevoltes nerveuses de nos fiers guerriers. Trop simple, trop lent, beaucoup moins agréable à l'oeil que le premier titre DS, cet ultime volet risque bien de décevoir les fans. Dommage.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 septembre 2008 à 16:48:53
9/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (25)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
9.1/20
DS Action RPG Neko Entertainment The Game Factory
Dernières Preview
PreviewResident Evil Village : Le Survival-Horror de référence à son meilleur ? Il y a 2 heures
PreviewHot Wheels Unleashed : Milestone et Mattel veulent créer la surprise 15 avr., 19:00
PreviewThe Elder Scrolls Online Blackwood : Méhrunes Dagon fait son grand retour ! 15 avr., 16:06
Les jeux attendus
1
Resident Evil Village
07 mai 2021
2
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022
3
Diablo II : Resurrected
2021