Menu
Viva Piñata : Pagaille au Paradis
  • 360
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Dernières previews jeux vidéo / Viva Piñata : Pagaille au Paradis sur 360 /

Aperçu Viva Piñata : Pagaille au Paradis sur 360 du 15/05/2008

Preview : Viva Pinata : Trouble In Paradise
360
Partager sur :

Amis jardiniers, le studio britannique Rare persiste et signe et nous propose de nous occuper une seconde fois de Pinatas, ces petites créatures aussi attendrissantes que difficiles à contenter. Aussi, avant de débuter la lecture de ce petit aperçu, nous vous recommandons chaudement d'enfiler une paire de bottes, de chausser vos lunettes de soleil et d'empoigner votre arrosoir, car ce travail, vous le savez sans doute, n'est pas de tout repos.

Autant le déclarer tout de go, le premier Viva Pinata fut pour moi un véritable coup de foudre, et encore aujourd'hui, l'humble testeur que je suis reste toujours éperdument amoureux de ces petites bestioles adorables, de ce concept qui, entaché par une interface trop lourde, n'en dissimulait pas moins une incroyable richesse. Boudé dès le départ par un public 360 en grande partie composé de jeunes adultes peu enclins à s'amouracher de lapins en peluche, Viva Pinata s'est tout de même écoulé à plus d'un million d'exemplaires, selon les dires même de Rare. Et voilà que les bougres s'apprêtent à remettre le couvert, en remaniant sensiblement l'interface, et en croisant les doigts pour que les joueurs "voient au-delà de l'aspect enfantin" de Viva Pinata. L'espoir donc, est que les joueurs découvrent enfin la profondeur d'un concept qui s'avère en fait, lorsqu'on s'y frotte avec assiduité, extrêmement hardcore. Non, ne rigolez pas, parvenir à trouver l'équilibre au sein d'un petit lopin de terre, parvenir à attirer puis à faire cohabiter des espèces aux besoins différents, voire carrément opposés, au sein d'un même espace de vie nécessite beaucoup de réflexion et de débrouillardise.

Viva Pinata : Trouble In Paradise
Deux joueurs pourront travailler ensemble au jardin.
Mais cessons-là les commentaires stériles (ce qui fait tout de même désordre compte tenu du sujet qui nous intéresse) et creusons plus avant cette suite. Une suite qui reprend évidemment les mécanismes ainsi que toutes les bestioles déjà présentes dans le premier épisode (on ne fera pas mention ici du médiocre party-game estampillé Pinata et produit par un autre studio). A l'origine, lorsque le projet venait tout juste d'être mis en chantier, l'équipe ne comptait pas conserver toutes les Pinatas originales et s'était lancée dans une impitoyable et déchirante opération de sélection artificielle. Toutefois, une fois placés devant les frimousses innocentes des bestioles, les membres du comité d'éradication des Pinatas ne purent se résoudre à s'acquitter de leur tâche. Et franchement, comment leur en vouloir ? A ces joyeuses bébêtes fort heureusement épargnées, s'ajoutent en plus une sélection de 30 nouveaux venus, tous plus pelucheux les uns que les autres. Ces derniers changent d'ailleurs considérablement la donne au sens où tous modifient les relations habituelles entre Pinatas, relations qu'il était si difficile d'appréhender dans le premier opus. Notez d'ailleurs qu'il faudra obligatoirement donner un nom à chacun de vos nouveaux pensionnaires, histoire de renforcer le lien entre joueur et créature virtuelle.

Viva Pinata : Trouble In Paradise
Voici un exemple de thème qu'il sera possible de donner à son parc.
Mais hélas, les pauvres débarquent dans le contexte d'un coup bas de Pester, qui pour l'occasion, prend un peu plus de relief et intègre le rôle du méchant de service, plutôt que celui d'un simple enquiquineur. En fait, l'infâme saligaud est parvenu à accéder à la base de données de Pinata Central, celle-là même qui référence les Pinatas et les fêtes auxquelles elles devront participer. Puissant hacker de son état (un nouvel aspect de sa détestable personnalité), Pester efface et mélange tout ce qu'il trouve dans un joyeux fatras. Seule solution pour remettre un peu d'ordre dans ce capharnaüm, reconstituer au plus vite la fameuse liste de Pinatas, une tâche qui incombera évidemment au joueur que vous êtes. A vous d'envoyer un maximum de Pinatas à la capitale pour qu'elles soient à nouveau intégrées au registre et évitent du même coup d'être capturées par Pester. Contrairement au premier épisode, Trouble In Paradise sera donc doté d'une vraie fin et collecter tous les succès ne constituera plus le seul témoin de votre progression.

Viva Pinata : Trouble In Paradise
L'inclusion de zones tropicales ou enneigées permet d'élever de nouveaux types de Pinatas...
Quoi qu'il en soit, l'heure est une nouvelle fois à l'aménagement du jardin, histoire de le rendre le plus attirant possible aux yeux de toutes les Pinatas du secteur. Mais maintenant, vous n'aurez plus forcément à passer 10 heures à rendre votre petit territoire à-peu-près vivable, puisqu'en lieu et place d'un terrain en friche où tout est à refaire, vous découvrirez plutôt un jardin abandonné, proposant déjà quelques petites infrastructures. Associé à quelques facilités, tel un accès quasi immédiat aux données concernant sur chacun de vos pensionnaires, le jeu finit par se montrer moins lourd que son prédécesseur et devient intéressant plus vite. Viennent ensuite de nouvelles options pour customiser votre jardin avec par exemple la possibilité de placer des zones sablées ou enneigées afin de constituer des mini-parcs à destination d'espèces de Pinatas exotiques. D'autres options permettront en outre de donner un thème à votre jardin, comme l'espace, la piraterie ou encore un look de cimetière hanté. Dans ce dernier cas toutefois, il faudra prendre garde à ce que vos Pinatas ne meurent pas de crises cardiaques, à moins que ce soit là le but recherché... Comptez également avec des jouets, destinés à divertir vos Pinatas. Le plus représentatif étant pour l'heure un petit wagonnet, qu'il sera possible de placer sur un petit chemin de fer.

Viva Pinata : Trouble In Paradise
...tels que ces pingouins.
Viva Pinata : Trouble In Paradise emportera également sur sa galette un tout nouveau mode coopératif, histoire de permettre à un parent d'accompagner sa progéniture le temps d'une partie. L'un des deux joueurs contrôle ainsi la plupart des actions principales, tandis que l'autre se chargera de planter des graines, d'arroser les plantes et d'interagir avec les Pinatas, le tout en profitant de la meilleure pelle et du meilleur arrosoir. Sans doute plus significatif est l'ajout d'un système adroitement nommé "Pinata Vision". Il s'agira en fait de scanner des cartes à code-barres à l'effigie des Pinatas grâce à la caméra de la 360, ceci vous permettant littéralement d'importer en temps réel de nouvelles bestioles dans votre jardin. Un peu comme la matrice en somme, puisqu'il suffit de passer une carte devant la webcam pour voir la bestiole concernée se matérialiser à l'écran. Mais pour l'heure, Rare ne sait pas encore comment seront distribuées ces cartes. On imagine néanmoins que celles-ci pourront apparaître dans des magazines, des publicités ou d'autres médias. Bref Viva Pinata : Trouble In Paradise, prévu pour débarquer avant la fin de l'année, sans plus de précisions, séduira sans peine les fans de la première heure et pourrait même attirer de nouveaux jardiniers.

Mis à jour le 15/05/2008 à 11:48
Xbox 360 Gestion Microsoft Rareware

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Pseudo supprimé
le 29 oct. 2011 à 04:57

Un bon jeu signé Rare.

Lire la suite...
water_dragon
water_dragon
MP
le 31 mai 2008 à 11:01

cool ^^ j'espere qu'il sera aussi delirant et coloré que le premier et le mode coop est une idée genial ^^ je vais pouvoir joué avec mes petit soeur ^^

Lire la suite...
Derniers tests
15
TestImmortals Fenyx Rising
PS4 PS5 ONE
13
TestEmpire of Sin
PC PS4 ONE
8
TestRemothered : Broken Porcelain
PC PS4 Switch
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
10 déc. 2020
2
Immortals Fenyx Rising
03 déc. 2020
3
Mass Effect : Legendary Edition
2ème trimestre 2021