Menu
Darkness Within : A la Poursuite de Loath Nolder
  • PC
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Tests de jeux sur PC / Darkness Within : A la Poursuite de Loath Nolder sur PC /

Test du jeu Darkness Within : A La Poursuite De Loath Nolder sur PC

Darkness Within : A la Poursuite de Loath Nolder
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de CptObvious
L'avis de CptObvious
MP
Journaliste jeuxvideo.com
13 mai 2008 à 17:25:32
10/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (27)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.9/20
Test : Darkness Within : A La Poursuite De Loath Nolder
PC

Darkness Within : A la Poursuite de Loath Nolder : Trailer

Chargement du lecteur vidéo...
Partager sur :

Depuis plus de 70 ans, le mythe de Cthulhu a fait frissonner d'angoisse des générations de lecteurs avides de sensations. Sorti de l'imagination fertile (et quelque peu dérangée) de H.P. Lovecraft, cet univers cauchemardesque propose un voyage à la frontière de la folie, entre rêve et réalité. Déjà adaptée sur de multiples supports (cinéma, jeu de rôle...), cette oeuvre majeure de la littérature fantastique se voit aujourd'hui transposée dans un jeu d'aventure : Darkness Within. Plongée dans cette expérience dont on ne revient pas indemne.

Darkness Within : A La Poursuite De Loath Nolder

Dans Darkness Within, la première chose qui frappe l'esprit du joueur et commence à effriter ses certitudes est la réalisation globalement ratée. Dès l'introduction, le doute s'instille insidieusement à la vue de la première cinématique, horriblement compressée, bourrée d'artefacts et doublée sans grande conviction. Ces craintes se confirment à l'apparition des premiers décors, franchement passables. Après Dark Corners of the Earth et Robert D. Anderson & the Legacy of Cthulhu, voici encore un jeu lovecraftien visuellement daté. Décidément, c'est à croire que ce pauvre Cthulhu est abonné aux moteurs graphiques aussi antédiluviens que les Grands Anciens peuvent l'être. Bien que techniquement dépassé, le jeu n'est toutefois pas complètement moche, certains décors s'en sortant correctement. Surtout, un grain un peu sale recouvre beaucoup d'environnements, leur conférant une atmosphère malsaine à souhait. Il faudra cependant augmenter un peu le gamma pour en profiter, car la plupart des lieux visités sont recouverts d'épaisses ténèbres, tout comme l'histoire d'ailleurs.

Darkness Within : A La Poursuite De Loath Nolder
Ciel, une cinématique ! Nooon, pas ça, pitié !
Il faut donc tenter de les dissiper en menant l'enquête. Le joueur incarne Howard E. Loreid, inspecteur de police de son état, chargé de retrouver Loath Nolder, un détective privé suspecté de meurtre. Notons que ces faits se passent en 2011 et non pas pendant les années folles comme la majeure partie de l'oeuvre de Lovecraft. Cela n'affecte pas l'ambiance, beaucoup de décors étant tellement décrépis qu'ils semblent tout droit sortis des années 20. Seuls quelques gadgets électroniques trahissent le contexte moderne de Darkness Within. Le déroulement de l'investigation va rapidement amener le héros à s'intéresser à d'étranges choses : rites occultes, malédictions ancestrales... Bref, tout ce qui touche à l'occulte. Inutile d'en révéler plus, mieux vaut découvrir la vérité par vous-même mais sachez que le scénario devrait satisfaire les amateurs du mythe de Cthulhu, auquel il reste très fidèle. Du coup, on pourra regretter une certaine prévisibilité, mais ça reste une aventure agréable à parcourir pour peu qu'on apprécie de s'immerger dans un univers glauque (à ce sujet, le classement du jeu en "7 ans et plus" me paraît légèrement sous-estimé, une fois n'est pas coutume). Le gros point noir de cette histoire est plutôt à chercher du côté de sa durée, bien trop faible : comptez cinq à six heures maximum pour en voir le bout.

Darkness Within : A La Poursuite De Loath Nolder
Tel un professeur corrigeant des copies, Loreid sort son stylo rouge pour examiner le moindre document.
Cela dépendra bien sûr de la rapidité avec laquelle vous viendrez à bout des énigmes. Evoquons donc maintenant le gameplay de Darkness Within. Au premier abord, il semble très classique. Comme dans la plupart des jeux d'aventure en vue subjective, on se déplace d'un écran fixe à l'autre en cliquant. La souris permet également de faire des rotations pour orienter la vue. Enfin, le pointeur sert évidemment à fouiller les décors pour y ramasser les objets intéressants. Ceux-ci peuvent être examinés de plus près dans l'inventaire. Mais il ne contient pas que les objets, il regroupe aussi les indices immatériels découverts. Ce peut être une date de naissance, un détail sur un personnage, une observation à propos d'un lieu, etc. Toutes ces informations s'obtiennent notamment en lisant. Et de la lecture, il y en a ! Correspondance, notes, articles de presse, ouvrages divers... De nombreuses pages vous attendent, révélant de précieuses indications à qui saura les dénicher. Je vous conseille d'ailleurs de faire le jeu au moins en mode de difficulté "inspecteur", dans lequel vous devez étudier manuellement chaque document. Il faudra donc souligner les passages susceptibles de receler des indices pour qu'ils s'ajoutent à l'inventaire. Ils peuvent ensuite y être combinés pour obtenir de nouvelles déductions. Ce système original est très bien sur le papier, mais souffre en pratique d'une interface lourde peu agréable à l'usage, dommage. Au final, que reste-t-il donc à Darkness Within pour convaincre ? Son ambiance et son histoire, assurément, qui font honneur à l'oeuvre originale. Cela ne suffit pas à faire oublier les lacunes des graphismes et du gameplay ou la faible durée de vie, mais ça sauve tout de même l'intérêt de cette aventure.

Les notes
  • Graphismes 9 /20

    Darkness Within n'est pas vraiment beau, c'est un fait. Les cinématiques font particulièrement peine à voir, on se demande bien comment on peut encore voir de telles choses de nos jours. L'utilisation du format DVD aurait probablement été plus judicieuse, au lieu de compresser les vidéos au maximum. Néanmoins, certains décors sont réussis et le filtre crade leur confère indéniablement un cachet inquiétant.

  • Jouabilité 10 /20

    Sous ses dehors de point'n click classique, Darkess Within cache en fait quelques innovations dans l'obtention des indices, avec le système de soulignement des écrits. Malheureusement, cette tentative est fortement plombée par une interface inadaptée, assez pénible à utiliser. On apprécie tout de même les possibilités de personnaliser les aides disponibles, qui rendent le jeu accessible aux néophytes comme aux vieux briscards.

  • Durée de vie 8 /20

    Il vous faudra dans les 5-6 heures pour terminer l'aventure, c'est vraiment trop peu. Certes, il y a différents niveaux de difficulté, des indices cachés et des secrets à découvrir pour augmenter le score final, mais est-ce bien suffisant pour relancer l'intérêt lors d'une seconde partie ? Pas vraiment. On aurait largement préféré quelques heures de jeu inédites en plus.

  • Bande son 13 /20

    Le doublage est plutôt moyen, quand le héros n'est pas tout simplement muet. La musique s'en sort beaucoup mieux et, bien que trop rare, parvient à distiller une atmosphère pesante qui sied à merveille au mythe cthulhien.

  • Scénario 14 /20

    Les fans de Lovecraft ne seront pas déçus et retrouveront tous les thèmes chers à l'écrivain : mystères venus d'obscures profondeurs, onirisme, folie... On évolue en permanence sur un fil tendu entre hallucination et réalité. La progression est découpée en jours, entre lesquels le joueur vit des phases de cauchemar. Tout cela est évidemment bien prévisible pour les connaisseurs de l'univers lovecraftien, mais reste cohérent avec l'oeuvre originale (si tant est qu'on puisse parler de cohérence à propos d'un monde où vivent des dieux extraterrestres).

Trop court, pas beau, plombé par les lourdeurs d'une interface mal conçue... Darkness Within souffre d'autant de défauts que Cthulhu possède de tentacules. Pourtant, il ne sombre pas totalement dans les abysses de R'lyeh, grâce à son contexte qui colle parfaitement aux livres écrits par H.P. Lovecraft. Insuffisant.

Profil de CptObvious
L'avis de CptObvious
MP
Journaliste jeuxvideo.com
13 mai 2008 à 17:25:32
10/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (27)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
13.9/20
Mis à jour le 13/05/2008 à 17:25
PC Aventure Micro Application Zoetrope Interactive
Dernières Preview
PreviewMonster Hunter Rise : un épisode plein de ressources Il y a 8 heures
PreviewReturnal : Un Shooter futuriste mortel exclusif à la PS5 Il y a 11 heures
PreviewProject TRIANGLE STRATEGY : Le digne héritier de Final Fantasy Tactics ? 19 févr., 21:08
Les jeux attendus
1
Resident Evil Village
07 mai 2021
2
Mass Effect : Legendary Edition
14 mai 2021
3
Biomutant
25 mai 2021