Menu
Di-Gata : Les Défenseurs
  • DS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Di-Gata : Les Défenseurs sur DS /

Test du jeu Di-Gata : Les Defenseurs sur DS

Di-Gata : Les Défenseurs
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de Jihem
L'avis de Jihem
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
10 décembre 2007 à 18:00:00
7/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (8)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
6.4/20
Test Di-Gata : Les Defenseurs

Après avoir commencé sa carrière sur petit écran, Di-Gata arrive aujourd'hui sur DS. Pour cette adaptation, le choix des développeurs s'est porté vers le jeu de rôle, un secteur peu représenté sur la console. Cela dit, avec le peu d'arguments dont Di-Gata dispose, il sera difficile pour lui de faire son trou.

Di-Gata : Les Defenseurs

Le scénario est tout à fait quelconque. Un monde sous la surveillance de protecteurs s'est vu bousculé il y a bien longtemps par un mage et une créature maléfique. L'assaut a pu être repoussé et la bête enfermée dans des pierres magiques. Mais le sortilège commence à faiblir et le retour du mal se fait sentir. C'est pour prévenir à toute éventuelle crise majeure que des défenseurs sont entraînés au dojo. Vous êtes l'un de ceux-là, encore apprenti mais porteur d'un grand espoir placé en vous par vos instructeurs. Très vite, vous serez envoyé en mission pour commencer votre carrière de défenseur qui vous conduira, vous vous en doutez à repousser la créature prête à se réveiller. Classique de bout en bout.

Di-Gata : Les Defenseurs
Quel Apéricube pour contrer ces ennemis ?
Di-Gata vous permet de créer votre propre personnage, fille ou garçon. Ceci dit, les choix sont très sommaires et vous aurez à piocher parmi des têtes et des habits déjà enregistrés. Cette phase de création donne malgré elle le ton pour le reste du jeu. Dès le commencement de la partie, un sentiment de superficialité se dégage en effet de ce qu'il se passe à l'écran. Malgré son classicisme, le background se donne par exemple des airs sérieux en nous noyant sous divers noms et informations inutiles, comme pour impressionner le joueur et lui promettre une aventure riche et palpitante. Il n'en est pourtant rien puisque Di-Gata se montre trop juste à tous les niveaux. La progression est en grande partie faite de marche à pied dans des décors particulièrement laids et vides. Parfois, on s'arrête pour tailler le bout de gras avec quelques personnages dans des discussions assommantes de banalités. Certains nous renseignent sur l'histoire du jeu, en citant tout un tas de noms pour vous en mettre plein la vue, d'autres vous confient des quêtes. Le cheminement reste plutôt linéaire, mais il est possible de déclencher quelques quêtes secondaires au fil du jeu. Seulement 10 missions de moindre importance peuvent ainsi être activées impliquant de multiples allers-retours dans ces paysages affreusement déserts. Les quêtes secondaires permettent cependant de gagner de l'équipement supplémentaire ou d'apprendre de nouvelles techniques pour les scènes de combat.

Di-Gata : Les Defenseurs
La création de personnages est limitée.
Les séquences de combat sont à l'image du reste du titre : molles, simplistes et confuses. Dans le monde de Gi-Data les personnes se battent grâce à des pierres magiques qui ressemblent fortement à des Apéricubes à la différence près que la tête de la Vache qui Rit est remplacée par différents symboles forcément incompréhensibles pour le joueur. On lance donc des sorts un peu au pif en espérant que l'Apéricube aux Olives sera plus efficace que le goût Saumon pour faire tomber le bouclier de l'adversaire. Un Apéricube spécial permet aussi d'appeler un gardien durant la bataille pour nous aider grâce à sa force de frappe généralement accrue. Aucun aspect stratégique n'est à signaler durant ces combats. A chaque tour, le joueur peut décider d'attaquer, de défendre, de fuir ou de passer son tour. Cette dernière option permet d'attendre que notre barre d'énergie se régénère un peu afin de pouvoir simplement lancer au tour suivant une attaque plus puissante. Avec tout ça, on se demande sérieusement comment Di-Gata compte attirer les faveurs des joueurs. Mais attendez, ce n'est pas tout car le jeu nous réserve une dernière petite surprise avec une durée de vie qui ne dépasse même pas les 5 heures de jeu ! Finalement, c'est peut-être déjà largement trop.

Les notes
  • Graphismes 7 /20

    En dehors des cinématiques issues de la série animée elle-même, les graphismes sont fades et manquent de caractère. Les couleurs sont baveuses et les personnages, assez moches, se déplacent dans des décors vides.

  • Jouabilité 9 /20

    Creux. Voilà l'adjectif qui définit le mieux Di-Gata. Les combats, véritables coeur du jeu, sont inintéressants car basés sur un système de pierres magiques qui manque de clarté.

  • Durée de vie 5 /20

    Les jeux de rôle sont habituellement des titres assez longs. Pas Di-Gata qui se termine en environ 5 heures en raison d'une aventure linéaire et d'un nombre de sous-quêtes qui s'élève péniblement à 10.

  • Bande son 8 /20

    Rien de bien extraordinaire à se mettre au creux de l'oreille. Juste des musiques assez molles et des voix anglaises lors des rares cinématiques.

  • Scénario 8 /20

    Classique, l'histoire de Di-Gata trouve tout de même le moyen de perdre le joueur sous une avalanche de noms étranges.

Issu de la série animée du même nom, Di-Gata est une cartouche qui parlera certainement aux initiés mais qui restera complètement hermétique aux autres. Tout le monde s'accordera cependant sur son incapacité à amuser les quelques joueurs suffisamment curieux pour se lancer dans l'aventure.

Note de la rédaction

7
6.4

L'avis des lecteurs (8)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Profil de Jihem,  Jeuxvideo.com
Par Jihem, Journaliste jeuxvideo.com
MPTwitter
DS Mistic Software KOCH Media RPG
Dernières Preview
PreviewTotal War Warhammer 3 : Le jeu de stratégie ultime pour un univers fantastique de référence ? 19 janv., 16:00
PreviewRainbow Six Extraction : l'intelligence de Siege et la brutalité de Back 4 Blood, un cocktail explosif ? 07 janv., 16:00
PreviewDolmen : un mélange de Dead Space et de Dark Souls ? 30 déc. 2021, 19:35
Les jeux attendus
1
Légendes Pokémon : Arceus
28 janv. 2022
2
Dying Light 2 : Stay Human
04 févr. 2022
3
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022