Menu
Star Wars Battlefront : Renegade Squadron
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Star Wars Battlefront : Renegade Squadron sur PSP /

Test du jeu Star Wars Battlefront : Renegade Squadron sur PSP

Star Wars Battlefront : Renegade Squadron
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
22 octobre 2007 à 18:00:00
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (86)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.3/20
Test Star Wars Battlefront : Renegade Squadron
Chargement du lecteur vidéo...

Quoi de plus étrange que de sortir un jeu à vocation multijoueur, tout en l'amputant soigneusement de toute fonctionnalité online et en limitant le nombre de participants à quatre en réseau local ? Aussi aberrant que cela puisse paraître, ce fut pourtant là le triste sort réservé à Star Wars Battlefront 2 sur PSP. Un titre qui du coup, nous avait paru beaucoup moins sexy que ses congénères de salon. Cette fois cependant, Lucasart ne semble pas disposé à retomber dans le panneau et nous livre un épisode nettement plus abouti.

Star Wars Battlefront : Renegade Squadron

Renegade Squadron constitue le bienheureux résultat d'un remaniement complet de la formule Battlefront sur PSP. En effet, les principales lacunes du précédent opus ont toutes été corrigées et quelques nouveautés salvatrices ont même été introduites dans le gameplay. Sachez donc, joueurs fougueux, que ce que vous attendiez sans doute dans le premier épisode est maintenant possible. Oui, le soft propose enfin à 16 joueurs de se retrouver sur le net afin de s'écharper joyeusement à grands coups de blasters et de véhicules tout droit sortis de l'univers de Star Wars. Même le mode Ad-Hoc a pu bénéficier de sa petite injection d'amphétamines de guerre, puisqu'il pourra dorénavant accueillir 8 combattants au lieu de 4. Avec des serveurs relativement stables quoiqu'un peu vides pour le moment et un lag qui ne se fait pas trop sentir, ce nouveau cru apparaît comme bien plus savoureux que son aîné atrophié. Seul souci : la nécessité un poil contraignante d'ouvrir un compte Gamespy avant de pouvoir goûter aux joies du frag en ligne. Pas de panique cependant, la manoeuvre est gratuite, mais il faudra tout de même communiquer votre adresse email, et ça, je sais que ça ne plaira pas à tout le monde.

Star Wars Battlefront : Renegade Squadron
L'heure est grave ! En solo comme en multi, se retrouver encerclé n'est pas un sort enviable.
Même si son intérêt réside à 90 pour cent dans ses fonctionnalités multijoueurs, Renegade Squadron propose néanmoins une campagne qui vous invite à suivre les pérégrinations martiales du Renegade Squadron, un bataillon d'élite composé de vrais baroudeurs et commandé par notre contrebandier favori, Yan Solo. Dommage que le jeu ne fasse finalement pas grand-chose de cet intéressant concept. On devra en effet se contenter de repartir pour de classiques séquences de capture de points de contrôle, de récupération d'objets, ou de destruction d'une cible précise, sans que rien de vraiment remarquable ne soit fait pour donner un semblant d'identité à l'unité en question. Vous pourriez tout aussi bien combattre aux côtés des membres du club de Tarot de Bourg-En-Bresse que cela ne ferait pas la moindre différence. Notez de plus que le jeu ne propose que 11 missions au total, et qu'un joueur normalement constitué en aura probablement terminé en un après-midi studieux. Les solistes pourront alors se rabattre sur le mode conquête galactique, directement repris de l'épisode précédent, et toujours assez inintéressant car rendu trop facile par une I.A. aussi penaude et imbécile.

Star Wars Battlefront : Renegade Squadron
Dans l'espace, le joueur est assisté en permanence.
Côté maniement, on fait également dans le même registre que l'épisode précédent. Deux modes de contrôle principaux sont proposés. Le premier nous fait utiliser le stick pour les déplacements et la "gâchette" droite pour locker les adversaires. Le second évince purement toute notion de ciblage automatique au profit d'une visée libre où on déplacera le réticule à l'aide des touches de façade. Mais comme souvent sur PSP, la première méthode tend à rendre le jeu trop simple, alors que la seconde le transforme en véritable cauchemar. En multijoueur, ne comptez même pas faire un frag en utilisant cette dernière, puisque tous les joueurs s'en remettent volontiers à la visée automatique pour abattre leur prochain. On se contentera donc d'un maniement assisté relativement pratique lors des batailles terrestres, mais qui se montre obligatoirement trop envahissant dès lors que l'on quite le plancher des vaches pour aller s'affronter dans le vide spatial. En effet, à bord d'un X-Wing ou d'un chasseur TIE, le joueur se trouve guidé continuellement, que cela soit pour la recherche de cibles ou même pour les tirs. On locke un ennemi, puis en pressant la touche triangle, on enclenche le pilotage automatique qui nous guide sans plus d'efforts sur notre cible. Du coup, ces phases de jeu qui semblent immensément attirantes sur le papier se révèlent être les moins réussies du jeu.

Star Wars Battlefront : Renegade Squadron
On pourra bien évidemment prendre possession d'un bon nombre de véhicules.
Ce manque de liberté dans les mouvements, Renegade Squadron tente de le compenser en offrant de nombreuses options de customisation au joueur. Ainsi, il vous sera possible de créer votre propre soldat en choisissant non seulement son apparence mais aussi ses armes et compétences spéciales. Une fois votre personnage habillé de pied en cap, vous disposerez effectivement de 100 points de matériel pour lui remplir les poches. Chaque personnage peut porter deux armes principales, quelques accessoires et explosifs, et acquérir des compétences comme une rapidité accrue lors de la capture des points de contrôle ennemis, le tout ne se monnayant que contre une certaine quantité de ces points de matériel. Le soft offre un bon petit éventail de possibilités qu'on aura plaisir à essayer en solo ou en multi. D'autant qu'on pourra facilement en changer en cours de partie, en se rapprochant d'un point de contrôle ami qui fera alors office d'armurerie.

Star Wars Battlefront : Renegade Squadron
Certains modes de jeu tournent autour des personnages les plus emblématiques de la saga.
Seul souci, ce système n'est pas foncièrement bénéfique pour un jeu qui se destine avant tout à être pratiqué en multijoueur, puisqu'à moins de jouer avec une équipe de potes organisée, la plupart des participants partiront chacun de leur côté avec leur armement, sans se soucier de savoir ce que les équipiers sont en train de faire. Un phénomène d'ailleurs amplifié par le fait qu'on ne pourra pas communiquer avec les autres joueurs. Le reproche pourrait certes s'appliquer dans une certaine mesure à n'importe quel jeu multijoueur faisant la part balle au teamplay, mais le fait est que le phénomène se trouve particulièrement prononcé dans Renegade Squadron. En découle un petit sentiment de frustration, même si on trouvera toujours un moyen de s'amuser avec le jeu. Avec un solo bancal qui n'a d'autre utilité que de vous apprendre les rudiments du combat, et un multijoueur sympa pour peu que l'on puisse s'y adonner dans de bonnes conditions, Star Wars Battlefront : Renegade Squadron mérite tout de même le coup d'oeil.

Les notes
  • Graphismes 12 /20

    De ce côté-là en revanche, pas d'amélioration à signaler. Comme son prédécesseur, le jeu affiche des textures moyennes, des couleurs assez ternes et un brouillard épais. Mais les combattants et leurs véhicules sont suffisamment détaillés pour que l'on soit transporté dans l'univers de Star Wars en un clin d'oeil.

  • Jouabilité 15 /20

    Avec son I.A. au ras des pâquerettes, le jeu n'a vraiment d'intérêt qu'en multijoueur. Un multi auquel on pourra cette fois goûter online, ce qui constitue le plus grand point fort du jeu. Côté maniement, on retrouve plus ou moins la même chose que dans le précédent opus : mélange de lock automatique et de déplacements totalement libres. On peut difficilement faire mieux en la matière sur PSP.

  • Durée de vie 14 /20

    Une note toute relative puisque les différents modes solos n'ont pas grand intérêt. Non, Renegade Squadron se pratique uniquement en multijoueur et propose suffisamment de contenu pour vous tenir accroché à la console pendant un bon moment.

  • Bande son 16 /20

    Pas de surprises pour un jeu estampillé Star Wars, la bande-son est très solide. Les bruits de blasters et d'explosions sont bien là où ils sont censés se trouver, tout comme les musiques de qualité.

  • Scénario 11 /20

    La campagne du jeu a le mérite d'être là, mais c'est justement là son seul mérite. Le scénario y est simpliste, inintéressant, mal mis en valeur même si servi par quelques visuels de qualité. De bonnes intentions donc, mais qui ne suffiront sans doute pas à motiver les solistes.

Star Wars Battlefront : Renegade Squadron est ce que son prédécesseur aurait dû être. Offrant un nombre conséquent d'options et surtout, un mode multijoueur online jouable à16, le soft se montre très convaincant. Evidemment, on n'échappera pas à quelques petits soucis de prise en main, notamment lors de batailles spatiales, mais il eut été difficile de faire autrement sur la portable de Sony. Reste un titre agréable qui n'a pas grand intérêt en solo, mais qui saura sans doute séduire les amateurs de petites escarmouches multi.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
22 octobre 2007 à 18:00:00
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (86)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
15.3/20
PSP Action LucasArts
Dernières Preview
PreviewSiege Survival : Gloria Victis : Un This War of Mine médiéval en devenir Il y a 17 heures
PreviewDiablo II Resurrected : la chapelle Sixtine du hack n’slash entièrement restaurée ? 13 avr., 18:00
PreviewAge of Empires IV : une histoire qui risque de durer... 10 avr., 19:01
Les jeux attendus
1
Hogwarts Legacy : l'Héritage de Poudlard
2022
2
Diablo II : Resurrected
2021
3
Resident Evil Village
07 mai 2021