Menu
Rainbow Six Vegas
  • Tout support
  • PC
  • PS3
  • 360
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Rainbow Six Vegas
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 juillet 2007 à 18:00:00
14/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (50)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11/20
Test : Rainbow Six Vegas
PSP

Rainbow Six Vegas : Lancement de la version PS3

Chargement du lecteur vidéo...
Partager sur :

L'année dernière, la série des Rainbow Six opérait un revirement tactique majeur en devenant plus accessible, plus énergique, plus belle et donc plus séduisante aux yeux du grand public. Fier d'avoir su redorer le blason d'une série vieillissante avec Vegas, Ubisoft s'est finalement attelé à une toute autre tâche : délivrer le même type d'expérience sur la console portable de Sony. Attention cependant, car si le petit UMD partage effectivement le nom et la jaquette de son célèbre grand frère, il n'en cache pas moins une nouvelle aventure, totalement distincte de celle de son aîné.

Rainbow Six Vegas

En effet, alors que Logan Keller et ses hommes tentent de contenir le gros de l'assaut des terroristes au sein même de la ville du péché, une deuxième équipe de Rainbow opère dans la périphérie. Malheureusement pour ces hommes, la mission part en sucette et deux des quatre membres de l'escouade d'élite tombent entre les mains des terroristes. Dès lors, les deux survivants n'auront d'autre but que de retrouver leurs collègues et de les arracher aux griffes de leurs kidnappeurs. Rainbow Six Vegas vous laissera donc incarner alternativement Brian Armstrong, le fusilier de l'unité, puis Shawn Rivers, le sniper. C'est ainsi que se profile la première grosse différence entre cette version portable et ses consoeurs sédentaires : Rainbow Six Vegas PSP n'est pas à proprement parler un jeu de shoot tactique, dans la mesure où vous ne contrôlerez pas les deux soldats en même temps et que ceux-ci se trouveront rarement au même endroit au même moment. Ce n'est pas dire qu'il n'y aura pas de complémentarité pour autant, mais dans l'ensemble, le soft se contente en fait, très habilement cela dit, de vous faire changer de perspective et donc de personnage à intervalles réguliers, quand la situation l'exige. Votre mitrailleur se retrouve pris en embuscade par une ribambelle de tireurs d'élite ? Le jeu vous fera alors contrôler le sniper, posté à un autre endroit, afin que vous puissiez aider votre pote à traverser la zone dangereuse.

Rainbow Six Vegas
Profitez de votre couverture pour observer les rondes des terroristes.
Dans l'ensemble, le maniement de Rainbow Six Vegas se montre tout à fait accessible. On se déplacera en se servant du stick et on usera des boutons de façade pour orienter le réticule de visée. Pour venir compléter ce système, les développeurs ont ajouté un système de lock des ennemis qu'on déclenchera manuellement en appuyant sur la gâchette gauche (le tir étant affilié à celle de droite). Une fois la cible lockée, vous pourrez appuyer sur un autre bouton pour tenter le headshot. Attention toutefois, le sniper, Shawn, n'aura pas le droit d'utiliser le lock en question et devra donc viser ses cibles tout seul, comme un grand. Si ce choix semble étonnant, il s'avère somme toute logique puisque les sections de snipe seront par définition beaucoup plus statiques que les scènes d'assaut de Brian. A vous donc d'apprendre à viser correctement. Comme sur PC ou console de salon, sachez qu'on vivra le gros de l'action en vue subjective, mais dès qu'il faudra se mettre à couvert, le soft optera alors pour une vue à la troisième personne. Cette fois cependant, la mise à couvert se fait automatiquement exactement à la manière de Brothers In Arms DS. Il vous suffira donc de vous approcher d'un élément du décor pour voir votre avatar l'étreindre avec passion. De là, vous aurez la possibilité de vous pencher afin de continuer à tirer tout en restant protégé. Si le système est généralement fiable, on se retrouvera parfois collé à un mur alors qu'on n'aura rien demandé. On décèlera également quelques problèmes lors des actions contextuelles qui s'effectuent en appuyant sur les boutons de la croix. En effet, celle-ci sert habituellement à naviguer dans votre équipement et à zoomer, et si par malheur, vous mésestimez les distances entre une porte et votre personnage, vous vous retrouverez souvent avec une grenade à la main plutôt qu'avec la poignée de la porte en question. Cela dit, un peu d'entraînement devrait suffire à vous faire surmonter ces quelques désagréments.

Rainbow Six Vegas
Une rencontre désagréable...
Les Rainbow disposent bien entendu d'un matériel dernier cri pour mener à bien leur tentative de sauvetage. On pourra donc user d'une petite caméra serpent, qu'on glissera discrètement sous une porte afin d'observer son environnement et ainsi préparer une incursion. Un plus appréciable, d'autant que les ennemis ne se montreront pas très conciliants. En effet, l'I.A., bien que modeste, est un cran au-dessus de celle des troufions de SOCOM (vous me direz, ce n'est pas un exploit). Les combats seront donc intenses, fort heureusement, puisque Rainbow Six Vegas est avant tout un jeu d'action pure. Point de manoeuvre subtile pour aborder un casino par exemple, et d'ailleurs, point de casino du tout... En effet, Rainbow Six Vegas ne semble justifier l'emploi du nom de la ville américaine que lors des cinématiques. Le reste du temps, en jeu donc, vous vous contenterez de traverser une riche villa, des entrepôts sinistres, une station d'épuration et un aéroport. Mais si l'on pardonnera volontiers au soft son manque de glamour et de paillettes, on risque d'être un peu moins généreux envers se durée de vie. Et pour cause, l'aventure Rainbow Six Vegas ne s'étend que sur cinq niveaux, certes découpés en plusieurs sous-sections, mais qui ne vous occuperont guère plus de six heures. Outre un mode multijoueur sympathique mais malheureusement limité à quatre joueurs, ainsi qu'un mode «Chasse aux terroristes» divertissant mais limité, le jeu ne repose en fait quasiment que sur sa petite quantité de checkpoints pour allonger sa durée de vie faiblarde. Pire, le joueur n'aura pas l'occasion de s'approprier les armes des ennemis tombés au combat et devra se contenter de son stock de munitions de départ pour compléter la mission. Quelle frustration de se retrouver à court alors que seuls deux pelés se trouvent encore sur notre chemin !

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Loin des machines à sous de Vegas, les Rainbow nous entraînent dans un monde finement réalisé mais un petit peu trop vide. Les animations sont toutefois d'excellente qualité. Notez cependant la présence d'un petit bug ennuyeux : de temps en temps, alors qu'un ennemi s'effondre sur le sol, l'image gèle et le son se coupe pendant une seconde. Le temps que la console aille chercher des données sur l'UMD probablement...

  • Jouabilité 15 /20

    Malgré quelques petites imperfections, la prise en main est tout à fait convenable. Dommage que les mises à couvert soient à ce point automatisées. Enfin, changer régulièrement de personnage en cours de mission permet de varier les plaisirs, dans un jeu qui n'a presque plus rien de tactique.

  • Durée de vie 9 /20

    Seulement cinq niveaux pour la campagne, quelques modes basiques et un multi agréable mais trop limité se retrouvent sur un UMD qu'on aurait souhaité plus rempli.

  • Bande son 15 /20

    Des musiques et des bruitages de qualité constituent la bande-son de ce Rainbow Six Vegas. On aura tout intérêt à jouer avec un casque afin de repérer les ennemis avec plus de précision. Il ne sera pas rare de se retourner parce qu'on aura entendu des bruits de pas dans notre dos. Du bon boulot.

  • Scénario 13 /20

    Cette nouvelle aventure censée se dérouler en parallèle de l'opération menée par Keller sur PC, Xbox 360 et PS3, se montre un petit moins accrocheuse. Sans doute parce qu'elle aura moins de temps pour se développer et ainsi délivrer quelques rebondissements salvateurs.

Rainbow Six Vegas sur PSP n'a presque plus rien d'un soft tactique. Au cours de la trop courte campagne, il s'agira avant tout d'action pure et dure, mais rondement menée. On aura également plaisir à découvrir un jeu particulièrement maniable sur PSP, et ce malgré quelques petits inconvénients. Rien qu'un peu d'entraînement ne saura surmonter cependant. Dommage que le multi, tout agréable à jouer qu'il soit, se révèle trop incomplet pour maintenir l'intérêt des joueurs sur le long terme.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
05 juillet 2007 à 18:00:00
14/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (50)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
11/20
Mis à jour le 05/07/2007 à 18:00
PlayStation Portable FPS Tactique Ubisoft
Dernières Preview
PreviewMonster Hunter Rise : un épisode plein de ressources 26 févr., 09:01
PreviewReturnal : Un Shooter futuriste mortel exclusif à la PS5 26 févr., 06:00
PreviewProject TRIANGLE STRATEGY : Le digne héritier de Final Fantasy Tactics ? 19 févr., 21:08
Les jeux attendus
1
Resident Evil Village
07 mai 2021
2
Mass Effect : Legendary Edition
14 mai 2021
3
Biomutant
25 mai 2021