Menu
Lost in Blue 2
  • DS
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
jeuxvideo.com / Derniers tests jeux vidéo / Lost in Blue 2 sur DS /

Test du jeu Lost In Blue 2 sur DS

Lost in Blue 2
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
18 mai 2007 à 18:00:00
13/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (46)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
14.8/20
Test Lost In Blue 2

Comment réagiriez-vous si du jour au lendemain, vous vous retrouviez naufragé sur une île déserte ? Dépossédé de votre brosse à dents, de votre aspirateur Dyson et pire, de votre ration quotidienne de feuilletons à l'eau de rose, comment feriez-vous donc pour survivre ? Seriez-vous aussi ingénieux et déterminé que Robinson Crusoé ou même Tom Hanks ? Si ces questions vous titillent, Lost In Blue 2 vous permettra peut-être de vous entraîner dans l'éventualité d'un futur naufrage, ou d'un séjour sur l'île de Koh Lanta.

Lost In Blue 2

Cette fois, ce seront Jack et Amy qui auront la malchance de finir leur croisière de rêve sur les plages désertes d'une île abandonnée. Perdus au milieu du grand bleu, les deux lycéens habitués au confort douillet de leur foyer respectif, vont devoir exploiter au mieux leurs jeunes neurones à peine formés pour tenter de survivre dans un univers hostile en attendant d'éventuels secours. Le pitch de départ est donc resté exactement le même que dans l'épisode précédent. Un constat qui comme vous le verrez bien vite, pourrait presque s'appliquer au soft tout entier tant ce dernier s'avère semblable à son prédécesseur.

Lost In Blue 2
Ben tiens ! Et si on mangeait pour changer un peu ?
En début de partie, vous aurez le choix d'incarner l'un des deux personnages, l'autre se trouvant alors relégué à un rôle de potiche à l'utilité douteuse. A partir de là, vous commencerez à clopiner un peu partout sur l'île afin de découvrir un environnement aussi accueillant que le père Fouettard. Animaux sauvages et conditions météorologiques changeantes s'associent pour transformer vos balades en épreuves. Mais l'élément le plus hostile à vos petites virées est sans conteste l'estomac des deux naufragés. De Lost In Blue premier du nom, beaucoup n'ont retenu qu'un irritant simulateur de fringale où la principale préoccupation du joueur était de veiller au remplissage perpétuel des gouffres sans fond qui servaient d'estomacs aux deux protagonistes. Sachez donc que Lost In Blue 2 reprend le même système et parvient même à amplifier le phénomène. Du coup, on passera une nouvelle fois nos premières heures de jeu à tenter exclusivement de répondre à l'exubérante voracité des naufragés. Avec là encore, le risque de se lasser trop rapidement de ces trajets incessants et évidemment répétitifs.

Lost In Blue 2
Un petit coup d'oeil à l'écran supérieur vour permettra de voir que ce qu'il dit n'est pas dénué de bon sens.
Trois jauges rendent compte de l'état de santé des personnages, la première indique leur degré de fatigue, la seconde montre l'intensité de leur appétit, la troisième s'attache à exposer leur soif. Ces trois jauges voient bien entendu leur niveau baisser continuellement. Afin d'enrayer cette chute vertigineuse et très rapide vers la mort, Jack et Amy devront recourir à tout ce qu'ils pourront trouver lors de leurs explorations. Si dans un premier temps, on ne pourra guère consommer que quelques noix de coco, algues et champignons trouvés à proximité de la grotte qui nous sert de refuge, la nécessité de dénicher des aliments plus consistants vous poussera très vite à fabriquer vos propres outils et armes pour la chasse. Un bout d'écorce, quelques brindilles et un bâton pourront ainsi servir à allumer un feu si indispensable à la cuisine, et donc à la survie. Taillez une branche et vous vous doterez d'un harpon dispensateur de mort chez la poiscaille. Plus tard, on pourra même assembler un arc et partir rendre enfin la monnaie de leur pièce aux multiples prédateurs qui habitent la zone.

Lost In Blue 2
Salut, moi c'est Jack. Dis, est-ce que tu te manges ?
Lost In Blue 2 est exigeant, et répond à un certain nombre de principes logiques qu'il s'agira d'assimiler pour mieux gérer la situation. On ne pourra pas par exemple nourrir un personnage qui a trop soif, ni même demander à un Jack affamé de trouver le sommeil. On s'apercevra même qu'il est impossible de satisfaire tous les besoins des naufragés en même temps, car c'est bien connu, un gros somme réparateur vide l'estomac. A vous donc de jongler entre les jauges et de veiller à ce qu'aucune d'entre elles n'atteigne un seuil critique. De fait, l'exploration des lieux, qui reste l'aspect le plus intéressant du soft, se heurte souvent à la nécessité constante de subvenir aux besoins des deux compères, car malgré tous vos efforts, malgré la sophistication de vos repas, vous constaterez avec dépit que rien ne peut véritablement combler les deux oisillons vociférants. Ainsi, seulement cinq minutes après un copieux repas, Jack et Amy se montreront souvent proches de l'évanouissement et hurleront que la faim les tiraille et qu'ils vont bientôt succomber dans d'atroces souffrances. Chaque sortie devra donc être préparée avec soin, chaque mouvement bien planifié à l'avance, pour ainsi économiser les précieuses calories. De fait, si le jeu peut se targuer d'offrir une certaine dose de réalisme, il n'en découle pas moins une odieuse lourdeur que de nombreux joueurs auront sans nul doute beaucoup de mal à supporter.

Lost In Blue 2
La tempête s'apprête à sceller votre destin.
On pourra certes solliciter le deuxième larron pour quelques travaux de base, comme chercher du bois, mais dans l'ensemble, l'aspect coopératif du titre s'avère extrêmement limité. Le second personnage fait d'ailleurs plutôt office de gros boulet, puisqu'il sera par exemple incapable de se nourrir tout seul. Le mode multijoueur ne solutionnera pas le problème puisqu'il ne permettra pas de remplacer votre collègue par un autre joueur disposant lui d'un cervelet. Non, le multi de Lost In Blue 2 se limite à vous faire rejouer les multiples épreuves et mini-jeux qui ponctuent l'aventure. En effet, la plupart des activités du jeu, de la cuisine à la confection d'outils, passent par la case mini-jeux. Il faudra alors vous servir du stylet comme d'un couteau, secouer des cocotiers pour empocher leurs fruits, ou même souffler sur le micro pour attiser un feu. Ces séquences sont globalement agréables, et apportent un plus indéniable à l'aventure, même si on n'y trouvera rien de particulièrement original, surtout par rapport au précédent épisode qui se servait déjà de nombre de ces artifices. Lost In Blue 2 est donc un titre sympathique mais qui suit avec trop de fidélité le chemin tracé par son aîné, sans trop se soucier d'apporter de nouveautés. Difficile dans ces conditions de se laisser embarquer dans l'aventure.

Les notes
  • Graphismes 14 /20

    Même dans ce domaine, Lost In Blue 2 est tout à fait comparable à son prédécesseur. La réalisation d'ensemble est donc honnête et suffit amplement à se plonger dans l'aventure. L'île n'est plus la même, mais on se croirait vraiment revenu dans l'aventure de 2005. Notons également quelques surprenantes baisses de framerate.

  • Jouabilité 13 /20

    Lost In Blue 2 est exigeant, et ce n'est pas de cela dont on se plaindra puisque les jeux vidéo tendent à devenir de plus en plus simples et de plus en plus courts. L'ennui vient plutôt du fait qu'il reprend presque tout ce que son prédécesseur avait avancé, sans rajouter quoi que ce soit de notable. Fondamentalement répétitif, le véritable intérêt du jeu ne se dégage qu'après plusieurs heures, alors qu'on pourra partir en exploration de plus en plus loin. Malheureusement, la faim qui tenaille constamment les personnages réduit considérablement le plaisir qu'on éprouvera pendant ces phases.

  • Durée de vie 14 /20

    De par sa difficulté, le soft promet de nombreuses heures de boustifaille et quelques autres dédiées à l'exploration. D'autant que les rares nouveautés du titre (des mini-jeux notamment) ne feront leur apparition qu'après un long moment. Reste à savoir si vous aurez le courage de dépasser le stade des premières heures.

  • Bande son 14 /20

    Les différentes musiques sont plutôt agréables et collent parfaitement à l'univers du jeu. Celles-ci évitent même le piège de la redondance. De fait, l'envie de faire taire ces petits titres emprunts de douceur ne se fera pas sentir trop vite.

  • Scénario /

Lost In Blue 2 est étonnamment proche de son prédécesseur, sans doute trop. Le gameplay atypique du soft saura donc surprendre ceux qui n'ont encore jamais tenté l'aventure, mais les connaisseurs apprécieront peut-être moins ce nouveau stage commando sur une île déserte. Enfin l'accent mis sur la quête constante de nourriture limite trop nettement la liberté de mouvement du joueur et empêche véritablement de profiter de l'aventure comme il le souhaiterait. Mais c'est aussi ça la survie.

Note de la rédaction

13
14.8

L'avis des lecteurs (46)

Lire les avis des lecteursDonnez votre avis sur le jeu !
Profil de hiro,  Jeuxvideo.com
Par hiro, Journaliste jeuxvideo.com
MP
Dernières Preview
PreviewPokémon Diamant Étincelant et Perle Scintillante : Nous l'avons vu en action, voici notre avis 13 oct., 15:00
PreviewFF 14 Endwalker : Une conclusion épique pour le MMO de Square Enix ? 13 oct., 14:00
PreviewForza Horizon 5 : Notre premier avis sur l'open world motorisé que rien n’arrête 11 oct., 15:00
Les jeux attendus
1
Gran Turismo 7
04 mars 2022
2
Battlefield 2042
19 nov. 2021
3
God of War : Ragnarok
2022