Menu
Shrek Smash n' Crash Racing
  • Tout support
  • DS
  • GBA
  • NGC
  • PS2
  • PSP
Tests
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
Créer un contenu
Test : Shrek Smash'N'Crash Racing
GBA
Shrek Smash n' Crash Racing
AvantArrière
Appréciations du jeu
Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 février 2007 à 18:00:00
7/20

Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
8/20
Partager sur :

Shrek, l'ogre malodorant, et ses potes, issus de l'univers déjanté du studio Dreamworks, aiment à passer par tous les styles de jeu pour tenter de s'immiscer subrepticement dans les foyers des joueurs imprudents. Prévu pour faire patienter les fans jusqu'à la sortie du troisième film, c'est cette fois sous la forme d'un jeu de courses sur GBA que le bougre retente sa chance et malheureusement, le constat est sans appel : c'est plutôt vous qui risquez de devenir vert de rage.

Shrek Smash'N'Crash Racing

En fait, ce n'est pas la première fois que l'ogre joue la carte du jeu de courses, pour un résultat pour le moins oubliable. Alors du coup, pour éviter que ne soient tirées trop hâtivement quelques comparaisons avec ce passé peu avouable, on a cette fois remisé les habituels karts dans un garage poussiéreux, au profit de créatures ou de véhicules variés et difficilement identifiables. Vous rêviez de voir Shrek chevaucher un Bantha, tout comme les hommes des sables dans la Guerre Des Etoiles ? Réjouissez-vous car votre voeu est exaucé ! Dans le même ordre d'idée, on a également changé l'angle de vue, pour adopter une vision de dessus et légèrement de biais. Mais malgré ces artifices, le titre ne coupe quand même pas à l'inévitable comparaison avec Mario Kart, la référence absolue des jeux de courses arcades, dont il s'inspire largement sans jamais parvenir à s'en approcher.

Shrek Smash'N'Crash Racing
Tous dans un mouchoir de poche ! Mais qui est qui ?
On retrouve donc une douzaine de personnages tirés des longs métrages, mais surtout du second. De l'Ane, en passant par le Chat Potté ou Fiona, la dulcinée à pustules de notre héros, voire même Ti Biscuit, ils sont tous là pour vous permettre de concourir. Attention cependant, il ne sont pas tous disponibles dès le départ et il faudra bien sûr tenter de les débloquer en remportant la victoire dans chacun des quatre modes proposés. En Tournoi, il faudra participer à pas moins de douze courses consécutives pour espérer finir sur le podium. L'ennui, c'est qu'il est impossible de sauver sa progression dans ce mode et qu'il vous faudra donc faire toutes les courses d'une traite pour gagner la compétition. Pour un jeu portable, destiné à être utilisé le temps d'un trajet en bus, on a vu plus pratique. Cela dit, le mode Coupe vous propose de parcourir trois circuits et d'empocher le plus de points possible pour terminer premier au classement général. A cela s'ajoutent bien évidemment les sempiternels modes Course Rapide et Contre-La-Montre qui ne nécessitent sans doute pas d'être décrits ici. Shrek Smash N' Crash Racing est de plus un jeu de courses qui ne se pratique qu'en solitaire et ça, ce n'est pas franchement un bon point.

Shrek Smash'N'Crash Racing
Ces gros bidons contiennent les indispensables bonus.
On suppose que chaque personnage, allié à son improbable monture, dispose de caractéristiques différentes, mais le jeu ne vous en informe pas et c'est en les essayant tous que vous parviendrez peut-être à les identifier. Notez d'ailleurs que l'étrange modélisation des coureurs fait qu'il n'est pas spécialement facile de reconnaître les personnages, et que c'est tout de même bien dommage pour un jeu à licence. Quoi qu'il en soit, ce qui est commun à tous les compétiteurs, c'est leur comportement de savonnettes enduites de vaseline. Vous l'aurez compris, les différents véhicules ne sont pas très faciles à manier et on ne se sent pas franchement très à l'aise sur les divers circuits semés d'embûches. D'autant que la vue adoptée par la caméra n'est pas ce qu'il y a de plus pratique pour anticiper les nombreux virages. Pour pallier à cet inconvénient, le soft affiche tout de même quelques flèches censées vous indiquer la direction que prend la piste. Le hic, c'est que ces indications arrivent souvent trop tard. Vous serez donc la plupart du temps invité à rebondir joyeusement sur les bordures de la route ou bien à envoyer valdinguer votre personnage dans des ravins ou des petits lacs.

Shrek Smash'N'Crash Racing
La scène du podium est le seul moment où l'on peut reconnaître nos héros.
Pour égayer ce joyeux bazar, on aura bien sûr la possibilité d'utiliser une dizaine de bonus aux effets fort comparables et sans originalité. Trois types différents de missiles, un bouclier de protection, un bonus de ralentissement des adversaires, des mines et quelques autres tout aussi peu originaux constitueront votre armement. On pourra récupérer tout ce joli matériel en traversant des sortes de bidons répartis sur les pistes comme dans n'importe quel autre jeu de karts arcade. En bref, ces bonus, alliés aux circuits nombreux mais toujours relativement étroits et au système de contrôle bancal concourent pour donner aux courses un aspect chaotique fort énervant. Finir premier tient davantage de la chance que des qualités de pilote du joueur. En bref, Shrek Smash N'Crash Racing donne véritablement l'impression qu'on dégringole un escalier jonché d'une multitude de débris poisseux sans qu'on puisse exercer la moindre influence sur notre trajectoire. Le mieux est peut-être de rester chez soi et de regarder encore une fois les dvd, qui restent bien plus divertissants.

Les notes
  • Graphismes 9 /20

    On ne reconnaît aucun des personnages de l'univers de Shrek, mais seulement leurs étranges montures. Cela dit, les pistes sont relativement détaillées et affichent de jolies couleurs.

  • Jouabilité 6 /20

    Les véhicules, à défaut d'autre terme plus précis pour décrire les diverses montures des personnages, ne se contrôlent pas sans mal. Ca glisse, ça dérape et on passe plus de temps à faire des ornières sur le bas-côté qu'à progresser sur la piste.

  • Durée de vie 9 /20

    Ce qui frappe ici, c'est surtout l'absence d'un mode multijoueur. Cela dit, débloquer tous les personnages et circuits prendra pas mal de temps.

  • Bande son 9 /20

    Les quelques musiques présentes dans le soft ne sont pas mauvaises mais on ne pourra pas en dire autant des bruitages tout à fait ridicules.

  • Scénario /

Shrek Smash N'Crash Racing n'a pas grand-chose en commun avec l'univers dont il est inspiré, et en tant que jeu de courses, il est tout juste médiocre. La seule force du soft est de proposer un nombre de circuits conséquent et quelques personnages amusants à débloquer, même si on ne les reconnaîtra pas dans le jeu.

Profil de hiro
L'avis de hiro
MP
Journaliste jeuxvideo.com
19 février 2007 à 18:00:00
7/20
Lecteurs Jeuxvideo.com
L'avis des lecteurs (5)
Lire les avis des lecteurs Donnez votre avis sur ce jeu !
8/20
Mis à jour le 19/02/2007 à 18:00
Gameboy Advance Course Activision Torus Games
Dernières Preview
PreviewPGA Tour 2K21 : cap en vue pour la simulation de golf ? 07 août, 09:00
PreviewMarvel’s Avengers : En route vers le Endgame ? 05 août, 15:00
PreviewFIFA 21 : Le gameplay se dessine, rassurant ou inquiétant ? 04 août, 17:16
Les jeux attendus
1
Cyberpunk 2077
19 nov. 2020
2
Microsoft Flight Simulator
18 août 2020
3
Star Wars : Squadrons
02 oct. 2020